Fortement : définition de fortement


Fortement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FORTEMENT, adv.

A.− [Adv. de manière, modifiant un verbe ou un part.] Avec force.
1. Domaine concr.
a) En exerçant une action physique puissante, vigoureuse. Appuyer, comprimer, presser, serrer, tenir fortement; ébranler, frapper, secouer fortement; respirer fortement. Deux mains robustes le saisirent à la gorge et l'étreignirent si fortement qu'il ne put pousser un cri (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4, 1859, p. 214).Pendant le sommeil le sympathique agit fortement, le corps se nourrit (C. Bernard, Notes,1860, p. 142):
1. Son propre cœur faiblissait, et il se demanda un instant s'il n'allait pas avoir une syncope. Il dut aspirer fortement à plusieurs reprises. Druon, Gdes fam.,t. 1, 1948, p. 49.
En partic. (Contours, traits) fortement accusés, dessinés, marqués. Qui ressortent avec une grande fermeté, une grande netteté. La bouche et le menton fortement marqués indiquent un caractère remarquable de force, de foi résignée (Michelet, Journal,1844, p. 559).Il se représentait la belle tête de son père fortement sculptée sous l'éclairage de la lampe (Chardonne, Varais,1929, p. 156).
b) D'une manière solide, propre à tenir bon, à résister à une action extérieure. Attacher, lier fortement; adhérer fortement; (choses) fortement assemblées, assujetties, unies. La mère, grande, paisible, fortement bâtie (Taine, Notes Paris,1867, p. 62).C'étaient les trois dames de Brécé, (...) vêtues de lainages noirs et fortement chaussées (France, Anneau améth.,1899, p. 42).Des chalands fortement affourchés sur quatre amarres (Bourde, Trav. publ.,1929, p. 240).
Au fig. Avec une grande cohésion ou une grande cohérence. (État, pouvoir) fortement centralisé; (État, pays) fortement constitué, organisé; (groupe, ouvrage) fortement structuré. L'antique famille sacerdotale, qui avait formé un groupe si bien uni, si fortement constitué, si puissant, fut pour toujours affaiblie (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 330):
2. Il [Beethoven] l'a conçu [un cycle de « lieder »] avec son habituel besoin d'unité, comme un seul lied, à épisodes variés, mais fortement charpenté et solidement bouclé dans un cadre bien fermé... Rolland, Beethoven,t. 1, 1937, p. 168.
2. Domaine abstr.
a) [Dans l'action] De façon puissante, énergique, efficace. Agir, réagir fortement; dire, s'exprimer, penser fortement; conseiller, recommander fortement; influencer fortement; insister fortement. Je trouverais au moins dans cette connaissance le moyen de me mettre fortement et efficacement au travail le jour où je le voudrais (Tocqueville, Corresp.[avec Gobineau], 1844, p. 74).Grandeur des poètes de saisir fortement avec leurs mots, ce qu'ils n'ont fait qu'entrevoir faiblement dans leur esprit (Valéry, Tel quel I,1941, p. 28).
b) [Dans les sentiments] D'une manière ardente, passionnée ou très vive. Désirer, espérer, vouloir fortement; éprouver, ressentir fortement; fortement ému, impressionné. Ce que vous sentez fortement, vous devez l'analyser profondément (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 16):
3. Quelque chose pourtant, pendant toutes ces années, me manquait obscurément. Quand une fois on a eu la chance d'aimer fortement, la vie se passe à chercher de nouveau cette ardeur et cette lumière. Camus, Été,1954, p. 149.
B.− [Adv. de quantité ou d'intensité]
1. [Modifiant un verbe ou une loc. verb.] Beaucoup, dans des proportions importantes. Rougir fortement; compromettre fortement; contribuer fortement à; abaisser, accroître, diminuer fortement. Un certain notaire dont il était alors fortement question dans le monde dramatique (Champfl., Avent. MlleMariette,1853, p. 90).Un soir que j'accompagnais chez lui un vieil ami qui avait fortement bu dans divers bars de la rue Blanche (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 41).
2. [Modifiant un adj. ou un part. passé employé comme adj.] À un degré élevé. (Pays) fortement boisé, industrialisé, peuplé; (plat) fortement épicé; (teint) fortement coloré; (solution) fortement concentrée; (pièce) fortement éclairée. Cet ovale est fortement échancré en arrière (Cuvier, Anat. comp.,t. 2, 1805, p. 128).Une famille très fortement provinciale (Proust, Prisonn.,1922, p. 326).
Prononc. et Orth. : [fɔ ʀtəmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xes. fortmen « avec intensité; beaucoup; grandement » (Passion, éd. d'A. S. Avalle, 319 : Jesus fortmen dunc recridet); 2. ca 1050 « avec vigueur, énergie » (Alexis, éd. Chr. Storey, 22 : peiset lur en forment); 3. ca 1274 « solidement » (Adenet Le Roi, Berte, éd. A. Henry, 239). Dér. de fort1*; suff. -ment2*; fortement (ca 1245, Ph. Mousket ds T.-L.) d'apr. le fém. en -e, lui-même analogique. Fréq. abs. littér. : 2 304. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 757, b) 3 397; xxes. : a) 2 579, b) 3 220. Bbg. Bastin (J.). Adv. de manière. In : Nouv. glanures gramm. Riga, 1907, p. 28.

Fortement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

fortement \fɔʁ.tə.mɑ̃\ invariable

  1. Avec force.
    • […] ; j’eus comme un étourdissement, et je dus m’accrocher fortement aux rebords de la croisée, pour n’être pas précipité dans le vide... — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Cela tient fortement à la muraille.
    • (Figuré) Il a insisté fortement sur ce point.
    • (Figuré) C’est un ouvrage fortement pensé.
  2. (Anatomie & arts plastiques) Avec une netteté saillante.
    • Des contours, des muscles, etc., fortement dessinés.
    • Des traits marqués fortement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fortement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FORTEMENT. adv.
Avec force. Il le saisit fortement par le milieu du corps et l'enleva de terre. Attacher fortement une chose à une autre. Cela tient fortement à la muraille. Fig., Il a insisté fortement sur ce point. C'est un ouvrage fortement pensé. Des contours, des muscles, etc., fortement dessinés, Des muscles, des contours, etc., dont la forme ou la saillie est très prononcée. On dit dans un sens analogue, en parlant du Visage, Des traits marqués fortement.

Fortement : définition du Littré (1872-1877)

FORTEMENT (for-te-man) adv.
  • 1Avec une grande force musculaire. Si l'on frappe fortement et par plusieurs coups successifs une lame de fer aimantée, elle perdra sa vertu magnétique, Buffon, Min. t. XX, p. 142, dans POUGENS.

    Il se dit aussi de la force qu'a une chose. Cela tient fortement à la muraille.

  • 2 Par extension, avec vigueur. Son bois [d'un arbre] avait poussé fortement, et ses branches s'étaient élevées à cause des grandes eaux qui l'arrosaient, Sacy, Bible, Ézéchiel, XXXI, 5.

    Des contours, des muscles, etc. fortement dessinés, des muscles, des contours, etc. dont la forme ou la saillie est très prononcée.

    On dit dans un sens analogue, en parlant du visage : des traits marqués fortement.

  • 3 Fig. Avec énergie. Leur parle fortement, les conjure, les pique D'appuyer en tombant la fortune publique, Du Ryer, Scévole, I, 3. L'amant si fortement s'unit à ce qu'il aime Qu'il en fait dans son cœur une part de lui-même, Corneille, Théodore, III, 3. Mais je vois son esprit fortement irrité, Corneille, Sertor. IV, 1. Non que votre bonheur fortement l'intéresse, Corneille, Pulchér. I, 3. Thrasybule, à qui les Thébains avaient fourni des armes et de l'argent lorsqu'il entreprit de rétablir la liberté à Athènes, appuya fortement leur demande, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 274, dans POUGENS.

    Penser fortement, écrire fortement, avoir des pensées, un style qui indique une grande force d'esprit. Les sentiments vigoureux de l'âme passent dans le langage ; et qui pense fortement parle de même, Voltaire, Brutus, préface. La pièce [le Misanthrope] est d'un bout à l'autre à peu près dans le style des satires de Despréaux, et c'est de toutes les pièces de Molière la plus fortement écrite, Voltaire, Vie de Molière.

HISTORIQUE

XIe s. Forment [il] le plaint à la lei [coutume] de sa terre, Ch. de Rol. CLXIV.

XIIe s. Qui de ses armes fu forment redotez, Ronc. p. 36.

XIIIe s. Li roys et la royne forment les honorerent, Berte, III. Puis mout plus fortement dus Naymes [le duc Naymes] la ferma [fortifia], ib. IX.

XVe s. Ils estoient si forment obligés envers le roi de France que…, Froissart, I, I, 66.

XVIe s. Ils estoyent logez toutesfois fortement, Lanoue, 676.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fortement »

Étymologie de fortement - Littré

Forte, et le suffixe ment ; bourguign. formin ; norm. freument ; provenç. fortment ; espagn. fuertemente ; ital. fortemente. Dans l'ancien français, forment ou fortment est composé de fort au féminin, suivant l'ancienne règle des adjectifs latins en is, et du suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de fortement - Wiktionnaire

 Dérivé de forte avec le suffixe -ment. (Vers 980) fortment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fortement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fortement fɔrtœmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « fortement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fortement »

  • Malgré les mesures internes d'économies et les mesures de soutien prévues par le gouvernement, qui permettent de limiter l'impact sur le résultat, ce dernier devrait être fortement négatif cette année. Capital.fr, HOPSCOTCH GROUPE : le résultat devrait être fortement négatif cette année - Capital.fr
  • "Plus que jamais tout est possible." Sur le plateau de "12H, l'Heure H" ce mercredi, le directeur général de Bpifrance Nicolas Dufourcq s'est montré confiant pour la reprise française. "On la sent très fortement en V fort ! Donc c'est vraiment une reprise en racine carré et tout le sujet, c'est d'aller chercher les derniers points du haut qui font que le plateau de la racine carrée soit le plus haut possible" explique-t-il. BFM BUSINESS, Le patron de Bpifrance croit « fortement » à une reprise en V de l'économie
  • L'art italien a cela de commun avec tous les arts fortement constitués, qu'il est à la fois cosmopolite parce qu'il est allé partout, et très altier parce qu'il s'est suffi. De Eugène Fromentin / Les Maîtres d'autrefois
  • La principale différence culturelle entre l’Angleterre et l’Amérique réside dans le fait que l’Angleterre a toujours été fortement ancrée dans une tradition théâtrale qui a parfois étouffé l’industrie du cinéma. De Alan Parker / Festival du film de Dinard
  • On n'est jamais si fortement tenté de croire aux dieux que lorsqu'on devient dieu soi-même. Mais celui qui fait croire en lui a tout à gagner et le dieu tout à perdre. De Gilles Lamer / Bâtissez mon temple...
  • Le souvenir d'un amour révolu, lorsqu'il demeure fortement dans la mémoire, n'est pas moins absorbant que ne l'était cet amour même. De Jean-Louis Vaudoyer / La Bien-aimée
  • Le flatteur, en chatouillant par des louanges les oreilles de ceux qui aiment la gloire, se les attache si fortement qu'ils ne peuvent plus s'en séparer. De Plutarque / Des moyens de distinguer le flatteur de l'ami
  • Les gens qui veulent fortement une chose sont presque toujours bien servis par le hasard. De Honoré de Balzac
  • Un sillon linguistique trop fortement labouré se transforme vite en ornière grammaticale. De Georges Kleiber
  • Plus le corps est faible, plus la pensée agit fortement. De William Shakespeare / Hamlet
  • Créer, c'est penser plus fortement. De Pierre Reverdy
  • Toute personne qui pense fortement fait scandale. De Honoré de Balzac

Images d'illustration du mot « fortement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fortement »

Langue Traduction
Corse fortemente
Basque biziki
Japonais 強く
Russe сильно
Portugais fortemente
Arabe بقوة
Chinois 强烈地
Allemand stark
Italien fortemente
Espagnol fuertemente
Anglais strongly
Source : Google Translate API

Synonymes de « fortement »

Source : synonymes de fortement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fortement »



mots du mois

Mots similaires