Rayonnant : définition de rayonnant


Rayonnant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RAYONNANT, -ANTE, part. prés. et adj.

[Corresp. à rayon1, à rayonner1]
I. − Part. prés. de rayonner1*.
II. − Adjectif
A. −
1. [Avec parfois un compl. introd. par de exprimant la cause] Qui émet des rayons lumineux; qui brille. Soleil rayonnant. Ils parlaient de l'ombre sous les bouleaux et les arbres, des golfes rayonnants d'une lumière d'or, de la fraîcheur des flots et de la douceur du printemps du nord (G. Leroux, Roul. tsar, 1912, p. 133).Une étoile verte émerge devant moi, rayonnante comme un phare (Saint-Exup., Terre hommes, 1939, p. 216).
[P. méton.] Été, temps rayonnant. À force de parcourir les rayonnants pays du soleil (...) il avait conquis un flegme oriental qui s'alliait d'une façon singulière à sa vivacité naturelle (Du Camp, Mém. suic., 1853, p. 10).Dans les jours rayonnants que j'ai dits, où le firmament pâlit à force d'ardeur (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 176).
P. anal. Il effleurait des lèvres sa belle et rayonnante chevelure blanche (Zola, Argent, 1891, p. 243):
1. ... la nef de la Nueva, la seconde en date des deux cathédrales, est claire, svelte, encore allégée par la polychromie, rayonnante de ses ors dont toute la voûte est peinte au-dessus de l'autel... T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 257.
ARTS DÉCOR. Entouré de traits divergents, de triangles allongés figurant la lumière. Objet, soleil rayonnant. Les Accitains avaient élevé au dieu soleil, sous le nom de Mars, une statue dont la tête rayonnante exprimait la nature de cette divinité (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p. 31):
2. ... l'astre de Bethléem était apparu aux mages avec la figure d'un enfant assis, sous une croix, dans une sphère rayonnante de feux; et les primitifs représentèrent, en effet, pour la plupart, cette constellation sous cette forme... Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 257.
2. PHYS. Qui se propage par rayonnement. Des expériences récentes montraient l'identité de la lumière et de la chaleur rayonnante (H. Poincaré, Thermodyn., 1892, p. 50).D'un emploi plus général sont les récepteurs qui transforment d'abord en chaleur l'énergie rayonnante qu'ils absorbent (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 215).
P. anal. Un grand poële de fonte (...) était allumé, été comme hiver, et sa tiédeur rayonnante créait dans la pièce une atmosphère de serre chaude (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 341).
3. P. métaph. ou au fig.
a) [En parlant d'une chose abstr.] Qui est radieux et répand une heureuse influence. Génie rayonnant; beauté, force, intelligence rayonnante. J'ai observé, dans les déserts les plus âpres et le dénuement le plus rigoureux, des hommes dont la joie était rayonnante (Saint-Exup., Citad., 1944, p. 803):
3. Et avec cela, une âme dévouée, généreuse, humble, qui fait du bien comme on respire, et dont la bonté couvre la finesse et fait taire la pénétration. C'est un exemplaire de la vraie vie religieuse, de la charité divine, rayonnante, modeste, qui accepte tout et pardonne tout. Amiel, Journal, 1866, p. 102.
b) [En parlant d'une pers. ou, p. méton., de son visage ou d'une partie de celui-ci] Qui reflète l'expression d'une vive satisfaction. Regard rayonnant; figure rayonnante. Ils partirent se donnant le bras, émus et rayonnants. Ça faisait un beau couple (Moselly, Terres lorr., 1907, p. 188).Le charmant sourire de MmeLangeais se faisant plus rayonnant, les jours où elle avait en tête des souvenirs particulièrement agréables (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1109).
[Avec un compl. introd. par de exprimant la cause] Qui exprime vivement certains sentiments, certaines qualités, reflète certains états. Femme rayonnante de grâce, de naturel; visage rayonnant de bonheur, de volupté. Ces vieux moines, si réfléchis, si sages, au jugement inflexible, et pourtant tout rayonnants d'entendement et de compassion, d'une humanité si tendre (Bernanos, Journal curé camp., 1936, p. 1112):
4. Leur âge était de seize à vingt ans; elles étaient rayonnantes de fraîcheur et de santé, et il y avait dans toute leur personne tant de simplicité, de souplesse et d'abandon, que l'action la plus commune suffisait pour leur prêter mille charmes. Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p. 82.
B. −
1. Qui présente une disposition en rayons (v. rayon1C), dont les éléments sont divergents à partir d'un centre. Les suçoirs ou ventouses sont formés d'une calotte musculaire à fibres rayonnantes (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 409).On songe à la grande place circulaire, à la mode de Sienne, qu'Henri IV voulait bâtir au quartier du temple, et d'où partiraient des rues rayonnantes portant les noms des provinces de France (Brasillach, Corneille, 1938, p. 89).
2. Spécialement
a) ARCHIT. Chapelles rayonnantes. Chapelles disposées en rayons autour de l'abside ou du déambulatoire. Les chapelles rayonnantes se comptent de gauche à droite en tournant (c'est-à-dire du Nord au Sud dans une église orientée) (Archit.1972, p. 142).
(Style) gothique rayonnant. Forme du style gothique, intermédiaire entre le gothique primitif et le gothique flamboyant, caractérisée par l'abandon de l'arc aigu ou en lancette pour l'arc brisé ou en tiers-point, par la suppression du triforium et enfin par la présence de motifs circulaires rayonnants. Le gothique rayonnant ou rutilant, ainsi nommé à cause de la forme rayonnante des roses et de l'ogive qui s'épanouit de plus en plus (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 240).
b) BOT. Ombelle rayonnante. Ombelle qui présente des fleurs régulières au centre et des fleurs zygomorphes à la circonférence. (Dict. xixeet xxes.).
c) CÉRAM. Décor rayonnant. Sur les plats circulaires, décor dont les motifs sont pointés vers le centre. Mais qu'il s'agisse du décor rayonnant (...), de la fleur de Strasbourg ou du bouquet de Sceaux, d'un paysage de Marseille ou d'un trompe-l'œil de Niderviller, on admire toujours le choix des motifs ornementaux et l'ingéniosité de leur disposition (G. Fontaine, Céram. fr., 1965, p. 81).
d) HÉRALD. Doté de petits rayons entre les rais ordinaires (d'apr. Past. Hérald. 1979). Astre rayonnant; étoile rayonnante.
Prononc. et Orth.: [ʀ εjɔnɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.: 780. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 051, b) 1 468; xxes.: a) 1 187, b) 918. Bbg. Gohin 1903, p. 346. − Quem. DDL t. 16.

Rayonnant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

rayonnant \ʁɛ.jɔ.nɑ̃\

  1. Qui rayonne.
    • Rayonnant de lumière. - Moïse, descendant de la montagne, parut le visage tout rayonnant.
  2. (Figuré) Qui vient d’acquérir beaucoup de gloire, de renommée.
    • Être tout rayonnant de gloire.
  3. Dont la figure exprime une vive satisfaction.
    • Lorsque Othon se releva le front paré de la toque qu’il venait de gagner, son visage était rayonnant de joie et de bonheur. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Elle l’embrassa, et l’enfant partit,
      Tout rayonnant qu’on le pardonne.
      — (Charles-Louis Pothier, Les Roses blanches, 1926)
  4. (Botanique) Qui est disposé en rayons.
  5. (En particulier) Qui a des fleurs régulières au centre et des fleurs irrégulières plus grandes à la circonférence.
    • Ombelle rayonnante, capitule rayonnant.
  6. (Architecture) Qui est disposé en rayons, autour du chœur dans l'architecture religieuse.
    • Chapelles rayonnantes.
  7. (Héraldique) Qui porte entre ses raies des petits rayons.
    • Étoile rayonnante.

Forme de verbe

rayonnant \ʁɛ.jɔ.nɑ̃\

  1. Participe présent de rayonner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rayonnant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAYONNANT, ANTE. adj.
Qui rayonne. Rayonnant de lumière. Moïse, descendant de la montagne, parut le visage tout rayonnant. Fig., Être tout rayonnant de gloire se dit de Celui qui vient d'acquérir beaucoup de gloire, de renommée. Fig., Être rayonnant de joie ou simplement Être rayonnant se dit de Celui dont la figure exprime une vive satisfaction. On dit de même Un visage rayonnant, une figure rayonnante.

RAYONNANT signifie, en termes de Botanique, Qui est disposé en rayons. Ombelle rayonnante, Qui a des fleurs régulières au centre et des fleurs irrégulières plus grandes à la circonférence. En termes d'Archéologie, Chapelles rayonnantes, Chapelles disposées en rayons autour du chœur. Gothique rayonnant, Forme du style gothique qui a paru après le gothique primitif. En termes de Blason, Étoile rayonnante, Étoile qui porte entre ses rais de petits rayons. En termes de Physique, Le calorique rayonnant, Celui qui émane des corps en tous sens.

Rayonnant : définition du Littré (1872-1877)

RAYONNANT (rè-io-nan, nan-t') adj.
  • 1Qui rayonne. Le soleil est rayonnant.

    Fig. Il est rayonnant de joie, ou, simplement, il est rayonnant, la joie est peinte sur son visage. Elle me fit l'honneur de débarquer chez moi, plus belle, plus fraîche, plus rayonnante que jamais, Sévigné, 366. Je ne puis vous peindre le changement qui se fit tout à coup sur son visage, il devint rayonnant de joie, Marmontel, Cont. moraux, Heureus.

    On dit de même : un visage rayonnant, une figure rayonnante. Je dois ce témoignage à la mémoire de cette femme bienfaisante, qu'à ce moyen facile et simple de décider publiquement le roi en ma faveur, son beau visage fut rayonnant de joie, Marmontel, Mém. VII.

    Être rayonnant de gloire, être illustre, glorieux. Tout rayonnant encor des honneurs qu'il n'a plus, Oseras-tu, barbare, égorger Marius ? Delille, Imag. III.

  • 2Calorique rayonnant, celui qui part d'un point central et qui marche en ligne droite. Le calorique rayonnant passe à travers certains corps, comme la lumière à travers les corps diaphanes. Nous avons vu que tous les corps placés dans l'air émettaient, absorbaient et réfléchissaient sans cesse du calorique rayonnant, Thenard, Traité de chim. t. I, p. 31, dans POUGENS. Pour achever cette théorie de l'équilibre de la chaleur rayonnante, Fourier, Instit. Mém. scienc. 1821 et 1822, t. V, p. 204.

    Pouvoir rayonnant, faculté qu'ont les corps d'émettre de la chaleur dans tous les sens.

  • 3 Terme d'histoire naturelle. Se dit des parties qui sont disposées à la manière des rayons d'une roue. L'actinote, c'est une pierre que Saussure a nommée rayonnante, dont le mot nouveau est le synonyme exact ; on l'a confondue avec les schorls sous le nom de schorl vert, Fourcroy, Conn. chim. t. II, p. 304.

    Ombelle rayonnante, celle qui offre des fleurs régulières au centre et des fleurs irrégulières plus grandes à la circonférence.

  • 4 Terme de blason. Couronne rayonnante, celle qui est ornée de rayons. Se dit aussi du soleil et des étoiles.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Rayonnant : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RAYONNANT, adj. terme de blason, qui se dit du soleil & des étoiles. Mudtschideler d’argent rayonnant en barre de cinq pieces de gueule, mouvantes de l’angle senestre du chef.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rayonnant »

Étymologie de rayonnant - Wiktionnaire

De rayon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rayonnant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rayonnant rɛjɔnɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « rayonnant »

  • Entre cour et jardin : visite libre, commentée en douceur, de la résidence de l’ambassadeur des Pays-Bas à Paris – un bâtiment rayonnant de 300 ans d’histoire(s) Unidivers, Entre cour et jardin – hôtel d’Avaray, un joyau néerlandais parmi les hôtels particuliers à Paris Hôtel d’Avaray – Résidence de l’Ambassadeur des Pays-Bas Paris samedi 19 septembre 2020
  • Les élites occidentales ont longtemps été fascinées par le grand rêve communiste d’un monde sans classes. Dans les années 1930, une partie de l’intelligentsia européenne, séduite par le communisme, voyait dans le «paradis» soviétique l’avenir rayonnant de l’humanité et chantait les louanges de Staline, en tout cas jusqu’au rapport Khrouchtchev. Puis elle s’est prosternée devant Mao Tsé-toung, son Petit Livre rouge et sa Révolution culturelle, qui semblaient reprendre le flambeau face à une URSS khrouchtchévienne finalement bien peu romantique et révolutionnaire. Mais nulle part ailleurs qu’en France l’enthousiasme révolutionnaire pour cette terrible dictature, responsable Le Figaro.fr, L’étrange fascination maoïste de l’élite française
  • Après Rayane Bensetti, c'est au tour de Denitsa Ikonomova de publier LA photo tant attendue par les fans du duo. La belle danseuse de DALS a partagé un cliché où elle apparaît rayonnante aux côtés du comédien. , Denitsa Ikonomova pose à son tour avec Rayane Bensetti : un cliché plein de tendresse !
  • On a beau reconnaître que nos joies sont fabriquées de chimères, elles ont quand même cet avantage de nous réconforter comme des rayons de soleil. Et pourvu que l'on se sente rayonnant, on ne regarde plus de quel côté vient la lumière. De Madeleine Leblanc / La Muraille de brume
  • Laisser libre l'être qu'on aime pour le voir s'épanouir, il n'en sera que plus rayonnant. De Anonyme

Images d'illustration du mot « rayonnant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rayonnant »

Langue Traduction
Corse bevande
Basque beaming
Japonais 晴れやか
Russe лучезарный
Portugais radiante
Arabe يبث
Chinois 灿烂
Allemand strahlend
Italien splendente
Espagnol radiante
Anglais beaming
Source : Google Translate API

Synonymes de « rayonnant »

Source : synonymes de rayonnant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rayonnant »



mots du mois

Mots similaires