Inquiétude : définition de inquiétude


Inquiétude : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INQUIÉTUDE, subst. fém.

A. − Littér. État de ce, celui ou celle qui bouge, qui est en mouvement.
1. [Le compl. de nom désigne une chose] Mobilité. Et l'on a l'inquiétude D'une feuille dans le vent (Hugo, Chans. rues et bois,1865, p. 159).La gracieuse inquiétude de la tête d'un oiseau sur sa branche (Renard, Journal,1896, p. 343).Inquiétude de l'eau : sensible au moindre changement de la déclivité (Ponge, Parti pris,1942, p. 42).
P. méton. Fauteuil à bascule. Une inquiétude foncée en paille avec carreau et accoudoirs garnis en cuir rouge (Havard t. 2, 1888).
2. [Le compl. désigne le corps d'une pers., une partie du corps] Agitation, tiraillement, tremblement. Inquiétude nerveuse des doigts de la main. J'étais une fièvre vivante; j'en avais le délire et l'inquiétude dans tous les membres (Lamart., Confid.,1849, p. 324).Elle croit sentir un tremblement à l'œil gauche, une inquiétude au bras gauche (Péladan, Vice supr.,1884, p. 64):
1. Parfois l'immobilité d'une de ces femmes se trouvait tout à coup secouée par une inquiétude de corps, un remuement inconscient, un soubresaut qui la faisaient se lever, s'agiter un moment dans des gestes sans signification, puis se rasseoir. E. de Goncourt, Élisa,1877, p. 256.
Au plur. ,,Petites douleurs qui donnent de l'agitation, de l'impatience, et qui se font sentir ordinairement dans les jambes`` (Ac. 1798-1878). Synon. impatiences.Mon estomac est rongé d'inquiétudes (Flaub., Corresp.,1879, p. 292).Zola se dit souffrant, énervé par des inquiétudes ressemblant aux douleurs sourdes de la pierre (Goncourt, Journal,1894, p. 601).
Avoir des inquiétudes dans les jambes. Rougon s'était levé; il avait des inquiétudes dans les jambes, disait-il; les jours de pluie l'agitaient (Zola, E. Rougon,1876, p. 222).Arg. ,,Avoir envie d'administrer un coup de pied au derrière de quelqu'un`` (L. Rigaud, Dict. jargon paris., 1878, p. 190). P. métaph. Je me sens parfois les inquiétudes, les fourmis du critique (Renard, Journal,1897, p. 432).
B. − État de préoccupation, de trouble ou de tourment qui empêche le repos, la sérénité. Anton. assurance, calme, insouciance, paix, tranquillité.
1. [Avec comme manifestation le mouvement, l'agitation] S'il lui était resté de l'inquiétude d'esprit, il eut de quoi l'user en toutes ces années. C'était (...) le plus mobile et le plus errant des ermites (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 112).Nous cherchons ce qui nous plaît et nous trouvons ce qui nous nuit. Pourquoi diantre quitter son chez soi? Par inquiétude et mobilité d'esprit (Amiel, Journal,1866, p. 472).Son sang roulait-il quelques gouttes du sang des anciens pirates en qui avaient passé l'inquiétude, la sauvagerie et la puissance de leur cruel océan? (Bourget, Essais psychol.,1883, p. 106).Je songe à cette mobilité, à cette inquiétude d'Israël, à ces tentes dont Bossuet, dans le Sermon sur l'unité de l'Église fait le symbole du peuple de Dieu (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 190).L'inquiétude des grands aventuriers normands du onzième siècle (Grousset, Croisades,1939, p. 92):
2. Comme aux oiseaux voyageurs, il me prend au mois d'octobre une inquiétude qui m'obligerait à changer de climat, si j'avais encore la puissance des ailes et la légèreté des heures... Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 136.
2.
a) [avec une valeur positive, féconde] Intérêt pour, absence d'indifférence.
[Au niveau affectif, moral] Les inquiétudes du cœur. Une inquiétude, une naturelle aspiration vers le mieux, le sentiment d'un rôle à remplir (Blondel, Action,1893, p. 353).Le bonheur suppose sans doute toujours quelque inquiétude, quelque passion, une pointe de douleur qui nous éveille à nous-même (Alain, Propos,1908, p. 28).L'inquiétude sourde, mais poignante, de celui qui cherche le bonheur et à qui la paix même est refusée (Gilson, Espr. philos. médiév.,1932, p. 67):
3. ... le moi est mal intégré aux valeurs suprabiologiques parce que la réflexion morale est faible (8 % des garçons [à la campagne] contre 13 % à la ville, 13 % des filles contre 23 %, avouent n'être pas contents de soi, ce qui est un critère d'inquiétude morale...) Mounier, Traité caract.,1946, p. 526.
[Au niveau de l'attention] Être en inquiétude. J'étais en inquiétude. Je ne laissais passer ni un mot, ni une intention, ni un geste (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Farce, 1883, p. 1279).
Inquiétude de qqc.Attention exacte à. Aucune inquiétude des principes, ni des lois, ni des droits; aucun souci de la justice et de la vérité (Guizot, Hist. civilisation, leçon 13, 1828, p. 30)
[Au niveau de la recherche esthétique, intellectuelle] Inquiétude de l'intelligence. Cette inquiétude de l'homme qui le porte à vouloir tout connoître (Senancour, Rêveries,1799, p. 218).Mon inquiétude d'esprit, qui, quand le vrai est trouvé, me le fait chercher encore (Renan, Souv. enf.,1883, p. 69):
4. Icare était, dès avant de naître et reste après sa mort, l'image de l'inquiétude humaine, de la recherche, de l'essor de la poésie, que durant sa courte vie il incarne. Gide, Thésée,1946, p. 1436.
PHILOS. Inquiétude philosophique, métaphysique. Il lui manque cette inquiétude profonde, ce malaise insatiable, ce tourment infini (Rivière, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p. 344).Le doute et l'inquiétude sont, à l'intérieur de tout savoir, ce qui l'oblige à s'élever sans cesse plus haut, à ne se satisfaire d'aucun résultat, à se convertir toujours davantage à la vérité (Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949, p. 107).Le je-ne-sais-quoi est pour l'intellectualisme un sujet inépuisable d'inquiétude et de perplexité : il entretient en nous cette espèce d'inconfort intellectuel et de mauvaise conscience, ce malaise né de l'incomplétude que Platon appelait aporia (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 58):
5. Leibniz entend profondément par inquiétude les petites sollicitations imperceptibles qui nous tiennent toujours en haleine et qui sont comme des petits ressorts qui tâchent de se débander et qui font agir notre machine, et c'est cette inquiétude perpétuelle qui nous empêche − et nous empêchera toujours − de nous endormir dans aucune possession définitive. Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949p. 72.
b) [Avec une valeur négative, destructrice]
Nervosité. Inquiétude(s) nerveuse(s). De là résulte, sur-tout chez les sujets fort sensibles, un état de malaise et d'inquiétude, une disposition singulière à l'impatience et à l'emportement (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 33).J'ai beau faire, une inquiétude inexplicable vit en moi. Des riens m'agacent, sans motif (Frapié, Maternelle,1904, p. 150).On imagine difficilement l'inquiétude et l'énervement d'un jeune répétiteur à ses débuts; on ne peut pas concevoir l'espèce de vertige qui le prend à se voir, tout seul, adossé au mur, dans une chaire, en face et un peu au-dessus de quarante gamins de quinze à dix-sept ans (Larbaud, F. Marquez,1911, p. 63):
6. Rares étaient les officiers qui, au grand quartier général, avaient su conserver leur calme et leur sang-froid. On passait (...) par de telles alternatives d'espoir et de découragement, que les nerfs de chacun étaient mis à une rude épreuve. L'inaltérable optimisme de Berthelot tranchait heureusement sur l'inquiétude et la nervosité générales. Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 345.
Anxiété, angoisse. Le passage à Ostende, le voyage, tout me tourmente. Cette inquiétude est le poison secret de ma vie (Staël, Lettres L. de Narbonne,1793, p. 143).Depuis ce matin, nous sommes dans une inquiétude mortelle. Tu ne nous a pas répondu, ni à Londres, ni à Boulogne. Je tremble d'y penser (Mallarmé, Corresp.,1863, p. 68).Charles VII (...) mourut, dit-on, d'inquiétude et de chagrin. Il en avait de sérieuses raisons. Son fils aîné ne s'était-il pas révolté contre lui? Ne s'était-il pas mis à la tête d'une ligue rebelle? (Bainville, Hist. Fr.,1924, p. 125).La toile de fond des ouvrages de N. Wiener est une immense inquiétude et comme une neurasthénie devant le sort de l'humanité (David, Cybern.,1965, p. 43):
7. − Je suis tombé sur une liasse de lettres que j'avais écrites en mars et avril 1938. Elles m'ont ému comme si je revivais cette époque d'angoisse, car il est clair qu'elles furent écrites sous l'empire d'une inquiétude si profonde que ce que nous éprouvons maintenant n'est rien en comparaison et pour le bien comprendre, il faudrait se replonger dans cette atmosphère de panique qui faisait de l'Europe d'alors une sorte d'enfer moral... Green, Journal,1941, p. 160.
PATHOL. Inquiétude maladive, pathologique. Un état d'esprit tout à fait essentiel chez les obsédés, c'est le sentiment d'inquiétude (Janet, Obsess. et psychasth.,1903, p. 301):
8. Tout à coup l'humeur du fermier s'assombrit. Depuis deux ou trois années déjà il semblait nourrir une inquiétude, porter en lui un souci, quelque mal de l'esprit grandissant peu à peu. Il restait longtemps à table après son dîner, la tête enfoncée dans ses mains, et triste, triste, rongé par le chagrin. Maupass., Contes et nouv., t. 1, Hist. fille de ferme, 1881, p. 38.
C. − [Avec un sens atténué : l'inquiétude a sa source dans la crainte plus ou moins grande de qqc.] Préoccupation, souci. Ma mère consternée, Rose jurant après le gamin, et moi pleurant à cause de l'inquiétude et de la contrariété que ma mère éprouvait (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 339).On n'avait guère l'esprit tranquille à ce souper, et les hommes échangeaient des signes d'inquiétude à cause du mauvais temps qui augmentait toujours (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 264).Comme elle avait gardé les moutons à Nanterre Et qu'on était content de son exactitude, On mit sous sa houlette et son inquiétude Le plus mouvant troupeau, mais le plus volontaire (Péguy, Tapisserie Ste Geneviève et J. d'Arc,1913, p. 29).La nuit du 27 au 28 se passa dans l'inquiétude. À mesure que l'ennemi se rapprochait, l'armée se rendait mieux compte de la folie qu'on avait commise (Grousset, Croisades,1939, p. 116):
9. Supposons un vrai chef, responsable à ses propres yeux de tous les chemins de fer de l'Est. Pour cet homme-là les jours de fêtes sont des jours d'inquiétude; le brouillard est son ennemi. Il ne dîne point alors; il ne dort point. Alain, Propos,1934, p. 1199.
SYNT. Inquiétude dévorante, fiévreuse; affreuse, cruelle, extrême, profonde, sourde, vive inquiétude; la morsure de l'inquiétude; cacher son inquiétude; calmer une inquiétude, l'inquiétude de qqn; céder à l'inquiétude; se défendre de l'inquiétude; sortir d'inquiétude; être fou, rempli, rongé d'inquiétude; être miné, tourmenté par l'inquiétude.
Loc. verb.
Avoir de l'inquiétude sur qqn. J'ai de l'inquiétude sur Castellane; je ne sais pas bien s'il n'est pas arrêté (Staël, Lettres div.,1793, p. 461).
Être d'une inquiétude qui... Mon cœur est d'une inquiétude qui ne peut pas se peindre (Napoléon Ier, Lettres Joséph.,1796, p. 32).
Être en inquiétude de qqn, sur qqn. J'étais en inquiétude sur toi. « Pourquoi ne m'écrit-il pas? » (Lamart., Corresp.,1836, p. 176).Nous sommes tous en grande inquiétude de ta pauvre femme (Flaub., Corresp.,1859, p. 331).
Être hors d'inquiétude. Aussitôt que je serai hors d'inquiétude, je vous l'écrirai (Balzac, Corresp.,1834, p. 466).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kjetyd]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1447 « faute de repos » (Internelle Consolacion, éd. A. Pereire, 154 d'apr. FEW t. 4, p. 705b); av. 1590 (Paré, Œuvres, livre 20, chapitre 13, éd. J.-F. Malgaigne t. 3, p. 104 : inquietude du corps... qui empesche de dormir); spéc. av. 1685 « petites douleurs des membres qui causent une espèce d'impatience » (Montfleury, Dame médecin, II, 5 ds Livet Molière); 2. 1530 « agitation, trouble de l'esprit, de l'âme » (Palsgr., p. 234b : inquyetnesse of mynde : inquietude); 1580 « trouble, état d'anxiété, d'irrésolution, de perplexité » (Montaigne, Essais, I, XXIV, éd. A. Thibaudet et M. Rat, p. 124); 1648 « état de crainte » (Rotrou, Vencest., II, 2 ds Littré). Empr. au b. lat.inquietudo « agitation » spéc. « vexation, ennui, action d'être inquiété; absence de repos moral, inquiétude, anxiété » ds la lang. des chrét.; cf. l'a. fr. inquietudine d'esperit (Explic. sur le Deuter., Maz. 1351 [cote que le catal. imprimé n'a pas permis de vérifier, peut-être inexacte?], fol. 115a ds Gdf.), autre empr.; et la forme isolée enquetume (ca 1230 ds T.-L.), de formation analogue à celle de coutume*. Fréq. abs. littér. : 5 417. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 709, b) 7 041; xxes. : a) 7 746, b) 8 027.

Inquiétude : définition du Wiktionnaire

Nom commun

inquiétude \ɛ̃.kje.tyd\ féminin

  1. État de celui qui est inquiet ou qui n’a pas le repos moral.
    • Petersen et Kellet, égarés pendant quarante-huit heures, causèrent les plus vives inquiétudes à leurs compagnons. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Rentrée à la maison, ayant réussi à faire partager aux voisins son inquiétude, Mme Mirondeau les décida, […], à partir sans tarder à la recherche de son époux. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • En mai 1925, Amundsen était parti en avion à la conquête du Pôle Nord, et la plus grande inquiétude régnait sur son sort. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • (Absolument)L’enfant dépérissait, la mère et la grand-mère se dévoraient d’inquiétude. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)
  2. État de tourment.
    • Nous étions tous possédés d’une inquiétude lente qui nous faisait languir. Personne ne s’ennuyait, mais cette sensation poignante était cent fois pire que l’ennui. Il paraissait d’avance que cette nuit n’aurait pas de fin. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Mais l’ennui dense et profond de bourgeois du XIXe siècle, stade élémentaire, mal élaboré de l’inquiétude métaphysique, vite et facilement converti en suicide individuel ou collectif, était-il préférable ? Le bovarysme fut un problème de masse. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 172)
  3. Inconstance d’humeur, amour du changement qui fait que l’on est toujours mécontent de l’état où l’on se trouve.
    • Il essaya de se persuader qu’il était à l’aise et en sécurité ; mais bientôt, l’indéfinissable inquiétude de l’animal sociable, abandonné dans la solitude, le tourmenta. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 328 de l’éd. de 1921)
  4. (Autrefois) Manque de tranquillité, de repos physique.
    • Ce malade a passé la nuit dans une grande inquiétude, dans de grandes inquiétudes.
  5. (Médecine) État de trouble, soit sentimental, soit intellectuel, fréquent dans la pathologie des obsédés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Inquiétude : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INQUIÉTUDE. n. f.
État de celui qui est inquiet, qui n'a pas le repos moral. Vive inquiétude. Continuelle inquiétude. Inquiétude mortelle. Cela lui cause, lui donne de graves inquiétudes. D'où viennent ces inquiétudes? Avoir des inquiétudes sur sa santé. Ce jeune homme donne de l'inquiétude à sa famille. Il est sans inquiétude de l'avenir, sur l'avenir. Soyez sans inquiétude. Cela me jette, me met dans l'inquiétude. Être dans l'inquiétude. Je l'ai tiré d'inquiétude. Il signifie quelquefois Inconstance d'humeur, amour du changement qui fait que l'on est toujours mécontent de l'état où l'on se trouve. L'inquiétude naturelle à l'homme. Il signifiait autrefois Manque de tranquillité, de repos physique. On dit encore Ce malade a passé la nuit dans une grande inquiétude, dans de grandes inquiétudes. Il désigne quelquefois, en termes de Médecine, un État de trouble, soit sentimental, soit intellectuel, fréquent dans la pathologie des obsédés. Au pluriel, Avoir des inquiétudes dans les jambes, Éprouver de l'agitation, de l'impatience dans les jambes.

Inquiétude : définition du Littré (1872-1877)

INQUIÉTUDE (in-ki-é-tu-d') s. f.
  • 1Manque de repos, agitation. L'inquiétude de ce malade a été très grande toute la nuit. L'un [le chat] doux, benin et gracieux, Et l'autre [le coq] turbulent et plein d'inquiétude, La Fontaine, Fabl. VI, 5.

    Au plur. Inquiétudes, douleurs vagues, surtout aux jambes, qui donnent de l'agitation, de l'impatience. Madame de Chaulnes, après avoir embrassé la belle comtesse, lui mande qu'elle a des inquiétudes aux jambes, tout comme elle, Sévigné, 552.

  • 2Agitation d'esprit, impatience causée par quelque passion. Ils [les hommes sous nos anciens rois] vivaient la plupart contents de ce qu'ils avaient reçu de la fortune, ou de ce qu'ils avaient acquis par leur travail ; comme ils possédaient leur propre bien sans inquiétude, ils regardaient celui des autres sans envie, Fléchier, Lamoignon. Mais Évrard, en passant coudoyé par Boirude, Ne sait point contenir son aigre inquiétude, Boileau, Lutr. V. Et l'on craint si la nuit, jointe à la solitude, Vient de son désespoir aigrir l'inquiétude, Que sa douleur bientôt n'attente sur ses jours, Racine, Brit. V, 8. Inquiétudes d'esprit, inégalité d'humeur, inconstance de cœur… tous vices de l'âme, mais différents, La Bruyère, XI. Nos dégoûts de la vie sont des dégoûts de nos passions ; sont des inquiétudes secrètes de nos crimes, Massillon, Myst. Assompt. Lui [le peuple], dans son orageuse et vague inquiétude, Instrument et jouet de vingt partis rivaux, Passait de trouble en trouble à des tourments nouveaux, Delille, Trois règnes, V. Ah ! portons dans les bois ma triste inquiétude ; ô Camille, l'amour aime la solitude, Chénier, Élég. X.
  • 3Inconstance d'humeur qui fait qu'on ne demeure pas content de ce qu'on est ou de ce qu'on a. L'inquiétude naturelle à l'homme. Le secrétaire d'État… agité de ces je ne sais quelles inquiétudes dont les hommes ne savent pas se rendre raison à eux-mêmes, se résolut tout à coup à quitter cette grande charge, Bossuet, le Tellier. Toute mon âme en est agitée [de l'ignorance et du dérèglement], et tombe dans un autre malheur, qui est une inquiétude et une inconstance éternelle, Bossuet, Sermons, Loi de Dieu, préambule. C'est par inquiétude que vous avez désiré le repos, Fénelon, Dial. des morts mod. Charles-Quint, un jeune moine. Est-ce curiosité, inquiétude d'esprit ? est-ce besoin réel ? Voltaire, Dict. phil. Japon. Un chinois, nommé Equam, né dans l'obscurité, s'était fait pirate par inquiétude, et, par ses talents, était parvenu à la dignité de grand amiral, Raynal, Hist. phil. II, 6. Une inquiétude ardente et sauvage les a toujours dégoûtés de leurs déserts pauvres et incultes, Raynal, ib. II, 17.
  • 4Agitation pénible et douloureuse que cause une crainte quelconque. Allez, indigne objet de mon inquiétude, Rotrou, Vencesl. II, 2. Il est inutile de s'inquiéter de cet état, puisque l'on n'y remédie pas par l'inquiétude ; mais il n'est pas inutile de le craindre, Nicole, Ess. mor. 3e traité, ch. IV. Si l'on avait le scrupule de ne vouloir point rire quand on ne le doit pas, le plus sûr serait d'être toujours en inquiétude, Sévigné, 357. J'aurai d'ailleurs de si vives inquiétudes pour vous…, Sévigné, 71. Vous pouvez juger de son horrible inquiétude, Sévigné, ib. Cela tient tout le monde en inquiétude, Sévigné, 190. Je m'en vais fermer mon paquet… afin de n'être point en inquiétude de revenir de bonne heure, Sévigné, 30 août 1675. Notre Allemagne est assez paisible ; c'est elle qui fait nos principales inquiétudes, Sévigné, 6 août 1695. Les enfants d'Adam ont les inquiétudes, les terreurs d'un cœur continuellement agité, les inventions de leurs espérances trompeuses et trop engageantes, et le jour terrible de la mort, Bossuet, Concupisc. 3. De quels yeux le regardions-nous [Louis XIV], lorsqu'aux dépens d'une santé qui nous est si chère, il voulait bien adoucir nos cruelles inquiétudes par la consolation de le voir, Bossuet, Louis de Bourbon. Pénétré de toutes les inquiétudes que donne un mal affreux, Bossuet, ib. Celui-ci [Turenne à Nordlingue] publiait de son côté qu'il agissait sans inquiétude, parce qu'il connaissait le prince [de Condé] et ses ordres toujours sûrs, Bossuet, ib. L'avarice, passion basse, passion odieuse au monde, amasse non-seulement les injustices, mais encore les inquiétudes avec les trésors, Bossuet, Sermons, Nécess. de la pén. 1. Dans quelle inquiétude, Esther, vous me jetez ! Racine, Esth. II, 7. Votre lettre m'a laissé sur votre santé des inquiétudes que vous m'obligeriez de vouloir lever, Rousseau, Lett. à Mme de Créqui, 15 janv. 1759. Les soins qu'elle lui rend, la tendre inquiétude, Le regret et l'amour, peints dans son attitude, Disent qu'un père seul en est l'objet sacré, Masson, Helvétiens, II. Ses lettres devinrent moins tendres ; car, au lieu d'exprimer ses propres inquiétudes, il s'occupait à dissiper celles de son amie, Staël, Corinne, XVII, 1.

REMARQUE

La Fontaine a donné à inquiétude le sens de soin : Le duc d'Albret donne à l'étude Sa principale inquiétude ; Toujours il augmente en savoir, Poésies mêlées, XXXIII.

HISTORIQUE

XVIe s. Une inquietude du corps et de l'esprit qui empesche de dormir, Paré, XX, 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Inquiétude : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

INQUIÉTUDE, s. f. (Gramm. & Morale.) c’est une agitation de l’ame qui a plusieurs causes ; l’inquiétude, quand elle est devenue habituelle, se trouve ordinairement dans les hommes, dont les devoirs, l’état, la fortune contrarient l’instinct, les goûts, les talens. Ils sentent fréquemment le besoin de faire autre chose que ce qu’ils font. Dans l’amour, dans l’ambition, dans l’amitié, l’inquiétude est presque toujours l’effet du mécontentement de soi même, du doute de soi-même, & du prix extrème qu’on attache à la possession de sa maîtresse, d’une place, de son ami. Il y a un autre genre d’inquiétude, qui n’est qu’un effet de l’ennui, du besoin, des passions, du dégoût. Il y a l’inquiétude des remords. Voyez Remords.

Inquiétude, (Med. Pathologie.) symptôme de maladie désigné plus communément dans le langage ordinaire par les noms d’anxiété, d’angoisse. de jactation, &c. Voyez Angoisse & Jactation.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inquiétude »

Étymologie de inquiétude - Littré

Provenç. inquietut ; espagn. inquietud ; ital. inquietudine ; du lat. inquietudinem, de inquietus, inquiet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de inquiétude - Wiktionnaire

Du latin inquietudo (« agitation, trouble »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inquiétude »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inquiétude ɛ̃kietyd play_arrow

Citations contenant le mot « inquiétude »

  • L'ONU a exprimé mercredi 15 juillet, lors d'une session inhabituelle du Conseil de sécurité consacrée à un vieux pétrolier ancré au large du Yémen, sa vive inquiétude face au risque d'une marée noire sans précédent en mer Rouge alors que ce navire se dégrade. En dépit de l'urgence exprimée au sujet d'un «scénario catastrophique», aucune date n'a été donnée pour une inspection internationale du bateau, qui pourrait mener à une extraction du pétrole se trouvant à bord, au montant évalué à 40 millions de dollars. Le Figaro.fr, Yémen : vive inquiétude de l'ONU face à un risque de marée noire
  • Doucement, l'inquiétude face au Covid s'empare de nouveau des Français, à mesure que la propagation du virus dans la population s'accélère. Désormais, 69% d'entre eux se déclarent préoccupés, pour eux-mêmes ou pour leur famille, selon le sondage mené par l'institut Ifop pour L'Express les 9 et 10 juillet. Ils n'étaient que 62% le 11 juin, 65% deux semaines plus tard. Certes, on est encore très loin des niveaux d'anxiété atteints en mars et avril (entre 78% et 85%), mais la tendance est indéniable.  LExpress.fr, Face au Covid, l'inquiétude des Français repart à la hausse - L'Express
  • Depuis vendredi, près de quatre millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone sont appelés par le gouvernement régional catalan à "rester chez eux" sauf pour des raisons de première nécessité, en raison de la hausse des cas de Covid-19. En effet, avec l'Aragon, une région voisine, la Catalogne fait partie des régions qui suscitent le plus d'inquiétudes, le nombre de cas ayant nettement augmenté depuis plusieurs jours. Le nombre de cas a ainsi presque triplé en une semaine, avec 733 cas positifs détectés cette semaine contre 279 la semaine précédente, selon les autorités catalanes. LCI, Barcelone : les habitants priés de rester chez eux, l'inquiétude des Français sur place | LCI
  • C'est une inquiétude qui monte parmi les soignants : et si les cas "importés" venaient alimenter la deuxième vague épidémique ? Depuis plusieurs jours des médecins s'alarment de voir arriver dans les services d'infectiologie des personnes ayant été infectées à l'étranger par le SARS-CoV2, responsable du Covid-19.   LExpress.fr, Sans mesures contraignantes dans les aéroports, inquiétude sur le risque de cas importés - L'Express
  • L’avenir est inconnu et source d’inquiétude : seuls les condamnés à mort sont rassurés. De Francis Duponchelle / Pour la science
  • La vague inquiétude Qui fait que l'homme craint son désir accompli. De Victor Hugo / Les Feuilles d'automne
  • Les riches ont des angoisses, les pauvres ont des inquiétudes. De Louis Scutenaire / Mes Inscriptions
  • Le véritable amour partagé ignore l'inquiétude. Il sait sa force. De Jacques Chardonne / Claire
  • Qui d'entre vous peut, par son inquiétude, prolonger tant soit peu son existence ? De Jésus de Nazareth
  • On est heureux quand on a dépassé l'inquiétude du bonheur. De Maurice Maeterlinck / La sagesse et la destinée
  • Recueillez-vous. C'est le meilleur remède contre l'inquiétude. De Naïm Kattan / Les fruits arrachés
  • L'inquiétude, habitante éternelle du coeur humain. De Marie Lefranc / Visages de Montréal
  • A une petite chose, l'inquiétude donne une grande ombre. De Proverbe suédois
  • L’inquiétude présente est moindre que l’horreur imaginaire. De William Shakespeare / Macbeth
  • L'inquiétude sursaute au frisson d'une feuille. De Joost Van Den Vondel / Zungehin
  • L'inquiétude est toujours vanité. De Saint Jean de la Croix
  • L'intelligence crée de l'inquiétude autour du fait. De René Leriche
  • L'inquiétude amène la vieillesse avant le temps. De Ben Sira
  • L'homme est né pour vivre dans les convulsions de l'inquiétude ou dans la léthargie de l'ennui. François Marie Arouet, dit Voltaire, Candide
  • L'amour, c'est être toujours inquiet de l'autre. Marcel Achard, Jean de la Lune, III, Marceline , Gallimard

Traductions du mot « inquiétude »

Langue Traduction
Corse preoccupa
Basque kezka
Japonais 心配
Russe беспокойство
Portugais preocupação
Arabe قلق
Chinois 担心
Allemand sorge
Italien preoccupazione
Espagnol preocupación
Anglais worry
Source : Google Translate API

Synonymes de « inquiétude »

Source : synonymes de inquiétude sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inquiétude »



mots du mois

Mots similaires