La langue française

Aplatir

Sommaire

  • Définitions du mot aplatir
  • Étymologie de « aplatir »
  • Phonétique de « aplatir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aplatir »
  • Citations contenant le mot « aplatir »
  • Images d'illustration du mot « aplatir »
  • Traductions du mot « aplatir »
  • Synonymes de « aplatir »
  • Antonymes de « aplatir »

Définitions du mot aplatir

Trésor de la Langue Française informatisé

APLATIR, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Aplatir qqc.Modifier la forme d'une chose de façon à la rendre plate :
1. Il n'avait pour tout vêtement qu'une chemise de fil de chanvre écru, ouverte au cou, nouée sur la poitrine par deux clous de laiton dont l'un servait d'épingle, et dont l'autre, recourbé en cercle autour du premier, formait une espèce de nœud de cuivre qui pinçait la toile et l'aplatissait sur la poitrine. Lamartine, Le Tailleur de pierre de Saint-Point,1851, p. 403.
2. Haase tentait d'effacer le sien par des modes britanniques : une coiffure qui défrisait et aplatissait ses cheveux, ... Lacretelle, Silbermann,1922, p. 58.
Rem. On aplatit intentionnellement ce qui est trop élevé, ce qui est trop bombé; on peut aussi aplatir accidentellement qqc. : aplatir sa voiture contre un arbre.
Au fig. [L'obj. du verbe est une chose abstr.] Amoindrir la vigueur :
3. Le siècle est enlacé par les Jésuites, l'oratoire, les rois, les prêtres. Les Jésuites ont fait de l'éducation une machine à rétrécir les têtes et aplatir les esprits, selon l'expression de M. Michelet. Renan, L'Avenir de la sc.,1890, p. 363.
B.− Aplatir qqn, fam.En réduire fortement la vigueur :
4. ... or, les malheurs de la légalité seront toujours pacifiques; elle aplatit une nation, voilà tout. Balzac, Ferragus,1833, p. 136.
5. Ceux-là [ces enfants abandonnés], ils étaient d'une extrême maigreur, encore bien plus légers que les nôtres ... Ils pesaient rien à vrai dire, au premier coup, une fois chargés avec violence, au vent portant, ils s'envolaient, ils partaient avec le ballon ... Il fallait surtout les maintenir, les aplatir ... On leur mettait douze buts à quatre ... C'était régulier. Céline, Mort à crédit,1936, p. 283.
II.− Emploi pronom.
A.− [Le suj. désigne une pers.]
1. S'étendre sur le sol (à plat ventre) volontairement ou accidentellement :
6. « Jongler, c'est une de mes spécialités », dit Lambert. Il saisit trois oranges, les jeta en l'air, en manqua une, et s'aplatit de tout son long sur la pelouse. S. de Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 215.
Au fig. S'aplatir devant qqn.S'humilier devant quelqu'un :
7. − Oh! sacrée chiffe, va! S'il est permis d'être un homme et de s'aplatir comme ça devant un de ces salops qui nous mangent! Zola, Germinal,1885, p. 1236.
2. Se faire plat contre quelque chose. Synon. se plaquer, s'écraser :
8. À chaque flamme, il s'aplatissait contre la paroi, se cachant la tête derrière son bras replié. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 289.
B.− [Le suj. désigne une chose concr. ou abstr.] Devenir plat, s'écraser :
9. Les deux balles l'atteignirent; l'une, celle d'Orlanduccio, lui traversa le bras gauche, qu'il lui présentait en le couchant en joue; l'autre le frappa à la poitrine, déchira son habit, mais rencontrant heureusement la lame de son stylet, s'aplatit dessus et ne lui fit qu'une contusion légère. Mérimée, Colomba,1840, p. 136.
Au fig. Aller en s'amoindrissant, perdre sa vigueur :
10. Et puis sa fureur se dégonfla, s'aplatit ... Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 222.
PRONONC. ET ORTH. : [aplati:ʀ], j'aplatis [ʒaplati]. Fér. 1768 rappelle que Trév. écrit applatir avec 2 p (cf. apaiser).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1331 « rendre plat » (G. de Digulleville, Pelerinage vie hum., 12020, éd. Stürzinger ds T.-L. : Une heure aus tenailles le pren le metal Et l'aplatis tout et esten); b) 1331 « devenir plat » (Id., op. cit., 8901 ds T.-L. : Plus le fiert on, mains aplatist); 2. 1499 « étendre mort par terre » (Auton., Annal. de L. XII, an 1499, ap. Ste-Pal. ds Gdf. Compl. : Tant de Lombars feurent applatis et estendus que ... on eust peu dire que guerre affamee avoit illec fait une repeue); 3. a) 1592 « s'abaisser » (Montaigne, III, 9, p. 112 ds Gdf. Compl. : Mon courage se herisse au lieu de s'applatir); b) 1864 « s'humilier devant qqn » (Goncourt, Renée Mauperin, Paris, Charpentier, 1876, p. 201 : Quant aux autres, à ceux qui, sans avoir rien à nourrir, ni vice, ni femme, ni enfants, se vendent, se ruinent, se courbent, s'aplatissent, s'enrichissent et s'avilissent). Dér. de l'adj. plat*; préf. a-1*, dés. -ir; dès le xiiies. a. prov. (Bernard de Venzenac, Hueimais pus ds Rayn. t. 4, s.v. plat 5 : Fols no s'aplat lo cabelh).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 808. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 409, b) 1 412; xxes. : a) 1 010, b) 867.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Baulig 1956. − Bruant 1901. − Canada 1930. − Chauss. 1969. − Gottsch. Redens. 1930, p. 125. − Jossier 1881. − Lasnet 1970. − Mont. 1967. − Plais.-Caill 1958. − Timm. 1892.

Wiktionnaire

Verbe

aplatir \a.pla.tiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’aplatir)

  1. Rendre plat.
    • Cette surface est trop bombée, il faudrait un peu l’aplatir.
  2. (Rugby) Marquer un essai.
  3. (Pronominal) Devenir plat.
    • La balle vint s’aplatir contre la muraille.
  4. (Pronominal) Se mettre à plat.
    • En les apercevant, Bert s’aplatit sur le sol, rampa jusqu’à un creux propice et demeura étendu là à contempler leurs efforts. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 357 de l’éd. de 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APLATIR. v. tr.
Rendre plat. Cette surface est trop bombée, il faudrait un peu l'aplatir. La balle vint s'aplatir contre la muraille.

Littré (1872-1877)

APLATIR (a-pla-tir)
  • 1 V. a. Rendre plat. Tâche de l'aplatir à grands coups de marteau, La Fontaine, Ch. imp. Newton prouva que le mouvement de rotation de la terre a dû l'aplatir à ses pôles, Laplace, Exp. V, 5.
  • 2S'aplatir, v. réfl. Devenir plat. La tumeur s'aplatit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aplatir »

À et plat, adjectif. Berry, aplatzir ; provenç. aplatir, aplatar ; ital. appiatare. Pour l'orthographe par un seul p, voyez APAISER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aplatir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aplatir aplatir

Évolution historique de l’usage du mot « aplatir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aplatir »

  • « Si on pouvait aplatir la courbe, ce serait parfait », dit M. Cyr, en clin d’œil à l’aplatissement de la courbe de contamination tant prôné par la santé publique.  Le Journal de Montréal, Aplatir la courbe... des déménageurs | JDM
  • L’arrêt des activités économiques et sociales était une mesure temporaire destinée à «aplatir la courbe» de sorte à répartir les infections sur une plus longue période de temps et ainsi ne pas dépasser la capacité maximale de nos hôpitaux à traiter les malades et à sauver des vies. Le confinement avait aussi pour but de permettre aux travailleurs de la santé d’optimiser leurs stratégies thérapeutiques et au gouvernement de mettre en place des mesures sécuritaires. Le confinement n'a toutefois jamais été une option viable à long terme en raison des dommages irréversibles à l'économie et à la santé, qui affectent des millions de personnes. Le Journal de Québec, Il est temps de rendre les masques obligatoires pour prévenir le pire | JDQ
  • Ce concept d’aplatir la courbe est devenu populaire ces derniers temps, la théorie soutenant notamment les actions de prévention, et de confinement mises en place par différents pays. L’objectif général de cette stratégie consiste en un lissage dans le temps des recours au système de soin, permettant à celui-ci d’absorber le nombre de malade lorsqu’il est suffisamment contenu. Actukiné, Pourquoi des épidémies comme celle du coronavirus se propagent de manière exponentielle et comment “aplatir la courbe”? - Actukiné
  • La nouvelle série iPhone 12 est encore dans quelques mois et devrait être dévoilée en septembre, selon le calendrier régulier. Les derniers rapports sur le sujet indiquent que la chaîne d’approvisionnement de l’iPhone tourne à plein régime, les analystes s’attendant à ce qu’Apple atteigne ses objectifs de lancement. Selon des estimations précédentes, certaines des versions de l’iPhone 12 d’Apple pourraient être retardées en raison de la pandémie de coronavirus. La maladie est loin d’être contenue, les États-Unis comptant à eux seuls des dizaines de milliers de nouveaux cas chaque jour, établissant de nouveaux records. D’autres pays ont leurs propres foyers notables, notamment le Brésil, l’Inde et la Russie, et COVID-19 pourrait réapparaître même dans les régions qui ont pu aplatir la courbe. Breakingnews.fr, L'iPhone 12 le moins cher pourrait être plus abordable que nous ne le pensions
  • ■ Accompagnement Et pourquoi ne pas cuire du pain sur le gril? La cuisson du pain ira ici bien plus vite. L’astuce, c’est de disposer la pâte dans une cocotte déjà préchauffée sur les braises. On peut aussi planter le pain sur un bâton, façon «pain serpent», ou faire de petites boules de pâte qu’il est possible d’aplatir et de cuire à la minute! , 20 minutes - Utiliser le gril jusqu’aux toutes dernières braises

Images d'illustration du mot « aplatir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aplatir »

Langue Traduction
Anglais flatten
Espagnol aplanar
Italien appiattire
Allemand ebnen
Chinois 展平
Arabe تتسطح
Portugais achatar
Russe расплющить
Japonais 平らにする
Basque berdindu
Corse piatta
Source : Google Translate API

Synonymes de « aplatir »

Source : synonymes de aplatir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « aplatir »

Partager