La langue française

Féroce

Sommaire

  • Définitions du mot féroce
  • Étymologie de « féroce »
  • Phonétique de « féroce »
  • Évolution historique de l’usage du mot « féroce »
  • Citations contenant le mot « féroce »
  • Traductions du mot « féroce »
  • Synonymes de « féroce »
  • Antonymes de « féroce »

Définitions du mot féroce

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉROCE, adj.

A.− [En parlant des animaux, notamment des animaux sauvages] Qui a l'instinct de tuer ou d'attaquer l'homme ou d'autres animaux; qui est réputé naturellement cruel. Un féroce carnassier; un lynx, une panthère, un alligator féroce. On trouve sur ses côtes une multitude prodigieuse d'oiseaux de marine de toute espèce, des chevaux et des veaux marins, des ours blancs très féroces (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 211).La mante est un des insectes les plus féroces de nos champs (Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 330).Les lapins ne sont pas, comme on le croit souvent, de doux et timides rongeurs; ce sont des bêtes féroces, comme tous les êtres vivants (Duhamel, Maîtres,1937, p. 12):
1. Déjà les sombres taillis retentissaient du rugissement des bêtes féroces... c'est-à-dire, non! il n'y a pas de bêtes féroces, et je le regrette! − Comment! dit Glenarvan, vous regrettez les bêtes féroces? − Oui! Certes. − Cependant, quand on a tout à craindre de leur férocité... − La férocité n'existe pas... scientifiquement parlant, répondit le savant. − Ah! pour le coup, Paganel, dit le major, vous ne me ferez jamais admettre l'utilité des bêtes féroces! Verne, Enf. cap. Grant,t. 1, 1868, p. 232.
Emploi subst. masc., vieilli. [En parlant notamment des félins] À la grille des féroces, on découvre la voiture de la toile cirée qui la recouvre, et les employés déballent, comme un fromage, le colis qui est une cage contenant deux tigres (Goncourt, Journal,t. 3, Paris, Charpentier, 1888 [1868], p. 203).
P. métaph. ou p. compar.
[En parlant d'une pers.] Il resta toujours le même homme, ou pour mieux dire une véritable bête féroce, et on l'abandonna à son sort (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 462).
[En parlant d'une chose] Il faudra lui construire des voies en rapport avec ses allures, des chaussées qu'elle ne puisse plus déchirer de ses pneus féroces et dont elle n'envoie plus la poussière empoisonnée dans les poitrines humaines (France, Île ping.,1908, p. 341).
[En parlant d'un comportement animal] Les petits chats exécutaient des courses folles, des galops féroces, entre les jambes des messieurs (Zola, Nana,1880, p. 1219).
B.− P. ext.
1. [En parlant des humains]
a) Qui est sanguinaire, cruel, brutal. Entendez-vous dans les campagnes Mugir ces féroces soldats (R. de Lisle, La Marseillaise,1792).Un homme se console d'être doux en affirmant qu'il est féroce quand il s'y met (Renard, Journal,1891, p. 98):
2. Il est curieux de voir dans les chroniques l'impression que produisirent les croisés sur les Musulmans; ceux-ci les regardèrent au premier abord comme des barbares, comme les hommes les plus grossiers, les plus féroces, les plus stupides qu'ils eussent jamais vus. Guizot, Hist. civilisation,leçon 8, 1828, p. 22.
b) P. ext., fam. Qui est dur, intraitable, sévère. Un exploiteur, un antisémite féroce. Et vous croyez, s'écria ce féroce logicien, qu'un jeune homme à la mode peut demeurer rue Neuve-Sainte-Geneviève, dans la Maison-Vauquer? (Balzac, Goriot,1835, p. 171).Pour résister aux Russes les guerriers américains seront obligés de devenir les antidémocrates les plus féroces qu'on ait jamais vus (Abellio, Pacifiques,1946, p. 264).
Emploi subst. Personne cruelle, dure ou intraitable. Ses garçons furent élevés dans le Vivarais, chez un frère de La Godivelle, un féroce, qui entendait être maître de jouir de tout (Pourrat, Gaspard,1925, p. 133).
c) Qui dénote la fureur, la dureté, l'intransigeance.
[En parlant du caractère, des sentiments] Des instincts féroces. N'était-elle ensevelie dans ce cachot que pour y enfermer avec elle les féroces lubricités d'une nature effrénée? (Soulié, Mém. diable,t. 1, 1837, p. 223).Je ne sors que lorsqu'elles me le permettent et elles veillent sur mon labeur poétique avec une jalousie féroce (G. Leroux, Parfum,1908, p. 75):
3. ... dans l'obscurité profonde de la voiture, il continua, avec une obstination féroce, son sifflement vengeur et monotone, contraignant les esprits las et exaspérés à suivre le chant d'un bout à l'autre, à se rappeler chaque parole qu'ils appliquaient sur chaque mesure. Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Boule de suif, 1880, p. 153.
[En parlant de l'apparence, des attitudes, du comportement] Un air féroce; un regard, un rire féroce; un combat féroce. Par deux fois déjà, les farces féroces du jeune comte avaient manqué coûter la vie au précepteur (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 79).Les boucles rejetées en arrière par la tourmente dénudaient le petit front têtu et féroce (Cocteau, Enf. terr.,1929, p. 184).Son Excellence avait des emportements féroces (Guéhenno, Jean-Jacques,1948, p. 196).
[En parlant d'une œuvre, d'une doctrine] Je lui dis aussi ce que je pensais des dogmes féroces que Dante a colorés d'une si terrible poésie (Michelet, Journal,1849, p. 56).Conscrits du bon vouloir, nous aurons la philosophie féroce; ignorants pour la science, roués pour le confort (Rimbaud, Illumin.,1873, p. 307):
4. Sommes-nous pour eux autre chose que des fonctionnaires qui perçoivent l'impôt, des gendarmes qui leur appliquent des règlements féroces, des instituteurs qui leur enseignent des choses dont ils n'ont que faire, des intrus qui empêchent leurs troupeaux d'aller jusqu'à la côte, et qui les gênent sur leurs parcours? Pauvres Arabes, généreux, imprévoyants, poétiques! Tharaud, Fête arabe,1912, p. 56.
En partic., dans le domaine artistique.Qui développe une ironie méchante, cruelle. En exagérant (...) les conséquences du comique significatif, on obtient le comique féroce (Baudel., Curios. esthét.,1867, p. 177):
5. Excellente occasion pour lui de faire un portrait en pied de Charlie [Du Bos]; portrait trop appuyé, à la fois véridique et caricatural, un peu féroce, un peu grinçant, assez amusant par endroits, mais qui n'a vraiment pas sa place dans ce livre. Martin du G., Notes Gide,1951, p. 1403.
Emploi subst. masc. à valeur de neutre. Par parti pris, je travaille pour les pensionnaires, je me fais plat et gris. Ensuite avec Nana, je rentrerai dans le féroce (Zola, Corresp.,t. 2, 1877, p. 477).
2. Rare. [En parlant d'un inanimé] Qui est implacable, inhumain. Elle [la charogne] s'agitait, frappée par le soleil, sous le bourdonnement des mouches, dans cette intolérable odeur, − odeur féroce et comme dévorante (Flaub., Bouvard,t. 2, 1880, p. 107).Le vent devient féroce. Deux fois je me relève, croyant une trombe (Gide, Retour Tchad,1928, p. 946).Long jour sans âge où le fétiche régnait comme ce soleil féroce sur ma maison de rochers (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1586).
C.− Emploi intensif, fam. Très grand. Synon. terrible (fam.).Une faim de chasseur, la plus féroce des faims, égale en âpreté à celle que les Grégeois nomment boulimie (Gautier, Fracasse,1863, p. 67).La tirade qu'il déclama à ce propos cachait simplement une féroce envie de reprendre son ancienne vie (Zola, T. Raquin,1867, p. 166).Il se mit aussitôt à manger avec un appétit féroce; et c'est au bout d'un instant seulement qu'il leva la tête pour regarder les convives et les écouter (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 88).
REM.
Férociser, verbe trans.a) Emploi trans. Rendre féroce. Ces instruments de torture, avec lesquels l'homme, pendant des siècles, perfectionna et férocisa la mort (Goncourt, Journal,1872, p. 918).b) Emploi pronom. Devenir féroce. C'est étonnant comme cet homme se férocise et prend une muflerie cruelle dans la faveur et les grâces officielles (Goncourt, Journal,1869, p. 508).
Prononc. et Orth. : [feʀ ɔs]. Enq. : /feʀos/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1460 « orgueilleux, hautain » (G. Chastellain, Exposition sur vérité mal prise ds Œuvres, éd. J. Kervyn de Lettenhove, t. 6, p. 305); 2. 1611 « cruel » (Cotgr.); 3. 1694 « exagéré, violent » (E. Boursault d'apr. Lar. Lang. fr.). Empr. au lat. class. ferox « impétueux, hardi; fier, hautain » lat. chrét. « féroce, sauvage ». Le superl. ferocissime est attesté en a. fr. dès le début du xives. (Aimé de Mont Cassin, Histoire des Normands, VIII, 2, éd. V. de Bartholomaeis, p. 339). Fréq. abs. littér. : 1 969. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 676, b) 3 889; xxes. : a) 3 611, b) 1 833. Bbg. Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 129.

Wiktionnaire

Adjectif

féroce \fe.ʁɔs\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est cruel par instinct, en parlant des bêtes.
    • On exposait les martyrs aux bêtes féroces.
    • Les lions, les tigres sont des animaux féroces.
  2. (Figuré)
    • C’est une bête féroce : Se dit d’un homme brutal et cruel.
  3. Qui est porté à la cruauté, en parlant des hommes.
    • Un despote féroce.
    • Une peuplade féroce.
    • (Par extension)
    • Cœur féroce.
    • Caractère féroce.
    • Humeur féroce.
  4. (Figuré) Qualifie ces sentiments ou ces attitudes cruels.
    • Je ne pus réussir à attraper un seul requin […]. Et cependant, lorsque je tuais l'un d'entre eux avec ma carabine sprinfield, c'était aussitôt une bataille féroce autour du festin cannibale. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Un regard féroce.
    • Un air féroce.
    • Des mœurs féroces.
    • Une joie féroce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉROCE. adj. des deux genres
. Qui est cruel par instinct, en parlant des Bêtes. On exposait les martyrs aux bêtes féroces. Les lions, les tigres sont des animaux féroces. Fig., C'est une bête féroce, se dit d'un Homme brutal et cruel. Il signifie aussi Qui est porté à la cruauté, en parlant des Hommes. Un despote féroce. Une peuplade féroce. Par extension, Cœur féroce. Caractère féroce. Humeur féroce. Il se dit figurément des Sentiments ou des attitudes. Un regard féroce. Un air féroce. Des mœurs féroces. Une joie féroce.

Littré (1872-1877)

FÉROCE (fé-ro-s') adj.
  • 1Qui se plaît dans le meurtre, en parlant des animaux. Tout homme a une bête féroce en soi ; peu savent l'enchaîner, la plupart lui lâchent le frein, lorsque la terreur des lois ne les retient plus, Voltaire, Lett. du roi de Prusse, 31 oct. 1760. Comme un tigre féroce aigri par sa blessure, Il [Charles le Téméraire] s'éloigne, et sa fuite affranchit le Jura, Masson, Helvétiens, VII.

    Fig. C'est une bête féroce, se dit d'un homme brutal, cruel.

  • 2 Par extension, il se dit des personnes par rapport à leur caractère, à leurs habitudes. Un vain peuple à la fois et féroce et volage, Après l'avoir formé, détruisait son ouvrage, Delille, Trois règnes, V.

    Qui a le caractère de la férocité. Déterminée à mourir, et par là devenue capable des plus féroces résolutions, elle [Cléopâtre] vit d'un œil sec et tranquille couler dans ses veines le poison mortel de l'aspic, Rollin, Hist. anc. Œuv. t X, p. 388, dans POUGENS. Peut-être qu'en secret je tirais vanité… D'instruire à nos vertus son féroce courage, Voltaire, Orphel. I, 1. Mallius en Toscane arme leurs mains féroces [des complices de Catilina], Voltaire, Catilina, I, 5. Dans ton féroce amour immole tes victimes, Voltaire, Adélaïde, IV, 4. Grandval [acteur représentant Guzman dans Alzire] ne m'a-t-il pas fait un peu de tort ? n'a-t-il pas outré les caractères ? n'a-t-il pas rendu féroce ce que je n'ai prétendu peindre que sévère ? Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 18 mars 1736.

    Qui annonce la férocité. Regard féroce. Joie féroce.

  • 3 Par exagération, il se dit de mœurs dures. J'avais autrefois un frère janséniste ; ses mœurs féroces me dégoûtèrent du parti, Voltaire, Lett. d'Argens, août 1752.

    Par plaisanterie. Un appétit féroce, une faim qui ne doit rien épargner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FÉROCE, adj. épithete que l’homme a inventée pour designer dans quelques animaux qui partagent la terre avec lui, une disposition naturelle à l’attaquer, & que tous les animaux lui rendroient à juste titre, s’ils avoient une langue ; car quel animal dans la nature est plus féroce que l’homme ? L’homme a transporté cette dénomination à l’homme qui porte contre ses semblables la même violence & la même cruauté que l’espece humaine entiere exerce sur tous les êtres sensibles & vivans. Mais si l’homme est un animal féroce qui s’immole les animaux, quelle bête est-ce que le tyran qui dévore les hommes ? Il y a, ce me semble, entre la férocité & la cruauté cette différence que, la cruauté étant d’un être qui raisonne, elle est particuliere à l’homme ; au lieu que la férocité étant d’un être qui sent, elle peut être commune à l’homme & à l’animal.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « féroce »

Du latin ferox.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. feroce ; espagn. feroz ; ital. feroce ; du latin ferocem, de fera, bête sauvage. Ce mot paraît s'être introduit du latin dans le français au XVIIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « féroce »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
féroce ferɔs

Évolution historique de l’usage du mot « féroce »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « féroce »

  • On défend bien plus férocement sa chance que son droit. De Jean Guéhenno
  • Rien n'est plus féroce que le coeur. De Paul-Jean Toulet
  • La mort, gendarme féroce, est inflexible dans ses arrêts. De William Shakespeare / Hamlet
  • La porte du débiteur est toujours gardée par un chien féroce. De Proverbe malgache
  • L'homme est une bête féroce, par elle-même apprivoisée. De Pierre Reverdy / Le livre de mon bord
  • Le monde laissé à lui-même devient plus féroce qu'une croyance. De Gilbert Keith Chesterton / La Sphère et la croix
  • Moustique : plus dangereux que n’importe quelle bête féroce. De Gustave Flaubert / Dictionnaire des idées reçues
  • Il faut être bien féroce, ou bien loyal envers soi, pour n'être pas égalitaire quand on est riche. De Jean Rostand / De la vanité
  • Les mots étrangers, sans permis de séjour, on les reconduit à la frontière linguistique. Les clandestins qui demeurent sont férocement exploités. De Roland Topor / Pense-bêtes
  • Quant à ces féroces soldats, je le dis, ce n'est pas pour cafter, mais y font rien qu'à mugir dans nos campagnes. De Pierre Desproges
  • Les hommes sont comme les lions, comme toutes les bêtes, comme tous les êtres vivants. La faim les rend féroces. Et qu'est-ce que la pauvreté, sinon une faim généralisée ? De Michel Tournier / Gilles et Jeanne
  • Qu'y a-t-il de plus vivant, de plus férocement et doucement actuel et éternel qu'un symbole de libération ? De André Loiselet / Un Bel Enfant d'chienne
  • On désire férocement la liberté, mais c'est presque toujours pour aller vers d'autres contraintes. De Reine Malouin / J'ai choisi le malheur
  • L'idiotie constituée est plus forte et plus féroce que la grâce - mais c'est la grâce qui nous aime et que nous aimons parce que c'est elle et elle seule qui nous fait hommes. De Frédérick Tristan / Les Egarés
  • L'homme appartient à ces espèces d'animaux qui, une fois blessés, peuvent devenir particulièrement féroces. De Gao Xingjian / La Montagne de l'âme
  • Roberto Saviano - Baiser féroce Folio 512 pages, sous couverture illustrée 108 x 178 mm Avoir Alire - Critiques de films, Livres, BD, musique, séries TV, Spectacles, Baiser féroce - Roberto Saviano - critique
  • Il n'a pas l'air très féroce. Pourtant, ce canidé africain est un chasseur hors-pair. Il chasse en groupe pouvant atteindre une vingtaine d'individus. Grâce à cette technique, il peut cibler des animaux faisant plus de deux fois sa taille, comme des zèbres ou des gnous. Franceinfo, VIDEO. Animaux rapides, déterminés… Voici les meilleurs chasseurs de la planète
  • Invité sur Europe 1, Stéphane Bern s'est confié sur les remarques "féroces" dont il a été victime et qui l'ont forgé.  Closermag.fr, Stéphane Bern : cette remarque homophobe "féroce" qui lui a forgé sa carapace - Closer
  • “On dirait une publicité” : Ségolène Royal à nouveau féroce avec Emmanuel Macron Gala.fr, “On dirait une publicité” : Ségolène Royal à nouveau féroce avec Emmanuel Macron - Gala
  • Ambdilwahedou Soumaila versus Moudjibou Saidi. Ou plutôt leurs lieutenants Hamidani Magoma contre Saindou Rachadi. Le premier est dirigeant de l’entreprise Tema, spécialisée dans l’aménagement, l’urbanisme et le foncier depuis 40 ans, tandis que le second est archiviste au syndicat mixte d’eau et d’assainissement de Mayotte. Si les deux protagonistes font partie de la majorité de leurs communes respectives, toutes deux passées sous la bannière des Républicains à la suite des dernières élections municipales, une bataille féroce se joue pour briguer la présidence de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema). Un choix cornélien qui divise au sein même du parti de droite qui revendiquait début février la formation d’une gouvernance territoriale pour faire front commun.  , La présidence de la CADEMA, le casse-tête chinois des Républicains

Traductions du mot « féroce »

Langue Traduction
Anglais fierce
Espagnol feroz
Italien feroce
Allemand heftig
Chinois 激烈
Arabe شرسة
Portugais feroz
Russe свирепый
Japonais 激しい
Basque baden
Corse fieru
Source : Google Translate API

Synonymes de « féroce »

Source : synonymes de féroce sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « féroce »

Partager