La langue française

Gracieux, gracieuse

Sommaire

  • Définitions du mot gracieux, gracieuse
  • Étymologie de « gracieux »
  • Phonétique de « gracieux »
  • Citations contenant le mot « gracieux »
  • Images d'illustration du mot « gracieux »
  • Traductions du mot « gracieux »
  • Synonymes de « gracieux »
  • Antonymes de « gracieux »

Définitions du mot gracieux, gracieuse

Trésor de la Langue Française informatisé

GRACIEUX, -IEUSE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − [Correspond à grâce I]
1. Rare. [En parlant d'une année] De grâce (cf. an* de grâce). Il arriva que, dans cette gracieuse année 1482, l'Annonciation tomba un mardi 25 mars (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 301).
2. [En parlant d'un prince souverain] Qui accorde des faveurs. Le prince a raison de punir l'étourderie de Fabrice; mais le jour de sa fête, sans doute notre gracieux souverain lui rendra la liberté (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 267).Si vous aviez un peu de cœur, est-ce que vous ne prendriez pas en considération les services que vous rend notre gracieux souverain, le père de ses sujets, celui qui vous met le pain à la bouche? (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p. 121).Notre très gracieuse majesté incarne si parfaitement le suprême honneur militaire qu'elle voudra bien nous aider à obtenir la réhabilitation d'un officier, même français (Affaire Dreyfus,1895, p. 124).
3. [En parlant d'une chose, d'un acte, etc.] Qui se donne pour rien; gratuit. Vous payerez à Arcangeli, mon secrétaire des commandements, la somme de 3 000 livres, à titre de don gracieux (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 68).Le soir, grand bal dans la salle du banquet. La fanfare du chef-lieu (quelque chose de propre!) prêtera son gracieux concours (Colette, Cl. école,1900, p. 259).Le caractère de la grâce [de Dieu] est d'être gracieuse, gratuitement reçue et gratuitement donnée! (Claudel, Poète regarde Croix,1938, III, p. 261).
À titre gracieux. Bénévolement, gratuitement. Il est tout à fait scandalisé que la préface que j'ai écrite à titre gracieux pour son bouquin sur Gautier, je l'aie réimprimée dans Pages retrouvées. Ça lui appartenait! (Goncourt, Journal,1888, p. 759).Ce n'est pas une pièce de vin commun que nous devrions lui envoyer à titre gracieux, mais une pièce de vin fin (Barrès, Colline insp.,1913, p. 269).
DR. Juridiction gracieuse. Acte juridictionnel dont la demande est formée par simple requête, et qui est exercé en dehors de tout procès et en chambre du conseil, en audience non publique (d'apr. Barr. 1974). Anton. juridiction contentieuse :
1. ... les réclamations sont purement administratives; elles relèvent de ce qu'on désigne sous le titre de juridiction gracieuse, pour indiquer que toute concession est purement chose de grâce et de bon vouloir. Vivien, Ét. admin., t. 1, 1859, p. 126.
B. − [Correspond à grâce III]
1. [En parlant d'un être vivant]
a) Qui a de l'agrément, du charme dans son air, ses attitudes, ses manières. Geste, sourire, visage gracieux; démarche, tenue gracieuse. L'aînée (...) a les plus admirables cheveux blonds, un peu colorés de feu, que j'aie jamais vus de ma vie. Grande, souple, gracieuse dans tous ses mouvements (Vigny, Journ. poète,1839, p. 1118).Les évolutions d'un patineur adroit et gracieux (Du Bos, Journal,1927, p. 302) :
2. Son colley la précédait encore. Maîtresse et bête étaient également gracieuses à voir agir : c'était la même élasticité animale, robuste et élégante, plus mesurée chez la maîtresse et comme réfléchie. Martin du G., Devenir,1909, p. 100.
b) [En parlant du comportement de qqn dans les relations sociales]
Aimable, affable. Puisque votre Seigneurie est de cette ville, elle serait bien gracieuse de me dire où nous sommes? (Sardou, Patrie!1869, I, tabl. 1, 2, p. 6).Je vois entre les mains de notre gracieux confrère, remarqua M. Guérou avec son habituelle perfidie, un livre tout neuf (Bernanos, Imposture,1927, p. 386).
P. ext. Qui fait preuve de bienveillance, d'amabilité. Je suis extrêmement sensible, monsieur, au gracieux empressement de votre invitation (Balzac, Corresp.,1833, p. 436).Voulez-vous accepter de venir passer un mois chez nous. Ce serait très gracieux de votre part (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Porte, 1887, p. 1075) :
3. Il fallait se jeter à bas du lit, se frotter les yeux, endosser à la hâte une robe de chambre pour recevoir ces visiteurs champêtres, et leur faire un accueil gracieux au lieu de les envoyer à tous les diables. Reybaud, J. Paturot,1842, p. 349.
P. iron. Au milieu de sa rêverie, on frappa à sa porte. − Qui est là? cria le savant du ton gracieux d'un dogue affamé qu'on dérange de son os (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 198).
2. [En parlant d'une chose] Qui a de l'agrément, de l'attrait. Endroit, lac, objet, paysage, site gracieux; architecture, façade gracieuse; contours gracieux; ondulations, volutes gracieuses. À l'abri d'un petit môle qui se détache d'une colline gracieuse, toute vêtue de vignes, de figuiers et d'oliviers, comme une main amie que le rivage tend aux matelots (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 41).De petits détails gracieux qui contrastent : l'unique petite fleur au rocher nu, la petite chute dans un petit bassin (Michelet, Journal,1835, p. 191).
3. [En parlant de l'expression, du style] Qui est exprimé, exécuté avec élégance. Le beau se sent et ne se définit pas. Une belle démarche, des manières douces, un parler gracieux, séduisent toujours et donnent à un homme médiocre d'immenses avantages sur un homme supérieur (Balzac, Théor. démarche,1833, p. 640) :
4. ... avec plus de correction peut-être et plus d'éclat que Marot, Saint-Gelais est bien loin de la franche naïveté gauloise. Les pièces qu'il a laissées, fort courtes pour la plupart, étincellent de traits soit gracieux, soit caustiques... Sainte-Beuve, Tabl. poés. fr.,1828, p. 35.
P. méton. Peintre gracieux. Dont le style est gracieux, qui peint des œuvres gracieuses. V. grâce III A 1 ex. de Ménard.
II. − Emploi subst.
A. − [En parlant d'une pers.]
1. Personne qui a du charme, de l'agrément. Le gracieux qui m'a remis votre carte (un licencié ès-lettres, s'il vous plaît, et palmé comme tel...) (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 49).V. apothicaire ex. 1.
Fam. Ma gracieuse! [Terme d'affection] Ne pleurons pas pour si peu, ma gracieuse! C'est un nom auquel il faut s'accoutumer, voilà tout (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 343).
2. [En parlant du comportement de qqn dans les relations sociales] Faire le gracieux. Se comporter d'une manière aimable, pleine de prévenances, se distinguer par des compliments. Synon. rare faire le gracioso; anton. faire le malgracieux.Paulin Ménier, sérieux comme un avoué, faisant le gracieux et l'homme du monde, avec sa tête de bossu, ses traits marqués et comme grimés de rides (Goncourt, Journal,1861, p. 993).S'habiller! se laver! se mettre en frais! faire le gracieux! que de tracas! (Montherl., Célibataires,1934, p. 834).
B. − [En parlant d'une chose] Caractère de ce qui a de l'agrément, de l'attrait. La Judée surtout (...) est au-dessus de toute description par l'originalité, la solennité et le gracieux des sites (Lamart., Corresp.,1832, p. 307) :
5. Il y aura néanmoins toujours un ordre d'esprits systématiques qui reprocheront à Delacroix de n'avoir pas présenté à leurs sens le joli, le gracieux, la forme voluptueuse, l'expression caressante comme ils l'entendent. Sand, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 250.
Prononc. et Orth. : [gʀasjø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. dep. 1694. Cf. grâce. Étymol. et Hist. 1. a) 1176 « qui fait preuve de bienveillance (d'une personne) » (Chr. de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 1014); b) fin xives. « bienfaisant, agréable (d'une chose) » saison... gracieuse (J. Froissart, Chron., éd. S. Luce et G. Raynaud, XI, 133); c) av. 1473 « qui manifeste le désir d'être agréable » gratieuse... response (Juvèn. Des Urs., Charles VI, 1381 ds Littré); d) 1831 subst. « bouffon de comédie » ici comme nom d'un personnage (Hugo, Marion Del., III, 7); 2. 1176-81 « qui a de la grâce, de l'agrément » (Chr. de Troyes, Chevalier Lyon, éd. M. Roques, 1892); 1677 subst. arts et litt. (R. de Piles, 1reConvers., p. 52 ds Brunot t. 6, p. 710, note 7); 3. ca 1530 [ms.] être gracieux [à qqn] « accorder des grâces à quelqu'un » (Ph. de Commynes, Mém., éd. J. Calmette, II, 114, var. ms. B.N. nouv. acquisitions fr. 20 960); en partic. av. 1778 « qui accorde sa grâce » gracieux souverain (Volt., Dict. phil., s.v. Gracieux ds Littré); 1866 « qui a le caractère d'une grâce, accordé sans contre-partie » à titre gracieux (ibid.). Empr. au lat. class.gratiosus « qui est en faveur; qui accorde une faveur, obligeant; fait ou obtenu par faveur », lui-même dér. de gratia, v. grâce. Fréq. abs. littér. : 2 205. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 769, b) 3 691; xxes. : a) 2 622, b) 1 752. Bbg. Baldensperger (F.). Notes lexicol. Fr. mod. 1938, t. 6, p. 254. - Duch. Beauté. 1960, pp. 65-66, 170-172. - Elkner (B.A.). The Dancer from the dance... Australian journal of French studies. 1973, t. 10, pp. 274-292. - Gohin 1903, p. 271.

Wiktionnaire

Adjectif

gracieux \ɡʁa.sjø\

  1. (Sens propre) (Figuré) Qui a beaucoup de grâce et d’agrément.
    • Rien de gracieux comme ses mouvements d’épaules, lorsqu’elle attire le menton pour se cacher entièrement la figure, qui, par instants, se montre à la dérobée. — (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Au reste, tout ce que j’aperçus de sa personne était gracieux et distingué. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • La profusion de détails gracieux ne nuit en rien à l’ensemble qui conserve toute sa majesté. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • On pourra songer aussi au déhanché gracieux que Musset arbore, par exemple, dans le célèbre dessin de Devéria […]. — (Valentina Ponzetto, Musset ou la Nostalgie libertine, page 156, Droz, 2007)
  2. Qui est agréable, aimable.
    • On ne pouvait rien voir de plus gracieux que cette svelte blondine, jeune, gaie, folâtre ; pas un homme qui eût résisté à ses agaceries. — (Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, page 2)
  3. Qui est accordé bénévolement sans exiger aucune rétribution en retour.
    • Ces acteurs ont prêté un concours gracieux à cette fête de charité. - Il a joué, il a chanté à titre gracieux.
  4. Relatif à Grâces, commune française située dans le département des Côtes-d’Armor.

Forme d’adjectif

gracieuse \ɡʁa.sjøz\

  1. Féminin singulier de gracieux.
    • La gracieuse négligence, la hardiesse naïve de la Fontaine furent inappréciées par le grand roi ; mais le froid et correct Boileau donna à la poésie des préceptes tels que Louis les auraient donnés lui-même — (Théophile Lavallée, Histoire des Français depuis le temps des Gaulois jusqu’en 1830, Charpentier, Paris, 1858, 20e édition, tome 3, chapitre 4, page 283)

Forme de verbe

gracieuse \ɡʁa.sjøz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe gracieuser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe gracieuser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe gracieuser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe gracieuser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe gracieuser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRACIEUX, EUSE. adj.
Qui a beaucoup de grâce et d'agrément. Il se dit au propre et au figuré. Visage gracieux. Geste, sourire gracieux. Air, maintien gracieux. Manières gracieuses. Le genre gracieux. Il signifie quelquefois Qui est agréable, aimable. Cette femme est fort gracieuse. Il est gracieux pour tout le monde. Réception gracieuse. Paroles gracieuses. Il signifie encore Qui est accordé bénévolement sans exiger aucune rétribution en retour. Ces acteurs ont prêté un concours gracieux à cette fête de charité. Il a joué, il a chanté à titre gracieux.

Littré (1872-1877)

GRACIEUX (gra-si-eû, eû-z') adj.
  • 1Qui a de la grâce. Votre esprit inquiet, triste, noir, soucieux, Ne vous produira pas des songes gracieux, Mairet, Sophon. II, 3. Madame à ce discours embrassa le gracieux ignorant, Voltaire, Jeannot et Colin. Oui, voilà son regard et ses traits gracieux, Chénier M. J. Fénel. II, 3.

    Qui porte à l'imagination, à l'âme, des idées, des peintures douces et charmantes, en parlant des productions des lettres et des beaux-arts. Un sujet gracieux. Une fable gracieuse.

    Style gracieux, style où l'on trouve de la grâce.

    S. m. Le gracieux, ce qu'il y a de gracieux. Le gracieux se compose de l'élégant, du riant et du noble. Watteau a été dans le gracieux à peu près ce que Teniers a été dans le grotesque, Voltaire, Louis XIV, Artistes.

  • 2Poli, doux, civil. Il est gracieux pour tout le monde. Et l'accueil gracieux qu'il recevait de vous…, Corneille, Hor. I, 3. Et quel est cet abord ? qu'il est peu gracieux ! Rotrou, Antig. II, 4. Et désormais gracieux, Allez à Liége, à Bruxelles, Porter les humbles nouvelles De Namur pris à vos yeux, Boileau, Ode, Namur. Les nouveaux magistrats songèrent à se rendre gracieux au peuple, Le P. Catrou, dans DESFONTAINES.
  • 3Qui est de grâce, favorable. Ce qu'il y aurait eu de gracieux à cela, c'est que, supposé cet établissement fait et une paix de durée, il n'y a point d'année que les revenus du roi ne se fussent augmentés sans rien forcer ni violenter personne, Vauban, Dîme, p. 160.

    À titre gracieux, par pure grâce, sans qu'on y soit obligé par aucune considération.

    Juridiction gracieuse, celle que les évêques exerçaient par eux-mêmes, par opposition à la juridiction contentieuse qu'ils exerçaient par leurs officiaux.

    En style de chancellerie romaine, les provisions d'un bénéfice sont expédiées en forme gracieuse quand elles dispensent l'impétrant de l'examen et du visa de l'ordinaire.

  • 4Qui accorde des grâces. Il n'est usité en ce sens que comme titre de certains souverains. La plupart des peuples du Nord disent : notre gracieux souverain ; apparemment qu'ils entendent bienfaisant, Voltaire, Dict. phil. Gracieux.
  • 5 S. m. Le gracieux, le gracioso. Je suis le gracieux de la troupe, Hugo, M. de l'Orme.

REMARQUE

Gracieux est un terme qui manquait à notre langue, et qu'on doit à Ménage. Bouhours, en avouant que Ménage en est l'auteur, prétend qu'il en a fait aussi l'emploi le plus juste, en disant : Pour moi de qui les vers n'ont rien de gracieux, Voltaire, Dict. phil. Gracieux. On ne conçoit pas comment Voltaire a pu dire que le mot gracieux était dû à Ménage ; ce mot se trouve de tout temps dans la langue. Le fait est que gracieux, condamné par Vaugelas, par Marguerite Buffet, qui dit qu'il est hors du beau style, fut défendu par Ménage. Il a heureusement triomphé de l'opposition des puristes. Quant à Caillères, il se borne à dire : Un visage, un sourire gracieux, mot tiré de la langue des peintres et présentement du bel usage. L'Académie, dans ses remarques sur Vaugelas, n'admet gracieux que dans le sens de doux, courtois, et en termes de peinture : Il y a je ne sais quoi de gracieux dans ce tableau.

SYNONYME

GRACIEUX, AGRÉABLE. Ce qui est gracieux a de la grâce ; ce qui est agréable a de l'agrément. Or la grâce a un charme bien plus fort et bien plus pénétrant que l'agrément. La grâce peut être mise au-dessus de la beauté ; l'agrément ne l'a pu jamais.

HISTORIQUE

XIIIe s. Plus gracieus est uns petiz dons faiz isnelement [vite] que uns autres grans n'est qui est à paine donés, Latini, Trésor, p. 411. Ele [Berte] est plus gracieuse que n'est la rose en mai, Berte, LVII. Il laissierent le roi et la roine tous dolans pour Loeys lor aisnet filz qui mors estoit sour l'eage de seize ans et avoit esté mervelles sages et grassieus, Chr. de Rains, 235.

XIVe s. Se il est agreable et gracieux, Oresme, Eth. 253.

XVe s. Il ne pouvoit faire plus belle saison ni plus gracieuse, Froissart, II, II, 212. Et toutesiois feut-il conclu, qu'on leur feroit la plus gratieuse response que faire se pourroit, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1381.

XVIe s. Un joug gracieux et fardeau leger, Calvin, Instit. 945. Gracieux [qui fait grâce] aux vaincus, Montaigne, I, 4. Le vin semble amer au malade et gracieux au sain, Montaigne, II, 352. Langage nerveux et puissant, comme le françois est gracieux, delicat, Montaigne, III, 39. Admonestant le peuple d'elire, non pas les plus gracieux, mais les plus aspres et rigoureux medecins, Amyot, Caton, 33.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GRACIEUX, adj. (Gramm.) est un terme qui manquoit à notre langue, & qu’on doit à Ménage. Bouhours en avoüant que Ménage en est l’auteur, prétend qu’il en a fait aussi l’emploi le plus juste, en disant : pour moi de qui les vers n’ont rien de gracieux. Le mot de Ménage n’en a pas moins réussi. Il veut dire plus qu’agréable ; il indique l’envie de plaire : des manieres gracieuses, un air gracieux. Boileau, dans son ode sur Namur, semble l’avoir employé d’une façon impropre, pour signifier moins fier, abaissé, modeste :

Et desormais gracieux
Allez à Liége, à Bruxelles
Porter les humbles nouvelles
De Namur pris à vos yeux.

La plûpart des peuples du nord disent, notre gracieux souverain ; apparemment qu’ils entendent bienfaisant. De gracieux on a fait disgracieux, comme de grace on a formé disgrace ; des paroles disgracieuses, une avanture disgracieuse. On dit disgracié, & on ne dit pas gracié. On commence à se servir du mot gracieuser, qui signifie recevoir, parler obligeamment ; mais ce mot n’est pas encore employé par les bons écrivains dans le style noble. Article de M. de Voltaire.

Gracieux, (Jurisprud.) ce terme s’applique en matiere bénéficiale à une forme particuliere de provisions qu’on appelle en forme gracieuse, in formâ gratiosâ. Voyez ci-devant Forme en matiere bénéficiale. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gracieux »

Provenç. gracios ; espagn. gracioso ; ital. grazioso ; du latin gratiosus, de gratia, grâce.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin gratiosus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gracieux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gracieux grasjø

Citations contenant le mot « gracieux »

  • En réponse à la crise sanitaire liée au Covid-19 et ses conséquences économiques, le conseil municipal a voté le principe d’une remise gracieuse de 3 mois de loyers aux gérants des étangs et des deux friteries, installées sur la commune. La Voix du Nord, Les élus du conseil municipal d’Hersin-Coupigny votent une remise gracieuse pour les friteries
  • Vous serez toujours irrésistibles, vous autres femmes : d'abord raisonnables, et l'on ne peut vous contredire, gracieuses, et l'on se rend volontiers, sensibles et l'on ne veut pas vous faire de peine, mystérieuses et l'on s'effraie. De Johann Wolfgang von Goethe / Les affinités électives
  • Qu'est-ce qu'un miracle, sinon la génuflexion gracieuse de la nature et de ses lois devant leur Créateur ? De Didier Decoin / Il fait Dieu
  • Il est facile de monter sur ses grands chevaux, mais essayez donc d'en descendre gracieusement ! De Franklin P. Jones
  • Parole gracieuse est d’un grand prix sans coûter grande dépense. De Proverbe italien
  • L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver. De George Sand / François le Champi
  • Certes on n'a jamais rien vu de plus grand, majestueux, chaud, murmurant, soupirant, soufflant, fort, gracieux, élégant, érotique, puissant et féminin qu'une locomotive à vapeur. De Michel Tournier / Le Miroir des idées
  • La femme n'est que le gracieux perroquet des imaginations, des pensées, des paroles de l'homme, et le joli petit singe de ses goûts et de ses manies. De Edmond et Jules de Goncourt / Journal
  • Un recours gracieux a été déposé par la Fédération de l’environnement de la Mayenne auprès du préfet de la Mayenne. , Vaiges : l'usine PFC devrait démarrer son activité au printemps 2021 | Le Courrier de la Mayenne
  • Brest Événements Nautiques, organisateur des Fêtes Maritimes de Brest, a prêté une barque taïwanaise au magasin Carrefour de Saint-Renan (partenaire de la Fête). Cette barque restera exposée dans le hall de l’entrée jusqu’au 19 juillet. Ces bateaux gracieux à la proue relevée entièrement réalisés à la main par les Yamis, les habitants de l’île de Lanyu (située à 65 km de Taiwan), servent à la pêche des poissons volants. La fête Brest 2020, prévue du 10 au 16 juillet, a été annulée en raison du Covid-19. Michel Méllaza du Photo Club expose également dans le hall une série de photos sur la Fête maritime. Le Telegramme, Une pirogue taïwanaise exposée au magasin Carrefour - Saint-Renan - Le Télégramme
  • « Nous devons respecter les contraintes sanitaires, et nous demandons au public de porter un masque », explique la présidente, Nelly Herry. « Irina Ramialison, gagnante 2019, est déjà inscrite pour venir défendre son titre », poursuit-elle. La présidente explique également que « l’organisation de ce circuit national des grands tournois nécessite d’accueillir des joueurs et joueuses de toute la France à partir du 30 juillet. Nous recherchons des personnes susceptibles de les héberger pour une à trois nuits à titre gracieux ». Les personnes intéressées sont invitées à se faire connaître à l’adresse [email protected] Le Telegramme, Le Tennis club de Porspoder organise son Open 2020 du 20 juillet au 2 août - Porspoder - Le Télégramme
  • « Il suffisait que le préfet ne délivre pas ce permis et que les parties fassent un recours gracieux, et on gagnait deux mois » pour discuter du projet, a-t-il encore affirmé, estimant que « c’est donc en conscience que la décision a été prise ». Emmanuel Grégoire a en outre estimé que le calendrier de la rénovation, qui doit être achevée pour les Jeux olympiques 2024, n’était « pas crédible et pas sérieux ». , Rénovation de la Gare du Nord : « Ce n’est plus une gare, mais un centre commercial », la mairie de Paris s’oppose au projet
  • La « Mère Teresa de Djiri », très altruiste,  a construit des forages, des lieux d’aisance et la distribution gracieuse de masques non sanitaires en tissu wax aux personnels enseignants, élèves, parents d’élèves et aux populations vulnérables du quartier Kombo-Matari. , Axence Meg Jim Monafi Nguié, la femme qui a donné sa vie pour les autres pendant la crise sanitaire qui paralyse le Congo-Brazzaville
  • Après délibération, la participation de la commune aux frais de fonctionnement de l’école Sainte-Marthe a été validée à hauteur de 20 019,96 €. Les tarifs de la restauration scolaire, garderie et études sont reconduits sans augmentation. En raison de la crise sanitaire, les commerçants qui en ont fait la demande, installés dans l’espace économique et commercial, bénéficieront d’une remise gracieuse de leur loyer : les conseillers se sont prononcés pour, à la majorité, avec trois abstentions. Un financement à hauteur de 14 166 € HT est prévu pour l’aménagement du site de La Fond-qui-Pisse, avec une demande au Département de 8 500 €. SudOuest.fr, Châteauneuf-sur-Charente : un financement de plus de 14 000 € pour l’aménagement de La Fond-qui-pisse

Images d'illustration du mot « gracieux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gracieux »

Langue Traduction
Anglais gracious
Espagnol cortés
Italien gentile
Allemand gnädig
Chinois 亲切
Arabe الرحمن
Portugais gracioso
Russe милостивый
Japonais 優雅な
Basque gracious
Corse misericordioso
Source : Google Translate API

Synonymes de « gracieux »

Source : synonymes de gracieux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gracieux »

Partager