La langue française

Sympathique

Définitions du mot « sympathique »

Trésor de la Langue Française informatisé

SYMPATHIQUE, adj.

A. − Anton. de antipathique (v. ce mot II).
1. [Corresp. à sympathie A; en parlant d'une pers.] Qui inspire, manifeste ou dénote un sentiment de sympathie, d'amitié. Synon. cordial (v. ce mot II B 1), sympa (fam.).L'influence extraordinaire que la seule présence d'une personne sympathique ou antipathique peut exercer sur le système nerveux, je l'ai éprouvée et suis forcée d'y croire (Sand, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 262).Un grand garçon de trente ans très sympathique que j'accueille toujours avec beaucoup de plaisir (J. Bousquet, Trad. du sil., 1936, p. 141).
[En parlant de son physique ou de ses actions] Synon. cordial (v. ce mot II B 2).Comportement, geste, physique, voix sympathique. Un grand charme sympathique répandu sur son visage (Mallarmé, Corresp., 1862, p. 54).La bonne avait pourtant une physionomie sympathique qui eût pu être jolie, avec du bonheur (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 294).
[En parlant de sentiments, de paroles] Parler de qqn en termes sympathiques. Vous êtes de ceux envers qui la vieille et sympathique admiration qu'on a, ne varie pas (Mallarmé, Corresp., 1873, p. 38).Il avait toujours une satisfaction assez peu sympathique à faire étalage des secrets qu'il détenait (Proust, Temps retr., 1922, p. 864).
Loc. Être sympathique à qqn. Frédie, que sa grande patience envers les discours entomologiques avait rendu sympathique au professeur de rhétorique, prétendait en garder le monopole (H. Bazin, Vipère, 1948, p. 124).
2. [En parlant de qqc.] Agréable, plaisant. Synon. fam. sympa.Les appartements sympathiques ou antipathiques (...) riches ou pauvres, attirent, retiennent ou repoussent comme les êtres qui les habitent (Maupass., Notre cœur, 1890, p. 305).Pas de combats sur nos pistes sinon les sympathiques matches de boxe des clowns nains (Hist. spect., 1965, p. 1520).
B. − Vieilli. Anton. de antipathique (v. ce mot I).
1. [Corresp. à sympathie B] Qqn est sympathique à qqc.Favorable à, en accord avec quelque chose. Il me semble que Mme de Villefort, tout en ne s'y opposant point franchement, n'est pas sympathique à ce mariage (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 831).Gille, qui s'est montré dans le Figaro très sympathique à la publication de nos romans (Goncourt, Journal, 1876, p. 1109).V. antipathique ex. 2.Qqc. est sympathique à qqc.En accord avec. J'allois chercher une indépendance plus conforme à mes goûts, plus sympathique à mon caractère (Chateaubr., Voy. Amér. et Ital., t. 1, 1827, p.7).
2. [Corresp. à sympathie D] Qui a tendance à partager les sentiments d'autrui. Synon. fraternel.Ayant une âme très sympathique, je lisais la description bien faite du caractère d'un guerrier, je me croyais appelé à la guerre (Stendhal,Corresp., t. 1,1805,p. 204). Dès que je me mêle au monde, l'instinct sympathique qui fait effort pour se mettre au ton de tout ce qui m'environne, de tous ceux à qui je parle, fait la loi à mon esprit, annule ma réflexion et fausse mon jugement (Maine de Biran, Journal, 1820, p. 267).
En partic. Bienveillant, compatissant. Une sympathique discrétion. Il ne m'est possible de vous exprimer que des sentiments de sympathique douleur. Vous avez perdu madame votre mère! Hélas! quelle perte! (E. de Guérin, Lettres, 1845, p. 473).Il m'a donné son livre, avec la dédicace: Au jeune ami Henri Fournier, avec mes vœux très sympathiques pour son avenir littéraire (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p. 109).
C. − BIOL., MÉD.
1. [Corresp. à sympathie E 1 a et E 4; en parlant d'affections d'organes] Qui est provoqué par des troubles, des douleurs à un autre endroit du corps. Réactions sympathiques; ophtalmie sympathique. Toux, oppression, douleur sympathique dans l'épaule droite. Rien n'y manque: c'est une belle hépatite que j'ai là (A. France, Jocaste, 1879, p. 160).
Qui résulte de ce processus. Rapports sympathiques entre les yeux et le nez, entre la vue et l'odorat (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 178).
2. Système (nerveux) sympathique. Partie du système nerveux végétatif, comprenant des centres situés dans le système nerveux central et une partie périphérique et formée du système orthosympathique et du système parasympathique. Le système sympathique entre en action dans toutes les situations de « stress » et favorise la défense ou la lutte en augmentant la tension artérielle et en accélérant le rythme cardiaque et le rythme respiratoire (R. Houdart, Le Système nerveux de l'homme, 1990, p. 97).
a) Relatif au système sympathique, qui émane du système sympathique. Équilibre, fonctions sympathique(s); innervation sympathique; perturbations sympathiques. La fièvre est une exagération sympathique (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p. 159).On invoque dans la régulation du fonctionnement du pylore l'existence d'une hormone et d'un contrôle nerveux sympathique et parasympathique (Quillet Méd.1965, p. 129).
b) Qui appartient au système sympathique. Cellules nerveuses, ganglions, vaisseaux sympathiques. Le système nerveux autonome, par ses fibres sympathiques et parasympathiques, tient sous sa domination le monde immense des viscères (Carrel, L'Homme, 1935, p. 117).
Nerf sympathique. Couper les nerfs sympathiques au lieu d'enlever l'organe (Cl. Bernard, Notes, 1860, p. 151).Les nerfs autonomes de la région crânienne et de la région du pelvis s'appellent parasympathiques. Ceux de la région dorsale, les nerfs sympathiques proprement dits (Carrel, L'Homme, 1935, p. 116).P. ell., empl. subst. masc. Lésion du sympathique cervical. Les deux premières [séries d'expériences] consistaient respectivement en la section du sympathique abdominal et en celle du sciatique (Calmette, Infection bacill. et tubercul., 1920, p. 204).
Vx. Nerf grand sympathique. Synon. de nerf* intercostal.La suite du nerf grand sympathique dans la cavité de la poitrine est un peu plus grosse que sur le col (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 287).Empl. subst. masc. (Grand) sympathique. L'action du sympathique fait dormir. L'opium agit sur le grand sympathique (Cl. Bernard, Notes, 1860, p. 143).Le grand sympathique produit la constriction des artères, la pâleur de la face dans les émotions et certaines maladies (Carrel, L'Homme, 1935, p. 117).
Empl. subst., p. méton. Personne chez qui le système sympathique est particulièrement développé:
Palpitations. Tout le monde connaît cette accélération brutale des battements du cœur pour l'avoir éprouvée à la suite d'une violente émotion. Elle atteint son paroxysme chez les nerveux et les sympathiques. Garcin, Guide vétér., 1944, p. 187.
D. − Qui agit à distance, ou indirectement.
1. HIST. DE LA MÉD., vieilli. Poudre sympathique. Synon. de poudre de sympathie (v. ce mot E).Vous ne croyez pas à la métempsychose? demanda-t-il (...). La poudre sympathique de Kenelm Digby (...) m'entrerait plutôt dans l'esprit comme croyable (Nerval, Nouv. et fantais., 1855, p. 45).
2. ACOUST., MUS. Cordes sympathiques. Cordes qui vibrent par sympathie (v. ce mot E 4). Instruments (...) munis de cordes sympathiques, viole d'amour, baryton (BrenetMus.1926, p. 73).
3. CHIM. Encre* sympathique.
4. HIST. DE L'OCCULT. Magie sympathique. ,,Celle qui consiste à agir sur un être par des pratiques exercées sur un être différent, qu'on suppose être en relation mystique avec le premier (par exemple l'envoûtement, les opérations effectuées sur l'arme qui a produit une blessure, etc.)`` (Lal. 1968). Crainte qui conseille d'agir sur cet élément par des procédés de magie sympathique, soit pour en repousser l'influence néfaste, soit pour s'unir mystérieusement à lui (Philos., Relig., 1957, p. 32-12).
REM. 1.
Sympa, adj.,fam. Sympathique (supra A). Un gars, un type vachement sympa; un accueil, une ambiance sympa; un bistrot, un fau-teuil sympa; sympa, cette fille; ingénieur super sympa; prix super sympa. Mais tu m'es sympa. (H. Bazin, Lève-toi, 1952, p. 85).Des rencontres Oui mais avec qui? Le Super Club 67, R. L.-Michel, Levallois Paris Province Super facileSuper sympa Super économique (Le Nouvel Observateur, 23 mars 1981, p. 80, col. 3).
2.
Sympath(o)-, sympathic(o)-,(Sympath-, Sympatho-, sympathic-, sympathico-) élém. formanttiré du fr. sympathique, entrant dans la constr. de qq. termes de méd. (chir., neurol., biol.) où il désigne une relation avec le sympathique.V. sympathalgie (s.v. -algie) et aussi:a)
sympathectomie , subst. fém.,,Résection chirurgicale de parties plus ou moins importantes du sympathique`` (Lar. Méd. t. 3 1972).
b)
Sympathicolytique, adj. et subst. masc.(Substance) qui s'oppose à l'action des nerfs sympathiques (d'apr. Lar. Méd. t. 3 1972). Le vagotonique (...) peut être accentué par les substances sympathicolytiques comme la morphine (Mounier, Traité caract., 1946, p. 174).
c)
Sympathicomimétique, adj. et subst.(Substance) ,,qui agit comme le sympathique`` (Villemin 1975). Synon. sympathomimétique (infra rem. f).Substances sympathicomimétiques: cocaïne, café, hormone thyroïdienne, etc. (Mounier,, Traité caract., 1946, p. 173).L'adrénaline est le sympathicomimétique type (Villemin1975).
d)
Sympathicotonie, subst. fém.,,Anomalie constitutionnelle particulière, caractérisée par une sensibilité spéciale du système sympathique`` (Garnier-Del. 1972). Des composantes de sympathicotonie, d'hyperémotivité, une insuffisance du pouvoir modérateur frontal (Mounier, Traité caract., 1946, p. 346).
e)
Sympathicotonique, adj. et subst. α) Adj. ,,Qui se rapporte à la sympathicotonie`` (Méd. Biol. t. 3 1972). β) Subst. ,,Sujet caractérisé par la sympathicotonie`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Du point de vue endocrinien, ce sont des hyperthyroïdiens et des sympathicotoniques (Delay, Psychol. méd.1953, p. 153).
f)
Sympathomimétique, adj. et subst.Synon. de sympathicomimétique (supra rem. c). α) Adj. Les anciennes médications sympathomimétiques comme l'adrénaline ou l'éphédrine (Bariéty, Coury, Hist. méd.,1963, p. 733). β) Subst. Les sympathomimétiques sont des médicaments du système nerveux autonome sympathique (Touit.-Perl.1976).Ces composés sont de création récente: on note, comme dates extrêmes, 1923 (sympathectomie) et 1961 (sympathomimétique).
Prononc. et Orth.: [sε ̃patik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1599 sympathic « relatif à l'affinité qui existe entre éléments différents » (L. Papon, La Constance a la reine, p. 27, Yéméniz ds Gdf. Compl.); 1671 « qui agit par sympathie à distance » (J. Rohault, Traité de phys., t. 1, p. 142: encre sympathique); 1721 (Trév.: Sympathique est une épithéte que l'on donne à toute maladie qui a deux caûses; une éloignée, et une prochaine, et ce terme est oppôsé à celui d'idiopathique); 1765 anat. (grand) nerf sympathique (Encyclop. t. 11, p. 101b, s.v. nerf); 2. 1850 « qui a de la sympathie pour, qui inspire la sympathie » (Nerval, Œuvres compl., II, 1172 − Gallimard − ds Quem. DDL à paraître). Dér. de sympathie*; suff. -ique*. Cf. la forme sympathétique « id. » [gr. σ υ μ π α θ η τ ι κ ο ́ ς] 1639, Descartes, Lettre à Mersenne in Œuvres, éd. Adam et Tannery, ii, 498 ds Fonds Barbier. Fréq. abs. littér.: 1 256. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 081, b) 2 857; xxes.: a) 1 788, b) 1 812.
DÉR.
Sympathiquement, adv.a) [Corresp. à sympathie A] D'une manière sympathique, avec sympathie. Se saluer sympathiquement. Remerciez M. O'Connor d'avoir bien voulu prononcer sympathiquement mon nom dans une des lettres qu'il vous écrit (Mallarmé, Corresp., 1876, p. 136).[Dans une formule épistolaire] Sympathiquement et respectueusement. Donc, à demain, n'est-ce pas, et bien sympathiquement (Villiers de L'I.-A., Corresp., 1889, p. 265).b) Vieilli, rare. α) [Corresp. à sympathie B] Par sympathie, par affinité avec le locuteur. Vous savez sympathiquement combien tout ce qui est vous m'est précieux et cher (Balzac, Corresp., 1833, p. 308). β) [Corresp. à sympathie C] Avec, dans le comportement, une parfaite concordance. Charles devina sympathiquement la présence d'Eugénie, il ouvrit les yeux, et la vit attendrie (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 123).V. comprendre ex. 14. γ) Méd., physiol., vieilli. [Corresp. à sympathie D 1] Par l'effet de la sympathie. Muscles qui se contractent sympathiquement. C'est encore de la même manière que sont produites les syncopes qui succèdent à des évacuations de sang, de pus, d'eau, etc. Le cœur, sympathiquement affecté, cesse d'agir (Bichat, Rech. physiol. vie et mort, 1822, p. 304). δ) Acoust., mus. [Corresp. à sympathie E 4] Par sympathie. La trachée et les fosses nasales sont considérées aussi comme des résonateurs. Nous ne les sentons résonner que sympathiquement, c'est-à-dire grâce aux vibrations que leur communiquent les véritables résonateurs (Arger, Init. art chant, 1924, p. 54).− [sε ̃patikmɑ ̃]. − 1resattest. 1653 (Th. Corn, Le Charme de la voix, III, 1 ds Littré), puis 1800 (Geoffroy, Méd. prat., p. 203); de sympathique, suff. -ment2*. − Fréq. abs. littér.: 41.
BBG. Blochw.-Runk. 1971, p. 223 (s.v. sympa). − Quem. DDL t. 23 (s.v. sympa), 34 (id.).

Wiktionnaire

Adjectif

sympathique \sɛ̃.pa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la sympathie.
    • Deux sortes de personnes contractent nécessairement beaucoup d'insensibilité: les chirurgiens, les prêtres. A voir toujours souffrir et mourir, on meurt peu à peu soi-même dans les facultés sympathiques. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, Préface de la 3e édition, p.XVIII)
  2. Qui inspire la sympathie.
    • Homme intelligent et sympathique, d'un commerce agréable, musulman convaincu mais tolérant, c'est un des rares Marocains qui ont tiré un profit réel de leur séjour en Europe. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 96)
    • Il est difficile de trouver population plus sympathique ; la race est belle, forte, honnête, travailleuse et hospitalière ; son courage est proverbial. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • C'est dans l'ancienne épicerie bar-tabac du petit village de Lindry que se tient ce sympathique restaurant. — (Petit Futé Bourgogne 2014, p.532)
    • (Ironique)Trois femmes appartenant à Binèche revinrent de leurs travaux. Elles […] répondaient gracieusement à de sympathiques surnoms : Rirette-les-Belles-Dents, Paillasson et Queue-de-Vache. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  3. Qui agit indirectement.
    • Le principe du rite est, en effet, que les hommes doivent se gorger de cette liqueur pour que la terre, par l’effet sympathique de ce symbolisme, soit imbibée de pluie bienfaisante. — (Jean Cazeneuve, Les hasards d'une vie : des primitifs aux téléspectateurs, Éditions Buchet/Chastel, 1989, chap. 9)
    • Le progrès apparaît au contraire dans la magie sympathique et dans la magie naturelle, mère de la science. La magie sympathique suppose un lien entre le rite, le symbole, l'objet employé et le résultat cherché. — (Joseph Maxwell, La magie, Éditions E. Flammarion, 1922, p. 240)
  4. (Spécialement) Qualifie une encre sans couleur qui apparaît lorsqu’on présente le papier à la chaleur ou qu’on y applique quelque agent chimique.
    • Nous citerons les solutions aqueuses étendues de chlorure de cobalt, d’acétate ou de nitrate de cobalt, mêlées de 1/4 de sel marin; elles donnent une encre sympathique avec laquelle l'écriture, invisible sur le papier, apparaît en bleu par une légère application de la chaleur, puis disparaît ensuite par degrés, à mesure que le chlorure de cobalt reprend de l'eau, et reparaît de nouveau par la chaleur. — (« Faux en écriture publique et privée », dans le Dictionnaire des altérations et falsifications des substances alimentaires, médicamenteuses et commerciales, par Alphonse Chevallier, 2e édition, tome 1, Paris : chez Béchet jeune, 1854, p. 419)
  5. (Biologie) (Médecine) Relatif à la partie du système nerveux autonome responsable du contrôle d'un grand nombre d'activités inconscientes de l'organisme, telles que le rythme cardiaque, la contraction des muscles lisses, etc.
    • Le neurotransmetteur endogène du système sympathique est la noradrénaline et celui du système parasympathique est l’acétylcholine. — (A. Durand, « Traitement médical de l'incontinence urinaire », dans Pelvi-périnéologie, dirigé par Bernard Blanc & ‎Laurent Siproudhis, Springer Verlag, 2005, page 117)
  6. (Musique) Qualifie une corde qui, sur un instrument, résonne sans avoir été jouée, par sympathie avec la corde qui l’a été.
    • Le morceau de papier qui est tombé est celui qui était placé sur la corde ajustée à 440 Hz et n’a pas pu résister à la vibration qui l’a soudainement animé car la corde sur laquelle il était en équilibre, s’est mise à vibrer en résonance sympathique ou en cohérence, avec la fréquence du diapason. — (Alchymed, La loi d’harmonie ou principe de résonance, alchymed.com, 25 mars 2008)
    • Chaque fois que l’instrumentiste jouait une note qui coïncidait avec la fréquence d’une des cordes sympathiques situées en dessous, cette corde entrait en vibration et produisait en réponse son propre son fantomatique. — (Linda Kohanov, Le Tao du cheval, traduction de Ronan Denniel, Le Courrier du Livre, 2014)

Nom commun

sympathique \sɛ̃.pa.tik\ masculin

  1. (Anatomie) Système nerveux ganglionnaire, distinct du système cérébromédullaire.
    • En effet, le grand sympathique, disséminé sur différents points du corps, sous forme de nœuds inextricables et de filaments variés par lesquels il s'unit avec le système nerveux proprement dit, doit être envisagé comme le point de ralliement de tous les organes de l'économie. — (Jan Matuszyński, De l'influence du nerf sympathique sur les fonctions des sens, thèse soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 16 aout 1837, Paris : chez Rignoux & Cie, 1837, p. 6)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SYMPATHIQUE. adj. des deux genres
. Qui a rapport à la sympathie. Mouvement sympathique. Croyez à mes sentiments bien sympathiques. Il signifie encore Qui inspire la sympathie. Cette personne est très sympathique. Un caractère sympathique. Une physionomie sympathique. Encre sympathique, Encre sans couleur qui apparaît lorsqu'on présente le papier au feu ou qu'on y applique quelque agent chimique.

SYMPATHIQUE s'emploie comme nom masculin en termes d'Anatomie. Grand sympathique, Système nerveux ganglionnaire, distinct du système cérébro-médullaire.

Littré (1872-1877)

SYMPATHIQUE (sin-pa-ti-k') adj.
  • 1 Terme de physiologie. Qui dépend de la sympathie.

    Terme de pathologie. Affections sympathiques d'un organe, phénomènes morbides qui surviennent dans cet organe sans qu'aucune cause morbifique agisse directement sur lui, mais par la réaction d'un organe primitivement lésé.

    Terme d'anatomie. Nerf grand sympathique, ensemble du système nerveux ganglionnaire considéré comme ne formant qu'un double cordon nerveux situé dans l'intérieur des cavités splanchniques, l'un à droite, l'autre à gauche de la colonne vertébrale ; dit aussi nerf intercostal commun, nerf trisplanchnique, système nerveux de la vie organique.

  • 2Qui opère par sympathie. Vos emplâtres opèrent mieux de loin que de près ; ils sont de mauvais topiques et d'excellents sympathiques, Galiani, Corresp. 19 juin 1772.

    Encre sympathique, voy. SYMPATHIE, n° 4.

  • 3Qui appartient à la sympathie. Qualités sympathiques. Me préserve Apollon de blasphémer les Grâces !… Ni surtout de Vénus la riante ceinture, Qui d'un nœud sympathique enchaîne la nature, Lamartine, Mort de Socrate, 357.
  • 4Il se dit de personnes qui éprouvent de la sympathie, ou qui se concilient la sympathie. Cet homme est très sympathique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sympathique »

Sympathie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle)[1] Dérivé de sympathie avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sympathique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sympathique sɛ̃patik

Citations contenant le mot « sympathique »

  • L’échec qui rend parfois sympathique, rend rarement aimable. De François Proust / Maximes à l’usage des dirigés et de leurs dirigeants
  • Le secret du bonheur, c'est de trouver une monotonie sympathique. De Victor Sawdon Pritchett / Le matelot
  • L'absence de système est encore un système, mais le plus sympathique. De Tristan Tzara
  • Je n'avais qu'une seule crainte, avec ces pensées, c'était de paraître sympathique. De Claude Chabrol / Pensées, répliques et anecdotes
  • Il n’y a rien dans le boudhisme et le christianisme qui puisse se comparer au sympathique altruisme d’une huître. De Saki / Chronicles of Clovis
  • Trouver son père sympathique, C'est pas automatique. Avoir un fils qui nous agrée, Ce n'est pas assuré. De Georges Brassens / Ce n'est pas tout d'être mon père
  • Avec la plupart des gens, le disc-jockey se montre sympathique comme l’encre du même nom : d’une façon provisoire. De Frédéric Beigbeder / Vacances dans le coma
  • J'ai rencontré deux fois Delphine de Vigan. C'est une femme charmante, grande, blonde, fort sympathique. Le problème, c'est qu'entre les deux rencontres, j'ai lu son dernier livre. De Frédéric Beigbeder / Le Figaro Magazine, 20 novembre 2015
  • A propos de l'amour, oubliez un peu les problèmes domestiques et familiaux et consacrez plus de temps à votre partenaire. La configuration planétaire est susceptible de vous rendre intolérant. Célibataire, ne vous laissez pas entraîner dans une aventure qui ne vous procurera que des désagréments. Concernant l'humeur, journée assez banale. En ce qui concerne l'argent et le travail, vous vous arrangerez pour créer une ambiance sympathique avec votre entourage professionnel. Vous aurez les pieds sur terre, et vous saurez faire preuve de réalisme et d'un remarquable sens de l'organisation. A propos de la santé, bonne résistance dans l'ensemble. Entretenez votre forme. , Horoscope du Lundi 3 août 2020
  • Des battues ont également été organisées pour tenter de retrouver le sexagénaire. Si pour l'heure aucune hypothèse n'est privilégiée, dans la commune où il vit depuis trois ans, cette disparition intrigue. "C'est quelqu'un de très sympathique, il s'est bien intégré dans le village", confie une habitante au quotidien régional. Un hélicoptère et une brigade cynophile ont été mobilisés. Vendredi 31 juillet, toute la journée, de nouvelles recherches en garrigue ont eu lieu. Famille et habitants d'Aubussargues se sont joints à la gendarmerie. Selon une source proche du dossier au Parisien, "nous ne devrions plus tarder à trouver quelque chose". Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte par les gendarmes de la Compagnie d'Alès. Capital.fr, Un ancien dirigeant de PSA porté disparu - Capital.fr

Traductions du mot « sympathique »

Langue Traduction
Anglais sympathetic
Espagnol simpático
Italien simpatico
Allemand sympathisch
Chinois 同情的
Arabe ودي
Portugais compreensivo
Russe симпатичный
Japonais 同情の
Basque jatorra
Corse simpatizante
Source : Google Translate API

Synonymes de « sympathique »

Source : synonymes de sympathique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sympathique »

Sympathique

Retour au sommaire ➦

Partager