La langue française

Particulier, particulière

Sommaire

  • Définitions du mot particulier, particulière
  • Étymologie de « particulier »
  • Phonétique de « particulier »
  • Citations contenant le mot « particulier »
  • Images d'illustration du mot « particulier »
  • Traductions du mot « particulier »
  • Synonymes de « particulier »
  • Antonymes de « particulier »

Définitions du mot particulier, particulière

Trésor de la Langue Française informatisé

PARTICULIER, -IÈRE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − Particulier (à qqn/qqc).Qui appartient en propre, d'une manière exclusive (à quelqu'un, à quelque chose ou à un ensemble de personnes ou de choses). Synon. personnel, propre.Marques particulières: tatoué au sein gauche d'une ancre et, au poignet droit, d'un bracelet avec un poisson (Loti, Mon frère Yves, 1883, p.2).L'arbre (...) se fait à lui-même son fond, sa terre, quelque chose comme son milieu biologique particulier, le plus adapté aux conditions de sa vie (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p.11).Fini Richard II. Chaque personnage parle d'une façon qui lui est particulière; sa voix ne se confond jamais avec celle d'autrui; il n'y a pas cette uniformité de ton dans le dialogue qui fait qu'un personnage de Corneille parle à peu près comme un autre personnage de Corneille (Green, Journal, 1944, p.169).
SYNT. Accent, caractère, dénomination, destinée, goût, nom, odeur, qualité, saveur, signe, style, trait, type particulier/particulière à qqn ou à qqc.; pierre particulière à une région; costume, dialecte particulier à une région.
B. − Qui est à part. Synon. singulier.Il y a en lui, sous ces caractères de l'humanité, un être particulier, une créature, un moi (P. Leroux, Humanité, 1840, p.282).On constate naïvement (...) que les singuliers sont innombrables. Tant de personnes particulières; chacune capitale pour soi, nulle ou négligeable au regard de presque toutes les autres (Valéry, Variété II, 1929, p.29):
1. Il semble d'abord que ce soit [un bon fétiche] une sculpture saisissante, mais encore faut-il qu'elle le demeure lorsque le style auquel elle appartient nous est devenu familier. Elle est donc une oeuvre particulière, qui s'oppose aux sculptures de série. Malraux, Voix sil., 1951, p.570.
1. Qui ne concerne qu'une personne ou qu'une chose (ou un petit groupe de personnes ou de choses). Synon. spécial, spécifique.L'intérêt particulier doit céder à l'intérêt général (Ac.). On a joint à la carte du grand océan équatorial, des cartes particulières de certaines portions de côtes (Voy. La Pérouse, t.1, 1797, p.144).La mission du général de Castelnau fut définie par l'Instruction particulière no32 du 19 septembre (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.436).Des vérités universelles, et non des détails d'ordre particulier (Giraudoux, Intermezzo, 1933, iii, 5, p.197).V. centre ex. 14.
SYNT. Accord, aspect, cas, compte, convention, étude, examen, faveur, juridiction, permission, point, raison, régime, règle, statut, vérité particulier/particulière; avantages, dispositions, modalités, volontés particuliers/particulières; sans précautions particulières; mériter une mention particulière.
Jugement* particulier.
2. En partic. Synon. privé.
a) Réservé à une personne ou à un petit groupe de personnes. Appartement, chambre, domicile, entrée, hôtel, loge, maison, salon, table, tribune particulier/particulière. Une longue allée nous conduit entre des coteaux et la gare. À droite, à gauche, des jardins particuliers (Michelet, Journal, 1835, p.180):
2. Toute la gloire Rezeau, si pénible aux Kervazec (dont la chapelle particulière ne bénéficie pas de la même faveur), reposait sur ce droit d'entendre la messe à domicile... H. Bazin, Vipère, 1948, p.97.
Cabinet* particulier.
b) Qui ne se fait, qui n'a lieu qu'entre deux personnes ou un petit groupe de personnes. Audience particulière, entretien particulier. On a tiré toute la nuit force pétards, et les banquets particuliers d'imprimeurs, de libraires et de leurs ouvriers ont complété cette réjouissance (Delécluze, Journal, 1827, p.440).Il vous procurait (...) des invitations pour les soirées particulières (Murger, Scènes vie boh., 1851, p.182):
3. Les hommes de la famille vont arriver, ce soir (...). Je veux les voir tous réunis: je me sens plus fort contre tous que dans les conversations particulières. Mauriac, Noeud vip., 1932, p.57.
Leçon* particulière.
c) Qui est relatif à un simple citoyen, ou un personnage public en tant que simple citoyen. Synon. personnel.Collection, correspondance, dépense, dette, fortune particulière. Déjà les chapelles montaient. M. d'Argentré, évêque, voulait y consacrer sa fortune particulière (Michelet, Journal, 1835, p.207).À ces affaires générales étaient mêlées, comme dans toutes les ambassades, des transactions particulières (Chateaubr., Mém., t.3, 1848, p.95):
4. J'ai eu (...) un reproche amical du ministre de l'Intérieur (...) qui ne parlait apparemment point en son nom particulier... Aragon, Beaux quart., 1936, p.269.
d) [En parlant d'une pers. ou d'un ensemble de pers.] Attaché au service d'une seule personne, à son service personnel. Conseiller, médecin particulier. Rapports que M. de Beausobre fera faire sur mon fils par sa police particulière (Stendhal, L. Leuwen, t.3, 1836, p.268).Le sultan eût-il volontiers distrait pour nous, de son sérail particulier, deux femmes qui nous eussent accompagnés au cours de ces longues étapes? (Gide, Ainsi soit-il, 1951, p.1222):
5. ... après avoir été l'une des vingt dactylos de l'usine d'aviation, puis la secrétaire de M. Martin, ingénieur, elle était devenue la secrétaire particulière du grand patron. Triolet, Prem. accroc, 1945, p.9.
3. Spécialement
a) ADMIN., vx. [Dans une hiérarchie] Dont la compétence administrative est peu étendue. Il doit y avoir (...) plusieurs conseils, suivant l'étendue de chaque colonie, c'est-à-dire, un conseil général et plusieurs conseils particuliers (Baudry des Loz., Voy. Louisiane, 1802, p.292).Receveur particulier de Vesoul (Goncourt, Journal, 1860, p.752).
b) DR. Qui ne porte que sur une chose déterminée. Don, legs particulier; légataire à (titre) particulier. La société particulière est celle qui ne s'applique qu'à certaines choses déterminées, ou à leur usage, ou aux fruits à en percevoir (Code civil, 1804, art. 1841, p.333).
c) LOG. ,,Est particulière la proposition qui concerne quelques individus (indéterminés) d'une classe, ou même un seul, s'il n'est pas déterminé`` (Lal. 1968).
d) PHILOS. ,,Volonté particulière se dit d'une Volonté qui interviendrait pour modifier le déterminisme des lois de la nature. Selon Malebranche, il n'y a pas de place dans la nature pour les volontés particulières`` (Ac. 1935).
4. Vieilli. Intime. Ami particulier. Mon frère avoit évité de me laisser apercevoir le fond de son ame; mais, en nous occupant d'une douleur qui nous étoit commune, il ne put résister à me confier ses chagrins particuliers (Fiévée, Dot Suzette, 1798, p.23).Ce qu'aimait par goût (...) [Marie-Antoinette], c'était une vie douce (...) au sein d'une société aussi particulière et aussi familière qu'il était possible à la Cour (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t.4, 1851, p.294):
6. J'ai eu lieu de m'applaudir, pendant cette dernière partie de ma route, de l'événement fâcheux qui en avait marqué l'autre, puisque cette circonstance m'a mis en relation plus particulière avec un très-aimable compagnon de voyage. Jouy, Hermite, t.4, 1813, p.24.
C. − Qui sort nettement de l'ordinaire. Synon. spécial; anton. habituel, normal.Je revis le texte si particulier de cette offre d'emploi: «Personne jeune... bonne éducation... Célibataire... Envoyer photographie» (Duhamel, Confess. min., 1920, p.127).V. automobiliste ex. 2:
7. Nous savions bien quel artiste très particulier est Huysmans, à la fois trivial et raffiné, introduisant volontiers un mot cru dans une pensée délicate, grand fouilleur de bouquins où l'on découvre des bizarreries, et n'hésitant jamais à choquer, pourvu qu'il étonne. Coppée, Bonne souffr., 1898, p.166.
SYNT. Action, aventure, beauté, besoin, cas, charme, circonstance, condition, difficulté, espèce, état, façon, fait, forme, histoire, genre, idée, manière, opinion, phénomène, physionomie, précaution, propriété, problème, rôle, sensation, sentiment, signification, situation, système, technique, valeur (tout/e) particulier/particulière.
Amitié particulière. Amitié tendre entre personnes du même sexe. V. amitié ex. 97 et 100.
En partic. Qui a des qualités hors du commun. Synon. exceptionnel, remarquable.Chasse exigeant une souplesse particulière et une agilité peu commune (Pergaud, De Goupil, 1910, p.108).Ses préparatifs de sortie furent un peu plus longs qu'il n'avait pensé. Il y apportait une minutie particulière. Jamais il n'avait vérifié avec tant de soin le bon ordre de ses effets (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.211).
SYNT. Application, aptitude, attention, compétence, effort, estime, faculté, importance, intérêt, mérite, plaisir, qualité, soin (tout/e) particulier/particulière; ne pas avoir de sympathie particulière pour qqn ou qqc.
D. − Le plus souvent vieilli. Détaillé, circonstancié. Il m'a fait un détail particulier de toute cette affaire (Ac.). Il m'en a dit les circonstances les plus particulières (Ac.). Dans la crainte de vous ennuyer par des détails plus particuliers, je me contenterai de vous dire que je passai ma seconde année vers les sources du Yadkin (Crèvecoeur, Voyage, t.2, 1801, p.242).Je n'ai jamais cru que la grandeur d'un ensemble, l'ampleur d'une synthèse pussent dispenser de la vue aiguë et infiniment particulière du détail (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.xvii).
II. − Substantif
A. − Individu.
1. [P. oppos. à une collectivité, à l'État] Personne privée. Contrat entre particuliers; loger chez un particulier. Les constructions de l'État ou des particuliers s'élèvent sans le moindre souci des exigences les plus simples du sentiment de la forme (Valéry, Variété III, 1936, p.269).J'y apprécie [dans mon hôtel] si vivement l'atmosphère d'un poste de commandement que j'irais volontiers jusqu'à prétendre que le téléphone y fonctionne aussi bien que chez les particuliers (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.242).V. collectivité ex. 6.
2. [P. oppos. à une pers. publique, à une personnalité] Simple particulier ou, vieilli, particulier. Simple citoyen. Une impératrice ne peut pas aller où va une particulière (Napoléon Ier, Lettres Joséph., 1807, p.139).Le Nazaréen, âgé de trente ans environ, simple particulier, sans autorité visible, nullement conducteur de nation (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.3, 1862, p.247):
8. ... si lui-même comme simple particulier sent toute la gravité des événements de là-bas, il évite, comme homme politique, de s'en grossir l'importance. Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.153.
3. Fam., vieilli, souvent péj. Personne quelconque. Synon. individu.Un drôle de particulier. Une de ces particulières d'une vertu rigide avec les messieurs du dimanche, lorsqu'elles ont un homme de semaine qui les met sur le flanc, du lundi au samedi (Zola, Pot-Bouille, 1882, p.174).−Je demande l'égalité des tableaux, −fit Koukou, imperturbable. −Que ce particulier est insupportable, −maugréa le comte (Benoit, Atlant., 1919, p.199):
9. ... le petit homme aperçut, écrit dans le chapeau de son voisin: Bouvard; pendant que celui-ci distinguait aisément dans la casquette du particulier en redingote le mot: Pécuchet. Flaub., Bouvard, t.1, 1880, p.2.
4. [Avec un poss.] Pop., vieilli, rare au masc. Amant(e), époux/épouse. Elle a un amant (...). Faut-il qu'elle ait du vice! Ah! si je trouvais son particulier, comme je te le jetterais dehors! (Zola, Pot-Bouille, 1882, p.255).Toutes les tables sont prises (...) quand entre dans la salle Céard avec sa particulière (Goncourt, Journal, 1888, p.802).Ma particulière me dérangera pas... Je suis sûr qu'elle sait même pas où que je gîte (Morand, Pt théâtre, Matr. d'Éphèse, 1942, i, 7, p.14).
B. − [Le mot désigne une chose]
1. Au masc. sing. à valeur de neutre. Anton. général, universel.
a) Ce qui ne concerne qu'une personne ou qu'une chose (ou un petit groupe de personnes ou de choses). Aller, s'élever, procéder du particulier au général, à l'universel. Il ne faut jamais conclure du particulier au général (Ac.). Ainsi s'émouvait-il, non sur Thérèse, mais confusément sur tous les êtres, car ces belles et tristes impressions entraînent l'individu hors du particulier, sur les vagues de la vie universelle (Barrès, Appel soldat, 1900, p.480).L'emploi d'un langage intelligible (...) ne s'élaborera que par l'établissement entre les êtres d'une sorte de neutralité de la vie sensible, trop solidaire du particulier (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p.28).V. général1ex. 5:
10. ... s'il est vrai qu'il n'y a point de science du particulier, il n'y a pas d'action ni de production qui ne soit, au contraire, essentiellement particulière, et il n'y a point de sensation qui subsiste dans l'universel. Le réel refuse l'ordre et l'unité que la pensée veut lui infliger. Valéry, Variété IV, 1938, p.247.
b) Le plus souvent vieilli. Détail (v. ce mot II A). On m'a parlé en gros de l'affaire, on ne m'en a pas dit le particulier (Ac.1835, 1878).Une de ses amies (...) ayant pris (...) Jacques pour amant, avait eu l'indiscrétion inusitée de venir le conter à la jeune fille: peu à peu elle avait fini par lui décrire tout le particulier de cette liaison (Toulet, Nane, 1905, p.55).Un lever de rideau probablement insignifiant dont le titre me sembla opaque parce qu'il contenait tout le particulier d'une action que j'ignorais (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p.442).
2. Vx ou littér., loc. adv.
a) Dans le particulier, dans mon, ton... particulier. Dans l'intimité, dans la vie quotidienne. Il est aimable dans le particulier (Ac.). On ne voit le roi [Louis XV] que très-peu (...). Il vit dans son particulier et tout à ce que nous savons (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.8, 1864, p.325).Il me fâche qu'on parle correctement dans le particulier. Il faut laisser cela aux conférenciers (A. France, Vie fleur, 1922, p.551):
11. ... Napoléon III avait sauvé l'ordre. C'est d'ailleurs l'opinion que j'ai entendu exprimer dans le particulier par la plupart des Républicains qui déclamaient publiquement contre l'Empereur. Barrès, Cahiers, t.1, 1896, p.7.
b) En mon, ton... particulier. En ce qui me, te... concerne. En mon particulier, je suis d'avis qu'il a bien fait (Ac. 1835, 1878). J'ai une trop saine opinion du peu que nous valons tous, pour faire de soi le moindre cas. D'ailleurs en mon particulier, je ne m'adore ni ne me révère (Sand, Corresp., t.1, 1832, p.238).On (...) applaudissait des vérités abstraites bien exprimées; (...) nul ne se les appliquait en son particulier (Vogüé, Morts, 1899, p.368).
Être en son particulier, ,,Être retiré dans sa chambre, dans son cabinet`` (Ac. 1835, 1878).
Vivre en son particulier, se mettre en son particulier, ,,Faire ordinaire chez soi. Il vivait en pension, il s'est mis dans son particulier. Il vivait avec un de ses amis; il vit aujourd'hui en son particulier`` (Ac. 1835, 1878).
III. − En particulier,loc. adv. [La loc. adv. porte sur un syntagme ou sur une prop.] Synon. particulièrement.
A. − À part, en présence d'un très petit groupe de personnes. Synon. dans l'intimité, seul à seul; anton. en public.Parler à qqn en particulier; voir qqn en particulier; dire qqc. à qqn en particulier. Je soupais en particulier avec Sara dans notre chambre (Restif de La Bret., M. Nicolas, 1796, p.214).Il y a là deux messieurs, dont voici les cartes, qui demandent à s'entretenir avec monsieur en particulier (Feydeau, Dame Maxim's, 1914, i, 21, p.23).V. excellent ex. 4.
Rem. Vieilli, sauf avec les verbes signifiant «dire, parler».
B. − D'un point de vue restreint qui ne concerne qu'une personne ou qu'une chose (ou qu'un petit groupe de personnes ou de choses). Anton. en général.Obliger les individus (...) à déclarer leur assentiment en faveur d'un culte en particulier (Constant, Princ. pol., 1815, p.128).Devrait-on dire (...) que les lois de la nature sont contingentes, bien que chaque loi, prise en particulier, puisse être qualifiée de contingente? (H. Poincaré, Valeur sc., 1905, p.251):
12. Les amis qui m'entourent ici ont été parfaits (...). Je voudrais, à chacun d'entre eux (...) dédier en particulier mon Thésée, en marque de ma reconnaissance. Gide, Journal, 1944, p.270.
C. − Entre autres, notamment. Synon. spécialement, surtout; anton. en général.Les logiciens, et Kant en particulier, ont insisté sur la distinction entre la matière et la forme de nos connaissances (Cournot, Fond. connaiss., 1851, p.2).Cette femme avait été toujours si «distante» (...) vis-à-vis de tout le monde en général et de moi en particulier. Je n'avais jamais existé pour elle (G. Leroux, Parfum, 1908, p.90):
13. Mauvais maître (...) qui ne pense pas qu'être chef c'est commander à une famille agrandie, à l'exemple des anciens eux-mêmes, les Grecs en particulier qui, doux à leurs esclaves, appelaient ce régime patriarcal: gouvernement de père. Pesquidoux, Livre raison, 1928, p.266.
Rem. Dans le dict. TLF, en particulier lie un sens 2 à un sens 1 si le sens 2 ne diffère du sens 1 que par un (ou plusieurs) sème(s) spécifique(s) supplémentaire(s); lorsque la restriction conduit à une accept. techn., spéc. est préféré à en partic. (d'apr. Pour un nouveau cahier des normes, III, 3, Institut de la langue française, 1979).
Prononc. et Orth.: [paʀtikylje], fém. [-jε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: particulier, -ere; dep. 1740: -lier, -ère. Étymol. et Hist.I. A. Qui se limite à un élément, une partie, un détail ca 1265 sciences particuleres (Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, II, 2, p.176); 1269-78 (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 17481: Et useront de leur poissances [li cors celestre] Par necessaires influances Seur les particulieres choses Qui sunt es elemenz ancloses); id. li san particulier «les cinq sens» p.oppos. à li san conmun [plur.] «le sens commun» [sensorium commune] qui fait la synthèse des données des divers organes sensoriels, v. aussi note de l'éditeur, t.3, p.173 (Id., ibid., 13280); 1314 (Chirurgie de Mondeville, éd. A. Bos, 1824: la cure particulier et propre; 1950: les purgacïons universerseilz et particuliers); 1580 (Montaigne, Essais, II, 1, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.334: autant d'actions, autant faut il de jugemens particuliers); spéc. a) ca 1360 en particulier loc. adv. «par clause expresse» (Miracles de N.-D., éd. G. Paris et U. Robert, XIX, 129); b) av. 1473 subst. «ce qui n'est pas général, détail» (Jean Jouvenel des Ursins, Hist. de Charles VI, éd. Denys Godefroy, 1653, p.248); 1633 (Corneille, Examen de ,,La Veuve`` ds OEuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t.1, p.395: Elle [la Veuve] a ce même défaut dans le particulier de la durée de chaque acte); 1652, juin «détail» (Pascal, Lettre à la reine de Suède ds OEuvres, éd. J. Chevalier, p.502: Je n'importunerai pas... votre Majesté du particulier de ce qui compose cette machine [arithmétique]). B. Qui ne concerne qu'un individu, fin xiiie-déb. xives. (Gloss. Bibl. Bruxelles 9543 ds T.-L.); [relig. jugement particulier (Commynes, VI, conclus. ds Littré, v. éd. J. Calmette, VI, XII, t.2, p.341, note: il s'agit d'une interpolation ultérieure] 1570, 10 sept. interests particuliers (Montaigne, Lettre à M. de Foix ds OEuvres, éd. A. Thibaudet et M. Rat, p.1367); 1580 profit particulier (Id., Essais, I, XXXIX, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.237); 1671 «qui est exclusivement réservé à un groupe, une personne» (Pomey: Les Juifs ont dans les villes où ils habitent un lieu particulier); 1683 «id. à une activité» (Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche ds OEuvres, éd. B. Velat et Y. Champailler, p.121); spéc. a) 1538 en particulier loc. adv. «séparément des autres, dans le privé» (Est., s.v. privatim); 1671 parler en particulier (Pomey); b) 1580 subst. (Montaigne, Essais, I, XXXIX, p.237: nous ne sommes pas nez pour nostre particulier, ains pour le publicq); 1655 dans le particulier «dans l'intimité» (Molière, L'Étourdi, III, 2); 1656-57 en vostre particulier «chez vous» (Pascal, Provinciales, lettre 6eds OEuvres, éd. J. Chevalier, p.717). C. Qui se distingue des autres individus ou autres éléments de même nature 1. ca 1265 (Brunet Latin, op. cit., II, XXXI, p.201); 1671 (Pomey: Je n'ai rien de particulier en ma manière de vivre); 2. 1549 p.ext. «singulier, bizarre» (Est.); 3. 1666 «hors du commun, exceptionnel» d'une personne (Molière, Médecin malgré lui, I, 5); 1671 (Pomey: Il a une particulière passion pour cela). D. Qui est la propriété, l'apanage d'un individu 1314 (Chirurgie de Mondeville, éd. A. Bos, 1952: la maniere particuliere et la ruille d'ouvrer des cyrurgiens); 1537 (Boutillier, Somme rur., fol. 19d ds Gdf. Compl.: en leur nom particulier ou au nom d'autruy); ca 1590 (Montaigne, Essais, I, XIII, p.48: chasque cité a sa civilité particulière); subst. a) 1563 pour mon particulier «en ce qui me concerne, quant à moi» (Estienne, Conformité, ch. 2, p.94 ds Hug.); b) 1636 an son particulier «en propriété personnelle» (Monet). E. À l'écart des autres, tourné vers soi-même 1. fin xives. «égoïste» (Eustache Deschamps, OEuvres, I, 230, 11 ds T.-L.); 2. ca 1590 «replié sur soi-même, se tenant à part» (Montaigne, Essais, I, XXVI, p.176). II. Subst. A. masc. fin xves. [ms.] «personne privée, citoyen» (Journal de Jean de Roye, éd. B. de Mandrot, t.1, p.38); 1559 (Amyot, trad. Plutarque, Hommes illustres, Solon, § 34 ds OEuvres, éd. G. Walter, t.1, p.194); 1690 «un certain homme, quidam» (Fur.). B. 1607 particulière dame «maîtresse» (H. d'Urfé, L'Astrée, 1repart., XII, éd. H. Vaganay, t.1, p.460); 1649 particulière «prostituée» (Le Tableau du tyran Mazarin d'apr. Larchey, Dict. hist. arg., 1878). Empr. au lat. particularis (rare av. la basse époque) propr. «se rapportant à une part; partiel, particulier»; -er s'est très tôt confondu avec -ier*, Nyrop t.3, § 212. Fréq. abs. littér.: 12661. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 24842, b) 12995; xxes.: a) 12107, b) 18404. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p.13. _ Quem. DDL t.18.

Wiktionnaire

Adjectif

particulier \paʁ.ti.ky.lje\

  1. Qui présente une caractéristique spéciale, qui appartient, proprement et singulièrement, à certaines personnes ou à certaines choses; qui n’est point commun à d’autres personnes, à d’autres choses de même espèce.
    • On emploie quelquefois d'autres grains ; ainsi la bière de Louvain, en Belgique, doit son goût particulier à l'avoine ; mais l'orge est le plus généralement préférée à cause de son prix peu élevé. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 138)
    • D'ailleurs, ce qui est particulier à la politique de l’histoire sainte, c'est que, chaque fois qu'un personnage marquant fait quelque chose de mal, c'est toujours le pauvre peuple qui écope. — (Émile Thirion, La Politique au village, p. 131, Fischbacher, 1896)
    • L'amour que le poète se plaît à chanter, revêt alors une particulière authenticité à laquelle l'auditeur ne saurait rester indifférent : le jeu grâce auquel cet amour s’exprime, le fait valoir en tant que sentiment et vie, […]. — (Robert Guiette, « D'une poésie formelle, note II », en préambule de Forme et senefiance : Études médiévales recueillies par J. Dufournet, M. De Grève & H. Braet, Genève : Librairie Droz, 1978, page 13)
  2. Par opposition à « général ».
    • L’intérêt particulier doit céder à l’intérêt général.
    • La volonté générale doit l’emporter sur les volontés particulières.
    • Il faut séparer la question particulière de la question générale.
    • Ce mot se prend tantôt dans un sens général, tantôt dans un sens particulier.
  3. Par opposition à « public ».
    • Enfin, il faut ajouter qu'à la grande inquiétude de Richelieu et de Luynes, Louis XIII avait accordé une audience particulière à sa prisonnière, la duchesse d'Angoulême, et que cette audience avait duré près d'une heure. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Là, au croisement de son chemin particulier et de la grand-route, il avait accroché une boîte aux lettres à un arbre. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IV, Gallimard, 1937)
    • Beaucoup de fortunes particulières se sont faites aux dépens du bien public.
  4. Qui est séparé, distinct d’une autre chose de même nature, à part.
    • Il a une habitation particulière.
    • On lui a donné une chambre particulière.
    • Il mange à une table particulière.
    • Cabinet particulier, petite salle d’un restaurant, destinée à un ou plusieurs clients qui désirent ne pas prendre leur repas dans la salle commune.
  5. Qui est singulier, extraordinaire, peu commun.
    • Le cas est fort particulier.
    • Je vais vous apprendre une aventure très particulière.
    • Il a un talent particulier, tout particulier.
    • Un esprit particulier.
    • Des opinions particulières.
    • Des enfants élevés avec un soin particulier.
    • Cette affaire exige une attention particulière.
    • J’ai pour lui une affection toute particulière.
    • J’en fais un cas tout particulier.
  6. (Vieilli) Qui est particularisé, détaillé, circonstancié.
    • Il m’a fait un détail particulier de toute cette affaire.
    • Il m’en a dit les circonstances les plus particulières.

Nom commun

particulier \paʁ.ti.ky.lje\ masculin (pour une femme on dit : particulière)

  1. Individu, par opposition à une personne morale ou publique, ou d’un rang très élevé.
    • À mesure qu’augmentait les émissions de papier-monnaie, s’accentuait la dépréciation du mark, et de plus en plus les particuliers s’efforçaient, quand ils recevaient de billets, de les échanger aussitôt contre des marchandises. — (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p.93)
    • On ne doit pas préférer l’intérêt d’un particulier à l’intérêt de toute une nation.
    • Il y a des choses qu’un particulier peut se permettre, mais qui ne conviennent pas à une personne publique.
  2. (Vieilli) Un inconnu.
    • Un particulier s’approcha de nous.
    • Que nous veut ce particulier ?
    • Voilà un drôle de particulier.
    • Plus loin, il est question d'un particulier, arrêté pour avoir assassiné une religieuse d’Évreux. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
  3. Par opposition au général.
    • Il ne faut jamais conclure du particulier au général.
  4. (Désuet) Conscience personnelle ; for intérieur.
    • En mon particulier, Monseigneur, je dois avouer à Votre Altesse Électorale que devant traiter de la vérité de la Religion chrétienne, je considère Votre Altesse non comme un Héros, mais comme un Chrétien — (Jacques Abbadie, « Épitre dédicatoire » du Traité de la vérité de la religion chrétienne, où l'on établit la Religion Chrétienne par ses propres caractères, tome 1, 1684, La Haye : chez Jean Neaulme, 1771)

Nom commun

particulière \paʁ.ti.ky.ljɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : particulier)

  1. Simple individu de sexe féminin.

Forme d’adjectif

particulière \paʁ.ti.ky.ljɛʁ\ féminin

  1. Féminin singulier de l’adjectif particulier.
    • Cette émergence, notons-le, oblige simultanément à désargumenter le stylistique, dans la mesure où on sort une pratique particulière et constitutive du discours rhétorique hors de sa portée pragmatique essentielle, la persuasion. — (revue Hermès, n° 15 : Argumentation et rhétorique, 1995, page 121)

Nom commun

particulière \paʁ.ti.ky.ljɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : particulier)

  1. Simple individu de sexe féminin.

Forme d’adjectif

particulière \paʁ.ti.ky.ljɛʁ\ féminin

  1. Féminin singulier de l’adjectif particulier.
    • Cette émergence, notons-le, oblige simultanément à désargumenter le stylistique, dans la mesure où on sort une pratique particulière et constitutive du discours rhétorique hors de sa portée pragmatique essentielle, la persuasion. — (revue Hermès, n° 15 : Argumentation et rhétorique, 1995, page 121)

Nom commun

particulière \paʁ.ti.ky.ljɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : particulier)

  1. Simple individu de sexe féminin.

Forme d’adjectif

particulière \paʁ.ti.ky.ljɛʁ\ féminin

  1. Féminin singulier de l’adjectif particulier.
    • Cette émergence, notons-le, oblige simultanément à désargumenter le stylistique, dans la mesure où on sort une pratique particulière et constitutive du discours rhétorique hors de sa portée pragmatique essentielle, la persuasion. — (revue Hermès, n° 15 : Argumentation et rhétorique, 1995, page 121)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARTICULIER, IÈRE. adj.
Qui appartient; proprement et singulièrement, à certaines personnes ou à certaines choses; qui n'est point commun à d'autres personnes, à d'autres choses de même espèce. Une raison particulière. Un motif particulier. Une considération particulière. Avoir une dévotion particulière à la Vierge. Amitiés particulières. Cela est particulier à ce climat, à ce pays, à ce peuple, à cette profession. Cela ne vous est pas particulier. Cette plante a une vertu particulière. Il s'emploie souvent par opposition à Général. L'intérêt particulier doit céder à l'intérêt général. La volonté générale doit l'emporter sur les volontés particulières. Il faut séparer la question particulière de la question générale. Ce mot se prend tantôt dans un sens général, tantôt dans un sens particulier. Substantivement, Il ne faut jamais conclure du particulier au général. En termes de Philosophie, Volonté particulière se dit d'une Volonté qui interviendrait pour modifier le déterminisme des lois de la nature. Selon Malebranche, il n'y a pas de place dans la nature pour des volontés particulières.

PARTICULIER s'emploie aussi par opposition à Public. Secrétaire particulier. Audience particulière. Beaucoup de fortunes particulières se sont faites aux dépens de la fortune publique. Il signifie en outre Qui est séparé, distinct d'une autre chose de même nature. Il a une habitation particulière. On lui a donné une chambre particulière. Il mange à une table particulière. Cabinet particulier, Petite salle d'un restaurant, destinée à un ou plusieurs clients qui désirent ne pas prendre leur repas dans la salle commune.

PARTICULIER signifie aussi Qui est singulier, extraordinaire, peu commun. Le cas est fort particulier. Je vais vous apprendre une aventure très particulière. Il a un talent particulier, tout particulier. Un esprit particulier. Des opinions particulières. Des enfants élevés avec un soin particulier. Cette affaire exige une attention particulière. J'ai pour lui une affection particulière. J'en fais un cas tout particulier. Il signifie encore Qui est particularisé, détaillé, circonstancié. Il m'a fait un détail particulier de toute cette affaire. Il m'en a dit les circonstances les plus particulières.

PARTICULIER s'emploie aussi comme nom et désigne une Personne privée, par opposition, soit à Une société, soit à Une personne publique ou d'un rang très élevé. On ne doit pas préférer l'intérêt d'un particulier à l'intérêt de toute une nation. Il y a des choses qu'un particulier peut se permettre, mais qui ne conviennent pas à une personne publique. De pareilles dépenses conviennent à un prince et ne conviennent point à un particulier, à un simple particulier, à des particuliers. Cela est bon entre particuliers. Pop., Un particulier, Un homme, un inconnu. Un particulier s'approcha de nous. Que nous veut ce particulier? Voilà un drôle de particulier.

EN PARTICULIER, loc. adv. À part, séparément des autres. En général et en particulier. J'ai un mot à vous dire en particulier.

DANS LE PARTICULIER, loc. adv. Dans l'intimité, dans les rapports quotidiens. Il est aimable dans le particulier.

Littré (1872-1877)

PARTICULIER (par-ti-ku-lié, liè-r') adj.
  • 1Qui appartient en propre et singulièrement à certaines personnes ou à certaines choses. La sotte vanité nous est particulière, La Fontaine, Fabl. VIII, 15. Madelon : Les madrigaux sont agréables, quand ils sont bien tournés. - Mascarille : C'est mon talent particulier, Molière, Préc. 10. Jésus-Christ nous enseigne cette excellente pratique, de marcher dans les voies de Dieu sous la conduite particulière de ses serviteurs qui exercent son autorité dans son Église, Bossuet, Mar.-Thér. Son caractère particulier était de concilier les intérêts opposés, Bossuet, Anne de Gonz. Un auteur moderne prouve ordinairement que les anciens nous sont inférieurs en deux manières, par raison et par exemple : il tire la raison de son goût particulier, et l'exemple de ses ouvrages, La Bruyère, I. Mme de Montespan, belle et avec ce tour d'esprit alors, dit-on, particulier aux Rochechouart, était haute, capricieuse, dominée par une humeur qui n'épargnait pas même le roi, Duclos, Œuv. t. v, p. 180.

    Maître particulier, se dit, par opposition à professeur dans un établissement public, d'un maître qui donne des leçons privées.

    Leçons particulières ou répétitions, leçons données à un ou plusieurs élèves par un maître en dehors de la classe.

    Par opposition à général. Sacrifier l'intérêt particulier à l'intérêt général. Je n'eus pas dessein pour cela de tâcher d'apprendre toutes ces sciences particulières qu'on nomme communément mathématiques, Descartes, Méth. II, 11. Il [Jésus-Christ] a conquis par son sang, et rassemblé par sa foi, et policé par son Évangile un peuple particulier, recueilli de tous les autres peuples du monde, Bossuet, Sermons, Devoirs des rois, préambule. Ceux qui, pour leurs intérêts particuliers… semblent vouloir irriter le saint-siége contre un royaume [la France]…, Bossuet, Mar.-Thér. Les nations qui ont abandonné le Dieu universel pour tant de fantômes de dieux particuliers, Voltaire, Philos. Hist. établ. christ. XXVI. Je ne connais point, après la Saint-Barthélemy et les autres excès commis par tout un peuple, une aventure particulière plus effrayante [que la condamnation de Calas], Voltaire, Lett. d'Argental, 17 avr. 1762.

    Terme de logique. Proposition particulière, celle qui ne s'applique qu'à quelques individus et non à tous ceux de la même espèce. Quelques hommes sont savants. Quelques roses sont blanches.

    Par opposition à public. Il aime mieux être reçu en audience particulière qu'en audience publique. Le pape saint Grégoire a donné…cet éloge singulier à la couronne de France, qu'elle est autant au-dessus des autres couronnes du monde, que la dignité royale surpasse les fortunes particulières, Bossuet, Reine d'Anglet. La simplicité d'une vie particulière, qui goûte doucement et innocemment ce peu de biens que la nature nous donne, Bossuet, Duch. d'Orl.

    Terme de botanique. Involucre particulier, spathe particulière, involucre qui entoure la base d'une ombellule, spathe qui enveloppe des fleurs contenues dans une spathe générale.

    Terme de jurisprudence. Se dit de ce qui ne touche qu'une personne ou une chose. Substitution particulière. La loi ne peut par sa nature avoir un objet particulier et individuel ; mais l'application de la loi tombe sur des objets particuliers et individuels, Rousseau, Lett. de la Mont. 6.

    Legs particulier, legs d'un objet déterminé, et non de l'universalité, ni d'une quote-part des biens de la succession.

  • 2Il se dit de personnes qui sont, à l'égard d'autres, dans un rapport tout spécial. Oecolampade ressemblait plus à Mélanchthon, dont aussi il était l'ami particulier, Bossuet, Var. II, 24. Il [Vauban] devenait le débiteur particulier de quiconque avait obligé le public, Fontenelle, Vauban. Cyrus, qui regardait Tissapherne comme un méchant homme et comme son ennemi particulier, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 47, dans POUGENS.

    Secrétaire particulier, se dit, par opposition à secrétaire général, de celui qui est secrétaire non d'une administration, mais de l'administrateur.

  • 3Détaillé, circonstancié. Il m'en a dit les circonstances les plus particulières. Il semble que M. Corneille ait eu des mémoires particuliers sur les Romains, Fontenelle, Vie de Corn.
  • 4Séparé, distinct. Une chambre, une habitation particulière. Il mange à une table particulière. Il boit d'un vin particulier. Ni les divertissements, ni les fatigues des voyages, ni aucune occupation ne lui faisait perdre ces heures particulières qu'elle destinait à la méditation et à la prière, Bossuet, Mar.-Thér. Le père Menou, qui m'écrit lettre sur lettre pour se plaindre de la trahison qu'on nous a faite à tous deux de publier et de falsifier ce que nous nous étions écrit dans le secret d'un commerce particulier, qui doit être une chose sacrée chez les honnêtes gens, Voltaire, Lett. d'Argental, 16 avr. 1754.

    Qui n'est pas public ; réservé, secret. Nous causâmes fort [le chevalier de Grignan et moi] ; il me dit des choses particulières et très agréables ; vous les apprendrez ; car peut-être n'a-t-il osé les écrire, Sévigné, 30 oct. 1680. La bonne d'Heudicourt est ravie d'une lettre que vous lui avez écrite ; elle peut vous mander de fort bonnes choses et très particulières ; ce commerce vous divertira extrêmement, Sévigné, 7 août 1675. Mme de Coulanges est à Saint-Germain… elle fait des merveilles en ce pays-là, elle est, avec ses trois amies, aux heures particulières ; son esprit est une dignité dans cette cour, Sévigné, 5 avr. 1680. Selon toutes les apparences, Mme d'Heudicourt rendait compte de ce qui se passait de plus particulier à la cour, Mme de Caylus, Souvenirs, p. 188, dans POUGENS.

    Il y a quelque chose de particulier entre ces deux personnes, elles ont ensemble quelque affaire qu'elles ne veulent pas qu'on pénètre.

    Il n'y a rien de particulier entre cet homme et cette femme, il n'y a aucun commerce suspect entre eux.

  • 5Remarquable, singulier, peu commun, hors du commun, en parlant de personnes ou de choses. Il a un talent particulier Nous tâchons de rencontrer quelque habile homme, quelque médecin particulier, Molière, Méd. malgré lui, I, 5. Dans ses façons d'agir il est fort singulier, Mais j'en fais, je l'avoue, un cas particulier, Molière, Mis. II, 1. Nous n'avons rien de particulier à te dire, Pascal, Lett. à Mme Périer, 5 nov. 1648. Je sais bien qu'à parler de lui sans passion, Il est particulier en sa distraction, Regnard, Distr. I, 1. Le comte d'Erfeuil avait cela de particulier que l'on ne pouvait pas légitimement se fâcher de ce qu'il disait, lors même qu'on en recevait une impression désagréable, Staël, Corinne, VIII, 1.

    Cela est particulier, voilà qui est particulier, se dit de quelque chose qui étonne, qu'on ne s'explique pas clairement. Voilà qui est particulier : mais levez-vous donc pour vous expliquer, Marivaux, Serm. indiscr. v, 7.

    Un homme particulier, homme qui se tient à l'écart, qui se communique peu, qui a une sorte de dédain pour les fréquentations ordinaires. Étant assez particulière sans pourtant être farouche, La Bruyère, XII. Le comte de Coesquen savait infiniment et agréablement ; avec cela assez particulier et encore plus paresseux, Saint-Simon, 2, 38. La nouvelle comtesse de Mailly, glorieuse à l'excès et désagréable avec le gros du monde, avec peu de conduite et fort particulière, Saint-Simon, 3, 55. Bloin était un homme de beaucoup d'esprit, qui était galant et particulier, qui choisissait sa compagnie dans le meilleur de la cour, Saint-Simon, 85, 116. Madame, farouche et particulière, avec sa couche de gloire, n'en voulut pas faire plus que Mme la Dauphine, Saint-Simon, 129, 172.

    Un esprit particulier, des opinions particulières, se dit d'un esprit qui ne s'accommode pas avec le reste du monde, d'opinions qui diffèrent de celles des autres. [Les réformateurs] hardis, téméraires dans leurs décisions, et enflés de leur vain savoir, qui se plaisaient dans des opinions extraordinaires et particulières, Bossuet, Variat. II.

  • 6Lieutenant particulier, magistrat qui remplaçait temporairement le lieutenant civil à Paris ou le lieutenant général en province.

    Maître particulier des eaux et forêts, celui qui avait sous ses ordres une seule province, par opposition au grand maître qui en avait plusieurs.

  • 7 S. m. Ce qui est particulier. Il ne faut jamais conclure du particulier au général. Où il s'agit de l'intérêt et des commodités de tout le public, le particulier est-il compté ? La Bruyère, X.
  • 8Détail. Je n'importunerai pas Votre Majesté du particulier de ce qui compose cette machine [arithmétique], Pascal, Lett. à la reine Christine. Je ne veux vous donner ici qu'une première teinture de ces vérités importantes qu'on reconnaît d'autant plus qu'on entre dans le particulier, Bossuet, Hist. II, 5. Lorsqu'on descend dans le particulier, Malebranche, Rech. vér. VI, 8.
  • 9Le particulier, réunion, société où ne sont admises que les personnes intimes ; intérieur de famille. Il se dédommage dans le particulier d'une si grande servitude, La Bruyère, X. Combien de gens vous étouffent de caresses dans le particulier, vous aiment et vous estiment, qui sont embarrassés de vous dans le public ! La Bruyère, VIII. À ce bruit de personnes royales mandées chez Mme de Maintenon, le bruit du mariage du duc de Chartres éclata à l'appartement en même temps que le roi le déclara dans ce particulier, Saint-Simon, 2, 46. Le cardinal de Bouillon voyait Fénelon dans les particuliers intimes de Mme de Maintenon, Saint-Simon, 45, 16. Le roi les admettait souvent dans son particulier à la suite de M. le duc du Maine, Fontenelle, Malézieu. Oui, monsieur, mais j'aime fort mon petit particulier pour moi, Dancourt, Maison de camp. SC. 8. On se fit une grande affaire à la cour d'être admis dans le particulier de Monseigneur et de Mlle Chouin, Mme de Caylus, Souvenirs, p. 220, dans POUGENS.

    Être en son particulier, être retiré dans sa chambre, dans son cabinet. Voyez-le [lisez-le] en votre particulier, Pascal, Prov. VI.

    Vivre en son particulier, se mettre en son particulier, faire son ordinaire chez soi.

    Le particulier, un aparté, un tête-à-tête. Dans ces sortes de réconciliations, le particulier de l'homme et de la femme est un grand secours pour terminer bien des contestations, Hauteroche, Cocher supposé, SC. 18. Vous donnez toutes deux dans le particulier ; Parlez haut, Th. Corneille, Comtesse d'Orgueil, III, 8.

    Le particulier, opposé au public. Le public et le particulier leur demandent [aux auteurs du Mercure galant] compte de cette injustice [n'avoir pas parlé de la belle conduite du chevalier de Pompone à Fleurus], qui n'est pas pardonnable, Sévigné, 20 août 1690.

  • 10 S. m. Un particulier, une personne privée. Vous êtes particulier, je suis en communauté, Pascal, Prov. II. S'il n'est pas permis aux particuliers de faire des leçons aux princes sur des événements si étranges, Bossuet, Reine d'Anglet. Il est nécessaire de donner tout ensemble à un Dauphin les vertus d'un roi et celles d'un particulier, Fléchier, Duc de Mont. Sa demeure [de Périandre] est superbe ; un dorique règne dans tous ses dehors ; ce n'est pas une porte, c'est un portique ; est-ce la maison d'un particulier ? est-ce un temple ? La Bruyère, VI. Le roi d'Espagne, qui reçoit de grandes sommes de sa douane de Cadix, n'est à cet égard qu'un particulier très riche dans un État très pauvre, Montesquieu, Esp. XXI, 22. Boniface fut longtemps gibelin quand il fut particulier ; et on peut bien juger qu'il fut guelfe quand il devint pape, Voltaire, Mœurs, 65.

    Il se dit quelquefois au féminin. Nous autres petites particulières, nous ne connaissons d'excès que celui du sentiment, Mme de Puisieux, Ridicule à la mode, p. 150, dans POUGENS.

    Dans le langage populaire et avec un sens défavorable, un particulier, un individu, un quidam.

    Dans le langage populaire, une particulière, une femme, une fille suspecte.

  • 11En particulier, loc. adv. à part, séparément des autres. Il ne peut lui donner leçon comme il faut s'ils ne sont en particulier, Molière, Mal. imag. II, 3. Il le prit en particulier et lui parla ainsi, Fénelon, Tél. XI. Quand il était en particulier avec moi, ses manières étaient respectueuses et modérées, mais sèches, Fénelon, ib. XI. Héraclide, n'ayant pu rien obtenir dans l'audience publique, essaya, selon les ordres qu'il en avait reçus, de gagner en particulier Scipion l'Africain, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. VIII, p. 401, dans POUGENS.

    En particulier, par opposition à en général. Socrate, ainsi que ses disciples, se sont moins occupés de la nature en général que de l'homme en particulier, Barthélemy, Anach. ch. 29.

  • 12En mon particulier, pour mon particulier, pour ce qui me concerne. Pour mon particulier, je me promettais de perfectionner de plus en plus mes jugements, Descartes, Méth. III, 2.

    Familièrement et par une espèce de modestie, on dit quelquefois dans le même sens : en mon petit particulier.

HISTORIQUE

XVe s. Nes [même] le bien commun Laissierent du tout li Rommain, Dont ils furent perdu à plain, Quant ils furent particuler [égoïstes], Deschamps, Miroir de mariage, p. 130. En l'instant que l'ame est separée du corps, la sentence en est donnée de Dieu, selon les œuvres et merites du corps, laquelle sentence s'appelle le jugement particulier, Commines, VI, Conclus.

XVIe s. Chasque païs a sa civilité particuliere, Montaigne, I, 452. Quand ils vinrent à decider à quel particulier debvoit demourer l'honneur de…, Montaigne, I, 263. Nous ne sommes pas nayz pour nostre particulier, ains pour le public, Montaigne, I, 272. Autant d'actions, autant faut il de jugements particuliers, Montaigne, II, 4. Il semble qu'il ait voulu que les particuliers ne se souciassent pas seulement de mettre leurs propres personnes et privez affaires en seureté, Amyot, Solon, 35. Des memoires que j'ai compilez pour mon particulier, Amyot, De la tranq. d'âme, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARTICULIER, adj. (Gramm. & Logique.) qui concerne l’espece ou l’individu ; l’on dit le système de l’individu ne doit pas être préféré à celui de l’espece, & particulier s’oppose à général. Il est doux, après avoir vécu dans le tumulte des affaires, de retourner à la vie particuliere ; & particulier s’oppose à public. L’Eglise admet un jugement particulier ; & particulier s’oppose à universel. Un particulier de cet endroit a fait une belle action ; & l’idée de particulier est relative à celle de collection. C’est un homme particuliers ; & il est synonyme à bisarre, & s’oppose à ordinaire & commun. Dans cette maison chacun a sa chambre particuliere, & il s’oppose a commune. Les assemblées particulieres sont illicites, & il est correlatif de publiques. Il faut connoître les circonstances particulieres d’une affaire pour en décider, & il s’oppose à ordinaires & communes. L’aimant a une vertu particuliere, ou qui lui est propre. Quand il se dit d’une liaison, il en marque l’intimité ; d’un officier, il en marque la subordination ; d’un événement, il en marque la rareté ; d’un goût, il en marque la vivacité, &c.

Particulier, (Jurisprud.) se dit de ce qui ne touchant qu’une personne ou une chose est opposée à universel ou général ; par exemple, l’héritier particulier n’a pas un droit si étendu que l’héritier universel ; il en est de même du legs particulier opposé au legs universel. Une substitution universelle ou générale est opposée à une substitution particuliere, qui ne porte que sur certaines choses ou sur certaines personnes, le lieutenant général d’une jurisdiction a la prééminence sur le lieutenant particulier. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « particulier »

Du latin particularis (« partiel »), dérivé de particula (« particule », « parcelle »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. particular ; ital. particolare ; du lat. particularis, de particula, petite partie (voy. PARTICULE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « particulier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
particulier paɾtikyljeɾ

Citations contenant le mot « particulier »

  • Un livre a ceci de particulier qu'il peut être interprété comme on veut. De Sören Kierkegaard / Le Journal d’un séducteur
  • Marie Dal Zotto dans Mention particulière : « Je ne veux pas que le téléfilm soit un miroir de mon handicap » TéléZ, "Mention particulière" : une suite en tournage dès aujourd'hui
  • J’aurai une attention particulière aux personnes âgées, à leur accompagnement, tant dans le maintien à domicile qu’en accueil en structures adaptées. , Arradon. « Une attention particulière aux personnes âgées » - Vannes.maville.com
  • Le 2ème épisode de Mention particulière est en tournage à Toulouse durant l'été 2020. La suite des aventures de Laura, jeune bachelière trisomique, qui avait séduit 6 millions de téléspectateurs en 2017 sur TF1. Handicap.fr, Film Mention particulière, le bac avec une trisomie : suite!
  • Ardeur. Etat particulier de l'amour sans l'expérience. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • La nature ne vise pas un but particulier mais un but universel. De Ralph Waldo Emerson
  • Un petit particulier humain m’intéresse plus que l’humain général. De Jules Renard
  • Giacometti est un caractère tout à fait particulier, extraordinaire et paradoxal. De Catherine Grenier
  • Plus j’aime l’humanité en général, moins j’aime les gens en particulier, comme individus. De Fiodor Dostoïevski / Les Frères Karamazov
  • Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers et plus tout est bien. François Marie Arouet, dit Voltaire, Candide
  • Je respecte l’opinion des particuliers en général et l’opinion des généraux en particulier. De Aurélien Scholl
  • La foi a cela de particulier que, disparue, elle agit encore. De Ernest Renan / Souvenirs d'enfance...
  • Méfiez-vous de tout le monde et en particulier de ceux qui conseillent de vous méfier. De Etienne de La Boétie
  • Les bons conseils sont rarement les bienvenus, en particulier pour ceux qui les demandent. De Philip Chesterfield
  • Les femmes se défient trop des hommes en général et pas assez en particulier. De Gustave Flaubert
  • Ce qui est dans les grands splendeurs, somptuosité, est dissipation, folie, ineptie dans le particulier. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • De par son existence même la création est une destruction de chacun des systèmes en particulier. De Mario Bolduc / Les images de la mer
  • Deux visages semblables, dont aucun ne fait rire en particulier, font rire ensemble par leur ressemblance. De Blaise Pascal
  • Cette tristesse, que nos fautes nous causent, a un nom particulier, et s'appelle repentir. De Jacques-Bénigne Bossuet
  • Pour ceux qui ne connaissent pas Helstrom, l’histoire sombre et qui tourne autour de l’horreur est celle de Daimon et Ana Helstrom, un frère et une sœur. Enfants d’un tueur, ils ont des pouvoirs particuliers et vont s’allier pour faire face aux forces du Mal qui infestent la planète Terre. Presse-citron, Helstrom, une nouvelle série Marvel au style vraiment très particulier
  • Pour une raison inconnue, le hangar d’un particulier, située au lieu-dit Saint-Etienne, a pris feu vers 2 h du matin.  , Près de Vitré, un incendie ravage le hangar d'un particulier | Le Journal de Vitré
  • 22 enfants sont inscrits pour cet été particulier, une quinzaine fréquente le centre à la journée. , Centre de loisirs de Sillé. 22 enfants inscrits pour cet été particulier | Les Alpes Mancelles
  • Source: « Le réchauffement climatique particulier d’Iraq », Réseau Voltaire, 27 juillet 2020, www.voltairenet.org/article210609.html Réseau Voltaire, Le réchauffement climatique particulier d'Iraq
  • Le collectif Tatane anime tous les lundis de cet été particulier des activités foot qui sortent de l'ordinaire. Ce 3 août, ce sont des rencontres sur le jeu FIFA qui auront lieu au Centre Socio-Cutlurel Maurice Nogues. Originalité: tous les participants devront tirer au sort avant chaque match un thème, comme jouer avec une équipe féminine, sous la neige, sans hors-jeu ni faute, et bien d'autres... Les objectifs avec Tatane sont toujours les mêmes: du jeu, du plaisir et des rencontres par le foot! , Un été particulier : 5 bons plans loisirs – Que Faire à Paris ?
  • Au cœur du faubourg Saint-Germain, à quelques pas des Invalides et de Matignon, la bâtisse, ses fenêtres murées et sa façade lépreuse tranchent avec l’élégance des immeubles voisins et leurs pierres de taille. Voilà plus de trente ans que cet ancien hôtel particulier, qui s’étend sur une vingtaine de mètres de long au 12, rue Oudinot, ne reçoit plus d’invités. A l’intérieur, sur trois étages, le parquet menace de s’effondrer. Certaines tapisseries tombent en lambeaux, et chaque pièce porte les stigmates de l’abandon des lieux et du temps qui passe. Côté cour, un ancien jardin offre des allures de sous-bois. Le lierre a recouvert une partie des murs et les volets verts décolorés des quatre bâtiments qui composent les lieux. Le Monde.fr, A Paris, l’hôtel particulier, sa cave et son cadavre momifié
  • Après une saison compliquée sur le terrain mais aussi en dehors avec l'interruption en raison du Covid-19 et un 9e titre d'affilée en Serie A, la Juventus Turin a connu une année particulière. Ce qui n'a pas manqué de faire réagir son capitaine Leonardo Bonucci au micro de Sky. "On a commencé un nouveau parcours, avec une nouvelle philosophie. On a eu beaucoup de difficultés mais on a tout donné à chaque match, même si on a eu des passages à vide. Ça a été une saison très particulière. Ça a été difficile pour tous, et pour nous aussi, de redémarrer après l'interruption". Francetvsport, Serie A : Une saison "très particulière" pour Leonardo Bonucci après le titre de la Juventus Turin
  • La présidente Myriam Voinier a insisté sur cette année particulière : " Rien n’ouvre et si ça ouvre ce ne sera pas avant le 15 octobre, à part la chasse aux sangliers qui est autorisée car ils font beaucoup de dégâts en ce moment. On n’aura pas de bilan des relevés, on supposera une petite saison, on ne lâchera pas du gibier de repeuplement mais uniquement 3 à l’ouverture, en novembre et pendant la période de Noël. Cette année est aussi charnière car on nous impose l’élection d’un nouveau bureau ". lindependant.fr, Une saison particulière pour l’Acca de Moussan - lindependant.fr
  • Cette accession à la D1 est venue siffler la fin d’une saison déjà rendue particulière par le report de nombreuses rencontres durant l’hiver, pour cause de terrains impraticables. La COVID s’est chargée de rendre la saison encore plus agitée. Aujourd’hui, le format de la D1 2020-2021 est acté : deux groupes de dix équipes seront constitués. , Malgré une saison particulière, l’AS2A décroche la montée en D1 | L'Éclaireur du Vimeu

Images d'illustration du mot « particulier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « particulier »

Langue Traduction
Anglais particular
Espagnol especial
Italien particolare
Allemand besonders
Chinois 特定
Arabe معين
Portugais especial
Russe частности
Japonais 特に
Basque bereziki
Corse particulari
Source : Google Translate API

Synonymes de « particulier »

Source : synonymes de particulier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « particulier »

Partager