La langue française

Interminable

Sommaire

  • Définitions du mot interminable
  • Étymologie de « interminable »
  • Phonétique de « interminable »
  • Citations contenant le mot « interminable »
  • Images d'illustration du mot « interminable »
  • Traductions du mot « interminable »
  • Synonymes de « interminable »
  • Antonymes de « interminable »

Définitions du mot interminable

Trésor de la Langue Française informatisé

INTERMINABLE, adj.

A. − Qui n'a pas de fin, de limite; qu'on ne peut pas terminer. Synon. illimité, infini.La lutte interminable entre le despotisme et l'anarchie (Lamennais, Religion,1826, p. 208).Catholique étonnamment fidèle, il s'arrangeait pour retenir le dogme tridentin [du concile de Trente] de l'enfer interminable, en écartant l'irrévocabilité de la damnation (Bloy, Désesp.,1886, p. 75).Il était de ceux qui croient à la vie interminable (Montesquiou, Mém., t. 1, 1921, p. 2077).
B. − P. exagér. Qui semble ne pas avoir de fin.
1. [Dans l'espace] Synon. démesuré, gigantesque, immense.Plaine, procession interminable. [Le comte] croisa ses interminables jambes qui semblaient toujours un peu l'embarrasser (Coppée, Longues et brèves,1893, p. 226).Elle l'avait arrêté [un serpent] par la queue et remontant une froide et interminable échine, (...) elle en avait fait deux tronçons inégaux (Pergaud, De Goupil,1910, p. 78):
1. ... les côtés de la route, où ce n'était, des deux bords, qu'un interminable tableau de l'hiver : des prés, toujours des prés, jaunis, marécageux, enclavés des mêmes arbres de coupe, des mêmes haies monotones... Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 201.
2. [Dans le temps] Anton. bref, court.Attente, tourment, toux interminable. Il me semblait que ce froid m'envahissait de plus en plus, au fur et à mesure de cet interminable voyage (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 362).Après une interminable réclamation du public, Rostand est venu saluer deux fois (Renard, Journal,1900, p. 574).Interminable hiver. Lorsqu'il semblait fini, il recommençait toujours (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1408):
2. ... le souvenir de cette interminable soirée que nous passâmes, l'un à côté de l'autre; où, tout le temps, Suarès eut la constance de garder sa main contre son visage pour le protéger de mes regards. Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1185.
3. [En parlant d'un écrit] Je finis cette interminable lettre en vous priant de croire à mon bien sincère attachement (Tocqueville, Corresp. [avec Gobineau], 1843, p. 62).Je vais encore passer tout cet hiver à Croisset, pour finir plus vite mon interminable bouquin (Flaub., Corresp.,1879, p. 308).
4. Littér. [En parlant d'une caractéristique physique ou morale] Qui n'a pas de limite :
3. Je la disais sans âme, invinciblement lointaine et dédaigneuse, au-dessus de toute vie, sans passage, sans chemin, d'une interminable stupidité. Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 481.
C. − Fam. [En parlant d'une pers.] Très long ou très lent dans ses actes, ses paroles. Discoureur interminable. Elle est si longue à faire aucun acte, qu'elle est interminable avant d'accepter qu'on essaye de l'endormir (Janet, Obsess. et psychasth.,1903, p. 331).
REM.
Interminé, -ée, adj.a) Qui n'est pas achevé, terminé. Synon. inachevé.Édifice, phrase, ouvrage interminé(e). Une longue une seule une interminable lettre d'amour interminée (Aragon, Rom. inach.,1956, p. 56).b) Qui semble n'avoir pas de fin, de terme. Synon. infini.Étendue interminée. Le Mammifère n'est déjà plus l'élément étroitement esclave du phylum sur lequel il est apparu. Autour de lui une « aura » de liberté, une lueur de personnalité, commencent à flotter. Et de ce côté-là, par suite, des possibilités se dessinent, − interminées et interminables en avant (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 170).
Prononc. et Orth. : [ε ̃tε ʀminabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. [Fin xives. controversies interminables (Oresme, ap. Meunier, Thèse, 185)]; 1457 [date du ms.] (Crainte amour. et beatit. cel., Ars. 2123, fo13 vods Gdf. Compl.). Empr. au b. lat.interminabilis « interminable ». Fréq. abs. littér. : 1 203. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 563, b) 1 698; xxes. : a) 2 544, b) 2 195.

Wiktionnaire

Adjectif

interminable \ɛ̃.tɛʁ.mi.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être terminé
  2. (Par hyperbole) Qui dure très longtemps.
    • Il les récitait volontiers au milieu de joyeux groupes, […] pendant ces interminables « laaous, » festins homériques par lesquels se terminaient toutes les upa-upa. — (Henry de Coux, Sept ans en Océanie, dans la Revue contemporaine, 5e année, T. 25, 1856, p.492)
    • La nature se réveillait de son long sommeil, après l'interminable nuit de l'hiver, et souriait en s'éveillant. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Depuis l’aube, les troupes passaient la Moselle. C'était, sur le tremblement des ponts de bois, l’avalanche interminable des régiments. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.184, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • Toute la nuit, des gens louvoient sous mes fenêtres, vocifèrent, gambadent, font entendre de longs ricanements. […]. Quelle est cette interminable bamboche, cette effrénée descente de la Courtille ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La caravane ne s'ébranla qu'après d'interminables adieux: ceux qui restaient priaient Allah d'accorder sa bénédiction aux voyageurs. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Et sans doute avait-il encore moins envie de faire le moindre commentaire sur l’interminable litanie des propos rabat-joie que L’Ecclésiaste donne à entendre dans la Bible. — (Jean Bessière, La Vie de l'esprit pour garde du corps, Éditions Edilivre, 2017, p. 102)

Adjectif

interminable

  1. Infini, perpétuel, interminable.

Adjectif

interminable masculin et féminin identiques

  1. Interminable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTERMINABLE. adj. des deux genres
. Qui ne peut être terminé, qui dure très longtemps. Vous avez entrepris un ouvrage interminable. Il a rencontré des difficultés interminables. Ce procès est interminable. Disputes interminables. Cérémonie interminable.

Littré (1872-1877)

INTERMINABLE (in-tèr-mi-na-bl') adj.
  • Qui ne saurait être terminé, qui dure très longtemps. Un discours interminable. Les soins d'une vaine parure que l'usage et la mollesse ont rendus interminables, Massillon, Carême, Temps. Ce roi sage qui a su calmer des querelles ecclésiastiques qu'on croyait interminables, Voltaire, Guèbres, Disc. hist. et crit.

HISTORIQUE

XIVe s. Difficultés innombrables et plaiz [procès] ou controversies interminables, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Remede unique estre surdité de mary contre cestuy interminable parlement de femme, Rabelais, Pant. III, 33. De là est venue la question interminable du souverain bien, Charron, Sagesse, p. 18, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INTERMINABLE, adj. (Gram.) qui ne peut être terminé. On dit un bruit interminable. Sans une autorité infaillible, les disputes de religion sont interminables. Le mépris seroit un moyen bien aussi sûr que l’autorité. Les Théologiens ne disputent guere quand on ne les écoute pas.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « interminable »

Lat. interminabilis (QUICHERAT, Addenda), de in… 1, et terminare, limiter, terminer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin interminabilis → voir in- et terminable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « interminable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
interminable ɛ̃tɛrminabl

Citations contenant le mot « interminable »

  • Les affaires interminables sont celles où il n'y a pas de difficultés. De Napoléon Bonaparte
  • La vie de chaque homme est le résultat d'une interminable série de ricochets entre les événements, de télescopages entre les existences, de croisements dont chacun nous prédestine à l'inévitable. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • Le bleu est une plongée inconsciente interminable. De Malcolm de Chazal / Sens plastique
  • Le monde est un interminable défilé de symboles. De John Gardner / L'Homme soleil
  • L'interminable est la spécialité des indécis. De Emil Michel Cioran / De l'inconvénient d'être né
  • L'humanité fait un interminable discours dont chaque homme illustre est une idée. De Alfred de Vigny / Journal d'un poète
  • La vie n’est que l’interminable répétition d’une représentation qui n’aura jamais lieu. De Jean-Pierre Jeunet / Le fabuleux destin d’Amélie Poulain
  • Le passé est l'oracle de l'avenir, et l'avenir est un interminable passé. De Benoît Gagnon
  • L'interminable débat sur la peine de mort n'est pas juste à l'égard de celui qui prémédite un meurtre. De Lord Fischer
  • Quel élastique interminable est la moindre parcelle de durée quand c'est la dernière à vivre et qu'on en est conscient. De Yann Queffélec / Libération - 9 Septembre 2000
  • L’histoire du monde est celle d’une interminable querelle de l’homme avec son Dieu, ou avec l’idée qu’il s’en fait. De André Frossard / Le Monde de Jean-Paul II
  • J'étais aussi mort avant de naître que je le serai après avoir vécu. J'ai donc de l'abolition de la personnalité une interminable habitude. De Jean Cocteau
  • Les temps sont courts à celui qui pense, et interminables à celui qui désire. De Alain / Histoire de mes pensées
  • Les interminables amours épistolaires des romantiques n’auraient pas eu cours s’il y avait eu le téléphone à cette époque. De Jacques Sternberg
  • Quand on a peur, les distances les plus courtes paraissent interminables. De Smaïn / Sur la vie de ma mère
  • Entamé vendredi matin, le sommet européen s'est poursuivi tout au long de la journée de samedi. Objet des interminables tractations: un accord unanime sur le plan de relance de 750 milliards d'euros et les conditions futures imposées aux Etats membres de l'UE pour en bénéficier Le Temps, A Bruxelles, un sommet interminable pour une relance indispensable - Le Temps
  • Tejasvi Duseja est à bout : la dernière fois que ce matelot indien a foulé la terre ferme, c’était il y a cinq mois. La faute au coronavirus qui, en empêchant la rotation des équipages, contraint plus de 200 000 marins à un interminable confinement sur toutes les mers du globe. SudOuest.fr, Coronavirus : l’interminable confinement de milliers de travailleurs de la mer
  • Des heures et des heures d'ultimes tractations, un interminable suspens… pour un remaniement finalement dévoilé en fin de journée. Quand Alexis Kohler arrive sur le perron de l'Elysée juste après 19 heures ce lundi, les dés sont pourtant jetés depuis longtemps : « L'affaire était réglée depuis le début d'après-midi. Le casting quasi figé. Mais le président, fidèle à sa réputation, a voulu prendre son temps avant de rendre public ses choix. Je rappelle qu'il est le maître des horloges… et il tient à cette prérogative », confie un proche. leparisien.fr, Remaniement : les coulisses d’une interminable journée - Le Parisien

Images d'illustration du mot « interminable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « interminable »

Langue Traduction
Anglais endless
Espagnol sin fin
Italien infinito
Allemand endlos
Chinois 无尽的
Arabe بلا نهاية
Portugais infinito
Russe бесконечный
Japonais 無限
Basque amaigabeak
Corse interminable
Source : Google Translate API

Synonymes de « interminable »

Source : synonymes de interminable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « interminable »

Partager