Boursoufler : définition de boursoufler


Boursoufler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BOURSOUFLER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. [En parlant du corps, des chairs] Rendre enflé, gros et mou par endroits, distendre. Deux larges bandes musculeuses (...) plissent cet intestin [le colon] et boursouflent ses parois (Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 3, 1805, p. 488).
P. métaph. Le piton, cet espèce de renflement qui boursoufle la hauteur des Éparges, et le bois de sapins (Genevoix, Au seuil des guitounes,1918, p. 52).
2. Au fig. [En parlant princ. du style] Enfler, rendre ampoulé :
1. Une odeur de comptoir parfumait mon discours. Le sentiment banal qui boursouflait mes phrases Jetait ces braves gens dans de telles extases, Qu'en douleur de boutique on n'a jamais vu mieux Que les gros pleurs bourgeois qui tombaient de leurs yeux. Delavigne, Les Enfants d'Édouard,1833, I, 6, p. 31.
B.− Emploi pronom. (à sens réfl.)
1. [En parlant du corps hum.] Sa bouche se boursoufla (Montherlant, Le Démon du bien,1937, p. 1354):
2. Il [le roi] est fort vieilli depuis trois ou quatre ans. La partie inférieure de son visage se boursoufle comme cela est arrivé à Louis XVI et à Louis XVIII. Il a quelque chose de bienveillant dans la physionomie; ... Delécluze, Journal,1825, p. 107.
2. P. anal. [En parlant de choses concr.] Augmenter de volume. La crème affleure lentement; elle se boursoufle et se ride et le petit lait s'en dépouille (Gide, Les Nourritures terrestres,1897, p. 212).
[En partic., en parlant de pâtes] La surface (du chocolat) exposée au feu mollit, noircit, crépite et se boursoufle (Colette, Claudine à Paris,1901, p. 114);les pâtes (céramiques) se boursouflent considérablement à la cuisson (A. Brongniart, Traité des arts céramiques,1844, p. 274).
3. Au fig. [En parlant de la manière de s'exprimer, du style] :
3. Qu'y a-t-il là [devant les Pyramides] pour m'augmenter l'âme? On se boursoufle, on tomberait dans la rhétorique. Barrès, Mes cahiers,t. 6, 1908, p. 174.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [buʀsufle], (je) boursoufle [buʀsufl̥]. 2. Forme graph.Ortho-vert 1966, p. 118 : ,,Dans la famille de boursoufler, flatueux, on relève : enfler, gonfler, renfler, inflation et leurs composés, avec un seul f. Tous les autres mots de cette famille prennent deux f : essouffler, insuffler, souffler, souffleter...``. À ce sujet cf. aussi Lar. 19eet Littré : ,,L'Académie écrit boursoufler avec une seule f, tandis qu'elle écrit souffler avec deux ff.`` Boursoufler est écrit avec 2 f ds Fér. 1768, Land. 1834 et Gattel 1841.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1530 « enfler » (Palsgr., p. 669); 1579 pronom. (Garnier, Troade, éd. W. Foerster, 1905, t. 2, p. 145 dans IGLF Litt.); av. 1822 « faire grossir, amplifier » (MmeCampan dans Lar. 19e). Formé à partir de boursouflé* adj., pris pour un part. passé adjectivé.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 34.
BBG. − Nigra (C.). Metatesi. Z. rom. Philol. 1904, t. 28, p. 8.

Boursoufler : définition du Wiktionnaire

Verbe

boursoufler \buʁ.su.fle\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se boursoufler)

  1. Rendre enflé.
    • Le vent lui a tout boursouflé le visage.
    • Voyez comme il se boursoufle peu à peu, Il s’enfle peu à peu.
  2. (Pronominal) Devenir enflé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Boursoufler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOURSOUFLER. v. tr.
Rendre enflé. Le vent lui a tout boursouflé le visage. Voyez comme il se boursoufle peu à peu, Il s'enfle peu à peu. Le participe passé

BOURSOUFLÉ, ÉE, se dit figurément d'une Manière pompeuse et vide d'écrire, de parler. Un style boursouflé. Éloquence boursouflée.

Boursoufler : définition du Littré (1872-1877)

BOURSOUFLER (bour-sou-flé) v. a.
  • 1Rendre enflé. Cette maladie lui a boursouflé les yeux.
  • 2Se boursoufler, v. réfl. Augmenter de volume par quelque action mécanique ou chimique. Le sulfate de soude se boursoufle par la chaleur.

REMARQUE

L'Académie écrit boursoufler avec une seule f, tandis qu'elle écrit souffler avec deux ff.

HISTORIQUE

XIIe s. Vieus et ords et borsoflés, Toutes ces taches [vous] avez, Hues de la Ferté, Romancero. p. 188. J'oi [j'eus] parmi le cors mainte plaie Por les espines de la haie ; Quant ma robe fu descirée, J'oi la char toute bourssouflée, Hist. littéraire, t. XXIII, p. 730.

XVe s. Mais je dis le droit ancien Sur ces perruques boursouflées, Legieres, qui par bon moyen, Deviennent grosses et enflées, Coquillart, Les droits nouv.

XVIe s. Ô belle matiere qui devoit boursoufler, Rabelais, Garg. I, 4. Quelquesfois par une grande contusion la chair contuse devient mucqueuse et boursouflée, comme si on l'avoit enflée de vent, Paré, X, 6. Naseaux ouverts, souflant et boursouflant, Merlin Cocaie, t. I, p. 9, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOURSOUFLER. - ÉTYM. Ajoutez : M. Fr. Demme, de Bucarest, indique un rapprochement avec le roumain, qui a buzumfla, bouder, de buze-umflate, lèvres enflées ; le radical buze se trouve dans le languedocien pout-ous, baiser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boursoufler »

Étymologie de boursoufler - Littré

Grandgagnage le tire de boule-souffler, souffler en boule, s'appuyant sur le wallon bourlote, petite boule. Mais il est probable que la première partie du mot est l'équivalent, non de boule, mais de bourse : souffler en bourse, gonfler ; comme dans cette phrase : Le ventre lui commença à bourser [enfler], Louis XI, Nouv. XI. Diez explique autrement cette première partie du mot : il y voit l'équivalent du provençal moderne boud-enfla, bour-soufler étant pour boud-soufler, et boud étant le radical bod ou boud qui se trouve dans plusieurs mots et signifie quelque chose de gonflé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de boursoufler - Wiktionnaire

(XVe siècle) De l’ancien français bousoufle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boursoufler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boursoufler bursufle play_arrow

Conjugaison du verbe « boursoufler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe boursoufler

Évolution historique de l’usage du mot « boursoufler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boursoufler »

  • Toute confiance que la décision d’abandonner la crème solaire avait été prise avec succès a rapidement disparu car Lewis a été mortifié lorsque ses jambes sont devenues rouge vif et ont commencé à se boursoufler quelques instants plus tard. Urban Fusions, Les jambes de l'homme comparées aux bonbons Drumstick après avoir partagé des photos d'horribles coups de soleil | International

Traductions du mot « boursoufler »

Langue Traduction
Anglais blister
Source : Google Translate API

Synonymes de « boursoufler »

Source : synonymes de boursoufler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « boursoufler »


Mots similaires