La langue française

Monumental

Sommaire

  • Définitions du mot monumental
  • Étymologie de « monumental »
  • Phonétique de « monumental »
  • Citations contenant le mot « monumental »
  • Traductions du mot « monumental »
  • Synonymes de « monumental »
  • Antonymes de « monumental »

Définitions du mot monumental

Trésor de la Langue Française informatisé

MONUMENTAL, -ALE, -AUX, adj.

A. −
1. Relatif aux monuments (v. monument B 1). Plan monumental de Paris; Inventaire monumental de la France. Ce palais est à l'histoire monumentale de la France des premiers temps ce que le château de Blois est à l'histoire monumentale des seconds temps (Balzac,Splend. et mis.,1846, p.369):
1. Je profite de ma première halte pour vous donner quelques nouvelles monumentales. Je vous écris mes notes sur des feuilles séparées afin qu'elles puissent être jointes aux dessins qu'elles concernent. Mérimée,Lettres Antiq. Ouest,1849, p.153.
2. Qui est propre aux monuments; qui en a les particularités et notamment le caractère grandiose, imposant. Caractère, style monumental; architecture, peinture, sculpture monumentale; escalier, tombeau monumental; cheminée, construction, fontaine, fresque monumentale. Les plantureuses granges monumentales à piliers et en arcades (Michelet,Journal,1854, p.246).L'aspect monumental naît souvent de la ruine (Hugo,Misér.,t.1, 1862, p.367).Une grille monumentale sur une cour pavée, menant au réfectoire de la pension (Verlaine, Œuvres compl., t.4, Mes prisons, 1893, p.359):
2. Il s'agit maintenant, comme l'a écrit M. Viollet-le-Duc, de chercher les formes monumentales qui dérivent des propriétés du fer (...). Les efforts de l'école dite rationaliste se sont portés jusqu'à ce jour surtout sur les types des gares, des cirques et des halles; demain ils s'attaqueront aux types des théâtres, des mairies, des écoles, (...) délaissant les combinaisons à jamais appauvries de la pierre. Huysmans,Art mod.,1883, p.245.
Emploi subst. Ces ciels théâtreux d'orage, avec leurs éclaircies blafardes, leurs déchirures gigantesques et tourmentées derrière tout ce que Rome dresse de monumental en l'air (Goncourt,MmeGervaisais,1869, p.109).La maison où je suis a deux étages et deux entrées. Elle est curieuse et rare entre toutes (...). C'est le monumental rapiécé avec le rustique (Hugo,Alpes et Pyr.,1885, p.135).
3. En partic. Qui est destiné à s'insérer dans un monument ou un ensemble décoratif. [L'art chrétien] est un art monumental, étroitement adapté aux édifices et simplifié en conséquence (Maillet,Peint. relig.,1934, p.17):
3. La peinture monumentale ne pouvait avoir en France l'importance qu'elle a eue de bonne heure en Italie, par la raison que notre architecture ogivale ne présentait pas de grandes surfaces à décorer. Ménard,Hist. Beau.-Arts,1882, p.297.
B. − P. anal.
1. [En parlant d'une chose concr.] Qui est remarquable par sa taille imposante, ses proportions, son caractère grandiose. Lit monumental; armoire monumentale. Elle avait acheté une serviette de maroquin rouge, un portefeuille monumental à serrure d'acier, digne d'un ministre, dans lequel elle promenait un monde de dossiers (Zola,E. Rougon,1876, p.148).
P. plaisant. et fam. [En parlant d'une pers.] Qui a un physique imposant. L'escalier était réservé aux professeurs et, bien entendu, à la directrice, une dame monumentale en robe de satin bleu, à longue traîne (Triolet,Prem. accroc,1945, p.285):
4. Quant à moi, je deviens colossal, monumental; je suis boeuf, sphinx, butor, éléphant, baleine, tout ce qu'il y a de plus énorme, de plus empâté et de plus lourd, au moral comme au physique. Si j'avais des souliers avec des cordons, je serais incapable de les nouer. Flaub.,Corresp.,1841, p.84.
2. [En parlant d'un écrit, d'une oeuvre littér.] Qui est imposant par ses dimensions ou ses qualités. Un ouvrage, un rapport monumental; une thèse monumentale. Heyne achevait de donner sa seconde, puis bientôt sa troisième édition du Virgile monumental où tout est rassemblé, éclairci, prévu en quelque sorte (Sainte-Beuve,Nouv. lundis,t.11, 1867, p.175):
5. basinio: (...) En échange, que nous demande-t-on? De louer le prince en toute circonstance, d'écrire des poèmes qui sont censés être l'oeuvre de notre maîtresse (...) porcellio: Et de composer − ceci est mon lot − la biographie monumentale du nouvel Alexandre, (...) oeuvre qui m'est sensiblement facilitée du fait que le héros lui-même m'en dicte la plus grande part. Montherl.,Malatesta,1946, I, 4, p.441.
P. anal. [En parlant d'une oeuvre d'art] On trouvait dans ces portraits [de l'école des Clouet], petits par leurs dimensions, monumentaux par leur expression synthétique, justement cette sobriété qui caractérise (...) toute oeuvre classique (Lhote,Peint. d'abord,1942, p.123).
C. − Au fig.
1. Fam. [En parlant d'une chose abstr.] Qui étonne par son caractère démesuré. Synon. énorme, monstre.Orgueil monumental; bêtise, erreur, ignorance monumentale. Rochefort avait de l'esprit; mais c'était une sorte d'esprit (...) consistant surtout (...) en associations d'idées stupéfiantes d'imprévu, en cocasseries monumentales (A. Daudet, Trente ans Paris,1888, p.204).Il avait (...) à peine parlé trois fois pendant sa visite, et la dernière pour commettre une gaffe monumentale (Druon,Gdes fam.,t.1, 1948, p.65).
Expr. péj. [Pour souligner le caractère choquant d'une chose, d'une situation] C'est monumental. C'est trop fort! s'écria papa. Je veux m'expliquer moi-même. C'est vraiment monumental! (Duhamel,Terre promise,1934, p.137).
2. Péj. [En parlant d'une pers.] Exceptionnel par ses défauts. Rosny (...) traite Hugo de crétin de génie, de monumental imbécile (Renard,Journal,1909, p.1228).
REM. 1.
Monumentalement, adv.a) D'une manière qui rappelle les monuments (v. monument B 1). Le maître de la maison circulait et vous engageait (...) à aller voir (...) un mur qu'il a bâti monumentalement avec des bouteilles d'eau de Vichy (Mérimée,Lettres CtesseBoigne,1857, p.97).b) D'une manière imposante (supra B). La grande phrase, monumentalement étagée, se met en marche. Elle est ample, solide, et paraît, malgré sa passion intérieure, fermement disciplinée, jusqu'à la treizième mesure, où elle échappe à la volonté (Rolland,Beethoven,t.1, 1937, p.260).c) D'une manière qui étonne par son caractère démesuré, excessif (supra C). Ceux qu'on nomme les experts se trompent si monumentalement (Green,Journal,1943, p.57).
2.
Monumentaliser, verbe trans.Donner un caractère monumental à (supra B). Monumentaliser l'espace des Halles. Rubens, Van Dyck, Raphaël, Titien, Voltaire, Aristote, Montesquieu, Newton, Cuvier, etc. ont-ils pu monumentaliser leurs oeuvres sans les ressources d'une existence princière? (Balzac,La Femme supérieure,préf. de la 1reéd. ds La Comédie humaine, Paris, Gallimard, t.11, 1959 [1838], p.350).
3.
Monumentaliste, adj.Qui est porté vers le style monumental (supra B). Au lendemain de la guerre, comme pour aider à relever le moral du pays, l'architecture devient de plus en plus monumentaliste et flamboyante (Le Monde,15 juill. 1978, p.11, col.2).
4.
Monumentalité, subst. fém.[En parlant d'une oeuvre d'art] Caractère grandiose résultant des proportions, du style. Art de couleur et art de synthèse, le fauvisme est enfin art de décor, mais de décor qui est expression et monumentalité (Dorival,Peintres XXes.,1957, p.58).
Prononc. et Orth.: [mɔnymɑ ̃tal], plur. masc. [-o]. att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1802 «qui concerne les monuments archéologiques» (Vivant Denon, Voyage dans la basse et la haute Égypte pendant les campagnes du général Bonaparte, p.172: manie monumentale des Égyptiens); 2. 1805 «qui a une grandeur majestueuse» (Chateaubr., Voyage au Mont blanc ds Œuvres complètes, éd. Paris, Pourrat, t.7, 1833, p.439: Le pin a quelque chose de monumental: ses branches ont le port de la pyramide); 3. 1813 «qui a les proportions d'un monument» statues monumentales (Gattel); 4. 1825 «de très grande dimension» (Brillat-Sav., Physiol. goût, p.371). Dér. de monument*; suff. -al*. Fréq. abs. littér.: 366. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 184, b) 531; xxes.: a) 728, b) 676. Bbg. Dub. Dér. 1962, p.38, 39 (s.v. monumentalité). _ Duch. Beauté 1960, p.130, 131.

monumental « relatif aux monuments »

Wiktionnaire

Adjectif

monumental \mɔ.ny.mɑ̃.tal\

  1. Relatif aux monuments.
    • Je n’ai jusqu’ici traité que de l’écriture hiéroglyphique monumentale, la plus connue parce que la plus ancienne et, bien sûr, la plus spectaculaire, mais celle-ci a au cours des siècles connu une évolution formelle qui l’a menée vers deux stades visuellement très différenciés : l’écriture hiératique et l’écriture démotique. — (Louis-Jean Calvet, Histoire de l’écriture, Plon, 1996, page 83)
  2. (Par extension) Qui a rapport, qui est propre aux monuments, qui est de la nature des monuments.
    • Et, remettant son épée dans le fourreau, il reprit sa monumentale immobilité. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  3. (Par extension) Qui est gigantesque, colossal.
    • La nuit est chaude. Vous remontez en flânant la Canebière et vous la quittez au boulevard Dugommier. Vous arrivez vite au bel escalier monumental, tout battant neuf, qui monte à la gare. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • En France particulièrement, deux grands géodésiens, le général François Perrier (1833-1888) et son fils le général Georges Perrier (mort en 1946), accomplirent les travaux monumentaux qui allaient aboutir à une rénovation complète de la géodésie française. — (Pierre Rousseau, La Terre, ma Patrie, collection Savoir, librairie Arthème Fayard, 1947, page 229)

Adjectif

monumental

  1. Monumental.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MONUMENTAL, ALE. adj.
Qui a rapport, qui est propre aux monuments, qui est de la nature des monuments. Architecture, sculpture monumentale. Style, caractère monumental. Fontaine monumentale. Il signifie, par extension, Qui est gigantesque, colossal. Statue monumentale. Fig. et fam., Son ignorance est monumentale.

Littré (1872-1877)

MONUMENTAL (mo-nu-man-tal, ta-l') adj.
  • Qui a rapport aux monuments. Une gare monumentale. Des édifices monumentaux.

    Fig. Il y a là [dans la vie de Chateaubriand] une destinée littéraire et plus que littéraire, une destinée vraiment historique et monumentale, à laquelle se rattache de loin aux yeux de la postérité toute une période accomplie, Sainte-Beuve, Chateaubr. et son groupe, t. I, p. 45.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « monumental »

Monument.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin monumentalis (« de monument ») → voir monument et -al.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin monumentalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « monumental »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
monumental mɔnymɑ̃tal

Citations contenant le mot « monumental »

  • Sculpture monumentale : un groupe de consommateurs, main en l'air, réclamant l'addition. De Roland Topor
  • Un ordinateur peut, en un clin d'oeil, commettre une erreur si monumentale qu'il faudrait des centaines de calculateurs travaillant pendant des mois pour commettre la même. De Merle Meacham
  • On a dressé des cathédrales, / Des flèches à toucher les étoiles, Dit des prières monumentales, / Qu'est- ce qu'on pouvait faire de mieux ? De Francis Cabrel / "Le chêne liège"
  • Une mosaïque de plus de 7 mètres de long de Zao Wou-Ki, estimée entre 1 et 2 millions d'euros, un bronze peint de Miro "la Caresse d'un oiseau", estimé entre 4 et 6 millions d'euros, un nu monumental en bronze de Rodin, estimé entre 500.000 et 700.000 euros seront parmi les clous de la vente. Le Soir, Des sculptures monumentales de Miro, Calder ou Rodin vendues à l'automne à Paris - Le Soir
  • «C’est un orgue monumental qui a traversé quatre cents ans d’histoire. Construit en 1621. Restauré et agrandi en 1784 par François-Henri Clicquot [de la famille de la veuve du même nom, ndlr], facteur d’orgue du roi. Et dont la partie interne a été modernisée en 1970 par la maison nantaise Beuchet-Debierre. Libération.fr, Cathédrale de Nantes : «Un orgue monumental qui a traversé quatre cents ans d’histoire» - Libération
  • Changement de décor! Pendant 57 ans, l'œuvre monumentale du sculpteur Calder trônait à La Colle-sur- Lou (Alpes-Maritimes), à l'entrée d'un village vacances famille (VVF), dédiée au tourisme social, sur la côte d'Azur. Des bambins en maillot de bain passaient sous ses ailes d'acier. Désormais, ce stabile géant - par opposition aux mobiles, œuvres plus connues de l'artiste américain, en acier peinte en noir, lourd de 800 kg, haute de 3,5 mètres - a quitté le sud. L'œuvre trône au rond-point des Champs-Elysées (VIIIe), en plein cœur de Paris, dans la cour de l'hôtel particulier de la maison de vente Artcurial. leparisien.fr, Un village vacances vend un Calder monumental aux enchères à Paris - Le Parisien
  • Lounès Matoub : artiste monumental et rebelle éternel DzVID, Lounès Matoub : artiste monumental et rebelle éternel

Traductions du mot « monumental »

Langue Traduction
Anglais monumental
Espagnol monumental
Italien monumentale
Allemand monumental
Chinois 巨大的
Arabe ضخمة
Portugais monumental
Russe монументальный
Japonais 記念碑的
Basque monumental
Corse monumentale
Source : Google Translate API

Synonymes de « monumental »

Source : synonymes de monumental sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « monumental »

Partager