La langue française

Brutalement

Définitions du mot « brutalement »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRUTALEMENT, adv.

De manière brutale.
A.− [En parlant de pers.]
1. [Gestes, attitudes] Avec soudaineté et violence. Pécuchet (...) sortit (...) en claquant la porte brutalement (Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 1, 1880, p. 16):
1. ... je me traînai vers la cheminée, à l'angle de laquelle était le cordon de la sonnette. Je m'y accrochai de toutes mes forces, (...). Le cordon, sous mon effort, venait de se rompre. Je m'écroulai brutalement sur le marbre glacé, devant la cheminée. Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire?1934, p. 245.
2. [Comportement en société] Avec rudesse, sans ménagement, voire grossièrement. Agir brutalement (Ac. 1798-1932, Rob.); traiter qqn brutalement (Ac. 1835-1932); parler brutalement (Ac. 1798-1932). L'artiste la reçut froidement, brutalement presque (Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 224):
2. Comme je vais avoir regret de t'avoir ainsi éreinté brutalement, grossièrement. Pourtant, je n'ai guère touché qu'à des à-côtés de ta théorie, et ça n'enlève rien de l'admiration que j'ai pour ta pensée, au contraire. Alain-Fournier, Correspondance[avec J. Rivière], 1906, p. 240.
3. Je décidai de « dire la vérité, mais brutalement, sans commentaires » : ainsi éviterais-je à la fois de travestir ma pensée et de la livrer. S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 192.
B.− [En parlant d'inanimés en mouvement, de phénomène météor.]
1. Avec soudaineté, de façon imprévisible, avec une intensité incontrôlable :
4. J'ai lancé l'avion en travers. Il dérape brutalement vers la gauche, avec des vibrations craquantes. Saint-Exupéry, Pilote de guerre,1942, p. 348.
5. La neige était tombée brutalement à la mi-octobre, après huit mois de sécheresse, sans que la pluie eût apporté une transition... Camus, L'Exil et le royaume,1957, p. 1609.
2. Au fig.
a) PEINT. De manière à fournir un choc visuel par la juxtaposition de couleurs violentes et opposées. Ces deux couleurs tranchent brutalement côte à côte (Flaubert, Correspondance,1849, p. 134).
b) Péj. Grossièrement, sans finesse, sans souci de perfection :
6. Par trois fois en trois siècles, il [l'Alcazar de Tolède] fut incendié par mégarde, et après le dernier incendie, vers la fin du siècle dernier, assez brutalement restauré... J. et J. Tharaud, Cruelle Espagne,1937, p. 184.
Prononc. : [bʀytalmɑ ̃]. Étymol. et Hist. 1428 (Alain Chartier, L'Espérance, 316 dans Quem.). Dér. de brutal*; suff. -ement (-ment1*). Fréq. abs. littér. : 869. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 328, b) 1 151; xxes. : a) 1 936, b) 1 633.

Wiktionnaire

Adverbe

brutalement \bʁy.tal.mɑ̃\

  1. Avec brutalité ; violemment.
    • Reprenez tout ce sang de qui la lâcheté a si brutalement souillé la pureté. — (Pierre Corneille, Horace V, 1)
  2. Soudainement ; de manière inattendue.
    • D'un seul coup, brutalement, le flotteur gauche s'engagea. Je fus emmené dans un « cheval de bois » à gauche, que je pus contrecarrer quelque peu en accélérant. — (Jean Mermoz, Mes Vols, p.62, Flammarion, 1937)
    • Il hocha la tête, soupirant, s’avouant très bas, que peut-être il eût préféré que Jeanne noçât sans rien lui dire, plutôt que de l’abandonner brutalement ainsi. — (Joris-Karl Huysmans, En ménage, Paris : chez Charpentier, 1881 ; édition critique de Gilles Bonnet, Librairie Droz, 2005, p. 254)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRUTALEMENT. adv.
D'une manière brutale. Traiter quelqu'un brutalement. Agir brutalement. Parler brutalement.

Littré (1872-1877)

BRUTALEMENT (bru-ta-le-man) adv.
  • Avec brutalité. Qui hait brutalement permet tout à sa haine, Corneille, Perthar. I, 2. Reprenez tout ce sang de qui la lâcheté A si brutalement souillé la pureté, Corneille, Hor. V, 1. Agamemnon déclare brutalement qu'il aime autant Briséis que son épouse parce qu'elle fait d'aussi beaux ouvrages, Chateaubriand, Génie, II, II, 12.

HISTORIQUE

XVIe s. Vray est que telles gens arguent trop brutalement, ou plustost abusent de l'ignorance des hommes, Calvin, Inst. 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brutalement »

De l’adjectif « brutal » par son féminin « brutale », avec le suffixe -ment (« de manière », créateur d’adverbe).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brutale, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brutalement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brutalement brytalmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « brutalement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brutalement »

  • Une société qui ne se pense pas ne peut que s'enfoncer dans la décadence, lentement ou brutalement. De Alain Touraine / La société invisible
  • Il m’aime !... S’il ne m’aimait pas, les règles de la politesse lui interdiraient de me parler aussi brutalement. De Tristan Bernard / Le flirt ambulant
  • Un satiriste est un homme qui a tellement la chair de poule face aux horribles et incongrus aspects de notre société qu’il ressent le besoin de l’exprimer le plus brutalement et crûment possible afin d’être soulagé. De John Dos Passos
  • Nous sommes dans le paradoxe d'une société qui cherche à éviter la mort, faire comme si elle n'existait pas. Or ces terroristes nous rappellent brutalement son existence. La mort est là. De Claude Lanzmann / Le Point, 15 janvier 2015
  • Mourir n'est rien si cachée au fond de l'âme, on emporte la satisfaction de s'être donné brutalement sans considération de retour ou de gratification, se donner tout simplement par la force de l'amour. De Claude Leclerc / Piège à la chair
  • Ce qu'il y a parfois de beau avec l'automne, c'est lorsque le matin se lève après une semaine de pluie, de vent et brouillard et que tout l'espace, brutalement, semble se gorger de soleil. De Victor-Lévy Beaulieu / L'Héritage
  • Une fermeture qui arrive brutalement, surprenant notamment les clients qui, ce vendredi matin, la découvrait souvent en arrivant aux portes du magasin, situé dans la zone commerciale Pop'A. France Bleu, Le magasin Orchestra de Guéret ferme brutalement
  • Frank, un Quévysien, est décédé brutalement en Espagne ce dimanche, le jour de la fête des pères. sudinfo.be, Frank, un Quévysien, est brutalement décédé en Espagne: sa fille Madeline se bat pour rapatrier sa dépouille
  • La Cour a reproché à une caisse primaire d’assurance maladie, qui s’était trompée dans le calcul d’une rente d’accident du travail, d’avoir brutalement cessé tout versement pour compenser. Elle lui a aussi reproché de n’avoir pas rétabli les prestations lorsque l’assuré a saisi la commission de recours amiable. Mieux Vivre Votre Argent, La sécurité sociale peut récupérer un trop versé, mais pas brutalement - Mieux Vivre Votre Argent

Traductions du mot « brutalement »

Langue Traduction
Anglais brutally
Espagnol brutalmente
Italien brutalmente
Allemand plötzlich
Portugais brutalmente
Source : Google Translate API

Synonymes de « brutalement »

Source : synonymes de brutalement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brutalement »

Brutalement

Retour au sommaire ➦

Partager