La langue française

Générale

Sommaire

  • Définitions du mot générale
  • Étymologie de « générale »
  • Phonétique de « générale »
  • Évolution historique de l’usage du mot « générale »
  • Citations contenant le mot « générale »
  • Images d'illustration du mot « générale »
  • Traductions du mot « générale »
  • Synonymes de « générale »
  • Antonymes de « générale »

Définitions du mot « générale »

Wiktionnaire

Nom commun

générale \ʒe.ne.ʁal\ féminin (pour un homme on dit : général)

  1. (Désuet) Épouse d’un général.
    • Il y a quelque temps qu’il alla voir madame la générale de Donop , veuve du premier ministre de Hesse, dont le château est à deux lieues de chez moi. — (Voltaire, Œuvres complètes de Voltaire : Correspondance générale. 1823-25. 14 v)
    • Toute jeune encore, la générale avait réussi à trouver des protectrices très haut placées, grâce à son titre de princesse et à sa qualité de dernière représentante de sa maison ; grâce peut-être aussi à ses mérites personnels. — (Fiodor Dostoïevski, L’Idiot)
  2. (Militaire) (Rare) Femme ayant le grade de général.
    • Elles peuvent eſtre Generalles d’Armée. — (François Poullain de La Barre, De l’égalité des deux sexes, J. Du Puis, Paris, 1676, page 153)
    • La première femme à accéder au grade de générale en France a été nommée en 1981. — (Une femme nommée officier général 4 étoiles, dans Le Figaro, 25 juin 2014 [texte intégral])
    • La générale Isabelle Guion de Meritens, commandant la gendarmerie maritime française, est venue à Toulon faire reconnaître Joël Molera, dans le cadre d’une cérémonie officielle. — (Un ancien cadre du GIGN à la tête de la gendarmerie maritime de Méditerranée, dans Nice Matin, 10 septembre 2014 [texte intégral])
  3. (Militaire) Batterie de tambour par laquelle on donne l’alarme aux troupes, soit lorsque l’ennemi approche, soit à l’occasion d’un incendie ou d’une révolte.
    • Le jour commençait à paraître; la générale retentissait, battue dans toutes les sections de Paris; ce mouvement et ce bruit se répercutaient jusque dans la tour, et glaçaient le sang dans les veines de l'abbé de Firmont et de Cléry. — (Alexandre Dumas, La Comtesse de Charny, 6e partie, chap. 23, 1853)
    • En attendant l’exécution du complot, on ne parloit que de sonner le tocsin, de battre la générale, de tirer le canon d’alarme, de faire un nouveau carnage des prisonniers.— (Nicolas Toussaint Le Moyne des Essarts, Procès fameux extraits de l’Essai sur l’histoire générale des tribunaux des peuples tant anciens que modernes)
    • La loi du 3 prairial an III ordonnait que tout citoyen qui battrait la caisse sans un ordre par écrit de l’état-major-général ou de l’autorité civile, fût mis à l’instant en état d’arrestation pour six mois. Elle ordonnait encore que tout citoyen qui battrait la générale sans ces formalités, fût puni de mort. — (Edme-Théodore Bourg, dit Saint-Edme, Dictionnaire de la pénalité dans toutes les parties du monde connu: tableau historique, chronologique et descriptif des supplices, tortures, ou questions ordinaires et extraordinaires)
    • Un soir, les cloches sonnèrent le tocsin. Un pompier, muni de son clairon, allait à bicyclette de quartier en quartier, sonner la générale. J’en garderai tout ma vie, dans ma mémoire, la lugubre résonance. […] Puis sur les murs apparurent les affiches de la mobilisation générale. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 189.)
  4. (Théâtre) Substantivement, par ellipse, pour la répétition générale.
    • Les répétitions commencèrent à la satisfaction générale, l’auteur tremblant d’impatience avait déjà retenu sa place dans le train de Berlin pour assister à la générale, lorsqu’une maladie soudaine, puis la mort de Matkowsky, mirent une fin brutale à ce beau rêve. — (Robert Dumont, Le Theatre de Stefan Zweig)
    • Naguère événement mondain, la générale a désormais perdu de son aura mythique. — (Michel Pruner, La fabrique du théâtre)
  5. (Sport) Substantivement, par ellipse, pour une bagarre générale.
    • Une générale à l’ancienne réchauffait l’atmosphère tendue où même le public participait en envahissant le terrain. — (www.ladepeche.fr)
    • De quoi faire dégoupiller tout le monde! Et laisser la rencontre se terminer sur une générale d’un autre temps le long de la main courante. On ne vous fait donc pas un dessin pour vous expliquer que tout le monde y est allé de son petit coup, joueurs comme spectateurs... Du grand art ! — (www.centrepresseaveyron.fr)
  6. Substantivement, par ellipse, pour une tournée générale.
    • J’espère que tu mets une générale et que tu vas pas te contenter de boire ton ptit coup seul dans ton coin — (www.jeuxvideo.com)
    • Allé tavernier, r’mets une générale ou je tues le chien nom de dieu ! — (forum.accrobikeasso.com)

Forme d’adjectif

générale \ʒe.ne.ʁal\

  1. Féminin singulier de général.
    • Les troubles tout récents de Russie ont contribué à populariser l’idée de grève générale dans les milieux des professionnels de la politique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, page 215)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GÉNÉRAL, ALE. adj.
Qui est commun à tous les individus d'un genre, qui est applicable à un très grand nombre de personnes ou de choses. Assaut général. Concile général. Approbation générale. Consentement général. Désolation générale. La volonté générale. Travailler au bien général. L'intérêt général exige souvent le sacrifice des intérêts particuliers. Traitez quelque matière d'un intérêt plus général. Règlement général. Principes généraux. Maxime, règle générale. Employer un mot dans son acception la plus générale. Parler d'une manière générale, sans faire l'application de ce qu'on dit à une personne plutôt qu'à une autre. Article de loi rédigé en termes généraux. Il n'y a point de règle si générale qui n'ait son exception. Il se dit absolument comme nom masculin, en termes de Logique, des Faits, des principes généraux, par opposition aux Faits particuliers. On ne doit point conclure du particulier au général.

EN GÉNÉRAL, loc. adv. D'une manière générale. En général et en particulier. On peut dire en général que... Je parle en général. Il se dit quelquefois pour Ordinairement, communément. En général l'occasion perdue ne se retrouve pas. En France, c'est en général au mois de juillet que la température est la plus chaude. Parler, répondre en termes généraux, Parler répondre d'une manière vague et sans préciser. Il signifie aussi Qui a rapport à l'ensemble des services d'une organisation, d'une administration. Ferme générale. Intendance générale. Administration, direction générale. En termes militaires, Quartier général. Conseil général. Voyez CONSEIL. On dit dans un sens analogue, en parlant des Personnes, Fermiers généraux. Avocat général. Inspecteur général. Supérieur général. Conseiller général. Il s'emploie aussi comme nom pour désigner Celui qui commande en chef une armée ou des armées, un corps d'armée, une division, une brigade. Général en chef. Général de division. Général de brigade. Il se dit encore du Supérieur général d'un ordre religieux. Le général des Jésuites. Il s'emploie au féminin pour désigner la Femme d'un général. Madame la générale.

Littré (1872-1877)

GÉNÉRALE (jé-né-ra-l') s. f.
  • 1Batterie de tambour pour rassembler tout le monde, et, en particulier, pour donner l'alarme. Battre la générale.
  • 2La générale, la femme d'un général. Madame la générale.
  • 3La générale, se disait, dans les gardes suisses, de la première compagnie du régiment.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GÉNÉRALE. Ajoutez :
4Sonnerie de trompette pour rassembler tout le monde ; on sonne la générale, outre qu'on la bat.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

Générale, s. f. (Art milit.) on se sert de ce mot pour signifier une marche particuliere ou une certaine maniere de battre le tambour, par laquelle on avertit les troupes de se tenir prêtes à marcher ou à combattre. Voyez Tambour. Ainsi faire battre la générale, c’est faire battre le tambour pour que tout le monde prenne les armes. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « générale »

(XVIIe siècle) Dérivé de général avec le suffixe -e.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « générale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
générale ʒeneral

Évolution historique de l’usage du mot « générale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « générale »

  • Le grand général (et on peut en dire presque autant du grand politique) est celui qui réussit et non celui qui aurait dû réussir. Ernest Renan, Discours et conférences, Réponse au discours de réception de Ferdinand de Lesseps, à l'Académie française, 23 avril 1884 , Lévy
  • Un général sans soldats est-il dangereux ? Boris Vian, Textes et Chansons, Julliard
  • Le courage du soldat dépend de la prudence du général. Publius Syrus, Sentences, 210
  • N'est pas un bon soldat celui qui ne songe pas à devenir général. Aleksandr F. Pogosski,

Images d'illustration du mot « générale »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « générale »

Langue Traduction
Anglais general
Espagnol general
Italien generale
Allemand allgemeines
Chinois 一般
Arabe عامة
Portugais geral
Russe общее
Japonais 一般的な
Basque general
Corse ginirali
Source : Google Translate API

Synonymes de « générale »

Source : synonymes de générale sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « générale »

Partager