La langue française

Prévoyance

Sommaire

  • Définitions du mot prévoyance
  • Étymologie de « prévoyance »
  • Phonétique de « prévoyance »
  • Citations contenant le mot « prévoyance »
  • Images d'illustration du mot « prévoyance »
  • Traductions du mot « prévoyance »
  • Synonymes de « prévoyance »
  • Antonymes de « prévoyance »

Définitions du mot « prévoyance »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉVOYANCE, subst. fém.

A. − Vieilli. Faculté, action de prévoir. Rien n'échappe à sa prévoyance. Cet homme est doué d'une grande prévoyance (Ac.).Une affaire importante avait retenu le duc de Bourgogne absent des conseils du roi, que son esprit de sagesse et de prévoyance avait cependant dirigés (Barante, Hist. ducs Bourg., t.2, 1821-24, p.131):
. Monsieur Panard était un homme prudent qui avait peur de tout dans la vie (...). Il avait compris, avec une extrême prévoyance, combien notre existence est menacée sans cesse par tout ce qui nous entoure. Maupass., Contes et nouv., t.1, Voy. santé, 1886, p.547.
Dans la prévoyance de. En prévision de. Je soussigné, (...) dans la prévoyance de notre décès, voulant faire testament (Mérimée, Théâtre Cl. Gazul, 1825, p.211).
B. − Conduite prudente et raisonnable de celui qui prend les dispositions nécessaires pour faire face à telle ou telle situation. Prévoyance active, judicieuse; sage prévoyance; faute de prévoyance; manquer de prévoyance; faire acte de prévoyance. On traversa les marais de la Gaina: la plus petite prévoyance des Russes aurait rendu les chemins impraticables (Chateaubr., Mém., t.2, 1848, p.461).Galaor (...), par un rare privilége, joignait aux grâces de la cigale la prévoyance de la fourmi et s'occupait déjà de ses provisions d'hiver (Sandeau, Sacs, 1851, p.36).Je suis très étonné de moi-même et je les vois tous émerveillés de ma prévoyance et de mon économie! (Loti, Mon frère Yves, 1883, p.283).
Avoir la prévoyance de + inf.Si Mygale avait jeté sa provision d'opium, il avait eu la prévoyance de garder près de lui quelques ampoules de morphine et une seringue (J. Bousquet, Trad. du sil., 1936, p.107).
En partic.
Caisse de prévoyance. [Au xixes.] Caisse gérée par un organisme qui se charge de venir en aide aux personnes nécessiteuses. Étienne, à titre de secrétaire, y avait partagé les trois mille francs de la caisse de prévoyance, entre les familles nécessiteuses (Zola, Germinal, 1885, p.1327).
Fonds de prévoyance. ,,Capital qui doit être réservé pour parer aux dépenses, aux pertes imprévues. Ce fonds, alimenté chaque année par un prélèvement sur les bénéfices, et que l'on ne doit utiliser qu'en cas de besoin urgent, est la meilleure garantie du bon fonctionnement de l'entreprise`` (Lar. comm. 1930).
Société de prévoyance. Organisme de solidarité professionnelle qui, avant la création de la Sécurité Sociale, garantissait à ses membres cotisants une aide aux malades, des pensions aux infirmes et aux vieillards. (Dict. xxes.).
Prononc. et Orth.: [pʀevwajɑ ̃:s]. Ac. 1694, 1718: prevoyance; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist. 1. 1491 «action (ou faculté) de prévoir» (Hist. de Paul Orose, I, fol. 226ads Gdf. Compl.: prevoiances, au plur.); 2. a) 1580 «attitude de celui qui prend les dispositions nécessaires pour faire face à une situation prévue» (Montaigne, Essais, II, 12, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.473); b) 1832 caisse de prévoyance (Say, Écon. pol., p.494). Dér. de prévoir*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér.: 361. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 996, b) 587; xxes.: a) 339, b) 165.

prévoyance « qualité de celui qui est prévoyant »

Wiktionnaire

Nom commun

prévoyance \pʁe.vwa.jɑ̃s\ féminin

  1. Faculté de prévoir.
    • L'expédition du Mexique détruit notre effectif, anéantit le matériel de notre marine, dilapide nos finances, […]. Cette expédition, qui nous coûte tant, ne nous apprend rien, pas même la prudence et la prévoyance. — (Émile de Girardin, en préface de Le dossier de la Guerre de 1870 - 23 septembre 1877)
  2. Action de prévoir et de prendre des précautions pour l’avenir.
    • La réputation de ce grand homme reposait principalement sur l’autorité avec laquelle il démontrait que l’éternument était une prévoyance de la nature, au moyen de laquelle les penseurs trop profonds pouvaient chasser par le nez le superflu de leurs idées ; […]. — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire, 1864)
    • La patience est la principale vertu réclamée à l'explorateur polaire, dit Nansen, mais la prévoyance est la seconde. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉVOYANCE (pré-vo-ian-s' ; plusieurs disent pré-voi-ian-s') s. f.
  • 1Action de prévoir, faculté de prévoir. Les prévoyances des besoins et des utilités que nous aurions de sa présence [Pascal le père], Pascal, Lett. sur la mort de son père. C'est elle [la sagesse divine] dont la prévoyance s'étend aux siècles futurs, et enfer me dans ses desseins l'éternité tout entière, Bossuet, le Tellier. Une sage prévoyance de l'avenir doit faire préparer pendant la paix ce qui peut servir en temps de guerre, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 400, dans POUGENS.
  • 2Soin par lequel on prend des mesures pour l'avenir. Il vint hier ici Mesdames… ; un léger soupçon avait causé une légère prévoyance qui composa un très bon dîner, Sévigné, 305. Ce qu'une judicieuse prévoyance n'a pu mettre dans l'esprit des hommes, une maîtresse plus impérieuse, je veux dire l'expérience, les a forcés de croire, Bossuet, Reine d'Anglet. Un homme [Cromwell] …qui ne laissait rien à la fortune de ce qu'il pouvait lui ôter par conseil et par prévoyance, Bossuet, ib. Dieu défend-il tout soin et toute prévoyance ? Racine, Athal. III, 6. Je vois que rien n'échappe à votre prévoyance, Racine, Baj. II, 1. Ce qui perdit surtout Pompée fut la honte qu'il eut de penser qu'en élevant César comme il avait fait, il eût manqué de prévoyance, Montesquieu, Rom. 11. C'est une prévoyance très nécessaire de sentir qu'on ne peut tout prévoir, Rousseau, Contrat social, IV, 6. La prévoyance des renards qui cachent leur gibier en différents endroits pour le retrouver au besoin, Buffon, Disc. nat. anim. Œuv. t. v, p. 383. Où l'espoir est perdu la prévoyance est vaine, Delille, Parad. perdu, X.

    Au plur. Espérons en Dieu, et ne nous fatiguons pas par des prévoyances indiscrètes et téméraires, Pascal, Lett. sur la mort de son père. Vous sentez donc l'amour maternelle…, eh bien ! moquez-vous présentement des craintes, des inquiétudes, des prévoyances, des tendresses qui mettent le cœur en presse, Sévigné, 13 déc. 1671. C'est quelquefois par ces prévoyances [dans les choses de la vie] qu'on est garanti des malheurs où les autres tombent par leur imprudence, Sévigné, 3 juill. 1680. Aussi loin que peuvent aller les forces et les prévoyances humaines, on devait ici compter sur le succès, Villemain, Souvenirs contemporains, Cent-Jours, ch. VIII.

HISTORIQUE

XIVe s. Le cyrurgien doit ouvrer o [avec] porvoiance et o sapience, H. de Mondeville, f° 33, verso.

XVIe s. Cette prevoyance des bestes d'amasser et espargner pour le temps à venir, Montaigne, II, 186. Par son industrie et prevoyance incomparable, Carloix, VII, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉVOYANCE, s. f. (Morale.) action de l’esprit par laquelle on conjecture par avance ce qui peut arriver suivant le cours naturel des choses. La sécurité qui vient de la roideur de l’ame contre les obstacles, & de l’habitude à envisager les revers, est sans doute le plus ferme soutien de la vie ; mais le calme que donne l’espérance est trompeur comme elle, & aussi passagere que le vent qui le trouble. Il faut donc prévoir également les biens & les maux, pour préparer son ame à tous les événemens, & afin que la résolution suive de près le besoin pressant de l’occasion. Mais ceux qui s’endorment dans les bras d’un doux espoir, écartant de leurs yeux tout ce qui pourroit dissiper leurs songes enchanteurs, n’auront qu’une ame foible, inégale, errante & sans appui. C’est Bacon qui fait cette excellente réflexion. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prévoyance »

Prévoyant. L'ancienne langue disait pourveance, et au XIVe siècle previdence, qui a duré jusqu'au XVIe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir prévoir
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prévoyance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prévoyance prevɔjɑ̃s

Citations contenant le mot « prévoyance »

  • Nouvel opus dans l’affaire Péchier. La caisse de prévoyance du Dr Frédéric Péchier, soupçonné d’empoisonnement, réclame le remboursement de 500 000 euros d’arrêts maladie. Le Trois -, Affaire Péchier : sa caisse de prévoyance lui réclame 500 000 euros - Le Trois -
  • Santé et prévoyance : le flou persiste pour la fonction publique argusdelassurance.com, Santé et prévoyance : le flou persiste pour la fonction publique
  • C'est une prévoyance très nécessaire de sentir qu'on ne peut tout prévoir. Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social
  • L'homme a plus de prévoyance à mesure qu'il a moins de mémoire. De Louis de Bonald
  • La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard. De John Stuart Mill
  • Toute science a pour but la prévoyance. De Auguste Comte / Dictionnaire des oeuvres politiques
  • La politique est l’ensemble des procédés par lesquels des hommes sans prévoyance mènent des hommes sans mémoire. De Jean Mistler / Bon Poids
  • C'est le degré de culture et de prévoyance plus que le degré d'aisance qui paraît régler la restriction des naissances. De Alfred Sauvy / La population
  • Il n’y a point de hasard ; tout est épreuve, ou punition, ou récompense, ou prévoyance. De Voltaire / L’Ermite
  • La prévoyance ne doit pas stériliser l’avenir ; elle doit préparer ses voies. De Tristan Bernard / Le Poil civil
  • Dieu, dans sa divine prévoyance, n'a pas donné de barbe aux femmes, parce qu'elles n'auraient pas su se taire pendant qu'on les eût rasées. De Alexandre Dumas
  • Une passion ne souffre ni organisation ni prévoyance ; elle n'est que folle témérité, risque et spontanéité. De Alain Gagnon / Isle ou Salmacis avortée
  • Déjà sous pression avant la pandémie de Covid-19 qui ne fait que compliquer la donne, les assureurs distribuant des contrats santé et prévoyance aux entreprises prévoient des augmentations de tarifs. Les Echos, Augmentation de tarifs en vue en assurance santé et prévoyance | Les Echos
  • Jusqu’au 15 juillet 2020, les organismes gérant les régimes de protection sociale complémentaire (mutuelles, assureurs, instituts de prévoyance) doivent accorder des reports ou des délais de paiement de cotisations aux entreprises qui en font la demande pour leurs salariés placés en activité partielle. Ces reports ou délais devant être octroyés sans pénalités ni frais. Les Echos Executives, Activité partielle et prévoyance complémentaire, Social et RH
  • Après une pause pendant le confinement, les branches professionnelles reprennent leurs appels d’offres pour renouveler les assureurs de leurs régimes prévoyance et/ou santé. Illustration. argusdelassurance.com, Santé et prévoyance : l’horlogerie-bijouterie renouvelle ses régimes
  • (AOF) - MetLife France, spécialiste de la prévoyance individuelle, propose de nouveaux ajustements dans le cadre de son offre de Prévoyance à destination des professionnels et particuliers, Super Novaterm Prévoyance. Ainsi, dès septembre, le processus de souscription sera rendu plus agile grâce à un simple questionnaire de santé pour les personnes de moins de 56 ans souhaitant s’assurer jusqu’à 500 000 euros. MetLife proposera aussi dès cet été un ajustement de tarif sur les garanties complémentaires telles que l'ITT, IPP et IPT ainsi que les Frais Généraux, en particulier pour les plus de 45 ans. , MetLife France ajuste son offre Super Novaterm Prévoyance - Dépêches
  • Le Covid-19 a affecté l’activité des courtiers grossistes, qui ont dû s’adapter. Nouveaux produits, nouvelles plateformes, plus grande surface de contacts, ces derniers misent sur la santé et la prévoyance comme relais de croissance. argusdelassurance.com, Classement courtiers grossistes 2020 : santé et prévoyance, les deux moteurs des grossistes
  • L’Union nationale mutualiste interprofessionnelle (UNMI) a tenu son assemblée générale à distance et validé des comptes positivement orientés pour l’année 2019. Elle a aussi validé un nouveau plan stratégique en cette période troublée pour l’ensemble des acteurs de la prévoyance. argusdelassurance.com, Résultats 2019 : l’UNMI dynamique en prévoyance – et ambitieuse pour la suite

Images d'illustration du mot « prévoyance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prévoyance »

Langue Traduction
Anglais foresight
Espagnol previsión
Italien lungimiranza
Allemand voraussicht
Chinois 预见性
Arabe بعد النظر
Portugais previsão
Russe предвидение
Japonais 先見の明
Basque prospektiba
Corse previsione
Source : Google Translate API

Synonymes de « prévoyance »

Source : synonymes de prévoyance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prévoyance »

Partager