La langue française

Hâtif

Sommaire

  • Définitions du mot hâtif
  • Étymologie de « hâtif »
  • Phonétique de « hâtif »
  • Citations contenant le mot « hâtif »
  • Traductions du mot « hâtif »
  • Synonymes de « hâtif »
  • Antonymes de « hâtif »

Définitions du mot hâtif

Trésor de la Langue Française informatisé

HÂTIF, -IVE, adj.

A. − Synon. de précoce.
1. [En parlant de phénomènes naturels] Qui survient avant la date prévue ou normale. Synon. prématuré; anton. tardif.Froids, soleils hâtifs; chaleurs hâtives. Déjà, le printemps hâtif verdissait les bourgeons des grands arbres (Zola, Bête hum.,1890, p. 210).La fenêtre en face de moi commençait à s'obscurcir et je savais le crépuscule hâtif en cette saison (Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 27).
En partic. [En parlant de (variétés de) plantes] Qui produit ou est produit en avance sur la saison normale pour l'espèce. Anton. tardif.Espèces fruitières à floraison hâtive; variétés hâtives de poirier, de pois. Ils s'arrêtaient à respirer les premières violettes et les giroflées hâtives (Zola, Œuvre,1886, p. 110).Les légumes abondent, assez hâtifs pour être des primeurs (Pesquidoux, Livre raison,1932p. 189).
2. P. ext. [En parlant de pers.] Dont l'évolution, le développement est très rapide, plus rapide que la normale. Anton. retardataire, retardé.Dans les pays chauds, les enfans sont hâtifs; l'explosion de la puberté se fait de bonne heure (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 20).C'était une de ces natures frêles et hâtives, dans lesquelles les sens poussent de bonne heure (Zola, Curée,1872, p. 407).Elle se montrait raisonnable, très sage, sans vilaines pensées, seulement tourmentée par ce sang hâtif (Zola, Terre,1887, p. 122).
B. − [Avec une idée d'excès] Qui est anormalement rapide ou témoigne d'une (trop) grande hâte. Synon. bâclé, expédié (fam.), hâté, précipité; anton. laborieux, minutieux, soigné.Faire une toilette hâtive; billet, mot hâtif. Lieu de trafic hâtif et d'appareillages urgents, c'est l'essence même du départ (Morand, Londres,1933, p. 320).Les difficultés économiques avaient condamné les ébénistes à un travail hâtif et peu rémunérateur (Viaux, Meuble Fr.,1962, p. 145) :
1. L'immense appartement, loué depuis peu, gardait les traces d'une installation récente et hâtive, la couleur des papiers, l'odeur de colle et de peinture fraîche, et cette autre odeur du molleton des draperies neuves. Bernanos, Imposture,1927, p. 427.
SYNT. Comparaisons, conclusions, critiques, décisions, déductions, généralisations, hypothèses hâtives; bilan, jugement, procès hâtif; justice hâtive; fabrication, production, traduction, utilisation hâtive; démarches, dispositions hâtives; baiser, mouvement, pas hâtif; mariage hâtif.
C. − Littér. et mod. [En parlant d'animés] Qui se presse, se hâte. Synon. pressé; anton. lent.Il me fit traverser le quai où roulaient des fiacres hâtifs (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 366).Tout un peuple hâtif se bouscule et se croise (Aragon, Rom. inach.,1956, p. 160) :
2. Je m'interrompis pour regarder et montrer à Albertine un grand oiseau solitaire et hâtif qui, loin devant nous, fouettant l'air du battement régulier de ses ailes, passait à toute vitesse au-dessus de la plage... Proust, Sodome,1922, p. 830.
Être hâtif de + inf. (rare)Être pressé de + inf. Elle était extrêmement hâtive d'aller rapporter les choses au petit bigorno (Céline, Mort à crédit,1936, p. 297).
REM. 1.
Hâteux, -euse, adj.,région. (Centre); synon. de hâtifNe sois pas si hâteux de nous quitter, Landry, car j'ai à te parler (Sand, Pte Fad.,1849, p. 237).
2.
Hâtivité, subst. fém.[En parlant de plantes] Croissance hâtive. Le porte-greffe, réglant la vigueur, détermine largement la hâtivité de la mise à fruit (Boulay, Arboric. et prod. fruit.,1961, p. 79).La forme hâtiveté est attestée par Ac. 1798-1878, Raymond 1835, Littré, Guérin 1892, DG.
Prononc. et Orth. : [ɑtif], fém. [-i:v] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 hastif « qui se hâte, précipité » (Roland, éd. J. Bédier, 140); 2. fin xives. « qui vient avant le temps (en parlant d'un fruit) » (Aalma 9.568 et 9.572 ds Roques t. 2, 325); 3. 1559 « précoce en parlant d'une intelligence » (J. Amyot, Fab. 3 ds Littré). Dér. de hâte*; suff. -if*. Fréq. abs. littér. : 315. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 114, b) 373; xxes. : a) 664, b) 642.

Wiktionnaire

Adjectif

hâtif (h aspiré)\ɑ.tif\

  1. Qui devance le temps, en parlant de ce qui est susceptible d’accroissement.
    • Croissance hâtive.
    • Esprit hâtif.
    • La puberté est toujours plus hâtive chez les peuples policés. — (Jean-Jacques Rousseau, Ém. IV.)
  2. Qui est en avance.
    • Fruit hâtif.
    • On avait signalé de hâtifs passages de hérons au-dessus des bois de Meudon. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. Qui produit avant le temps.
    • Terrain hâtif.
    • Il y a des arbres hâtifs dans le jardin de notre époux. — (Jacques-Bénigne Bossuet, 1er serm. Assompt. 2.)
    • Un printemps doux et, par conséquent, une année hâtive, toujours favorable à la vigne et à la qualité de son fruit. — (Georges Louis Leclerc, Ois. t. XII, p. 133.)
  4. (Jardinage) (Viticulture) (Arboriculture) Qui se développent plus tôt que l’espèce, en parlant de variétés de plantes, de fruits ou de fleurs.
    • Heureusement tous les cossons n'étaient pas partis. Il y a des cépages peu hâtifs qui prudemment n’ont pas « débourré » — et, chose remarquable, ce ne sont pas ceux dits « du pays » qu'on s'obstine, aveuglément, à recommander. — (Revue de viticulture, volume 19, 1903, p. 527)
  5. (Rare) Qui hâte.
    • Les fouets hâtifs sont déployés. — (Jean-Baptiste Rousseau, dans le Dict. de BESCHERELLE.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÂTIF, IVE. (H est aspirée.) adj.
Qui se produit avant la date naturelle ou voulue. Le développement du corps ne doit pas être trop hâtif. Les esprits hâtifs ne sont pas ceux qui réussissent le mieux dans la suite. Par extension, il se dit aussi de Ce qui a été exécuté avec trop de hâte. Travail hâtif. Réponse hâtive. Information hâtive. Il se dit principalement, en opposition à Tardif, des Variétés de plantes, de fruits ou de fleurs qui se développent plus tôt que les fruits ou les fleurs de la même espèce. Blé hâtif. Cerises, poires hâtives.

Littré (1872-1877)

HÂTIF (hâ-tif, ti-v') adj.
  • 1Qui devance le temps, en parlant de ce qui est susceptible d'accroissement. Croissance hâtive. Esprit hâtif. La puberté est toujours plus hâtive chez les peuples policés, Rousseau, Ém. IV.
  • 2Qui est en avance. Fruit hâtif.
  • 3Qui produit avant le temps. Terrain hâtif. Il y a des arbres hâtifs dans le jardin de notre Époux, Bossuet, 1er serm. Assompt. 2. Un printemps doux et, par conséquent, une année hâtive, toujours favorable à la vigne et à la qualité de son fruit, Buffon, Ois. t. XII, p. 133.

    Pois hâtifs, choux hâtifs, etc. terme de jardinage pour désigner les variétés qui produisent plus tôt que l'espèce.

  • 4Qui hâte (emploi rare). Les fouets hâtifs sont déployés, Rousseau J.-B. dans le Dict. de BESCHERELLE.

SYNONYME

HÂTIF, PRÉCOCE. Ce qui est précoce est mûr avant le temps. Ce qui est hâtif marche vers la maturité avec plus de rapidité. La seule différence entre ces mots est que hâtif indique plus particulièrement le mouvement de développement ; précoce l'état de développement.

HISTORIQUE

XIe s. De sa parole ne fut mie hastifs, Ch. de Rol. x. La bataille est mervelluse et hastive, ib. CXXIV.

XIIe s. Baron, dit li cuens Hues, ne soiez si hastif, Sax. XXIV.

XIIIe s. Ja di que cil est chetis Qui aimme, s'il n'est hastiex De joïr et volentiex, Anc. poésies fr. Vatic. f° 154, dans LACURNE.

XIIIe s. Juga par hastive sentence Apius que, sans atendence, Fust la pucele au serf rendue, la Rose, 5645. Li baillis qui est trop hastis de reprendre, ou qui se tourmente et courrouce de ce qu'il oit, n'a pooir de bien retenir ce qui est proposé devant li en jugement, Beaumanoir, I, 5. Se le seignor n'a besoin hastif de chevaliers por afaire d'armes, Ass. de Jér. I, 260.

XIVe s. Doubtant qu'il ne les villenast et tuast, parce qu'il estoit homme moult perilleux et hastis, Du Cange, hastivia.

XVe s. Tant fut ceste mutation hastive et soubdaine, Commines, III, 6. Si ne vous vueillez troubler, gentil chevalier, du langage de la pucelle ; car coustumierement elles sont hastives de parler, Perceforest, t. V, f° 3.

XVIe s. Hatif [précoce], Amyot, Fab. 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hâtif »

Hâter ; Berry, hâti. Palsgrave remarque, p. 10, que le féminin, écrit hatifve, se prononçait hatife.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français hastif, du vieux-francique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hâtif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hâtif atif

Citations contenant le mot « hâtif »

  • Il est payant parfois de savoir prendre son temps. Les tronches défaites du bâfreur hâtif et de l’éjaculateur précoce sont éloquentes à cet égard. De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • Quiconque a sondé le fond des choses devine sans peine quelle sagesse il y a à rester superficiel. C’est l’instinct de conservation qui apprend à être hâtif, léger et faux. De Friedrich Nietzsche / Par-delà le Bien et le Mal
  • Comment ne pas être perplexe à la vue de ce mercato ministériel quelque peu hâtif alors que les Français sont encore marqués par cette crise inédite ? , Politique | Hâtif mercato
  • Le pays a dépassé lundi la barre des 130 000 morts et bat des records de contamination. Tandis que Donald Trump continue d’affirmer que la crise est sur le point de s’achever, des voix s’élèvent pour critiquer un déconfinement beaucoup trop hâtif dans plusieurs États, comme la Floride, la Californie ou l’Arizona. Courrier international, Les États-Unis s’enfoncent dans la crise sanitaire
  • Ainsi, même si Fleury a remporté 78 duels éliminatoires dans sa carrière, McCrimmon croit qu’il serait hâtif pour l’organisation de se commettre dès maintenant sur l’identité de l’homme masqué qui amorcera le premier match. TVA Sports, Fleury dans l’incertitude - TVA Sports
  • (NEW YORK ) Alors que les Américains célèbrent ce samedi leur fête nationale, les nouvelles des derniers jours sont loin d’être réjouissantes. Le déconfinement hâtif dans bien des États a provoqué une nouvelle flambée de COVID-19, à tel point que nombre d’entre eux ont été forcés de faire marche arrière. Bilan d’un fiasco que les Canadiens observent avec appréhension. La Presse, COVID-19: recette américaine pour un désastre
  • Un déconfinement hâtif et une diffusion du virus toujours pas maîtrisée ont menés vers cette situation. Sciences et Avenir, Aborigènes, Gilead et coronavirus aux USA - Sciences et Avenir

Traductions du mot « hâtif »

Langue Traduction
Anglais hasty
Espagnol apresurado
Italien frettoloso
Allemand hastig
Chinois 仓促
Arabe متسرع
Portugais apressado
Russe поспешный
Japonais 急ぐ
Basque hasty
Corse fretta
Source : Google Translate API

Synonymes de « hâtif »

Source : synonymes de hâtif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hâtif »

Partager