La langue française

Douloureux

Définitions du mot « douloureux »

Trésor de la Langue Française informatisé

DOULOUREUX, EUSE, adj.

A.− [En parlant d'une douleur physique] Qui fait souffrir, qui fait mal. Maladie, opération douloureuse. La peau est ardente, la tête douloureuse, avec un peu de délire (Geoffroy, Méd. prat.,1800, p. 896).
SYNT. Douloureuse agonie, blessure; amputation, lésion, sensation douloureuse; enfantement, pansement douloureux; élancements, syndromes douloureux.
B.− [En parlant d'une douleur de nature psychique, affective, morale]
1. [Qualifie une chose : événement, manifestation, situation, etc.]
a) Qui blesse, qui fait ressentir une peine, qui fait du mal. Spectacle douloureux; passion, séparation douloureuse :
1. Mais le souvenir douloureux d'avoir aimé Albertine ne se mêlait pas à cette sensation. Il n'est de souvenir douloureux que des morts. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 874.
Il est douloureux de + inf. :
2. Il est douloureux de penser que la noble femme, rendue à ses filles des champs, a pu suivre de ses yeux clairvoyants, la première étape de la décadence. Bremond, Hist. littér. du sentiment relig. en France,t. 4, 1920, p. 241.
Rien de plus douloureux que + subst.Rien n'était plus douloureux que l'inutilité de ce suprême effort (Gide, Si le grain,1924, p. 610).
P. méton. Chambre, journée douloureuse; en cette douloureuse circonstance. Ces heures qui certes ont été les plus douloureuses de ma vie (Green, Journal,1938, p. 158).
b) Qui s'accompagne de douleur; pénible, cruel. Drame douloureux; douloureux mystère. Il [Flaubert] fit, en pleine gloire, cet aveu douloureux : « Après tout, le travail, c'est encore le meilleur moyen d'escamoter la vie » (France, Vie littér.,1891, p. 307).
SYNT. Aveu, récit, sort, voyage douloureux; crise, déception, drame, émotion, résolution, sensation, tristesse douloureuse.
Emploi subst., pop. L'addition. MmeLebien, de crainte d'avoir à payer la douloureuse, refusait systématiquement de manger hors de chez elle (L. Daudet, Cœur et abs.,1917, p. 151).
c) Qui exprime la souffrance. Grimace douloureuse; chant, cri, lyrisme douloureux; accents douloureux. Il se répétait le douloureux axiome de Pascal « l'âme ne voit rien qui ne l'afflige quand elle y pense » (Huysmans, À rebours,1884, p. 293).
2. [Qualifie une pers. ou un de ses attributs] Qui éprouve une douleur morale, qui est plein de peine. Cœur, peuple douloureux; âme, vie douloureuse. Jérôme, mon ami douloureux près de qui mon cœur se déchire, et loin de qui je meurs (Gide, Porte étr.,1909, p. 593).Il est vrai que mon âme est douloureuse à mort; je suis dans une détresse, je n'aurais jamais cru que la mort de mon âme fût si douloureuse. Tous ceux-là que j'aimais sont absents de moi-même (Péguy, Myst. charité,1910, p. 62).
Emploi subst.
Masc. ou fém. Personne portée, par tempérament, à réagir avec douleur devant les événements. Il y a chez les socialistes des douloureux qui disent : la France est perdue (Barrès, Cahiers,t. 10, 1913-14, p. 69).
Masc. sing. avec valeur de neutre. Tempérament ou comportement de personnes sensibles à la douleur. Une amitié profonde a des mystères. Dans la nôtre tu trouverais du douloureux, de l'inconnu, de l'insaisissable (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 137).
Prononc. et Orth. : [duluʀø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1050 dolerus messages (Vie de Saint Alexis, éd. C. Storey, 388); ca 1100 duluruse, caitive « affligée » (Rol., éd. J. Bédier, 2722). Réfection d'apr. douleur* du b. lat. dolorosus « douloureux ». Fréq. abs. littér. : 4 001. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 564, b) 4 826; xxes. : a) 8 255, b) 5 568. Bbg. Darm. Vie 1832, p. 188.

Wiktionnaire

Adjectif

douloureux \du.lu.ʁø\

  1. Qui cause de la douleur ou qui marque de la douleur.
    • Ainsi, vous croyez, n'est-ce pas, sur le rapport de M. Guillotin, que sa machine est le moyen le plus sûr, le plus rapide et le moins douloureux de terminer la vie? — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • […]; d'abord pisiformes, durs et peu sensibles, ces boutons grossissent, s’abcèdent, deviennent douloureux et fluctuants. — (G. Marotel, Parasitologie vétérinaire, J.-B. Baillière & fils, 1927, page 520)
    • Je sentais l’intensité du courant grandir et à mesure ma gorge, mes mâchoires, tous les muscles de mon visage, jusqu’à mes paupières se contracter dans une crispation de plus en plus douloureuse. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. (Par extension) Qualifie les parties du corps, lorsqu’elles deviennent tellement sensibles qu’on n’y saurait toucher sans causer de la douleur.
    • L’atteinte des glandes salivaires est plus rare et concerne principalement la parotide qui est dure, saillante et douloureuse à la pression. — (J.P. Euzéby, Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale à l'usage des étudiants de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse, chap. « Actinobacillus »,)
  3. Qui cause de la peine, du chagrin, de l’affliction.
    • À ces dévergondages, à ces déliquescences, à ces dépravations, il y a de douloureuses conséquences. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  4. Qui exprime sa douleur, peiné, chagrin, affligé.
    • Oscar Wilde n’inspire plus de colère, même aux sectaires de la vertu. Tous n’ont plus, pour lui et pour son martyre, que de la pitié douloureuse. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Le front barré des plis de la plus douloureuse perplexité, il était là, immobile […]. — (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Elle accaparait de ses trémolos douloureux notre petit monde rétréci où nous étions en train de merdouiller en chœur par sa faute. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • C’était bizarre. Jamalou n’éprouvait plus, devant cette face douloureuse dont les yeux révulsés, la bouche aux lèvres tuméfiée, presque noire, révélaient l’atroce agonie, aucune espèce de compassion. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOULOUREUX, EUSE. adj.
Qui cause de la douleur ou Qui marque de la douleur. Une plaie douloureuse. Un mal douloureux. Cris douloureux. Plainte douloureuse. Il se dit, par extension, des Parties du corps, lorsqu'elles deviennent tellement sensibles qu'on n'y saurait toucher sans causer de la douleur. Il a le pied douloureux. Il signifie figurément Qui cause de la peine, du chagrin, de l'affliction. Cette perte m'a été douloureuse. Souvenir douloureux. Spectacle douloureux.

Littré (1872-1877)

DOULOUREUX (dou-lou-re-, re--z') adj.
  • 1Qui cause de la douleur physique. Une plaie douloureuse. Une opération douloureuse. Ah ! quel âpre tourment, quels douloureux abois ! Corneille, Médée, V, 5. Mais il faut vous quitter, ma mort est douloureuse, Voltaire, Tancr. V, 6.
  • 2Qui est endolori. Il a le pied douloureux. La partie douloureuse. Dans la péritonite le ventre est très douloureux.
  • 3Qui exprime la douleur. Des plaintes douloureuses. Aux élans redoublés de sa voix douloureuse, Tous ses valets tremblants quittent la plume oiseuse, Boileau, Lutrin, IV. La sultane, à ce bruit feignant de s'effrayer, Par des cris douloureux eut soin de l'appuyer, Racine, Baj. I, 1. Hélas ! sur son visage J'entrevis de la mort la douloureuse image, Voltaire, Mérope, III, 4. Hélas ! il m'observait d'un regard douloureux, Voltaire, Fanat. IV, 4. C'est un chant douloureux dont mon cœur a besoin, Ducis, Othello, V, 2.
  • 4Qui cause de la douleur morale. Un douloureux devoir. Une séparation douloureuse. Exemple à l'univers De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse Dont il puisse garder l'histoire douloureuse, Racine, Bérén. V, 7. Tant de jours douloureux ! tant d'inquiètes nuits ! Racine, Baj. III, 7. Ce bonheur douloureux, cette tendre langueur, L'aliment, le plaisir et le charme du cœur, Ducis, Abuf. IV, 8. Combien il m'est douloureux de vous voir courir à votre perte ! Fénelon, Tél. VII. " nuit, nuit douloureuse ! et toi tardive aurore, Viens-tu ? vas-tu venir ? es-tu bien loin encore ? Chénier, Élég. XXIII.

HISTORIQUE

XIe s. Que deviendrai, duluruse, chaitive ? Ch. de Rol. CXCI. Es-vous le chaple [combat] et dulurus e pesmes, ib. CCXLVII.

XIIe s. En France crut si doloros tourment, Ronc. p. 67. Las [liens] dolereus qui si m'ont mal bailli, Couci, VII. Mais nul partir, sachez, quoi que nus [nul] die, N'est dolereus que d'ami et d'amie, ib. XXIV. Irons venger la honte dolereuse Dont chascuns doit estre irés [courroucé] et honteus, Quesnes, Romanc. p. 94. Au Mans avons sofert doleirose quinzaine, Sax. XX. Quant Deus ot fait Adam e mis en paradis, Pur le mesfait qu'il fist ne fu il pas ocis, Mais en cest dolereus mund fu en chartre mis, Th. le mart. 31.

XIIIe s. [Elle reçut] Maint doulereus maudit [malédiction], basset, à recelée, Berte, LXXXII. Mes li dolereus vens de bise A contre li bataille emprise, Et le contraint par estovoir Toutes ses undes à movoir, la Rose, 6061. [Images] Qui ne sunt mignotes ne cointes ; Ains sunt dolereuses et tristes, ib. 605. Et l'autre respondi que, se le roy se croise, ce iert [ce sera] une des doulloureuses journées qui onques feust en France, Joinville, 299.

XIVe s. Helas ! que je suis malheureuse, Et sur toutes plus doloreuse, Quant je pense à toy, genre humain, Nat. à l'alch. err. 2.

XVe s. Après tant de males nuits et jours doloureux, Louis XI, Nouv. LXXII.

XVIe s. Voire et si bien qu'en aymai tant fort une, Que nuict et jour j'en estoye douloureux, Marot, J. V, 331. Tendon, sur lequel se font les mules [engelures] tant doloreuses, Paré, IV, 39. Là dessus [pour les supplices] ils sont en grand' peine : car si les torments sont violents, ils sont courts ; s'ils sont longs, ils ne sont pas assez douloureux à leur gré, Montaigne, III, 119.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DOULOUREUX. Ajoutez :
5Qui ressent de la douleur. On sent vivement les choses, et on succombe à ce sentiment si vif ; il y a des hommes qui sont douloureux partout, Nicole, dans SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. I, p. 461, 3e éd.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « douloureux »

Du latin dolorosus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. doloros, doloiros ; espagn. et ital. doloroso ; du latin dolorosus, de dolor, douleur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « douloureux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
douloureux dulurø

Évolution historique de l’usage du mot « douloureux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « douloureux »

  • Qu'importe chemin douloureux à qui trouve logis accueillant ! De Benoît Desforêts / Un sillon dans la forêt
  • Un mal est moins douloureux quand on en connaît la cause. De Louis Landry / Mémoires de Louis L'Ecrevisse
  • A rêver trop longtemps, on finit par connaître des réveils douloureux. De Jean-Claude Lalanne-Cassou / On a tué Charles Perrault
  • C'est douloureux, d'écrire un livre : c'est s'en délivrer. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • De tous les mots, les plus douloureux sont ceux que l'on s'est infligés soi-même. De Sophocle
  • Rien n'est plus douloureux que d'éprouver de la haine envers quelqu'un. De Anonyme
  • Rien n’est plus douloureux pour la peau délicate de la vanité que l’application d’une âpre vérité.
  • Les objets et les mots sont gorgés de mystère ; il est vain de parler, douloureux de se taire. De Julian Tuwim / La Vie quotidienne
  • Tout désir est en définitive douloureux. De Sylvie Sicotte / Non, je n'ai pas dansé nue
  • Le découragement est beaucoup plus douloureux que la patience. De Hafiz
  • Il vaut mieux un oeil douloureux que les deux aveugles. De Proverbe anglais
  • Il faut naître à quelque chose tous les jours et c'est toujours aussi douloureux que la première fois. De Jean O'Neil / Les Hirondelles
  • La photo, c'est un instant saisi, le plus fort, le plus touchant, le plus douloureux. De Chahdortt Djavann / Autoportrait de l'autre
  • C'est douloureux de voir ces gens sans toit, sans rien, obligés de quitter leur pays. De France Gall / Le Parisien, 5 novembre 2015
  • L'accouchement est douloureux. Heureusement, la femme tient la main de l'homme. Ainsi, il souffre moins. De Pierre Desproges / Dictionnaire superflu
  • CULTURE - “À ma femme Maria les adieux les plus douloureux”. Ennio Morricone a adressé ce message émouvant à son épouse dans une nécrologie qu’il a lui-même rédigée avant sa mort et qui sera publiée ce mardi dans la presse italienne, selon son ami et avocat Giorgio Assumma. Le HuffPost, Avant sa mort, Ennio Morricone avait écrit sa propre nécrologie | Le HuffPost
  • Cette situation aurait par ailleurs pu conduire à des prescriptions/consommations excessives d’antidouleurs (on pensera par exemple à la crise des opioïdes aux Etats-Unis). Les patients douloureux et leurs médecins attendent donc des propositions thérapeutiques innovantes.  Salle de presse | Inserm, Un nouvel espoir dans la lutte contre la douleur causée par des lésions nerveuses | Salle de presse | Inserm
  • Mystérieux et douloureux, L’eau par la soif est une « collection d’expérimentations que j’ai faites tout seul de mon côté lorsqu’on ne travaillait pas sur Essaie Pas, que Marie était en tournée et que j’avais du temps pour moi », explique Guérineau. Le Devoir, La douloureuse voix de Feu St-Antoine | Le Devoir

Images d'illustration du mot « douloureux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « douloureux »

Langue Traduction
Anglais painful
Espagnol doloroso
Italien doloroso
Allemand schmerzlich
Chinois 痛苦
Arabe مؤلم
Portugais doloroso
Russe болезненный
Japonais 痛い
Basque mingarria
Corse dulore
Source : Google Translate API

Synonymes de « douloureux »

Source : synonymes de douloureux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « douloureux »

Douloureux

Retour au sommaire ➦

Partager