Gonfler : définition de gonfler


Gonfler : définition du Wiktionnaire

Verbe

gonfler \ɡɔ̃.fle\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se gonfler)

  1. Augmenter quelque chose de volume en la remplissant de gaz ou d’un fluide ; faire saillir.
    • […] il contemplait la vaste usine à gaz de Bun Hill. Au-dessus des gazomètres pressés les uns contre les autres, trois formes étranges apparurent, […] des ballons que l’on gonflait pour les ascensions hebdomadaires de l’Aéro-Club. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 5 de l’éd. de 1921)
    • L'hiver dernier, ça a gelé dur, très dur, la terre a gonflé et les pavés sont remontés comme des dents qui se déchaussent. — (Christian Gailly, L'Air, Les Éditions de Minuit, 1991, chap. 12)
    • Le vent gonfle les voiles. — La pluie gonfle les torrents. — La bière m’a gonflé l’estomac.
  2. (Familier) (Par extension) Augmenter fortement et de manière anormale.
    • Ce tour de passe-passe mathématique n’a d’autre but que de gonfler les statistiques de fréquentation de son blogue.
    • Cette mesure est accusée de gonfler encore davantage le taux de chômage.
    • Pour toute réponse, l'intrus ferma un œil, et gonfla sa joue avec le bout de sa langue. — (Jules Girardin, Les braves gens, 1891)
  3. (Figuré) Remplir le cœur ou la poitrine d’un sentiment.
    • Les Lettres à l’Étrangère, […] malgré cette jactance énorme, qui le fait se gonfler jusqu’à la bouffonnerie, sont le plus émouvant, le plus angoissant martyrologe qui se puisse imaginer d’une vie d’artiste, […] — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Et tous de le flatter, et de l’entourer d’une cour dont il ne peut être dupe, mais dont se gonfle sa vanité. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Le départ de son fils lui a gonflé le cœur.
  4. (Populaire) Agacer ; exaspérer.
    • Stan, qu'est-ce qu'il a pu me gonfler avec son tajine ! Et Vince, et sa fixette sur un gros poulet-frites. Moi, toutes ces années, je suis resté québlo sur le grec. — (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, éd. Don Quichotte, 2014)
  5. Transformer une image, un film pour le mettre dans un format supérieur.
    • On gonfle pour permettre à des films réalisés avec des technologies moins onéreuses que le 35mm d’exister au final sur un support 35mm, afin de pouvoir suivre une exploitation commerciale normale. — ([1])
  6. (Intransitif) Augmenter de volume, enfler.
    • J’ai le ventre qui a gonflé, c’est la bière !
  7. (Pronominal) Augmenter de volume, enfler.
    • L’osséine chauffée à l’autoclave avec de l’eau donne un albumoïde de nature plus simple, la gélatine ; celle-ci se gonfle au contact de l’eau en donnant des gelées […] — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
  8. (Pronominal) Être envahi d’émotion.
    • Son cœur se gonflait en pensant à elle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gonfler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GONFLER. v. tr.
Augmenter un corps de volume par une distension intérieure produite par l'ingestion d'un gaz, d'un liquide. Gonfler un ballon, une vessie. Trop boire en mangeant gonfle l'estomac. Il a le ventre tout gonflé. Il s'amuse à se gonfler les joues. Par extension, Le vent gonfle les voiles. Il signifie aussi Augmenter un corps de volume. La pluie gonfle les torrents. Il a les yeux tout gonflés à force de pleurer. Fig., Le départ de son fils lui a gonflé le cœur. Être gonflé d'orgueil.

SE GONFLER, ou intransitivement GONFLER, signifie Devenir volumineux, au propre et au figuré. Le ballon se gonfle, gonfle. Cette pâte a trop gonflé. Son cœur se gonfle.

Gonfler : définition du Littré (1872-1877)

GONFLER (gon-flé) v. a.
  • 1Rendre plus ample par une distension intérieure. Gonfler une vessie. Le pigeon gonfle sa gorge. L'eau a gonflé cette éponge. Il [le soleil] gonfle de ses feux les trésors dont l'automne En riant se couronne, Delavigne, Paria, I, 5.

    Par extension. Un orage qui gonfle un torrent, le vent qui dérobe un piége ou une embuscade sous des tourbillons de poussière, la foudre qui épouvante les chevaux ou qui se confond avec le bruit des canons, Raynal, Hist. phil. XIII, 49.

    Gonfler, se dit aussi des aliments qui produisent des flatuosités, un sentiment de distension. Les œufs me gonfleraient, dit la cadette, Marivaux, Pays. parv. 1re part.

  • 2 Fig. Agir sur l'âme comme ce qui gonfle agit sur le corps. Sa fortune l'a gonflé d'orgueil.
  • 3 V. n. Devenir gonflé. Cette pluie fera gonfler le raisin. Cette pâte gonfle dans la poêle.
  • 4Se gonfler, v. réfl. Devenir gonflé. Ses veines se gonflent.

    Le cœur se gonfle quand il devient gros et qu'on a envie de pleurer. Elle ne boude pas, mais son cœur se gonfle, Rousseau, Ém. v.

    On dit aussi que le cœur se gonfle de joie. On doit se ressouvenir qu'au mot seul de comédie, j'avais senti mon cœur se gonfler de joie, Marivaux, Pays. parv. 6° part.

    Fig. Éprouver un sentiment qui gonfle l'âme comme l'air gonfle un ballon. Nous sommes dans un siècle où chacun veut s'enfler ; D'une vanité sotte on cherche à se gonfler, Boursault, Fables d'Ésope, IV, 2. Sans ce pauvre garçon j'allais me méconnaître, Et me gonfler d'orgueil aussi bien que mon maître, Destouches, Glor. II, 9.

HISTORIQUE

XVIe s. L'uterus gonfle et s'enfle… L'uterus se gonfle et enfle, Paré, XVIII, 52. Le crapaut se confle et enfle, se remplissant d'air, au moyen de quoy il resiste aux coups, Paré, XXIII, 32. Les champignons veneneux gonflent et enflent l'estomach, Paré, XXIII, 44.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Gonfler : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* GONFLER, (se) v. p. Gramm. il se dit de toute substance qui prend, ou par la chaleur, ou par quelqu’autre cause que ce soit, plus de volume qu’elle n’en occupoit auparavant. Il a lieu au simple & au figuré ; & l’on dit l’estomac gonflé par des vents, le cœur gonflé d’orgueil. De gonfler, on a fait gonflement.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Gonfler : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « gonfler » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « gonfler »

Étymologie de gonfler - Littré

Ital. gonfiare, du lat. conflare, souffler avec, et dans les bas temps, gonfler (intestina conflata, Cœl. aurelianus) ; de cum, avec, et flare, souffler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gonfler - Wiktionnaire

Du latin conflo (« aviver par le souffle »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gonfler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gonfler gɔ̃fle play_arrow

Conjugaison du verbe « gonfler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe gonfler

Citations contenant le mot « gonfler »

  • Au départ bon marché, les smartphones OnePlus ont vu leur prix gonfler et gonfler, au point d'être aujourd'hui quasiment aussi cher que les iPhone et les Galaxy S. Le 21 juillet, le fabricant chinois va revenir à ses sources en lançant le OnePlus Nord. iGeneration, Le OnePlus Nord, plus abordable, sera présenté le 21 juillet | iGeneration
  • Un chiffre qui risque encore de gonfler. Alors que l’aide de 600 dollars supplémentaires par semaine pour les chômeurs doit prendre fin aux Etats-Unis fin juillet, de nouveaux locataires risquent rapidement de ne plus pouvoir payer leur loyer. BFM Immo, Un quart des locataires à New York ne paient plus leur loyer - International | BFM Immo
  • Le coup est dur pour le fair-play financier. En effet, alors que la règle imposée par l'UEFA visant à surveiller et potentiellement sanctionner les clubs accusés de gonfler de manière inéquitable leur budget avait décidé de frapper fort en annonçant l'exclusion de Manchester City de toute compétition européenne pendant les deux prochaines années, voilà que sa crédibilité a été largement entamée ce lundi matin. Et pour cause, le TAS a officiellement annulé la suspension du club anglais.  , Manchester City - L'UEFA prend note de la décision prise par le TAS | Goal.com
  • En général, tout savoir acquis par des gens moralement frustres et faibles offre le danger de les gonfler d’orgueil. De Epictète / Entretiens
  • Musique : une pompe à gonfler l'âme. De Milan Kundera / L'Immortalité

Images d'illustration du mot « gonfler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gonfler »

Langue Traduction
Corse infla
Basque puzteko
Japonais 膨らませる
Russe надуйте
Portugais inflar
Arabe تضخم
Chinois 膨胀
Allemand aufblasen
Italien gonfiare
Espagnol inflar
Anglais inflate
Source : Google Translate API

Synonymes de « gonfler »

Source : synonymes de gonfler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gonfler »


Mots similaires