Rapetisser : définition de rapetisser


Rapetisser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RAPETISSER, verbe

A. − Empl. trans.
1.
a) Rendre plus petit. Son grand corps qu'il rapetisse devant l'enfant, sa grosse voix qui se fait sourde pour s'adoucir, sont autant de disgrâces et de ridicules (A. Daudet, Fromont jeune, 1874, p. 85).Lui, rapetissé par la mort autant que par l'âge, guère plus grand qu'un petit pâtre, reposait mains jointes sur son lit (Pesquidoux, Livre raison, 1932, p. 238).
b) P. anal. Faire paraître plus petit. Les ormes du quai d'Orsay, rapetissés par l'éloignement alignaient des floraisons de fins cristaux (Zola, Page amour, 1878, p. 1091).Le passant, rapetissé par le reflet du gaz, semble ramper plus qu'il ne marche (A. Daudet, Rois en exil, 1879, p. 72):
1. ... une longue-vue de poche rapetissera à mes yeux les grandes images translucides que je verrai à peu près telles qu'elles se présenteront dans l'église romane de Feucherolles, moins le cadre que leur feront les vieilles pierres. Green, Journal, 1946, p. 78.
c) Au fig. Diminuer la valeur, l'importance d'une chose ou d'une personne. Aujourd'hui, sous un régime qui rapetisse toutes choses vous aimez les petits plats, les petits appartements, les petits tableaux (Balzac, Autre ét. femme, 1842, p. 396).Je n'eus qu'un regret, ce fut de parodier peut-être en les rapetissant ce que de grands esprits avaient éprouvé avant moi (Fromentin, Dominique, 1863, p. 74).[Le peuple pauvre] aspire aveuglément à l'idéal (...). Inspirez-lui ces chétifs instincts de lucre, vous le rapetissez (Renan, Avenir sc., 1890, p. 84).
2. Empl. pronom.
a) Se faire plus petit (dans le temps ou dans l'espace); devenir plus court (en durée), moins grand (en taille, en dimension), moins fort (en intensité):
2. Et le régiment n'a pas fait un kilomètre sur la route que ce souvenir lui-même se rapetisse encore, s'efface, et tombe dans ce gouffre d'oubli que nous creusons depuis trois ans derrière nous. Tharaud, Relève, 1919, p. 13.
b) Perdre de son importance, de sa valeur, de ses qualités. Au lieu de s'endurcir les bras et d'aguerrir leur esprit, comme leurs pères, dans les périls, dans les révoltes et les conspirations quand la guerre manquait, ils [les grands seigneurs] se rapetissaient et s'amolissaient en des intrigues mesquines (Balzac, Œuvres div., t. 3, 1837, p. 165).Les fatalités de sa nature [de Chateaubriand] le jetaient à cet équilibre, à ce juste milieu du doute, où les natures les mieux douées se rapetissent (Zola, Doc. littér., Chateaubr., 1881, p. 24).
B. − Empl. intrans. Devenir ou paraître plus petit (dans l'espace) ou moins long (en durée). L'île (...) m'a paru d'abord assez considérable; mais elle rapetissait beaucoup à mesure que nous approchions (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 151).Dans la vieille ville étrusque de Céré, les caractères qui servaient aux réponses de l'oracle, avaient tout à coup paru rapetissés (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 19).
REM.
Rapetissant, -ante, part. prés. en empl. adj.Qui rend plus petit, qui diminue (au propre et au fig.). Zola, après avoir établi combien le théâtre est rapetissant et combien L'Argent d'autrui est enfantin (Goncourt, Journal, 1893, p. 363).Portraits de Bismarck, de Moltke, de Roon, que Luddendorff entretenait autour de lui comme des miroirs (...) rapetissants ou grossissants (Giraudoux, Siegfried et Lim., 1922, p. 192).Étudié étroitement en lui-même par les anthropologistes et les juristes, l'homme est une chose minime, et même rapetissante (Teilhard de Ch., Phénom. hum., 1955, p. 30).
Prononc. et Orth.: [ʀaptise], (il) rapetisse [-tis]. Ac. 1694, 1718: -pp-; dep. 1740: -p-. Étymol. et Hist. 1. Verbe trans. a) 1349 rapetichier « rendre plus petit » (Actes normands de la Chambre des Comptes, 408, Delisle ds Delb. Notes mss); 1372 rapetisser (Le Livre du Chevalier de la Tour, 112, Bibl. Elz., ibid.); b) 1753 « diminuer la grandeur de quelque chose » (J.-J. Rousseau, Narc., préface ds Littré); c) 1765 « faire paraître plus petit un objet vu de loin » (Diderot, Salon de 1765, Œuvres, t. 12, p. 158, ibid.); 2. verbe intrans. 1459, 12 juin « devenir plus petit, diminuer » (Reg. des Consaux, A. Tournai ds Gdf. Compl.); 3. verbe pronom. 1694 (Ac., s.v. petit). Dér. de apetisser*; préf. r(e). Fréq. abs. littér.: 325. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 446, b) 404; xxes.: a) 705, b) 356. Bbg. Quem. DDL t. 30, s.v. rapetissant.

Rapetisser : définition du Wiktionnaire

Verbe

rapetisser \ʁap.ti.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rapetisser)

  1. Rendre ou faire paraître plus petit.
    • Peu d’années lui suffisent pour rapetisser ce qui était grand, grandir ce qui était petit, transporter un personnage du monde réel dans le monde fabuleux. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
  2. (Figuré) Rabaisser.
    • Il se plaît à rapetisser les actions des autres. - Rapetisser une question.
  3. (Intransitif) Devenir plus petit.
    • Les jours rapetissent.
    • La tour fait figure de petit gratte-ciel avec ses niveaux allant en rapetissant, comme le faisaient les édifices d’autrefois. — (Mylène Tremblay, Le Devoir, 10-11 janvier 2004)
  4. (Pronominal) Devenir plus petit.
    • Le juif, […], éprouvait un sentiment de terreur si réelle, que son corps semblait littéralement s’affaisser et se rapetisser sous le regard fixe et fatal du féroce Normand. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  5. (Pronominal) Se donner moins de valeur qu’on n’en a réellement.
    • Tu es un enfant de Dieu. Te rapetisser n’aide le monde en rien. — (Nelson Mandela, discours inaugural, 1994)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rapetisser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAPETISSER. v. tr.
Rendre ou faire Paraître plus petit. Rapetisser un manteau. La distance rapetisse les objets. Une étoffe qui se rapetisse au lavage. Il se dit aussi au figuré et signifie Rabaisser. Il se plaît à rapetisser les actions des autres. Rapetisser une question. Certaines gens se rapetissent par fausse modestie. Il est encore intransitif et signifie Devenir plus petit. Les jours rapetissent.

Rapetisser : définition du Littré (1872-1877)

RAPETISSER (ra-pe-ti-sé) v. a.
  • 1Rendre plus petit. Rapetisser un habit. Nous ne devons pas dissimuler que, si la nature a rapetissé dans le nouveau monde tous les animaux quadrupèdes, elle paraît avoir maintenu les reptiles et agrandi les insectes, Buffon, Quadr. t. III, p. 205. Il [l'homme] s'est vu rapetisser en même raison que l'univers s'agrandissait, Buffon, Théor. terr. part. hyp. Œuv. t. IX, p. 302.

    Fig. En voyant l'un agrandir de petites choses, on sent que l'autre en rapetisse de grandes, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 158, dans POUGENS. Vile et basse flatterie, soins séducteurs, insidieux, puérils, qui, à la longue, rapetissent l'âme et corrompent le cœur, Rousseau, Narc. Préf. Il est temps de montrer que, loin de rapetisser la pensée, il [le christianisme] se prête merveilleusement aux élans de l'âme, Chateaubriand, Génie, I, I, 1.

  • 2Faire paraître plus petit. Il nous demanda si la machine qui grossit les objets était plus grosse que celle qui les rapetisse, Diderot, Lett. sur les aveugles.
  • 3 V. n. Devenir plus petit. Les jours rapetissent.
  • 4Se rapetisser, v. réfl. Devenir plus petit. Il se rapetissait pour passer par cette ouverture étroite

    Fig. La vraie grandeur sait se rapetisser sans s'avilir, Dict. de l'Acad.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rapetisser »

Étymologie de rapetisser - Wiktionnaire

(XIVe siècle) Dérivé de apetisser avec le préfixe r-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de rapetisser - Littré

Re…, à, et petit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rapetisser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rapetisser raptise play_arrow

Conjugaison du verbe « rapetisser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe rapetisser

Citations contenant le mot « rapetisser »

  • Le fameux mythe que les parents refileront sûrement à leurs enfants. Non ! La musculation ne fait pas rapetisser et cela n’a aucun impact sur la croissance, ce concept de «gravité» n’est que poudre de perlimpinpin. Welovebuzz, Top 7 des clichés sur le sport au Maroc - Welovebuzz
  • Merci, ô Canada, de nous avoir donné le Fils Justin après le Dieu Pierre Elliott afin que celui-ci accomplisse le grand dessein de celui-là dans l’unité du Saint-Esprit multiculturel ! Autour de la table à dîner de la famille Trudeau, abordait-on autrefois le grand thème du Québec à rapetisser grâce à la « méthode 1982 » pour contrer les timides réformistes Mulroney et Bourassa ? Le Journal de Montréal, Merci, ô Canada! | Le Journal de Montréal
  • La flatterie n'émane jamais des grandes âmes, elle est l'apanage des petits esprits qui réussissent à se rapetisser encore pour mieux entrer dans la sphère vitale de la personne autour de laquelle ils gravitent. De Honoré de Balzac / Eugénie Grandet
  • Pour peu qu'on tâche de se perfectionner, on voit les autres rapetisser, comme s'ils s'enfonçaient dans le sable. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Je me rends chez un homme qui m'est supérieur non pas avec la volonté de grandir en moi, mais avec la crainte de rapetisser en lui. De Carlo Emilio Gadda / Choses et ombres de quelqu'un
  • Réduire l'art à une question de "forme", c'est le rapetisser et le rétrécir outre mesure. De Charles-Augustin Sainte-Beuve / Pensées de Joseph Delorme

Images d'illustration du mot « rapetisser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rapetisser »

Langue Traduction
Corse riduci
Basque txikitu
Japonais シュリンク
Russe сокращаться
Portugais encolher
Arabe إنكمش
Chinois 收缩
Allemand schrumpfen
Italien contrarsi
Espagnol encogimiento
Anglais shrink
Source : Google Translate API

Synonymes de « rapetisser »

Source : synonymes de rapetisser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rapetisser »


Mots similaires