La langue française

Clément

Sommaire

  • Définitions du mot clément
  • Étymologie de « clément »
  • Phonétique de « clément »
  • Évolution historique de l’usage du mot « clément »
  • Citations contenant le mot « clément »
  • Images d'illustration du mot « clément »
  • Traductions du mot « clément »
  • Synonymes de « clément »
  • Antonymes de « clément »

Définitions du mot clément

Trésor de la Langue Française informatisé

CLÉMENT, ENTE, adj.

A.− [En parlant d'une pers. qui détient une certaine forme d'autorité] Qui pratique la clémence en pardonnant les offenses au coupable ou en atténuant la rigueur de son châtiment. Se montrer clément. Très clément empereur Dioclétien (Chateaubriand, Les Martyrs,1810, p. 3).Dieu clément et doux (Hugo, Les Chansons des rues et des bois,1865, p. 81):
1. Je regardais toutes ces choses dont chacune me représentait une prostitution de la pauvre fille, et je me disais que Dieu avait été clément pour elle, puisqu'il n'avait pas permis qu'elle en arrivât au châtiment ordinaire, et qu'il l'avait laissée mourir dans son luxe et sa beauté, avant la vieillesse, cette première mort des courtisanes. A. Dumas Fils, La Dame aux Camélias,1848, p. 4.
P. ext. [En parlant de la manière d'agir de qqn, de ses paroles ou de ses sentiments] Porté à la douceur, favorable, tranquille. Être d'une humeur clémente; des regards cléments. Être jovial et clément (Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 167):
2. C'est une chose qui n'est pas facile pour une femme, au moins pour moi. Car je ne sais pas comment font les autres. Mais la vie n'est pas clémente. On est jetée, poussée, ballottée... A. France, Le Lys Rouge,1894, p. 239.
B.− Au fig. [En parlant du temps qu'il fait] Doux et propice. Une température, une saison clémente. Une mer clémente (Hugo, Le Rhin,1842, p. 39).Soleil clément (Claudel, La Jeune fille Violaine,2eversion, 1901, III, p. 616):
3. On marchait pendant toute la journée à travers les forêts et les plaines. John relevait sa direction sur le soleil et les étoiles. Le ciel, assez clément, épargnait ses chaleurs et ses pluies. Néanmoins, une fatigue croissante retardait ces voyageurs si cruellement éprouvés déjà, et ils avaient hâte d'arriver aux missions. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 3, 1868, p. 184.
Prononc. et Orth. : [klemɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1213 clemenz « indulgent » (L.-F. Flutre, Vocab. Faits des Romains, 560, 25 ds Romania, t. 65, p. 485); « ce mot vieillit un peu » d'apr. Rich. 1680 et Trév. 1704-52; 2. av. 1850 « doux (en parlant du temps, des éléments) » ici au fig. (Balzac, Lettres à l'Étrangère, t. 2, p. 6). Du lat. clemens « indulgent » (employé par les auteurs chrétiens), « doux », notamment en parlant du temps, de la température. Fréq. abs. littér. : 239. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 348, b) 523; xxes. : a) 381, b) 208.

Wiktionnaire

Adjectif

clément masculin

  1. Qui pratique la clémence.
    • Montrez-vous clément cette fois.
    • Prince clément.
    • Vainqueur clément.
    • Humeur clémente.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLÉMENT, ENTE. adj.
Qui pratique la clémence. Montrez-vous clément cette fois. Prince clément. Vainqueur clément. Humeur clémente. Fig., Un ciel clément, Un climat doux, favorable. Il se dit quelquefois pour un Sort propice. Après tant de traverses il trouva enfin un ciel plus clément.

Littré (1872-1877)

CLÉMENT (klé-man, man-t') adj.
  • Qui a de la clémence. C'était la force et la sévérité qui sortait du doux et du clément, Massillon, Or. fun. Dauph. Je veux bien avouer de lui [Charles 1er] ce qu'un auteur célèbre a dit de César : qu'il a été clément jusqu'à être obligé de s'en repentir, Bossuet, Reine d'Anglet. Ainsi mourut César ; il fut clément et brave, Voltaire, Triumv. IV, 2. Elle calma souvent la colère du czar, et le rendit plus grand encore en le rendant plus clément, Voltaire, Russie, II, 1.

    En termes de dévotion. Dieu est clément et miséricordieux.

    Un ciel clément, un climat doux, propice ; et fig. un destin prospère.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CLÉMENT. Ajoutez : - HIST. XVe s. Ho ! clement roy, tant de maux et perilz Sont en passant par ce bois dangereux ! Jean Joret, le Jardrin salutaire, p. 116.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « clément »

Du latin clemens (« indulgent, doux, qui fait preuve de bonté »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le latin clemens.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « clément »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clément klemɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « clément »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clément »

  • La nature des peuples est d'abord cruelle, puis sévère, puis clémente, puis délicate et, pour en finir, dissolue. De Giambattista Vico / La science nouvelle
  • Si l'on comprenait à l'aide de la raison comment peut être clément et juste ce Dieu qui fait preuve de tant de colère, à quoi servirait la foi ? De Friedrich Nietzsche / Aurore, 1881

Images d'illustration du mot « clément »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « clément »

Langue Traduction
Anglais clement
Espagnol clemente
Italien clemente
Allemand clement
Chinois 克莱门特
Arabe كليمنت
Portugais clemente
Russe милостивый
Japonais クレメント
Basque clement
Corse clement
Source : Google Translate API

Synonymes de « clément »

Source : synonymes de clément sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « clément »

Partager