La langue française

Pressant

Sommaire

  • Définitions du mot pressant
  • Étymologie de « pressant »
  • Phonétique de « pressant »
  • Citations contenant le mot « pressant »
  • Images d'illustration du mot « pressant »
  • Traductions du mot « pressant »
  • Synonymes de « pressant »
  • Antonymes de « pressant »

Définitions du mot pressant

Trésor de la Langue Française informatisé

PRESSANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de presser*.
II. − Adjectif
A. − [Corresp. à presser A 1; en parlant d'un animé ou d'un inanimé] Qui appuie, serre fortement. Dans le poétique langage des paysans et des enfants, ces vrilles [de la vigne], cassantes comme un léger fil de verre vert, mais élastiques et pressantes (...), s'appellent des agrippe-rossignols (Arène,Veine argile,1896, p.50).Ma vie où le désir abonde, Le flambeau de mes yeux, mon bras tendre et pressant, Rajeuniront demain l'univers languissant (Noailles, Éblouiss.,1907, p.4).Fille de la fumée, à qui l'aube décente Rougit de voir le jarret nu, la main pressante (Toulet,Contrerimes,1920, p.144).
B. − [Corresp. à presser A 2; en parlant d'une pers., de son comportement, de ses manières ou attitudes] Qui sollicite avec insistance, qui exerce une vive pression sur quelqu'un. Il ne m'a pas fait la cour, à moi. Il ne fut jamais suppliant, pressant, inquiet, jaloux (Colette,Cl. s'en va,1903, p.189).Dois-je faire appel d'une façon plus pressante au dévouement dont vous avez parlé? (Malraux,Cond. hum.,1933, p.423).[L'aumônier] parlait d'une voix inquiète et pressante (Camus,Étranger,1942, p.1206).
C. − [Corresp. à presser A 3; en parlant d'une chose] Qui contraint, pousse à agir sans délai, présente un caractère d'urgence. Obligations, occupations pressantes. Il m'a dit que l'affaire qui vous amenait était pressante et ne pouvait se remettre (Dumas père, Mllede Belle-Isle,1839, i, 4, p.14).−Et vos hommes? demanda Dingley. −Les uns après les autres tous s'écartèrent pour satisfaire un besoin pressant (Tharaud,Dingley,1906, p.35):
. Les transactions qui constituent le prétexte de cette entrevue, et desquelles Quesnel semble brusquement prendre la décision irréfléchie, revenant d'ailleurs sur les ordres donnés, en substituant d'autres, ne légitimaient pas cet appel pressant par pneu, toutes choses cessantes (souligné), qui avait forcé M. de Houten à remettre à une heure un déjeuner chez son amie, MlleJonhhens. Aragon,Beaux quart.,1936, p.267.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui présente un caractère pressant. Le Tartufe réunit tous les mérites par la gravité du ton encore, par l'importance du vice attaqué et le pressant des situations (Sainte-Beuve,Portr. littér.,t.2, 1835, p.35).
Prononc. et Orth.: [pʀ εsɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.: 1351. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2078, b) 1578; xxes.: a) 1689, b) 2105. Bbg. Gohin 1903, p.299.

Wiktionnaire

Adjectif

pressant

  1. Qui presse, qui pousse vivement, qui sollicite avec insistance.
    • C’est un homme bien pressant.
    • Vous êtes trop pressant.
  2. (Par extension)
    • Une recommandation pressante.
    • Des prières, des sollicitations pressantes.
    • Des raisons pressantes.
    • Des arguments pressants.
    • Des remords pressants.
    • Une douleur pressante : Une douleur aiguë et violente.
  3. Qui est urgent, qui ne permet pas de différer.
    • L’occasion est pressante.
    • Il s’agit d’une affaire pressante.
    • Je ne partirai pas sans une nécessité pressante.
    • Le cas est pressant et n’admet point de délai.
    • Un danger, un mal pressant.
    • Un besoin pressant.
    • Des soins pressants.
    • Un motif pressant.
    • Des intérêts pressants.
    • Un devoir pressant exige que je vous quitte.

Forme de verbe

pressant \pʁɛ.sɑ̃\

  1. Participe présent de presser.
    • On ne conçoit pas comment, en pressant simplement la tête du cubitus, on pourrait faire déchevaucher cet os de dessus le radius, et redonner au membre sa position de supination, conditions indispensables pour que la réduction puisse avoir lieu. — (Archives générales de médecine, 1834)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRESSANT, ANTE. adj.
Qui presse, qui pousse vivement, qui sollicite avec insistance. C'est un homme bien pressant. Vous êtes trop pressant. Il se dit aussi des Choses. Une recommandation pressante. Des prières, des sollicitations pressantes. Des raisons pressantes. Des arguments pressants. Des remords pressants. Une douleur pressante, Une douleur aiguë et violente.

PRESSANT signifie aussi Qui est urgent, qui ne permet pas de différer. L'occasion est pressante. Il s'agit d'une affaire pressante. Je ne partirai pas sans une nécessité pressante. Le cas est pressant et n'admet point de délai. Un danger, un mal pressant. Un besoin pressant. Des soins pressants. Un motif pressant. Des intérêts pressants. Un devoir pressant exige que je vous quitte.

Littré (1872-1877)

PRESSANT (prè-san, san-t') adj.
  • 1Qui presse, qui serre. Et mouillant de ses pleurs le marbre de ses pieds [d'une statue], Que de ses bras pressants elle tenait liés, Racine, Brit. v, 8.
  • 2 Fig. Qui insiste sans relâche. Que vous êtes pressant ! Quoi donc ! vous en faut-il découvrir davantage ? Montfleury, Femme juge et partie, IV, 2. La surprise que ma résolution parut causer à Mme de Vambure, rendit M. de Dorsan plus pressant pour me retenir, Marivaux, Pays. parv. 6e part. Eh ! voilà le plus pressant petit drôle qui soit au monde, Brueys, Grondeur, I, 8.

    Il se dit, en parlant des choses, dans un sens analogue. Sous ce pressant remords il a trop succombé, Et s'est à mes bontés lui-même dérobé, Corneille, Cinna, IV, 2. Le pressant embarras d'une surprise extrême M'a tantôt inspiré ce honteux stratagème, Molière, Éc. des mar. III, 10. Il y a [dans une lettre de Bussy au roi]… des tours pour le porter à vous secourir qui ne sont que trop singuliers, trop pressants et trop véritables, Sévigné, à Bussy, 17 juin 1687. Et peut-être jamais de si pressants ennuis N'avaient autorisé le désordre où je suis, Th. Corneille, Maxim. III, 6. Et le temps dans mon cœur n'affaiblira jamais Le pressant souvenir de ses rares bienfaits, Th. Corneille, Ar. III, 4. N'est-ce pas vous enfin de qui la voix pressante Nous a tous appelés aux campagnes du Xanthe ? Racine, Iph. I, 3. Auguste ne laissa pas de demander au roi [Charles XII], en termes pressants, la grâce du Livonien, Racine, Charles XII, 3. Ma situation est véritablement pressante ; il faut que je prenne un parti, Genlis, Théât. d'éduc. Dangers du monde, II, 2.

    Une douleur pressante, une douleur aiguë et violente. Cette douleur pressante Que la mort d'un amant jette au cœur d'une amante, Corneille, Hor. v, 2.

  • 3 Fig. Qui presse, accable un adversaire, dans la discussion. Newton combat le cartésianisme, et il se montre aussi pressant dans cette attaque qu'il est solide dans les preuves de sa théorie, Sennebier, Ess. art d'observ. t. II, p. 32, dans POUGENS.

    Il se dit des choses en un sens analogue. À ces discours pressants que saurait-on répondre ? Boileau, Épître XI. Un sujet plus pressant excite mes alarmes, Racine, Athal. II, 4. Un des reproches les plus pressants et les plus ordinaires que les premiers apologistes de la religion faisaient autrefois aux païens…, Massillon, Carême, Immutab. de la loi. Cela est net, pressant et serré, et je bénis l'auteur de l'extrait, quel qu'il puisse être, D'Alembert, Lett. à Volt. 31 mars 1762.

  • 4Urgent, qui ne permet pas de délai. Et je satisferai des devoirs si pressants Par une haine obscure et des vœux impuissants ? Corneille, Cinna, I, 2. L'occasion, Néarque, est-elle si pressante ? Corneille, Poly. I, 1. Ordres pressants, Rotrou, Vencesl. III, 6. Qu'il vous avait fait saigner trois fois, et que votre mal était fort pressant et fort violent, Sévigné, 5 nov. 1684. Eh bien ! quel intérêt si pressant et si tendre à ce vieillard chrétien votre cœur peut-il prendre ? Voltaire, Zaïre, III, 6.
  • 5Qui presse, resserre l'idée. Perse, en ses vers obscurs, mais serrés et pressants, Affecta d'enfermer moins de mots que de sens, Boileau, Art p. II.

HISTORIQUE

XVIe s. Ceulx qui sont en si pressante crainte de perdre leur bien, Montaigne, I, 64.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRESSANT, adj. (Gram.) qui ne permet aucun délai, qui exige de la diligence, &c. Un besoin pressant, un devoir pressant, une affaire pressante, un homme pressant.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pressant »

Du participe présent de presser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pressant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pressant prɛsɑ̃

Citations contenant le mot « pressant »

  • L'Académie française, c'est comme la prostate : elle fait rire quand on en parle. Personne n'a jamais été fichu de savoir à quoi elle servait exactement, mais sur le tard, elle finit toujours par devenir pour tous les hommes un besoin pressant. De François Reynaert / Le Nouvel Observateur - 22 Janvier 1998
  • Que vous êtes pressante, ô déesse cruelle ! Jean de La Fontaine, Fables, la Mort et le Mourant
  • Le plus pressant pressoir qui soit au monde, l'argent. De Marmette / Héroïsme et trahison
  • La colère, chez les bons coeurs, n'est qu'un besoin pressant de pardonner ! De Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais / La Mère coupable
  • L'urgent, c'est le pressant avenir immédiat, le futur en train de se faire au présent. De Vladimir Jankélévitch / Le Monde - 10 Décembre 1971
  • L’Établissement français du sang (EFS) organise une collecte de sang le jeudi 23 juillet, de 8 h 30 à 12 h 30, dans la salle polyvalente d’Esquibien. Il lance un appel pressant à tous les donneurs pour qu’ils viennent en nombre à l’occasion de cette collecte car si les dons étaient en hausse aux alentours du confinement, ils seraient plutôt en baisse actuellement, alors que pendant l’été, les besoins sont les plus importants. Le Telegramme, Un appel pressant aux donneurs de sang - Capsizun - Le Télégramme
  • Un membre d’une famille australienne, à Fernleigh, en Nouvelle-Galles du Sud, a oublié le besoin pressant qui l’a conduit à aller aux toilettes. Il s’est retrouvé face à un python de 2 mètres à l’intérieur de la cuvette des WC. L-FRII, [Vidéo] Pris d’un besoin pressant, il se retrouve face à un python de 2 mètres dans la cuvette des WC - L-FRII
  • Après l'imbroglio lié à l'annulation d'un match de la dernière journée de 2e division en raison de cas positifs à Fuenlabrada, c'est une nouvelle complication pour ces play-offs donnant accès à la Liga, alors que le calendrier commence à devenir pressant en vue de la reprise du Championnat d'Espagne début septembre... LaProvence.com, Sports | Cas de Covid-19 en Espagne, craintes sur les Coupes d'Europe | La Provence
  • L'élu républicain Jim Jordan a accusé les entreprises d'empêcher les conservateurs de communiquer auprès de leurs partisans, pressant Sundar Pichai de répondre à la question d'une éventuelle aide que compte apporter Google au démocrate Joe Biden en vue de l'élection présidentielle de novembre. "Nous soutenons les deux campagnes. Nous abordons notre travail de manière non-partisane", a répondu le dirigeant. Challenges, USA: Des parlementaires accusent les Gafa d'écraser leurs rivaux pour le profit - Challenges

Images d'illustration du mot « pressant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pressant »

Langue Traduction
Anglais pressing
Espagnol prensado
Italien urgente
Allemand drücken
Chinois 紧迫
Arabe ملح
Portugais pressionando
Russe прессование
Japonais 押す
Basque presionatzeko
Corse appughjà
Source : Google Translate API

Synonymes de « pressant »

Source : synonymes de pressant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pressant »

Partager