La langue française

Insouciance

Sommaire

Définitions du mot insouciance

Trésor de la Langue Française informatisé

INSOUCIANCE, subst. fém.

A. − État, caractère d'une personne insouciante (v. ce mot A). Insouciance enfantine, philosophique; insouciance absolue, déconcertante, dédaigneuse, fanfaronne, glaciale; une lâche insouciance; vivre dans une totale insouciance. On se sent aveugle, et on veut l'être; on ne sait où l'on va, et l'on marche. Le charme est dans cette insouciance et dans cette ignorance même (Musset, Mouche,1854, p. 285).Avec son insouciance accoutumée, il acceptait de laisser l'entretien de son foyer à la charge de son fils (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 186):
1. J'avais (...) compris la mort, mais apparemment je ne la croyais pas éternelle. Je ne pouvais me faire l'idée d'une séparation absolue et je reprenais peu à peu mes jeux et ma gaieté avec l'insouciance de mon âge. De temps en temps, voyant ma mère pleurer à la dérobée, je m'interrompais pour lui dire de ces naïvetés qui la brisaient : « Mais quand mon papa aura fini d'être mort, il reviendra bien te voir? » La pauvre femme ne voulait pas me détromper complétement. Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 233.
Loc. Avec insouciance. De façon insouciante. Synon. rare insouciamment.Faire qqc. avec insouciance; voir les choses avec insouciance. Rocambole, à qui la gaieté revenait, se prit à fredonner avec insouciance (Ponson du Terr., Rocambole, t. 3, 1859, p. 310).
[Avec un compl. prép. de désignant l'objet de l'insouciance] État d'une personne qui ne se soucie pas de quelque chose. [Le] critique littéraire d'aujourd'hui (...) qui arrive à une profonde insouciance des formules d'art (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 41).La princesse d'Orviedo (...) ne cherchait pas même à louer, avec son insouciance voulue de tout gain, même légitime (Zola, Argent,1891, p. 247).Il n'était pas loin d'affecter (...) une négligence apparente dans le style et une insouciance de l'originalité extérieure (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 773).
P. métaph. Cette voie magnifique se caractérise par son insouciance du relief du sol. Tracée on dirait par jets de pierre successifs, elle arpente l'espace sans se détourner devant l'obstacle (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 108).
[En fonction de déterm.] Subst. + d'insouciance.Synon. insouciant.Air, moue d'insouciance. Il se prit à sourire, remit philosophiquement les mains dans ses goussets, et allait reprendre son allure d'insouciance (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 14).Elle le crut intéressé, fit une allusion à la question d'héritage. − Oh! l'héritage de papa! et il eut un geste d'insouciance ironique (Zola, Argent,1891, p. 164):
2. Gérard n'était ni soigneux ni propre; il fallait s'occuper de lui comme d'un enfant pour le tenir en toilette convenable. Il apportait le même esprit d'insouciance dans sa chambre, laissant toutes choses traîner à l'aventure : les papiers, les habits et les livres. Cependant une jolie chambre propre, aérée, avec un peu de soleil et quelques fleurs, mettait son esprit en fête. Champfl., Avent. MlleMariette,1853, p. 222.
B. − P. méton., rare, gén. au plur. Produits, résultats de l'insouciance. Le style de M. Taine a des insouciances et des richesses de grand seigneur. Il est inégal et heurté sciemment (Zola, Mes haines,1866, p. 161).
Prononc. et Orth. : [ε ̃susjɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1764 « état ou caractère de celui qui est insouciant » (Beaumarchais, Lettre du 24 déc. ds Proschwitz Beaumarchais, p. 130); 2. 1787 insouciance de « absence de souci, d'inquiétude de (sur quelque chose) » (Volney, Voyage Syr. Eg., t. 2, p. 74). Dér. de insouciant*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér. : 652. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 225, b) 968; xxes. : a) 855, b) 693. Bbg. Gohin 1903, p. 238.

Wiktionnaire

Nom commun

insouciance \ɛ̃.su.sjɑ̃s\ féminin

  1. État ou caractère de celui qui est insouciant.
    • Rien ne pouvait être entrepris sous la domination incontestée de Richard, […], quoiqu’il tînt les rênes du gouvernement avec une sorte d’insouciance qui tendait tantôt à l’indulgence et tantôt au despotisme. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Nom commun

insouciance (Indénombrable)

  1. Insouciance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSOUCIANCE. n. f.
État ou caractère de celui qui est insouciant. C'est un homme d'une extrême insouciance. Une coupable insouciance de l'avenir lui a fait dissiper toute sa fortune.

Littré (1872-1877)

INSOUCIANCE (in-sou-si-an-s') s. f.
  • État ou caractère de celui qui est insouciant. Du doge rassuré par mon insouciance Rien ne peut ébranler l'aveugle confiance, Ancelot, Fiesque, IV, 5. Les simples soldats, qui voient toute leur vie dans le moment présent, et qui, attendant peu de l'avenir, ne s'en inquiètent guère, conservaient leur insouciance, la plus précieuse de leurs qualités, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 11. Telle était l'insouciance qui résultait de cette multiplicité d'événements et de malheurs sur lesquels on était comme blasé, et tel l'égoïsme produit par l'excès de fatigue et de souffrance, qu'ils ne laissaient à chacun que la mesure de force et de sentiment indispensable pour son service et pour sa conservation personnelle, Ségur, ib. VIII, 6.

    Absence de souci, d'inquiétude sur quelque chose. L'insouciance du danger, de la mort.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insouciance »

(Date à préciser) Mot dérivé de insouciant avec le suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de insouciant avec le suffixe -ce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Insouciant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « insouciance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insouciance ɛ̃susjɑ̃s

Citations contenant le mot « insouciance »

  • L'insouciance ne s'improvise pas. Raymond Radiguet, Le Bal du comte d'Orgel, Grasset
  • L'insouciance est le seul sentiment qui puisse inspirer notre vie et ne pas disposer d'arguments pour se défendre. Françoise Quoirez, dite Françoise Sagan, Bonjour tristesse, Julliard
  • La musique de jazz, c'est une insouciance accélérée. Françoise Quoirez, dite Françoise Sagan, Un certain sourire, Julliard
  • L'insouciance tue... les autres. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • En amour, rien ne remplace l'insouciance. De Jean Lemieux / La lune rouge
  • La vraie insouciance, c’est de laisser les autres s’inquiéter pour soi. De Michèle Bernier / Le Petit Livre de Michèle Bernier
  • Le bonheur recèle toujours une part d’insouciance, le malheur de constance. De Christine Orban / Deux fois par semaine
  • L'insouciance est l'art de se balancer dans la vie comme sur une escarpolette, sans s'inquiéter du moment où la corde cassera. De Honoré de Balzac / Pensées
  • L'insouciance est le seul sentiment qui puisse inspirer notre vie et ne pas disposer d'arguments pour se défendre De Françoise Sagan / Bonjour tristesse
  • Il y a dans l'aurore du talent quelque chose de naïf et de hardi en même temps qui rappelle les grâces de l'enfance et aussi son heureuse insouciance des conventions qui régissent les hommes faits. De Eugène Delacroix / Journal
  • Les sports ont fait fleurir toutes les qualités qui servent a la guerre : insouciance, belle-humeur, accoutumance à l'imprévu, notion exacte de l'effort à faire sans dépenser des forces inutiles. De Pierre de Coubertin / Essais de psychologie sportive
  • La perspective certaine de la mort pourrait mêler à la vie une goutte délicieuse et parfumée d’insouciance - mais, âmes bizarres d’apothicaires, vous avez fait de cette goutte un poison infect, qui rend répugnante la vie toute entière ! De Friedrich Nietzsche
  • Ainsi va le monde: l’insouciance de la jeunesse cédant le pas à la nécessité de payer ses factures et d’assumer ses responsabilités, nous sommes tous voués à reprendre le modèle que, durant notre adolescence, nous nous étions jurés de ne jamais répéter. De Douglas Kennedy
  • Le géant du Pas-de-Calais revient ainsi sur sa chute et concède avoir « fait preuve d'insouciance ». « Embarqué dans mes agendas, explique-t-il, j'ai négligé ma déclaration d'intérêts à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. » Mais Jean-Paul Delevoye se défend de tout conflit d'intérêts. « Chaque engagement associatif a été vu comme payant, alors que ce n'est pas le cas, insiste-t-il. Dès lors que cette séquence a été lancée, j'en ai tiré la leçon et donc proposé ma démission. Je ne voulais pas fragiliser le projet de réforme des retraites, il fallait partir. Je n'ai aucun reproche à faire à quiconque. L'opposition s'en est servie, mais c'est la règle du jeu. » Le Point, Jean-Paul Delevoye regrette son « insouciance » - Le Point
  • PHOTOS. Une fin d'année scolaire célébrée dans l'insouciance aux Arcs-sur-Argens Var-Matin, PHOTOS. Une fin d'année scolaire célébrée dans l'insouciance aux Arcs-sur-Argens - Var-Matin

Images d'illustration du mot « insouciance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « insouciance »

Langue Traduction
Anglais recklessness
Espagnol imprudencia
Italien temerarietà
Allemand leichtsinn
Chinois 鲁ck
Arabe التهور
Portugais imprudência
Russe безрассудство
Japonais 無謀
Basque recklessness
Corse imprudenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « insouciance »

Source : synonymes de insouciance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insouciance »

Partager