Agrandir : définition de agrandir


Agrandir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AGRANDIR, verbe trans.

I.− Emploi trans. Rendre plus grand, plus étendu.
A.− Au propre
1. [Le compl. désigne un obj. concr. situé dans l'espace et gén. inanimé] Augmenter l'étendue, les proportions, l'échelle (de). Agrandir une maison :
1. Le château était fort beau; les rois de France l'avaient presque tous aimé mieux que leurs autres demeures; depuis Charles-le-Chauve, qui en avait bâti les grosses tours, il avait toujours été agrandi et décoré. P. de Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 3, 1821-1824, p. 407.
2. Remarqué, dans l'appartement de la duchesse d'Orléans, son lit refait d'un vieux lit au xviiesiècle (soleil, etc.); agrandi et rajusté. J. Michelet, Journal,oct. 1845, p. 630.
3. Je sais que des cavernes dont l'ouverture était agrandie ou rétrécie par les hommes abritèrent certains d'entre eux dans la masse de la falaise, leur fournissant ainsi une porte, une fenêtre, une façade que tant d'édifices ultérieurs devaient reproduire. É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 194.
Rem. Autres syntagmes agrandir un jardin, un domaine (Ac. 1835-1878); agrandir une ville (Littré).
Emplois spéc. :
a) ARTS et TECHN., etc.
DESSIN :
4.Agrandir une esquisse : reproduire une ébauche sur une toile de dimensions plus considérables. Hugues, Expressions d'atelier.
PHOT. Agrandir une photographie. Lui donner un format plus grand que celui du négatif :
5. Au mur, les photographies agrandies de Moïse Herrer père et de William et Jacques Herrer, ses fils. R. de Flers, G.-A. de Caillavet, Monsieur Brotonneau,1923, I, 1, p. 3.
b) DIPLOM. Agrandir ses États :
6. Le roi de Pannonie et le duc de Bénévent parlèrent les premiers, et prétendirent que la duchesse, pouvant imposer la loi, devoit profiter de cette occasion favorable d'agrandir ses États, en exigeant plusieurs cessions, ... Mmede Genlis, Les Chevaliers du Cygne,t. 3, 1795, p. 323.
c) PHYSIOL. Agrandir un organe :
7. Je vais maintenant démontrer que l'emploi continuel d'un organe, avec des efforts faits pour en tirer un grand parti dans des circonstances qui l'exigent, fortifie, étend et agrandit cet organe, ... J.-B. Lamarck, Philosophie zoologique,t. 1, 1809, p. 249.
2. [Le suj. désigne une forme, une lumière, etc. qui modifie l'obj.] Faire paraître plus grand, le plus souvent grâce à une illusion des sens. Ce vêtement agrandit la taille (Ac. 1798-1932) :
8. ... le jour perce à peine à travers les vitraux qui jettent sur les tableaux plutôt des ombres que des lumières; l'obscurité agrandit encore les figures déjà si imposantes que Michel-Ange a tracées; ... G. de Staël, Corinne,t. 2, 1807, p. 142.
9. moi. − ... Lorsque tu célèbres la réalité, tu parles d'une certaine réalité qui n'est ni plate, ni basse, ni vulgaire parce que ton imagination l'agrandit. L. Daudet, Alphonse Daudet,1898, p. 297.
10. Des miroirs agrandissaient les salons à l'infini et donnaient l'illusion que mille passagers entouraient les deux officiers. É. Peisson, Parti de Liverpool,1932, p. 171.
Emploi abs. Vêtements qui agrandissent (Lar. 20e).
P. anal. :
11. Les circonstances forment une espèce de lieu qui moule sur soi, et rapetisse ou agrandit ce qui se passe ou ce qui se dit au milieu d'elles. J. Joubert, Pensées,t. 2, 1824, p. 104.
12. L'âme enthousiaste, grande, belle, embellit, agrandit, divinise tout ce qu'elle touche. Chacun de nous est un microcosme représentatif, et si le monde regardé en nous est piteux, c'est qu'il est amoindri à notre image et par notre fait. H.-F. Amiel, Journal intime,1866, p. 73.
13. ... l'action du souvenir est ambiguë, (...) le plus souvent il idéalise et agrandit les choses plutôt qu'il ne les amenuise à la taille de la réalité empirique, ... J. Vuillemin, Essai sur la signification de la mort,1949, p. 37.
B.− Au fig.
1. [L'obj. désigne un pays, la position d'un particulier ou d'une collectivité] Accroître en puissance ou en importance :
14. À mesure que l'élément démocratique avait envahi la vieille constitution romaine, les tribuns avaient agrandi leur position. P. Mérimée, Essai sur la guerre sociale,1841, p. 206.
15. Tout ce que nous avions gagné, au dix-huitième siècle, à reprendre contre les Habsbourg la politique qui était opportune au dix-septième, c'était d'avoir agrandi la Prusse et détruit l'équilibre de l'Europe. J. Bainville, Histoire de France,t. 1, 1924, p. 288.
16. Il était hors d'état, dans les quarante-huit heures encore nécessaires à l'achèvement de la préparation de notre contre-offensive, d'élargir et d'agrandir ses avantages de la Marne au point d'en faire sortir la décision de la bataille engagée par lui, ... F. Foch, Mémoires,t. 2, 1929, p. 147.
P. méton. [L'obj. désigne la pers. bénéficiaire de l'accroissement d'importance] :
17. Les princes mêmes agrandis par le nouveau système tendront à s'en éloigner à mesure que le temps les consolidera dans les possessions qu'ils ont obtenues. E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, 1823, p. 214.
2. [L'obj. relève des disciplines intellectuelles ou artistiques] Développer, donner plus d'ampleur.
a) Domaine de la rhét.Agrandir une question, un sujet, un texte :
18. Madeleine (...) exposa ses idées, et le plan de l'article qu'elle rêvait. Il [Duroy] (...) souleva des objections, reprit la question, l'agrandit... G. de Maupassant, Bel ami,1885, p. 232.
Péj., vieilli. Exagérer. Agrandir un récit (Ac. 1798-1932) :
19. ... il [Tartarin] se délecte en lisant des journeaux du Midi (...) qui tous reproduisent d'après le Forum le récit de son ascension, celui qu'il a dicté, mais agrandi, enjolivé d'éloges mirifiques. A. Daudet, Tartarin sur les Alpes,1885, p. 217.
Emploi abs. :
20. Méfiez-vous de ses récits : il agrandit toujours. Littré1873.
b) Domaine des B.-A.Agrandir sa manière, un thème.
MUSIQUE :
21. ... ses successeurs [à J.-S. Bach], voués pour la plupart au style galant, toujours plus brillant que profond, se contentent d'orner leurs thèmes, sans songer à les agrandir. V. d'Indy, Cours de composition musicale,t. 2, 1897-1900, p. 479.
PEINTURE :
22. [Jean Bellini] Dessinateur correct et quelquefois un peu sec, comme tous les fondateurs des grandes écoles de peinture, il eut Giorgione et Titien pour élèves à soixante-deux ans et leur talent fut pour lui un stimulant qui lui fit agrandir sa manière, ... R. Ménard, Histoire des beaux-arts,1882, p. 125.
3. [L'obj. désigne une pers. ou une de ses fac.] Élever en dignité, enrichir moralement, ennoblir. Le malheur avait agrandi son âme (Ac. 1835-1932) :
23. La vérité qui, à jamais, sur les lèvres, laisse la saveur du sable, elle est de Robespierre, discours sur l'Être Suprême. (...) « Plus un homme est doué de sensibilité et de génie, plus il s'attache aux idées qui agrandissent son être et qui élèvent son cœur, et la doctrine des hommes de cette trempe devient celle de l'univers. » M. Barrès, Mes cahiers,t. 1, 22 juin 1896-mai 1897, pp. 142-143.
24. ... si la vérité toute nue paraît sur le moment moins grande, moins noble ou moins intéressante que l'ornement imaginaire qu'on lui pourrait donner, la faute en est à nous qui ne savons pas encore distinguer le rapport toujours étonnant qu'elle doit avoir à notre être encore ignoré et aux lois de l'univers, et dans ce cas, ce n'est pas la vérité qui a besoin d'être agrandie et ennoblie, mais notre intelligence. M. Maeterlinck, La Vie des abeilles,1901, pp. 115-116.
Emploi abs. :
25. Mes idées triomphent aujourd'hui. Je vais être au pouvoir. Cela, dit-on, améliore, agrandit, élargit. Nous allons voir. E. Renan, Drames philosophiques,Le Prêtre de Némi, 1885, V, 2, p. 597.
II.− Emploi pronom. Devenir plus grand, plus étendu.
A.− [Le suj. désigne un être concr., gén. inanimé]
1. [En parlant d'un espace ou d'une étendue phys.] Augmenter en étendue, étendre ses dimensions. Paris s'agrandit tous les jours (Lar. 19e, etc.) :
26. Il lui sembla d'abord que sa poitrine s'élargissait, s'agrandissait, et que son âme tout à l'heure pesante, alourdie de chagrin, devenait légère, légère comme si le poids qui l'accablait se fût soulevé, allégé, envolé. G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Yvette, 1884, p. 548.
27. Derrière le store baissé en drap de cinéma, je voyais seulement une ombre se rapetisser à la taille d'un nain, s'agrandir à celle d'un géant... J. Giraudoux, Siegfried et le Limousin,1922, p. 78.
P. méton. [Le suj. désigne une pers.] Augmenter la surface de son logement. ,,Il était logé trop étroitement, il a trouvé moyen de s'agrandir.`` (Ac.t. 11932).
2. [En parlant d'un organe des sens, en partic. des yeux] Se dilater sous l'effet de la surprise ou de l'émotion :
28. À chaque mot, leurs yeux s'agrandissaient, mais ils ne voulaient pas me croire. Je vis les mains fines d'Hubert s'ouvrir toutes grandes et se refermer. F. Mauriac, Le Nœud de vipères,1932, p. 257.
29. Dans la demi-obscurité d'une boutique aux rideaux baissés, l'enfant suce un morceau de chocolat. La mère s'avance vers lui, les bras tendus, mais ses yeux s'agrandissent, prennent une fixité terrible, démente. « Ce n'est pas son enfant... » A. Malraux, L'Espoir,1937, p. 747.
B.− Au fig.
1. [En parlant d'une affaire, d'un commerce; de la situation, de la position d'une pers. ou d'une collectivité d'un État] S'accroître, s'enrichir par augmentation de ce que l'on possède. P. ext. Affermir sa puissance, étendre son influence :
30. Comme intérêts pécuniaires, ma situation va s'agrandir dans ces 4 mois. H. de Balzac, Correspondance,1832, p. 154.
31. ... mon père devient un autre homme, la maison s'agrandit, l'argent afflue de tous côtés... É. Estaunié, L'Empreinte,1896, p. 162.
32. La Prusse, toute à l'idée de s'agrandir, était indifférente à notre régime pourvu qu'elle eût une part de nos dépouilles. J. Bainville, Histoire de France,t. 2, 1924, p. 134.
33. ... notre position s'est affirmée et agrandie en Orient depuis mon séjour de l'année dernière. Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre,L'Unité, 1956, p. 351.
P. méton. [Le suj. désigne une pers.] ,,Accroître ses propriétés`` (Littré), les dimensions d'une affaire commerciale, etc. :
34. Je me suis bâti des maisons, je me suis planté des jardins et des vignes, je me suis creusé des réservoirs et j'y ai semé des poissons délicieux; je me suis amassé des richesses, je me suis agrandi; et ayant considéré tous ces ouvrages, voilà que tout était vanité! Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 112.
2. Plus rare. [Le suj. désigne une pers. ou un de ses organes, une de ses fac.] Se développer en acquérant plus d'ampleur.
a) [La pers. est envisagée sous le rapp. de ses fac. intellectuelles] :
35. Agrandissez-vous, élevez-vous jusqu'à l'idée sublime de votre pouvoir et de votre liberté. Sentez que, pour qu'un être soit condamné à être aux prises avec l'univers entier, il faut qu'il ait été assez grand pour troubler l'univers. L.-C. de Saint-Martin, L'Homme de désir,1790, p. 132.
36. Je me trouvais assez bien dans mes affaires pour pouvoir me rendre à Paris, sans objet et purement comme voyageur, sans autre but que de respirer l'air de la patrie et de visiter la capitale. Une fois là, je me sentis maître de mon langage; les recherches étaient faciles; mes idées, mon jugement s'étaient agrandis; je disposais de mon temps et de ma personne; ... E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 610.
37. Le dessin vocal est plus à l'aise; on sent que le maître s'est développé et agrandi... [La France musicale, extrait d'un article de Giacomelli sur l'Enfance du Christ, de Berlioz]. J.-G. Prod'homme, Le Cycle Berlioz,t. 2, 1898, p. 193.
b) [La pers. est envisagée sous le rapp. de ses fac. morales] :
38. Mon ame s'agrandit quand je vois, à travers les campagnes, ces longues avenues qui font communiquer les empires. Bien des gens n'y voient que des ormes; pour moi, j'y sens les contrastes du genre humain. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 115.
39. « Croyez-vous qu'il n'y ait pas de place sur terre pour un cœur qui veut s'agrandir? » R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 485.
Stylistique − Agrandir comme étendre suggèrent une idée d'accroissement géométrique, et non numérique comme augmenter et accroître; il traduit une opération effectuée dans l'espace, plutôt qu'un accroissement de volume comme p. ex. grossir ou enfler. Mais si ,,on agrandit selon les trois dimensions, on étend selon une seule`` (Laf. 1861). En fait agrandir englobe la not. d'extension, puisqu'il peut signifier augmenter les dimensions d'un obj. dans le sens de la largeur, mais il implique en outre les not. d'élargissement, d'arrondissement ou d'amplification. En phot. et en dessin, agrandir est concurrencé par faire un agrandissement.
Prononc. − 1. Forme phon. : [agʀ ɑ ̃di:ʀ], j'agrandis [ʒagʀ ɑ ̃di]. Passy 1914 note une demi-longueur pour la 2esyllabe de la forme conjuguée. Enq. : /agʀãdi, agʀãdis/. Conjug. agir. 2. Dér. et composés : agrandissant, agrandissement, agrandisseur, agranditif. Cf. grandir.
Étymol. ET HIST. − Av. 1280 (Rose, 12185 ds Gdf. Compl. : Lor philateres eslargissent Et lor fimbries agrandissent). Dér. de grand*; préf. a-1*, dés. -ir.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1 143. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 1 966, b) 1 713; xxes. : a) 1 759, b) 1 202.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Caput 1969. − Dup. 1961. − Éd. 1913. − Girard 1756. − Gramm. t. 1 1789. − Guizot 1864. − Hanse 1949. − Kold. 1902. − Laf. 1878. − Sardou 1877. − Sommer 1882. − Synon. 1818.

Agrandir : définition du Wiktionnaire

Verbe

agrandir \a.ɡʁɑ̃.diʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’agrandir)

  1. Rendre plus grand.
    • Peu à peu, il agrandit son établissement, lui adjoignit un hôtel borgne où de savantes passes lui assurèrent de larges profits. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Agrandir une maison, un jardin.
    • Il a agrandi son parc de tant d’hectares.
    • Cette ouverture est trop petite, il faut l’agrandir.
    • Cette ouverture s’est trop agrandie.
    • Ce prince a fort agrandi ses états.
  2. (Figuré) Rendre plus grand en puissance, en biens, en dignité, en fortune, en vertu.
    • Ce prince a bien agrandi sa nation.
    • La faveur avait seule agrandi cette famille.
    • Le malheur avait agrandi son âme.
    • Un courage qui s’agrandit au milieu des revers.
  3. Faire paraître plus grand.
    • Ce vêtement agrandit la taille.
    • Une distribution bien entendue agrandit un jardin.
  4. Donner un caractère de grandeur à ce qu’on dit, à ce qu’on écrit, à ce qu’on fait.
    • Cet écrivain agrandit les sujets qu’il traite.
    • Il a su agrandir son héros sans qu’il en coûtât rien à la vérité.
  5. Se dit quelquefois dans un sens ironique et signifie alors Exagérer.
    • Cet homme est un peu sujet à agrandir le récit.
    • Il agrandit volontiers.
    • Agrandir ses prétentions, Porter son ambition, ses désirs plus haut, plus loin.
  6. (Pronominal) Particulièrement Augmenter sa terre, son domaine, sa maison.
    • Il s’est bien agrandi du côté de la rivière.
    • Il était logé trop étroitement, il a trouvé moyen de s’agrandir.

Verbe

agrandir \Prononciation ?\ (graphie normalisée)

  1. Agrandir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Agrandir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGRANDIR. v. tr.
Rendre plus grand. Agrandir une maison, un jardin. Il a agrandi son parc de tant d'hectares. Cette ouverture est trop petite, il faut l'agrandir. Cette ouverture s'est trop agrandie. Ce prince a fort agrandi ses États. Il signifie au figuré Rendre plus grand en puissance, en biens, en dignité, en fortune, en vertu. Ce prince a bien agrandi sa nation. La faveur avait seule agrandi cette famille. Le malheur avait agrandi son âme. Un courage qui s'agrandit au milieu des revers. Il signifie aussi Faire paraître plus grand. Ce vêtement agrandit la taille. Une distribution bien entendue agrandit un jardin. Il signifie encore Donner un caractère de grandeur à ce qu'on dit, à ce qu'on écrit, à ce qu'on fait. Cet écrivain agrandit les sujets qu'il traite. Il a su agrandir son héros sans qu'il en coûtât rien à la vérité. Il se dit quelquefois dans un sens ironique et signifie alors Exagérer. Cet homme est un peu sujet à agrandir le récit. Il agrandit volontiers. Agrandir ses prétentions, Porter son ambition, ses désirs plus haut, plus loin.

S'AGRANDIR signifie particulièrement Augmenter sa terre, son domaine, sa maison. Il s'est bien agrandi du côté de la rivière. Il était logé trop étroitement, il a trouvé moyen de s'agrandir.

Agrandir : définition du Littré (1872-1877)

AGRANDIR (a-gran-dir) v. a.
  • 1Rendre plus grand. Agrandir une maison, la ville. Le chirurgien fut obligé d'agrandir la plaie. Agrandir ses terres, ses possessions. Rome agrandissait incessamment son domaine. Puis-je oublier les soins d'agrandir votre empire ? Corneille, Sert. IV, 2.
  • 2 Par analogie, rendre plus puissant. Agrandir la puissance de l'État. Si l'on cherche à élever sa maison et à l'agrandir, qu'on pense que les chrétiens ont une postérité qui ne dépend pas des grandeurs de ce monde, Bossuet, Pensées chrét. 23. Rome a voulu le perdre, et non pas m'agrandir, Corneille, Nicom. IV, 5. Le roi, occupé de l'établissement de ses bâtards, qu'il agrandissait de jour en jour, avait marié deux de ses filles à deux princes du sang, Saint-Simon, 11, 40.
  • 3 Fig. Agrandir les idées, les vues. Il y a des passions qui resserrent l'âme, et il y en a qui l'agrandissent, Pascal, édit. Cousin. … l'aspect du péril agrandit le courage, Chénier M. J. Gracq. III, 5.

    Donner un caractère de grandeur. Agrandir un sujet. Corneille a agrandi la scène française.

  • 4Faire paraître plus grand. Ce vêtement agrandit la taille.
  • 5Exagérer. Cet homme agrandit tout ce qu'il raconte. Méfiez-vous de ses récits : il agrandit toujours. Ce mot est familier en ce sens.

    S'AGRANDIR, v. réfl.

  • 6Devenir plus grand, au propre et au figuré. Cette ville s'agrandit rapidement. Lorsque la république romaine se fut agrandie. Son courage s'agrandissait avec les dangers. Il ne suffit pas de s'agrandir dans les choses qu'on dédaignera aussi bien que les autres, quand on sera le maître : il faut chercher quelque chose qui soit digne de satisfaire un grand cœur : la vertu, Bossuet, Pensées chrét. 16. Déjà, déjà je nage en des flots de lumière ; L'espace devant moi s'agrandit, et la terre Sous mes pieds semble fuir, Lamartine, Médit. I, 27. On sent le feu [de l'amour] s'agrandir, Pascal, édit. Cous. Puisqu'elle [Rome] va combattre, elle va s'agrandir, Corneille, Hor. I, 1. Seigneur, qui des mortels eût jamais osé croire Qu'un nom à qui la guerre a trop fait applaudir, Dans l'ombre de la paix trouvât à s'agrandir ? Corneille, Sertor. III, 1. Jamais, pour s'agrandir, vit-on dans sa manie Un tigre en factions partager l'Hyrcanie ? Boileau, Sat. VIII. Un ambitieux qui se laisse dominer par la passion de s'agrandir, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 172. Lorsqu'un juge veut s'agrandir et qu'il change en une souplesse de cœur le rigide ministère de la justice, Bossuet, Letellier.
  • 7Accroître ses propriétés. Il emploie tout son argent à s'agrandir.

SYNONYME

AGRANDIR, ÉTENDRE. Agrandir c'est rendre plus grand. Étendre, c'est rendre plus étendu. Toutes les fois que l'idée d'étendue, c'est-à-dire de prolongement dans une direction déterminée, soit au physique soit au figuré, prévaudra, c'est étendre qu'on emploiera. On se servira au contraire d'agrandir, s'il est question d'une augmentation qui ne soit pas seulement en étendue. C'est pour cela qu'on dira étendre un empire ou l'agrandir, suivant la circonstance ; mais on ne peut employer qu'agrandir en parlant d'un homme dont on augmente la puissance ou le crédit.

HISTORIQUE

XVe s. S'abandonnoient aucuns jeunes chevaliers et escuyers des François pour eux montrer et agrandir leur renommée, Froissart, II, II, 76.

XVIe s. Il est assez grand pour agrandir une femme, de laquelle les enfans ne porteront point le nom, D'Aubigné, Faen. III, 19. Ils demanderent le lendemain, si au lieu de remparer la breche, on vouloit qu'ils l'agrandissent, D'Aubigné, Hist. III, 296. Jusques à quand abbreuveront ils leurs enfants d'un mesme laict ? Car s'ils n'agrandissent jamais jusques à porter quelque legere viande, il est certain que jamais ils n'ont esté nourris de bon laict, Calvin, Inst. 667.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « agrandir »

Étymologie de agrandir - Littré

À et grandir ; ital. aggrandire. Ce verbe ne paraît pas avoir été usité dans l'ancien langage ; cependant on y trouve agrandoier : mais le véritable verbe de ces temps était agreger ou engreger, composé de à ou en, et grandior, plus grand.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de agrandir - Wiktionnaire

(1280) Dérivé de grand avec le préfixe a- et le suffixe -ir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « agrandir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agrandir agrɑ̃dir play_arrow

Conjugaison du verbe « agrandir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe agrandir

Évolution historique de l’usage du mot « agrandir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agrandir »

  • Les parents de 40 enfants de Lancy avaient appris avec surprise que leurs enfants ne pourraient pas être scolarisés à l’école du Sapay en face de chez eux. Aujourd’hui nouveau rebondissement : ils pourront finalement s’y rendre. Les autorités ont décidé de construire des bâtiments provisoires et d’agrandir l’école. , Etat et communes s'accordent pour agrandir l'école du Sapay - Léman Bleu Télévision
  • Si vous envisagez d’agrandir votre bassin, sachez qu’il vous faudra peut-être remplir certaines formalités administratives. Si, après l’extension, votre piscine ne dépasse pas les 100 m2, vous devrez faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. Au-delà de 100 m2, vous aurez besoin d’un permis de construire. , Agrandir sa piscine, c’est possible à condition d’y mettre le prix
  • L'égoïsme à l'état sauvage fait de l'homme une brute sans pitié, mais dompté par l'amour, il est source de beauté et de grandeur d'âme. L'amour de soi ne peut s'épanouir que s'il sait s'agrandir suffisamment pour englober les autres. De Doric Germain / Poison
  • Il ne suffit pas d'engranger les récoltes du savoir, du savoir-faire, ni de vendanger les fruits du savoir-être et du savoir-devenir, encore faut il accepter de les offrir pour s'agrandir ensemble. De Jacques Salomé / T'es toi quand tu parles
  • Pour être un excellent critique, il faudrait pouvoir être bon auteur. Le talent peut seul agrandir l'horizon du goût. De François Villemain / Discours et Mélanges littéraires
  • Il faut améliorer la condition féminine : par exemple agrandir les cuisines, baisser les éviers ou mieux isoler les manches des casseroles. De Georges Wolinski / Charlie-Hebdo
  • L'homme n'a pas besoin de voyager pour s'agrandir ; il porte avec lui l'immensité. De François René de Chateaubriand / De la restauration et la monarchie élective
  • Il faut voyager pour agrandir la vie. Les plus hauts artistes se trouvent dans le monde des commis-voyageurs. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Celui qui te conseille d'agrandir la plantation ne t'aidera pas à la cultiver. De Proverbe téké
  • Avant de s'agrandir au dehors, il faut s'affermir au dedans. De Victor Hugo / Post-Scriptum de ma vie
  • La langue est une prison. La posséder, c'est l'agrandir un peu. De Pierre Baillargeon / Commerce

Traductions du mot « agrandir »

Langue Traduction
Portugais ampliar
Allemand vergrößern
Italien ingrandire
Espagnol ampliar
Anglais enlarge
Source : Google Translate API

Synonymes de « agrandir »

Source : synonymes de agrandir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « agrandir »



mots du mois

Mots similaires