La langue française

Joyeux

Sommaire

  • Définitions du mot joyeux
  • Étymologie de « joyeux »
  • Phonétique de « joyeux »
  • Citations contenant le mot « joyeux »
  • Images d'illustration du mot « joyeux »
  • Traductions du mot « joyeux »
  • Synonymes de « joyeux »
  • Antonymes de « joyeux »

Définitions du mot joyeux

Trésor de la Langue Française informatisé

JOYEUX, -EUSE, adj.

A. − Qui éprouve, qui ressent de la joie. Joyeux compagnon, compère, drille, garçon, loustic, luron, sans-souci; joyeux comme un collégien en vacances, comme un enfant; âme, veuve joyeuse. Son père, qu'elle avait connu de tout temps, même au fond de l'exil, joyeux, souriant, étourdi, charmant (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 287).Les cheveux châtains, tressés et retenus sur le front par un ruban noir, blanche, solide, joyeuse, pleine de jeunesse et de vie, elle était superbe (Du Camp, Nil,1854, p. 116).Aussi l'équipage si joyeux au départ, si confiant au début, maintenant vaincu et découragé, reprenait-il le chemin de l'Europe (Verne, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 207).− Riez! Vous êtes belle et joyeuse, et moi, je suis sinistre et seul (Claudel, Part. midi,1906, I, p. 1002):
1. Le plus joyeux des êtres, c'est l'oiseau, parce qu'il se sent fort au delà de son action, parce que, bercé, soulevé de l'haleine du ciel, il nage, il monte sans effort, comme en rêve. La force illimitée, la faculté sublime (...) d'aspirer la vie à torrent, c'est un enivrement divin. Michelet, Oiseau,1856, p. 30.
Emploi subst.
Au plur. Les joyeux guérissent toujours (Lar. 19e). Dans nos promenades de tout le jour, par ce bois de Boulogne maudit, voir à la cantonade le défilé de ces joyeux, de ces vivants, de tous ces heureux de vivre, de tous ces reconnaissants de l'existence, ça vous donne des idées homicides (Goncourt, Journal,1870, p. 556).
♦ Domaine milit. (plus ou moins arg.).Soldat des bataillons disciplinaires d'infanterie lègère d'Afrique. Le commandant se logea dans la plus belle des maisons, les joyeux dans une cour, les tirailleurs kabyles dans une autre (Mille, Barnavaux,1908, p. 142).Il y avait à Ben Nezouh, dans le bataillon d'Afrique, un joyeux à l'aspect très doux et aux manières très polies (Tharaud, Fête arabe,1912, p. 270).
B. − Qui exprime la joie; qui s'accompagne de joie, qui donne (de) la joie. Cette figure, autrefois si riante, si joyeuse, si vermeille, était maintenant jaune, osseuse, allongée (Sue, Atar-Gull,1831, p. 34).Enfin le motif joyeux resta triomphant; ce n'était plus un appel presque inquiet lancé derrière un ciel vide, c'était une joie ineffable qui semblait venir du paradis (Proust, Prisonn.,1922, p. 260).La palette de Rubens est presque toujours joyeuse, même dans une Montée au Calvaire (H. Dumas, Phys. coul.,1930, p. 84):
2. Ce repas fut égayé par les joyeux propos du duc de Bourbon. Nul n'était plus jovial que ce brave seigneur, qui était aimé de tout le monde, n'avait aucune ambition, et se tenait loin de toute cabale. Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 175.
SYNT. Joyeux anniversaire, brouhaha; joyeuse assemblée, bande, chanson, confrérie, fanfare, farandole, humeur, insouciance, partie, réception; bal, chant, cri(s), festin, repas, sourire, visage joyeux; exclamation, farce, foule, jeunesse, noce, réunion, table, troupe, société joyeuse; joyeuses clameurs, conversations, histoires, journées; d'un pas, d'un ton joyeux.
HIST. Droit de joyeux avènement. Impôt qui était payé au roi de France pour son avènement au trône. Louis XVI fit remise du droit de joyeux avènement (Ac.1835, 1878).En partic. [Dans les Flandres] Droit de joyeuse entrée. Il [Jean-sans-peur] s'avisa d'envoyer son fils Philippe, comte de Charolais, (...) faire son entrée dans toutes les villes de Flandre, afin que, selon la coutume du pays, ce lui fût une occasion de percevoir le droit de joyeuse entrée (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 195).P. anal. [P. réf. à l'usage ancien] Don de joyeux avènement ,,Libéralité que fait le nouveau titulaire d'un poste, d'une fonction, d'une dignité`` (Ac. 1935).
Locutions
Joyeuse Angleterre. C'est comme au temps de la mort de Shakespeare, où la vieille Angleterre, la joyeuse Angleterre, merry England, disparaît un moment devant les sombres puritains (Michelet, Journal,1850, p. 125).
Emploi exclam. [En guise de souhait] Bonne et joyeuse vie. − En ce cas, bonne et joyeuse vie; venez, messieurs, venez! (Dumas Père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 550).
Joyeux Noël! Joyeuses fêtes! Joyeuses Pâques! Les inscriptions publicitaires, les bons vœux de Joyeux Noël! givrés d'or et d'argent (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 251).
Expressions
Mener grand et joyeux tapage. Les suivantes de toutes les classes s'étaient répandues dans les différentes parties du navire, où elles menaient grand et joyeux tapage, en lançant aux marins des oranges, des bananes et des fleurs (Loti, Mariage,1882, p. 161).
Mener joyeuse vie. Mener une vie de plaisirs. [Le sire d'Amfreville] menait au Louvre joyeuse vie et grande dépense, tandis que le pauvre vieux roi de France restait solitaire en son hôtel Saint-Paul, délaissé de tous (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1821-24, p. 329).Il l'avait trouvé menant joyeuse vie, criblé de dettes, cachant des maîtresses dans ses armoires (Zola, Conquête Plassans,1874, p. 1041).
C. − P. anal. [Le subst. désigne une chose, un élément de la nature] Qui donne l'image de la joie; qui apporte, qui inspire (de) la joie. Joyeux soleil; vin joyeux; flamme joyeuse. Un petit ruisseau de campagne, très clair, très joyeux, qui coulait dans un pré (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 45).Le cidre jaune luisait, joyeux, clair et doré, dans les grands verres (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Farce norm., 1882, p. 65).Le train joyeux filait (Zola, Bête hum.,1890, p. 50).
Emploi subst. fém. sing. L'épée de Charlemagne et de quelques autres chevaliers. (Ds Littré, Lar. 19e, Guérin1892). Jeanne-d'Arc ranima l'esprit de la chevalerie en France; on prétend que son bras étoit armé de la fameuse joyeuse de Charlemagne (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 497).
REM.
Joyeuserie, subst. fém.,hapax. Humeur enjouée et plaisante. Persuadé que je suis que vous n'avez pour moi aucun sentiment dans lequel il y ait quelque chose qui admette la familiarité et la joyeuserie de l'âme, et la folâtrerie (Balzac, Corresp.,1822, p. 169).
Prononc. et Orth. : [ʒwajø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 goiuse « qui éprouve de la joie » (Alexis, éd. Chr. Storey, 458); 2. ca 1100 « qui porte, inspire la joie » Joiuse, nom de l'épée de Charlemagne (Roland, éd. J. Bédier, 2508); fin xiies. [ms.] (Dial. anime conquerentis, ms. BM Épinal no209 [anc. 58], fol. 51 b : Cum es joose [la mort] as dolanz et as ploranz [quam jocunda es, o mors, tristis atque merentibus]); 4equart xives. (Froissart, Chron., IV, éd. Kervyn de Lettenhove, t. 14, p. 18 : vos bourgois de Paris vous présentent ou joieux advénement de vostre règne tous les joiaulx qui sont sur ceste littiere); 3. 1172 « plein de joie, qui respire la joie » (Chrétien de Troyes, Lion, 3558 ds T.-L.); ca 1220 joieuse vie (Gui de Cambrai, Barlaam et Josaphat, 888, ibid.); 4. ca 1200 « qui traduit la joie » (Chastelain de Coucy, Chansons, éd. A. Lerond, VI, 6, p. 82). Dér. de joie*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 3 660. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 674, b) 7 470; xxes. : a) 6 354, b) 3 752. Bbg. Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, p. 233.

Wiktionnaire

Adjectif 1

joyeux \ʒwa.jø\

  1. Qui a de la joie ; qui est rempli de joie.
    • Si je pensais que le souverain bien fût la joie, je ne douterais point qu'on ne dût tâcher de se rendre joyeux, à quelque prix que ce pût être, et j'approuverais la brutalité de ceux qui noient leurs déplaisirs dans le vin, ou les étourdissent avec du pétun. — (René Descartes, « Lettre à Élisabeth Egmond, du 6 octobre 1645 », dans Correspondance avec Élisabeth, Presses électroniques de France, 2013)
    • Les repas redevinrent joyeux, d'autant plus que les provisions ne manquaient pas, et que le programme nouveau n'en prescrivait pas l'économie. Au contraire. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Par extension) Qui exprime la joie.
    • Des cris, des chants joyeux. — Des acclamations joyeuses. — Des joyeux transports. — Le joyeux concert des oiseaux.
  3. Qui donne, qui inspire de la joie.
    • Aux alentours et dans les lointains invisibles, les tintements joyeux des clochettes argentines et les bourdons graves des sonneaux indiquaient à Mimile que les autres petits bergers, ainsi que les bergères de son âge rapatriaient comme lui vers l’abreuvoir et vers l’étable leurs troupeaux repus. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Une joyeuse nouvelle. — Une chanson joyeuse.

Adjectif 2

joyeux \ʒwa.jø\

  1. Relatif à Joué-l’Abbé, commune de la Sarthe.

Nom commun

joyeux \ʒwa.jø\ masculin

  1. (Militaire) (Argot) Soldat des Bataillons d’infanterie légère d’Afrique.
    • C’étaient les fortes têtes du Bat’d’Af’, les joyeux indomptables qu’on reléguait au fond du désert. — (La Grande Revue, n° 63, 1910, page 458)
    • A moins qu’il n’ait pas eu le temps de choisir, car nombre de joyeux sont expédiés directement de la maison de correction au Bat’ d’Af’, sans avoir eu le temps de revoir leur famille, s’ils en ont une. — (Louis Thomas, L’Armée de 1917, Payot & Cie, 1917, page 218)
    • Le chef est passé adjudant à Étrurie et sous-lieutenant aujourd’hui. C’est pourtant un ancien joyeux, mais il est plus vache que les autres. — (Pierre Mac Orlan, Bob bataillonnaire, Albin Michel, Paris, 1919)
    • « Je vais déjeuner chez elle, salir leur nappe et leur parquet, leur dire à chacun un petit mot bien désagréable et je n’ai pas changé de chemise encore depuis le Sahara, exprès pour être tout couvert de poux de Joyeux. Quand j’aurai bien dîné, je veux m’asseoir dans tous ses fauteuils et me coucher sur son lit pour tout farcir de poux. Depuis que le bon Dieu est mort, il n’y a plus que moi qui sais ce que ma sœur mérite. » — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 45.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JOYEUX, EUSE. adj.
Qui a de la joie, qui est rempli de joie. Un homme joyeux. Je suis tout joyeux de vous voir. Vous le rendrez joyeux, Il est d'humeur joyeuse. Fig., Mener une vie joyeuse, mener joyeuse vie, Vivre dans les plaisirs, se livrer au plaisir. Fam., Bande joyeuse, Compagnie de gens qui ne cherchent qu'à se réjouir. Il faisait partie de la bande joyeuse. Il signifie, par extension, Qui exprime la joie. Des cris, des chants joyeux. Des acclamations joyeuses. Des joyeux transports. Le joyeux concert des oiseaux. Il signifie encore Qui donne, qui inspire de la joie. Une joyeuse nouvelle. Une chanson joyeuse. Fig., Don de joyeux avènement se dit d'une Libéralité que fait le nouveau titulaire d'un poste, d'une fonction, d'une dignité, par allusion à un usage de nos anciens rois. Accordez-moi cette faveur, ce sera notre don de joyeux avènement.

Littré (1872-1877)

JOYEUX (jo-ieû, ieû-z' ; plusieurs disent joi-ieû ; au XVIe siècle, d'après Bèze, il fallait prononcer joi-ieux ; il blâme certains qui prononçaient jo-ieux) adj.
  • 1Qui a de la joie. …Le petit enfant qui va, saute et revient, Et joyeux à sa mère offre un caillou qu'il tient, Boileau, Art p. III. Combien vivent joyeux, qui devaient, sœurs ou frères, Faire un pleur éternel de quelques ombres chères ! Hugo, F. d'automme, VI.

    Mener une vie joyeuse, mener joyeuse vie, vivre dans les plaisirs, se livrer au plaisir.

    Familièrement. Bande joyeuse, compagnie de gens qui se réjouissent, s'amusent.

  • 2Qui exprime la joie. Des cris, des chants joyeux. À leurs regards joyeux dérobant mes douleurs, Ancelot, Fiesque, I, 2.
  • 3Qui donne la joie. Une nouvelle joyeuse. Une chanson joyeuse. Comment accordé-je ici le souvenir de ces joyeuses solennités [fêtes de mariage] à cet appareil de cérémonies funèbres ? Fléchier, Dauphine.
  • 4Fertile, abondant (au sens latin de laetae segetes). Puis aussi les moissons Joyeuses, les troupeaux bêlants et mugissants, Chénier, Idyl. l'Aveugle.
  • 5Le droit de joyeux avénement, se disait d'un impôt qu'on payait autrefois au roi de France lors de son avénement au trône.
  • 6S f. Joyeuse, nom de l'épée de Charlemagne ou de quelques autres héros des chansons de geste.

REMARQUE

Ce mot a couru des risques dans le courant du XVIIe siècle ; il a été menacé par les puristes. Cet homme est joyeux, cette personne est joyeuse, ces anciens termes ne sont plus en usage dans le beau style, il faut dire gai ou de belle humeur, Marguerite de Navarre, BUFFET, Observ. p. 58, 1668. Je suis tout joyeux de vous voir, commence à n'être plus du bel usage ; il faut dire je suis ravi ou je suis réjoui ou j'ai une joie sensible quand je vous vois, De Caillières, 1690.

HISTORIQUE

XIe s. En son corage [il] en est joüs et liet, Ch. de Rol. CXCVI.

XIIe s. Dont doi-je bien par droit estre joious, Couci, VII. Tuit sont parti de moi joious talent [désirs joyeux]. ib. XX. Irai joios et liez, Roncis. p. 12.

XIVe s. Et quant il li viendra bonne fortune, il n'en sera pas moult joieus ne pour male fortune moult triste, Oresme, Eth. 121.

XVe s. Et s'agenouillerent devant le roy, en disant ainsi : très cher sire et noble roy, voz bourgeois de la ville de Paris vous presentent au joyeux advenement de vostre regne tous les joyaux qui sont sur ceste littiere, Froissart, liv. IV, p. 6, dans LACURNE.

XVIe s. Vien, Attropos, et me couppe la teste De Durandal, de Joyeuse ou Clarence, Départie d'amours, p. 242, dans LACURNE. Plus joyeux que rats en paille ou fourmis en grain, Cotgrave Joyeuse et riche vie pere et mere oublie, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « joyeux »

(Adjectif 1) Dérivé de joie avec le suffixe -eux.
(Adjectif 2) Dérivé de Joué avec le suffixe -eux.
(Nom) De l’adjectif 1.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. JOIE ; provenç. joyos ; ital. gioioso. Remarquez que la Joyeuse se dit en latin jocosa ; il est de fait que joyeux pourrait aussi bien venir de jocosus, que de joie par un latin fictif gaudiosus. L'étymologie de joie par gaudia est certaine ; mais il serait possible que, dans joyeux, jocosus et gaudiosus se fussent confondus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « joyeux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
joyeux ʒwajø

Citations contenant le mot « joyeux »

  • Restez toujours joyeux. , Saint Paul, Épître aux Thessaloniciens, Ière, V, 16
  • Chanter est toujours un acte joyeux. De Jacques Higelin / Evene.fr - Janvier 2007
  • Triste, on hait le joyeux ; folâtre, on hait le triste. De Horace
  • Petite chère et grand accueil font joyeux festin. De William Shakespeare / La Comédie des erreurs
  • Un ennuyeux s'ennuie chez les clowns. Un joyeux s'amuse aux enterrements. De Félix Leclerc
  • Deux choses causent de l'affliction, un ami triste, et un ennemi joyeux. De Proverbe oriental
  • Un esprit joyeux évite et guérit toutes les souffrances mentales et physiques. De Swâmi Râmdâs
  • Ce qui importe c'est d'être un joyeux pessimiste. De Jean Giono / Entretiens avec Jean Amrouche et Taos Amrouche
  • Soyez heureux Avec le peu de science Qui rend joyeux Les braves gens sans méfiance. De Charles Trenet / N'y pensez pas trop
  • Quoi qu'on dise, un mariage raté est quand même plus joyeux qu'un enterrement réussi. De Yvan Audouard
  • Le premier signe de ce que l'on devient religieux est qu'on devient joyeux. De Swami Vivekananda / Raja-Yoga
  • Les bons sont joyeux dans leur pauvreté, et les méchants sont tristes au milieu de l'abondance. De Proverbe oriental
  • Deux ans plus tôt, lors de l’inauguration du Café joyeux Opéra, Brigitte Macron et Sophie Cluzel étaient déjà présentes, accompagnées de Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire. Puis, un peu plus tard, en février 2020, lors de la Conférence nationale du handicap, à l’Élysée, ce sont les employés du Café Joyeux qui servent le café aux conférenciers débattant de leur avenir. Basta !, Derrière les cafés Joyeux, la galaxie catholique réactionnaire - Basta !

Images d'illustration du mot « joyeux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « joyeux »

Langue Traduction
Anglais happy
Espagnol contento
Italien contento
Allemand glücklich
Chinois 快乐
Arabe سعيدة
Portugais feliz
Russe счастливый
Japonais ハッピー
Basque zoriontsu
Corse felice
Source : Google Translate API

Synonymes de « joyeux »

Source : synonymes de joyeux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « joyeux »

Partager