Produire : définition de produire


Produire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PRODUIRE, verbe trans.

I.
A. − Faire exister, naturellement ou non, ce qui n'existe pas encore; créer.
1. Donner naissance à un être vivant; procréer. Produire l'homme; produire un fils. La nature a produit des animaux qui remplissent à peu près ce vide, et qui devront former une classe particulière, s'ils ne peuvent être compris, soit dans les mammifères, soit dans les oiseaux, d'après leur système d'organisation (Lamarck,Philos. zool., t.1, 1809, p.145).Ô miracle du ciel! m'écriai-je enfin, l'âme attachée tout entière à cette image, Dieu a plus fait en vous produisant de sa parole, ange adorable entre tous les anges, qu'en faisant éclore du chaos le reste de sa création! (Nodier,Fée Miettes, 1831, p.103).Pourquoi ce qui produit les êtres vivants les produit-il mortels? (Valéry,Suite, 1934, p.139).
Empl. abs.:
1. [La Maheude] en avait oublié de rentrer son sein (...). Malgré son effort, il revenait quand même à sa gorge, à cette coulée de chair blanche, dont l'éclat maintenant le gênait. Sans doute, elle avait quarante ans et elle était déformée, comme une bonne femelle qui produisait trop; mais beaucoup la désiraient encore... Zola,Germinal, 1885, p.1333.
2. P. anal. [En parlant du lieu, de l'époque de naissance, du milieu soc. ou éducatif originel] Engendrer. Produire un génie. On vit enfin sous Louis XV se former une société des plus beaux génies que la France ait produits: les Diderot, les d'Alembert, les Voltaire. Deux grands hommes seulement, et les deux plus grands, refusèrent d'en être, Jean-Jacques Rousseau et Montesquieu (Chateaubr.,Essai Révol., t.2, 1797, p.329).Il est inacceptable que le système éducatif «produise» des élèves (jeunes ou adultes), en totale indifférence et en totale ignorance des besoins en main-d'oeuvre (B. Schwartz,Réflex. prospectives, 1969, p.9):
2. Insensibles à tous les objets qui s'offrirent à nos yeux, nous ne vîmes longtemps que Bordeaux: nous ne parlâmes que de son heureuse situation, de son climat, de son commerce, et des grands hommes que cette ville a produits depuis Ausone et Montaigne jusqu'à nos jours. Mais qui ne connaît pas Bordeaux? Dusaulx,Voy. Barège, t.1, 1796, p.40.
B. −
1. [En parlant de la nature] Créer naturellement une substance; donner, porter. Produire des bourgeons, une graine, des fruits, des semences; produire un suc. Que ne suis-je un homme du peuple! Car ils vivent simplement l'un près de l'autre avec amitié. La brebis donne sa laine et son lait et la terre produit l'herbe avec le grain (Claudel,Ville, 1901, i, p.425):
3. ... je voyais une délicieuse girandole d'azur. Ne sont-elles pas, avec le velours transparent de leurs pétales, comme les mauves orchidées de la mer? Comme tant de créatures du règne animal et du règne végétal, comme la plante qui produirait la vanille, mais qui, parce que, chez elle, l'organe mâle est séparé par une cloison de l'organe femelle, demeure stérile si les oiseaux-mouches ou certaines petites abeilles ne transportent le pollen des unes aux autres ou si l'homme ne les féconde artificiellement... Proust,Sodome, 1922, p.627.
2. Faire exister une chose grâce à l'activité agricole, industrielle, scientifique de l'homme.
a) Dans le domaine agric.Produire l'avoine, la betterave, le colza, les fleurs, les fourrages, les légumes, le seigle; produire de la viande, du lait. Les huit ou dix mille hectares qui produisent le raisin de Corinthe ont fait entrer dans le pays, en 1849, plus de six millions de drachmes d'argent anglais (About,Grèce, 1854, p.117).Sur une production mondiale d'environ 140 millions d'hectolitres, la France produisait dans les années qui ont précédé la seconde guerre mondiale de 40 à 65 millions d'hectolitres de vin, ce qui nous plaçait en tête des pays vinicoles (Brunerie,Industr. alim., 1949, p.75):
4. Qui produit le blé, c'est-à-dire le pain pour tous? Le paysan! Qui fait venir l'avoine, l'orge, toutes les céréales? Le paysan! Qui élève le bétail pour procurer la viande? Le paysan! Qui produit le vin, le cidre? Le paysan! Qui nourrit le gibier? Le paysan! R. Bazin,Blé, 1907, p.107.
Empl. abs. Le bonhomme avait amendé, fertilisé les trois arpents de terre vendus par Rigou, le jardin attenant à la maison commençait à produire, et il craignait d'être exproprié! (Balzac,Paysans, 1844, p.227).Et je pense à ces écolières en vacances dans des propriétés qui produisaient encor, mangeant des pommes vertes, des noisettes rances (Jammes,De l'angélus, 1898, p.96).
b) Dans le domaine industr. et comm.C'est encore un conseil à donner aux producteurs et non pas aux consommateurs. On peut dire aux premiers: produisez des objets tels qu'ils conviennent aux besoins naturels et aux habitudes de votre nation et de votre époque (Say,Écon. pol., 1832, p.448).Le pays qui donna au monde la poudre à canon ne peut renoncer à produire du plutonium comme défi à l'isolement où le maintiennent les puissances occidentales (Goldschmidt,Avent. atom., 1962, p.255):
5. Je dois dire qu'en cette fin de l'été 1945 on était, dès le premier contact avec les États-Unis, saisi par l'impression qu'une activité dévorante et un intense optimisme emportaient toutes les catégories. Parmi les belligérants, ce pays était le seul intact. Son économie, bâtie sur des ressources en apparence illimitées, se hâtait de sortir du régime du temps de guerre pour produire des quantités de biens de consommation. De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p.210.
Empl. abs. Chacun doit travailler, produire, suivant ses aptitudes (Marx, Engels,Manif. parti commun., 1934, p.128).Le bourgeois (...) ne produit pas: il dirige, administre, répartit, achète et vend (Sartre,Réflex. quest. juive, 1946, p.45).
SYNT. Produire des biens de consommation; produire l'acier, le charbon, la fonte, la houille, la laine, le pétrole, l'uranium; produire des avions, des automobiles; produire des ciments, des machines, des marchandises; produire des métaux ferreux et non ferreux; produire des meubles, des outils, des textiles, des vêtements, de nouveaux modèles.
c) Dans le domaine sc., et princ. dans celui de la chim. ou de la phys.Produire la condensation, l'énergie, la fission, la lumière; produire de l'électricité, des sons; produire un champ magnétique, un courant, un flux, une impulsion, un mouvement, une réaction chimique. Une partie de la chaleur produite par la combustion [du bois humide] est employée à volatiliser l'eau (Al. Brongniart, Arts céram., t.1, 1844, p.215):
6. La surface de la cathode donne naissance aux rayons cathodiques, formés par des électrons à charge négative; ceux-ci, repoussés par la cathode, prennent une direction normale à sa surface, puis poursuivent leur chemin dans le gaz fortement raréfié et sont enfin progressivement absorbés dans l'espace sombre et dans la gaine en y produisant l'ionisation des molécules rencontrées. MmeP. Curie, Isotopie, 1924, p.72.
3. [En parlant d'un organe, d'un muscle, etc.] Fabriquer une substance, donner naissance à, provoquer un phénomène. Synon. causer, générer.On a vu dans ce cas des sueurs qui avoient l'odeur de l'urine, et si cette suppression dure quelque temps, elle produit la bouffissure (Geoffroy,Méd. prat., 1800, p.401).Dans ces conditions, un seul repas infectant suffit à assurer l'absorption d'un certain nombre de bacilles et à produire des lésions tuberculeuses qui, chez les animaux jeunes, demeurent assez fréquemment dans les ganglions mésentériques (Calmette,Infection bacill. et tubercul., 1920, p.150):
7. Le cerveau produit deux petits nerfs très-grêles et très-longs qui suivent la longueur de l'oesophage jusqu'au point d'union de la tête avec le thora., immédiatement au dessus du condyle articulaire: alors les deux nerfs situés au dessus de l'oesophage produisent un ganglion de forme alongée ovale, duquel naissent plusieurs filets nerveux qui se rendent aux muscles qui meuvent les mandibules et à ceux qui agissent sur la tête. Cuvier,Anat. comp., t.2, 1805, p.335.
SYNT. Produire l'allongement, la contraction, la dilatation; produire un accident cardiaque, un épanchement, un exsudat, une hémorragie, une irradiation, un mouvement, un rejet; produire une rotation; produire des lésions; produire des nausées, des vomissements; produire du pus, du sang.
C. − Dans le domaine littér. ou artist.
1. Créer, composer ou diffuser une oeuvre. Produire un article; produire une comédie, un pamphlet, une pièce, un roman nouveau, une tragédie, des vers. Hugo dit dans son enquête sur les théâtres (...) «Je range les tragédies de Voltaire parmi les oeuvres les plus informes que l'esprit humain ait jamais produites» (Delacroix,Journal, 1850, p.334).Un orchestre comme celui de Jack Hylton ne produit pas de la musique de jazz authentique (Panassié,Jazz hot, 1934, p.48):
8. Le dégoût que lui inspirèrent ses compositions anciennes, produites sans passion, fit qu'avec son exagération coutumière, il décida de ne plus rien écrire qu'il ne fût contraint d'écrire par une nécessité passionnée; et, laissant là sa poursuite aux idées, il jura de renoncer pour toujours à la musique, si la création ne s'imposait, à coups de tonnerre. Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p.381.
Empl. abs. M. Renoir pourrait décerner à plusieurs de ses toiles des titres d'harmonies (...). Cet artiste a beaucoup produit; je me rappelle, en 1876, une grande toile représentant une mère et ses deux filles, un tableau bizarre où les couleurs semblaient comme effacées avec un tampon de linge, où l'huile imitait vaguement les tons mourants du pastel (Huysmans,Art mod., 1883, p.289).
2. CIN., TÉLÉV. Assurer la réalisation matérielle et financière d'un film, d'une émission radiophonique ou télévisée, d'un spectacle. Jusqu'à 1914, le cinéma français fut le premier du monde et produisit 90 des films projetés (Lesourd, Gérard,Hist. écon., 1966, p.350).
D. − [En parlant d'une charge, d'une propriété foncière, d'une activité comm. ou financière] Procurer un profit. Produire des bénéfices, des dividendes, des intérêts; produire une somme de...; bien produire; produire suffisamment. On voit que si l'impôt produit souvent un bien quant à son emploi, il est toujours un mal quant à sa levée (Say,Écon. pol., 1832, p.506).Lors des vacances suivantes, Elvire séjournait encore aux moulins avec sa mère. MmeGresloup revenait de Londres, où elle allait annuellement s'enquérir des rentes produites par un domaine affermé dans le pays de Galles (Adam,Enf. Aust., 1902, p.190):
9. Aussi, jamais le docteur n'avait-il eu à rougir de sa mère, qu'il vénérait, et dont le défaut d'éducation était bien compensé par cette sublime tendresse. La vente du fonds de culottier avait produit environ vingt mille francs, la veuve les avait placés sur le grand-livre en 1820, et les onze cents francs de rente qu'elle en avait eus composaient toute sa fortune. Balzac,Cous. Pons, 1847, p.162.
E. − P. ext. Faire naître, causer, provoquer (un phénomène naturel ou non, un mouvement, une impression ou un sentiment).
SYNT. Produire un bruit, un changement matériel; produire une crainte; produire le découragement; produire un déplacement, un enchantement, un fait; produire la peur, le ravissement; produire une réaction, une révulsion, une sensation; produire un silence; produire des perturbations locales; produire de la pluie, de la poussière, du vent.
1. [Le suj. désigne un inanimé] On sent que la fonte des neiges, le mouvement des eaux et leurs épanchements sur toutes ces montagnes diversement configurées, n'y sauraient, comme dans nos plaines, produire de vastes inondations (Dusaulx,Voy. Barège, t.1, 1796, p.95).Les philosophes savent que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets (A. France,P. Nozière, 1899, p.61):
10. Tourguéneff répond que cela n'est pas, que l'amour est un sentiment qui a une couleur toute particulière et que Zola fera fausse route, s'il ne veut pas admettre cette couleur, cette chose qualitative. Il dit que l'amour produit chez l'homme un effet que ne produit aucun autre sentiment et que c'est, chez l'être véritablement amoureux, comme si on retranchait sa personne. Goncourt,Journal, 1877, p.1186.
2. [Le suj. désigne une pers.] Produire de l'effet, un effet déplorable. Oui, il m'a honoré d'une visite, hier, et je vous avoue, si vous tenez à connaître mon opinion, que l'impression laissée par ce prêtre est plutôt hostile. Il m'a produit l'effet d'une jeune paysanne assez mal élevée mais qui ferait, ce qu'on appelle en argot parisien sa «tata» (Huysmans,Oblat, t.1, 1903, p.276).La Joconde produit à presque tous, les grands esprits aussi bien que la foule, une impression d'inconnu et de charme mystérieux et sardonique (Gilles de La Tourette,L. de Vinci, 1932, p.111).
II. − Faire apparaître officiellement, faire connaître publiquement une personne ou une chose qui existent déjà.
A. − DR. ADMIN. Présenter une pièce, un document, à l'appui de sa cause. Produire un dossier, un fait, un témoignage. Alors se vérifierait l'assertion que j'ai produite dans un livre sur l'Alsace, la formule où j'aboutissais dans mes méditations de Sainte-Odile: «la romanisation des Germains est la tendance constante de l'alsacien-lorrain» (Barrès,Cahiers, t.5, 1907, p.230).L'engagé est tenu, pour justifier des conditions prescrites ci-dessus, de produire un extrait de son casier judiciaire (J.O., Loi rel. recrut. arm., 1928, art.5, p.3819).Il lui appartiendra de produire la pièce capitale qui mettra fin au débat (Éluard,Donner, 1939, p.123):
11. Les débats atteignirent à ce moment leur maximum d'intensité pour aboutir enfin le 29 frimaire an II (19 décembre 1793) à l'adoption d'une partie du projet Bouquier qui donnait une existence légale à l'enseignement libre du «premier degré». Les citoyens qui veulent ouvrir une école doivent se soumettre à trois formalités: enseigner publiquement; déclarer à la municipalité leur intention d'ouvrir un enseignement sur tel sujet; produire un certificat de civisme et de bonnes moeurs. Encyclop. éduc., 1960, p.65.
Produire des témoins. Faire citer des témoins devant le tribunal. À quoi tient la vie d'un homme! Enfin, Jean-François a tout nié, le Parquet n'a produit aucun témoin qui ait vu le crime! (Balzac,Curé vill., 1839, p.67).Toutes ces dépositions ne se fondaient que sur des ouï-dire, et personne ne produisait ses témoins (Mérimée,Conjur. Catilina, 1844, p.359).
B. − Vx. Faire connaître quelqu'un à une personne, à un public, le plus souvent pour lui donner l'occasion de briller; péj., présenter quelqu'un avec ostentation. Synon. parrainer, patronner.Produire un artiste; produire des talents nouveaux. Ensuite, il est curieux de voir sa mère, MmeGay, autrefois MlleLiottier, femme célèbre, femme d'esprit, femme galante produisant aujourd'hui sa fille dans le monde (Delécluze,Journal, 1825, p.249).Il avait suffi de dresser ce tréteau, d'y produire ce Legras (...) de lui faire chanter son répertoire de rageuses abominations, et le succès était venu en trois soirs (Zola,Paris, t.1, 1897, p.276):
12. Bielinski donna Jean Faustin au chancelier de Lithuanie Léon Sapiéha, qui lui fit apprendre le polonais et le russe ainsi que le latin dans le couvent de Brest-Litowski. Pendant quelques années Sapiéha tint son élève en réserve, attendant pour le produire (comme prétendant) une occasion qui ne se présenta point. Mérimée,Faux Démétrius, 1853, p.408.
III. − Empl. pronom.
A. −
1. [Le suj. désigne un animé]
a) Se présenter, se manifester, apparaître, sévir dans un lieu donné. Quand un pirate se produit sur les mers, toutes les marines sont aux ordres du commerce (Balzac,OEuvres div., t.3, 1836, p.19).M. Théophile Gautier était trop jeune, avant 1830, pour se produire dans le premier mouvement de la poésie romantique (Sainte-Beuve,Prem. lundis, t.2, 1837, p.339).Le lendemain de son mariage, il dut descendre dans le salon à l'heure du déjeuner et se produire devant une douzaine de personnes (Feuillet,Mariage monde, 1875, p.91).
b) Briller, se mettre en valeur. Se produire dans le monde. Les sots savent tous se produire; Le mérite se cache, il faut l'aller trouver (Florian,Fables, 1792, p.63).Tu comprends, mon amour, que la manière ambitieuse dont maintenant je me produis doit engendrer mille calomnies, mille versions absurdes (Balzac,Lettres Étr., t.1, 1833, p.80).
2. [Le suj. désigne un inanimé] Se montrer, se mettre en valeur. Au coucher du soleil, l'enfant de la solitude se mit à chanter de cette voix merveilleuse qui s'était produite, comme une espérance, dans les oreilles les plus sourdes à la musique, celles de son père (Balzac,Enf. maudit, 1836, p.421).On a peur de son génie, on veut l'empêcher de se produire (A. Daudet,Jack, t.1, 1876, p.348).
B. − Dans le domaine du spectacle, des sports, etc.Jouer, présenter son talent ou faire un numéro, paraître en public. Se produire à l'étranger; se produire au théâtre; se produire sur scène; se produire sur le terrain de l'adversaire; se produire devant un parterre de. Tout d'abord le combat Grassi-Auclair (...). Le premier se produira pour la première fois à Paris (L'Humanité, 19 janv. 1952, p.3, col. 5).Où a-t-on jamais réuni, avant nos stades, soixante-quinze mille spectateurs et davantage? Molière ne se produisait que devant quelques centaines d'auditeurs (Hist. spect., 1965, p.12).
C. −
1. [Plus couramment, en parlant d'un phénomène, d'un événement, d'un incident, et p.ext. d'un sentiment] Advenir, arriver, survenir, le plus souvent après une succession d'autres faits. Vers l'âge de quarante ans, une crise se produisit dans les croyances de M. Littré. Il venait de lire un ouvrage d'Auguste Comte intitulé: Système de philosophie positive. L'impression qu'il en reçut fut extraordinaire: «Ce livre, dit-il, me subjugua (...)» (Pasteurds Travaux, 1882, p.426).Déjà, le 14 juillet, d'importantes manifestations s'étaient produites dans la banlieue. On y avait, en divers points, déployé le drapeau tricolore, chanté La Marseillaise (De Gaulle,Mém. guerre, 1956, p.291):
13. Quand nous avons pensé, un second acte se produit: nous aimons. La pensée est un regard qui amène son objet en nous-mêmes; l'amour est un mouvement qui nous entraîne au dehors vers cet objet pour l'unir à nous et nous unir à lui, et accomplir ainsi dans sa plénitude le mystère de l'unité dans la pluralité. Lacord.,Conf. N.-D., 1848, p.58.
2. À la forme impers. Il s'est produit, il se produisit. Il se produisit à Paris une épouvante dont on n'avait peut-être jamais eu d'exemple; ce fut au point que le gouvernement dut s'en mêler pour y mettre un terme (Flammarion,Astron. pop., 1880, p.614).Louis XIII et Richelieu restèrent dans la capitale, ce qui arrêta un commencement de panique, et aussitôt il se produisit un de ces mouvements de patriotisme dont le peuple français est coutumier, mais qu'on avait cessé de voir pendant les guerres civiles (Bainville,Hist. Fr., t.1, 1924, p.210):
14. L'résultat! Être vainqueurs dans cette guerre, se buta l'homme-borne, c'est pas un résultat? Ils furent deux à la fois qui répondirent: −Non! À cet instant, il se produisit un bruit sourd. Des cris jaillirent à la ronde et nous frissonnâmes. Tout un pan de glaise s'était détaché du monticule où nous étions vaguement adossés déterrant complètement, au milieu de nous, un cadavre assis les jambes allongées. Barbusse,Feu, 1916, p.366.
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔdɥi:ʀ], (il) produit [-dɥi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1340 dr. «présenter (une pièce, un document justificatif)» (Charte Lille ds Livre Roisin, éd. Brun-Lavainne, p.357); b) ca 1465 gén. «présenter, faire connaître, mettre en évidence» (G. Chastellain, Chron., VI, C, éd. J. Kervyn de Lettenhove, t.5, p.66); c) 1580 se produire «se montrer, se présenter, se faire connaître» (Montaigne, Essais, II, XVII, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.659); 2. a) ca 1375 «causer, provoquer (un effet), donner une réalité à» (Oresme, Le Livre du ciel et du Monde, 92a, 11-12 et 92b, 6-8 d'apr. A. D. Menut et A. J. Denomy ds Med. St. t.15, p.314); b) 1552 se produire «arriver, prendre réalité» (Ronsard, Amours, CLXV, 10 ds OEuvres, éd. P. Laumonier, t.4, p.157); 1784 forme impers. (Diderot, Éléments physiol., p.196); 3. a) 1486 «donner, fournir, procurer la croissance de» (Jean Molinet, L'Arbre de Bourgonne ds Faictz et Dictz, éd. N. Dupire, t.1, p.241, 1. 42); b) 1549 «engendrer, donner naissance à» (Ronsard, Épithalame d'A. de Bourbon et J. de Navarre, 43 ds OEuvres, éd. P. Laumonier, t.1, p.12); c) 1555 «faire, assurer la fabrication de» (Ronsard, L'Hinne de Bacus à Jan Brinon, 41 ds OEuvres, t.6, p.178); d) 1690 «donner un revenu, rapporter» (Fur.); e) 1690 math. (ibid.); f) 1906 cin. (Le Progrès de Lyon, 6 oct., 3/5 ds Giraud 1956). Empr., avec réfection sur le modèle de verbes comme conduire*, au lat. producere «conduire en avant, mener» d'où «exposer, présenter» et «entraîner, provoquer, faire croître, procréer» (cf. aussi lat. médiév. effectum producere pour 2a, 1350 v. K. Baldinger ds Z. rom. Philol. t. 91, pp. 489-490. Fréq. abs. littér.: 14459. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 31343, b) 14447; xxes.: a) 15936, b) 17420. Bbg. Baldinger (K.). Zum Übergang von der lat. zur frz. Fachterminologie im 14. Jahrhundert. Z. rom. Philol. 1975, t.91, p.490. _Gemmingen Arbeit 1973, p.72.

Produire : définition du Wiktionnaire

Verbe

produire \pʁɔ.dɥiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se produire)

  1. Engendrer ; donner naissance.
    • En Allemagne, en France, et même dans l’Angleterre victorienne, la montée de l’autoritarisme familial produit des schizophrènes, des suicidés, des alcooliques. L'éducation devient persécution. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 114)
  2. (Vieilli) Se reproduire, engendrer.
    • Cependant les buffles vivent et produisent en Italie, en France, et dans les autres provinces tempérées : ceux que nous avons vus vivants à la Ménagerie du roi ont produit deux ou trois fois. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Buffle, le Bonasus, l’Aurochs, le Bison et le Zébu », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 980.)
  3. Porter, offrir en parlant de la terre, d’un pays, d’un arbre, etc.
    • Les maisons sont en bois, et comme le pays ne produit pas d'arbres, on fait venir à grands frais de la Norwége les matériaux de construction. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 46)
    • C’est un terrain qui ne produit que des ronces.
    • Ces arbres produisent de beaux fruits. — Cette vigne commence à produire.
  4. Rapporter, donner du profit en parlant d'une charge, d’un emploi, d’une somme d’argent, etc.
    • Sa charge produit tant par an.
    • Un argent qui ne produit pas d’intérêt.
  5. Faire, composer, créer.
    • L’art n’a jamais rien produit de plus beau.
    • Cet auteur est très fécond, il a produit un grand nombre d’ouvrages.
    • (Absolument) Il a beaucoup produit.
    • La dépense monstrueuse occasionnée par l’achat et l’entretien des outils de guerre, dépouille tous les ans ceux qui labourent et produisent. — (Laurent Tailhade, Discours pour la Paix, Lettre aux conscrits, L’Idée libre, 1928, p. 21-30)
  6. Causer ; amener ; procurer.
    • La friction du vent sous l’enveloppe produisait une série intermittente de rides et de petits claquements : […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 231 de l’éd. de 1921)
    • Le phosphure de zinc employé comme rodenticide puissant produit en général des lésions nécrotiques ou rénales et entraîne la mort par défaillance cardiaque. — (Rodenticides: analyses, normes, préparations utilisées en santé publique et en agriculture, FAO, 1985, page 25)
    • Si les grains ont souffert de l’intempérie des saisons, il faudra recourir au criblage qui produit ordinairement un pour cent de déchet, lequel sera vendu au profit de la République. — (Ch. Lorrain, Les subsistances en céréales dans le district de Chaumont: de 1788 à l'an V, Chaumont : R. Cavaniol, 1911, vol.1, page 503)
    • Le congé est un acte unilatéral réceptice en ce sens qu'il produit des effets juridiques lorsqu'il est arrivé à la connaissance de celui qui le subit. — (Viviane Vannes, Le contrat de travail : aspects théoriques et pratiques, 4e édition, Éditions Bruylant, 2013, §. 1220)
  7. Exposer à la vue ; soumettre à la connaissance, à l’examen.
    • Veut-elle être maîtresse d'école? buraliste? télégraphiste? Les administrations exigent d'elle au préalable un certificat de bonne vie et mœurs, et, comme elle ne peut en produire, on biffe sa candidature. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Produire des titres, des pièces justificatives.
    • Produire une pièce dans un procès.
    • Produire des témoins, faire entendre des témoins en justice.
  8. (Absolument) (Droit) Donner par écrit les moyens qu’on a pour soutenir sa cause, avec les justificatifs.
    • Produire au greffe.
    • Le délai pour produire.
    • Les parties ont été appointées à écrire, produire et contredire, l’affaire n’ayant pu être jugée à l’audience, on a ordonné aux parties de fournir leurs raisons par écrit et de produire leurs pièces.
  9. (Vieilli) Introduire ; faire connaître.
    • Produire un homme dans le monde, à la cour.
    • C’est lui qui l’a produit dans le monde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Produire : définition du Littré (1872-1877)

PRODUIRE (pro-dui-r'), je produis ; je produisais ; je produisis ; je produirai, je produirais ; produis, produisons ; que je produise, que nous produisions ; que je produisisse ; produisant, produit v. a.
  • 1Pousser en avant. C'est l'amour du monde qui nous [gens d'Église] produit, nous dissipe, nous rend inutiles et scandalise, Massillon, Confér. Fuite du monde.
  • 2Faire voir, mettre sous les yeux. Je me trouve sur le théâtre, quand je pense être dans le cabinet ; ils [les libraires] me produisent quand je veux me retirer, Guez de Balzac, liv. V, lett. 1. D'aujourd'hui seulement je produis mon visage, Corneille, le Ment. II, 10. En vain je l'ai produite [ma comédie] sous le titre de l'Imposteur, Molière, Tart. 2e placet. Le ciel versa dans son esprit et dans son cœur ces principes d'honneur et d'équité, qui font qu'on produit, sans rougir, ses sentiments et ses pensées, Fléchier, Duc de Mont. Il [Socrate] avait coutume de dire qu'il exerçait la fonction d'accoucheur à l'égard des esprits, en leur faisant produire au dehors toutes leurs pensées, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. IV, p. 348, dans POUGENS. Après les attentats que ce jour a produits, Voltaire, Tancr. III, 3. Voiler la raison, quand on est obligé de la produire, avec autant de soin que la pudeur en exigeait autrefois, quand il s'agissait d'exprimer quelque idée libre, Duclos, Consid. mœurs, 8.
  • 3Introduire, faire connaître. Voici l'homme qui meurt du désir de vous voir ; En vous le produisant, je ne crains point le blâme D'avoir admis chez vous un profane, madame, Molière, Femm. sav. III, 5. M. de Grignan… le plus souhaitable mari… je ne sais pas ce que j'aurais fait d'un jobelin qui eût sorti de l'académie… qu'il faudrait produire et expliquer partout…, Sévigné, à Bussy, 4 juin 1669. Je prétends vous mener partout faire visite. - Volontiers, c'est le mieux d'être produit par vous, Th. Corneille, D. César d'Avalos, I, 4. Vous avez grand tort, Dorante, de produire ici des gens de ce caractère, Dancourt, Désolat. des joueuses, sc. 13.
  • 4Livrer à l'examen, soumettre à la connaissance. Produire des titres, des pièces. En mathématiques, en physique, le plus sûr est d'entrer d'abord en possession, en produisant ses titres au public, Diderot, Interprét. de la nat. n° 39.

    Produire des témoins, les faire entendre en justice. Les deux accusateurs que lui-même a produits, Corneille, Nicom. III, 8. Ils produisirent contre lui de faux témoins, qui disaient : cet homme ne cesse point de parler contre le lieu saint et contre la loi, Sacy, Bible, Act. des apôtres, VI, 13.

    Fig. Produire des autorités, des raisons, les alléguer. Si on leur reproche [aux jésuites] leur extrême relâchement, ils produisent incontinent au public leurs directeurs austères, Pascal, Prov. V. Il ne reste pas de difficulté, et il serait inutile de produire les autres auteurs…, Bossuet, Passages éclaircis, 10.

    Absolument. En termes de procédure, donner par écrit les moyens qu'on a de soutenir sa cause. Le délai pour produire. Produire au greffe.

    Les parties ont été appointées à écrire, produire et contredire, l'affaire n'ayant pu être jugée à l'audience, on a ordonné aux parties de produire leurs raisons par écrit et leurs pièces.

  • 5Engendrer, donner naissance, en parlant des êtres vivants qui se perpétuent. Chaque animal produit son semblable. Apprenez d'elle enfin quel sang vous a produit, Princes…, Corneille, Héracl. V, 8.

    Absolument. Nous ignorons si le zèbre ne produirait pas avec le cheval ou l'âne, Buffon, Quadrup. t. I, p. 258. La brebis produit avec le bouc aussi bien qu'avec le bélier, et produit toujours des agneaux, des individus de son espèce ; le bélier, au contraire, ne produit point avec la chèvre, Buffon, ib. t. V, p. 287.

  • 6Il se dit, en un sens analogue, de la terre, d'un pays, d'un arbre, etc. Ne semez en un champ que ce qu'il peut produire. Ce pays produit de l'or. Ces arbres produisent de beaux fruits. Gouvernez cette rive [l'Amérique] en malheurs si féconde, Qui produit les trésors et les crimes du monde, Voltaire, Alz. I, 1.

    Absolument. Cet arbre commence à produire.

    Fig. Ce pays, ce siècle a produit beaucoup de grands hommes, beaucoup de grands hommes sont nés dans ce pays, dans ce siècle. Chaque climat produit des favoris de Mars, Boileau, Épît. I. C'est assez pour moi, Traître, qu'elle [ma famille] ait produit un monstre tel que toi, Racine, Andr. V, 3. Ce même pays, qui n'a jamais produit un grand peintre, un grand statuaire, un bon musicien, l'Angleterre, a produit d'excellents poëtes, Marmontel, Œuv. t. IX, p. 362. Plusieurs villes se glorifient d'avoir donné le jour à Homère ; aucune ne dispute à Paros l'honneur ou la honte d'avoir produit Archiloque, Barthélemy, Anach. ch. 76.

  • 7Il se dit en parlant de l'agriculture et de l'industrie. Cette manufacture produit des objets d'une grande utilité.

    Absolument. Les moyens de produire comparés avec la consommation.

  • 8En parlant des ouvrages de l'esprit et de l'art, faire, créer. Je tiens cette comédie une des plus plaisantes que l'auteur ait produites, Molière, Crit. 3. Que produira l'auteur après tous ces grands cris ? La montagne en travail enfante une souris, Boileau, Art p. III.

    Absolument. Qu'il y a loin des paroles à la chose, et que ce n'est pas tout un de produire que de concevoir, d'exécuter que de discourir ! Guez de Balzac, De la cour, 4e disc. Le génie qui produit restera toujours aussi supérieur au copiste qui ne fait qu'imiter, que la nature est au dessus de l'art. D'Alembert, Éloges, d'Olivet. À mesure qu'il [P. L. Courier] produit, on peut remarquer son allure plus dégagée, plus libre ; sa manière se séparant de plus en plus de celle des écrivains auxquels on a pu d'abord le comparer, A. Carrel, Œuv. t V, p. 212.

    Il se dit aussi de Dieu. L'homme qui n'est produit que pour l'infinité, Pascal, Fragm. sur le vide. Le choc actuel est cause naturelle ou occasionnelle de la communication actuelle des mouvements, par laquelle Dieu, sans changer de conduite, produit une infinité d'ouvrages admirables, Malebranche, Rech. Éclairc. liv. VI, t. IV, p. 279, dans POUGENS.

  • 9Donner du profit. Sa charge lui produit tant par an. À quoi bon vous tourmenter ? qu'est-ce que cela vous produira ? Que t'ont produit tes dieux ? quel bien t'ont-ils pu faire ? Voltaire, Fanat. II, 5.
  • 10Causer, procurer, avec un nom de chose pour sujet. Son amour pour le duc lui produit votre haine, Rotrou, Vences. I, 1. Quoique cet esprit d'indocilité et d'indépendance soit également répandu dans toutes les hérésies de ces derniers siècles, il n'a pas produit universellement les mêmes effets, Bossuet, Reine d'Angl. Et la sévérité produit l'obéissance, Voltaire, Alz. I, 1.

    Avec un nom de personne pour sujet. Tout inconnu qu'il m'est, il produit ma misère, Corneille, la Suiv. V, 2. Certainement, mes pères, vous seriez capables de produire par là beaucoup de maux, si Dieu n'avait permis que vous ayez fourni vous-mêmes les moyens de les empêcher, Pascal, Prov. XVI. Ce témoignage de l'impression qu'il avait produite sur Corinne le pénétra de la plus douce émotion, Staël, Corinne, IX, 3.

  • 11Se produire, v. réfl. Se faire voir. Quoi ! vous osez, dit-elle, à mes yeux vous produire ? La Fontaine, Fabl. II, 5. Le théâtre… Chez nous pour se produire est un champ périlleux, Boileau, Art p. III. Les femmes qui avaient été affranchies et qui s'étaient produites sur le théâtre, Montesquieu, Esp. XXV, 21.

    Se faire connaître. Quelques modernes qui commençaient à se produire, Corneille, Mélite, Examen. Dans le fracas, confus, embarrassé, Ver-vert gardait un silence forcé ; Triste, timide, il n'osait se produire, Et ne savait que penser et que dire, Gresset, Ver-vert, III.

    Se produire par la bouche d'autrui, se faire entendre par la bouche d'autrui. J'ai la plume féconde et la bouche stérile, Bon galant au théâtre et fort mauvais en ville ; Et l'on peut rarement m'écouter sans ennui, Que quand je me produis par la bouche d'autrui, Corneille, Billet à Pellisson.

    En parlant des choses être produit. L'amitié modéra leurs feux sans les détruire, Et par des traits d'amour sut encor se produire, La Fontaine, Phil. et Bauc. Cette opinion [une opinion probable, chez les casuistes] se produit en sûreté sous le nom de spéculation, Pascal, Prov. XII.

    Se faire connaître, être à soi-même son introducteur dans le monde, dans la société. Vous êtes toujours ce modeste Virgile qui eut tant de peine à se produire à la cour d'Auguste, Fénelon, t. XIX, p. 330. Quoique M. Amontons n'entendît nullement l'art de se produire dans le monde, il était déjà connu des plus grands princes à force de mérite, Fontenelle, Amontons. Il y a deux extrémités à éviter, quand on a quelque talent : l'empressement de se produire et l'affectation de se cacher, Comte de Caylus, Acad. de ces dames et de ces messieurs, Œuv. t. XII, p. 194, dans POUGENS. Il pouvait, comme un autre, apprendre en étudiant ; mais bien vite il vit que cela ne le menait à rien, et il aima mieux se produire que s'instruire, Courier, Lett. à MM. de l'Académie.

HISTORIQUE

XVe s. Jà pieça dame nature et beauté, pour montrer l'excellence de leur ouvraige, produirent et formerent un corps de femme le plus beau que l'on pourroit gueres choisir [voir], Aresta amorum, p. 298, dans LACURNE.

XVIe s. Les femmes produisent bien toutes seules des moles, Montaigne, I, 31. Surena, ayant fait assembler le senat de Seleucie, leur produisit les livres impudiques d'Aristides qui sont intitulez les Milésiaques, Amyot, Crass. 71. La fortune a matiere assez plantureuse et ample pour produire des effects qui s'entre-ressemblent, Amyot, Sertor. 1. Les grandes natures, ainsi comme eiles produisent de grandes vertus, aussi produisentelles de grands vices, Amyot, Démétr. 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Produire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRODUIRE, v. act. (Gram.) terme relatif de la cause à l’effet. C’est la cause qui produit. C’est l’effet qui l’est. La nature ne produit des monstres que par la comparaison d’un être à un autre ; mais tout naît également de ses lois, & la masse de chair informe, & l’être le mieux organisé. La terre produit des fruits. Une ferme produit tant à son cultivateur. Il n’y a rien qui soit plus uni à J. C. que le prêtre, il le produit. Notre siecle a produit des ouvrages en tout genre, comparables à ceux des siecles passés ; & quelques-uns dont il n’y avoit auparavant aucun modele. Faites-vous produire à la cour. Les petites passions ne produisent que de petits plaisirs. Il y a quelquefois autant de vanité à se cacher qu’à se produire, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « produire »

Étymologie de produire - Wiktionnaire

Du latin producere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de produire - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin producere (« mener en avant ») composé du préfixe pro- (« devant ») et de ducere (« conduire », « mener »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de produire - Littré

Berry, préduire ; prov. produire ; cat. produir ; espag. producir ; ital. producere, du lat. producere, de pro, avant, et ducere, mener (voy. DUIRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « produire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
produire prɔdµir play_arrow

Conjugaison du verbe « produire »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe produire

Citations contenant le mot « produire »

  • Aujourd’hui, il est quasiment impossible d’imaginer un produit électronique grand public 100 % français, du fait notamment de la grande majorité des composants électroniques fabriquée en Asie mais également du tissu industriel français disparate pour la fourniture de l’ensemble des composants et outils de production. Pour autant, il est réalisable de produire au moins 45 % de la valeur produite en France. C’est à ce niveau précis que l’on peut estimer le surcoût par rapport à une production en Chine à environ 20 %. Si celui-ci peut être acceptable pour certains clients, il n’en est pas moins significatif. Et ce choix des clients tient uniquement à leurs valeurs propres. L'Opinion, «Produire de l’électronique grand-public et made in France, un oxymore?» – par Pierre Guiu – Economie | L'Opinion
  • La Générale des carrières et des mines (GECAMINES), dotée de nouveaux outils de gouvernance, pourra produire 400.000 tonnes de cuivre par an.“Le gouvernement a mis en place, avec cette nouvelle équipe, une feuille de route  qui fixe les objectifs portant principalement sur la production, la transformation organisationnelle et l’évaluation du partenariat de la GECAMINES, selon les recommandations du Conseil d’administration tenu en juin 2020 à Kinshasa », a declaré le ministre du Portefeuille, Clément Kuete Nymi, lundi 27 juillet 2020 à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. Financial Afrik, RDC : la GÉCAMINES pourra produire 400.000 tonnes de cuivre par an | Financial Afrik
  • À Biotem, nous nous occupons de fabriquer et produire des anticorps. Nos clients sont à la fois des universitaires, des centres de recherche, mais également des industriels, des entreprise de pharmaceutique, vétérinaires, ou des entreprises de biotechnologies. France Bleu, La relance éco : la société Biotem à Apprieu en capacité de produire des tests
  • Ils appellent à soutenir la recherche sur la production d’énergie dans le secteur agricole et encourager le financement de démarches innovantes, inciter les agriculteurs à produire de l’énergie et à la consommer, déployer un nouveau cadre législatif pour protéger le foncier agricole et s’attaquer au défi du stockage de l’électricité photovoltaïque et éolienne. usinenouvelle.com/, Comment les exploitations agricoles pourraient produire plus d’énergie - L'Usine Matières premières
  • L'histoire : une collection de faits qui n'étaient pas obligés de se produire. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Notre imprudence aveugle se joindra à notre puissance technologique pour produire des effets dévastateurs. De Michael Crichton / La proie
  • Pour produire un livre, seuls l'auteur et le libraire sont nécessaires. Sans parasites intermédiaires. De George Bernard Shaw
  • Quelque chose se produit et puis cette même chose continue à se produire pour toujours. De Paul Auster / Revenants
  • Une semence d'ortie ne peut produire un épis de mil. De Nafitassou Niang Dialo / Le fort maudit
  • On dirait que le trop-plein d'informations finit par produire un sentiment de vide. De Jean-Pierre April / Berlin-Bangkok
  • L’intention des parfums est de produire un effet enivrant et séduisant. De Patrick Süskind / Le parfum
  • On aime toujours avoir un héros à produire et un ami à qui le montrer. De Georges Meredith / Les comédiens tragiques
  • Le strip-tease consiste à faire impression sans produire d’effets. De Anonyme
  • Une poule est l'artifice qu'utilise un oeuf pour produire un autre oeuf. De Umberto Eco
  • Le but de l'humanité, c'est de produire de grands hommes. De Ernest Renan
  • Vous n’avez pas plus le droit de consommer le bonheur sans le produire que de consommer la santé sans la produire. De George Bernard Shaw
  • Vivre, c'est agir ; agir c'est produire ; produire, c'est tirer de soi quelque chose d'égal à soi. De Henri Lacordaire
  • Deux manières de briller : rejeter la lumière ou la produire. De Paul Claudel / Journal
  • L'homme est la seule créature qui consomme sans produire. Eric Arthur Blair, dit George Orwell, Animal Farm

Images d'illustration du mot « produire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « produire »

Langue Traduction
Corse pruduce
Basque produce
Japonais 作物
Russe производить
Portugais produzir
Arabe ينتج
Chinois 生产
Allemand produzieren
Italien produrre
Espagnol produce
Anglais produce
Source : Google Translate API

Synonymes de « produire »

Source : synonymes de produire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « produire »



mots du mois

Mots similaires