La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « laisser-aller »

Laisser-aller

Variantes Singulier Pluriel
Masculin laisser-aller laisser-allers

Définitions de « laisser-aller »

Trésor de la Langue Française informatisé

LAISSER-ALLER, subst. masc. inv.

A. − Absence de contrainte, de recherche dans une attitude, une manière, un comportement. Synon. abandon, désinvolture.Vers le dessert il [le prêtre] eut une verve de curé en goguette, ce laisser-aller familier des fins de repas joyeuses (Maupass., Une Vie,1883, p. 27).Le laisser-aller d'un jeune corps qui cherche à sommeiller aux cahots du chemin (Barrès, Sang,1893, p. 63):
1. J'aime certain laisser-aller et l'abandon au naturel; c'est une des formes de la sincérité sans laquelle je ne me sens pas à mon aise. Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1239.
[En matière de style] Une manière de style [Lamartine] étrangère à toute affectation, à toute enflure; un laisser-aller plein de ressources (Sainte-Beuve, Prem. lundis, t. 1, 1869, p. 313).Les romans de M. Alphonse Daudet ont parfois un laisser-aller charmant (Zola, Romanc. natur., A. Daudet, 1881, p. 216).
B. − Souvent péj. Absence de soin, négligence (dans l'attitude, le langage, le comportement, notamment dans la tenue vestimentaire). Synon. débraillé, négligé; anton. correction, tenue.Avoir du laisser-aller; sévir contre le laisser-aller. Elle aimait jusqu'à quelques mauvaises manières, un laisser-aller, parfois, de geste et de parole (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 42).Il faisait exprès de s'amener en bras de chemise et en chaussons parce qu'il savait que Trarieux détestait le laisser-aller (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 458):
2. ... ce parquet effondré ici, branlant là, comme une passerelle, mais toujours astiqué, verni, lustré. Curieuse maison, elle n'évoquait aucune négligence, aucun laisser-aller, mais un extraordinaire respect. Saint-Exup., Terre hommes,1939, p. 181.
C. − Péj. Manque de rigueur, d'application dans une activité. Anton. soin, zèle.Le laisser-aller dans le travail (synon. négligence, relâchement), dans les affaires publiques (synon. incurie). Évidemment la Prusse a su mettre à profit le laisser-aller, le « je m'en fichisme » augural d'un chef d'État fataliste : elle a poussé ses hommes un peu partout (Bernanos, Gde peur,1931, p. 58).Fabrizio (...) désorienté autant que moi par le laisser-aller somnolent de cette garnison pastorale (Gracq, Syrtes,1951, p. 28).
REM.
Laissez-aller, subst. masc. inv.,rare, vieilli. Même sens. L'amour y est un désir [à Paris] et la haine une velléité (...). Ce laissez-aller général porte ses fruits (Balzac, Fille yeux d'or,1835, p. 323).
Prononc. : [lεseale], [le-]. Étymol. et Hist. 1786 « négligence dans la conduite » (Mirabeau, Hist. secrète de la Cour de Prusse, VI, 113 ds Brunot t. 6, p. 1315 : la très-mauvaise éducation de l'électrice, son laisser-aller...). Substantivation du syntagme verbal (se) laisser* aller*, (cf. 1617 fig. « s'abandonner à ses penchants », Crespin ds FEW t. 5, p. 224 b; 1656 Oudin Curiositez). Fréq. abs. littér. : 170.

Wiktionnaire

Nom commun - français

laisser-aller \lɛ.se.ʁ‿a.le\ masculin, invariable

  1. Liberté de mise, de comportement ou d'attitude.
    • Sa stature est haute et sa physionomie mobile et expressive. Il a le laisser-aller, le sans-gêne, le déboutonné d'un grand seigneur qui parle devant des bourgeois. Il ne fait pas tant de façon avec eux , il se met à aise et cause tout comme s'il était en robe de chambre. — (Timon, dans Esquisses parlementaires, cité dans l'article « Fritz-James Édouard », dans la Biographie des hommes du jour, industriels, conseillers-d'État, etc., par Germain Sarrut & B. Saint-Edme, tome 4 - 1re part., Paris : chez Pilout, 1838, p. 130)
    • […] se racontant à elle-même et très haut ses tristesses avec ce laisser-aller du peuple qui a toujours une moitié de sa vie dans la rue. — (Alphonse Daudet, Arthur, dans Contes du lundi, 1873, collection Le Livre de Poche, page 166)
    • Quant à l’autre, sans doute que dans son temps il avait eu l’aimable laisser-aller de son compagnon ; [...] mais l’âge était venu, cette neige du cœur qui avait éteint sa flamme et calmé sa voix. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 60, 2012)
    • Ce que l'on sait de l’évolution de la sexualité européenne confirme l'idée d'une coupure entre classes laborieuse d'une part, petite et grande bourgeoisie d'autre part. La bourgeoisie se puritanise plus tôt que la classe ouvrière. […]. L'opposition entre le laisser-aller du prolétariat et le puritanisme névrosé des classes moyennes est l'un des lieux communs de la littérature du XIXe siècle. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 76)
    • La quiétude que nous éprouvons lorsque nous sommes seuls, cette certitude de nous-mêmes dans la sérénité de la solitude ne sont rien en comparaison du laisser-aller, laisser-venir et laisser-parler qui se vit avec l’autre, en compagnie complice… — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 348)
  2. (Péjoratif) Manque de rigueur, de soin, laxisme, négligence dans les manières, mollesse dans la conduite.
    • Il y a du laisser-aller dans ce groupe.
    • Aucun luxe, au contraire, une bonhomie spécifiquement belge, un certain laisser-aller même et, à l'encontre du Soudan anglais, des boys familiers, vêtus de blanc, qui vous souriaient de toutes leurs dents. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, chapitre VI, Gallimard, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « laisser-aller »

 Composé de laisser et de aller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « laisser-aller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
laisser-aller lɛsœrale

Évolution historique de l’usage du mot « laisser-aller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « laisser-aller »

  • La mort c'est un laisser-aller de trop.
    Bernard Werber — L'Empire des Anges
  • Le laisser-aller laisse tout aller, même le cœur.
    Louise Levêque de, dite Louise de Vilmorin — La Lettre dans un taxi, Gallimard
  • Ainsi, depuis quelques jours, les agents du centre de tri du syndicat mixte Artois valorisation (SMAV), à Saint-Laurent-Blangy, constatent du laisser-aller. De nombreux masques sont jetés dans la poubelle bleue à couvercle jaune, censée accueillir les déchets recyclables. Rappelons que les masques jetables ne sont pas recyclables et n’ont...
    La Voix du Nord — Arrageois : trop de masques arrivent au centre de tri, attention au laisser-aller !
  • Initialement prévue au 1er  août, l’obligation du port du masque dans les lieux publics clos sera finalement effective dès ce lundi. Une mesure qui divise les Armentiérois, même si les personnes que nous avons rencontrées s’accordent sur un « laisser-aller » depuis la fin du confinement.
    La Voix du Nord — Divisés sur le port du masque obligatoire, les Armentiérois admettent un « laisser-aller »
  • Je fus particulièrement satisfait de la « légèreté d'esprit », du laisser-aller même (d'ailleurs parfaitement convenable) qui s'exprimaient à travers mes excuses et qui, bien mieux que toutes les explications, devaient leur laisser entendre que « toute l'histoire d'hier » n'était à mes yeux qu'une chose insignifiante
    Fédor Dostoïevski — Carnets du sous-sol
  • La Japonaise Marie Kondo vient de virer sa cuti. Fini le rangement, vive le laisser-aller.
    Le Point — Bordéliques vs maniaques : ce que le rangement dit de nous

Traductions du mot « laisser-aller »

Langue Traduction
Anglais let it go
Espagnol dejar ir
Italien lasciarlo andare
Allemand vergiss es
Chinois 放手吧
Arabe اتركه يذهب
Portugais deixe ir
Russe отпусти ситуацию
Japonais 手放す
Basque joaten utzi
Corse lascia corre
Source : Google Translate API

Synonymes de « laisser-aller »

Source : synonymes de laisser-aller sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « laisser-aller »

Combien de points fait le mot laisser-aller au Scrabble ?

Nombre de points du mot laisser-aller au scrabble : 12 points

Laisser-aller

Retour au sommaire ➦