Local : définition de local


Local : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LOCAL, -ALE, -AUX, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − Vx, adj. déterminatif. Qui occupe un lieu déterminé de l'espace. Présence locale de Dieu (Rob.). Alors la confusion, augmentée par la multitude des vaisseaux que la position locale rendoit inutile, devint générale chez les Mèdes (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 32).
MATH. Propriété locale. Propriété d'un espace topologique qui est vraie pour un point et ses environs immédiats dans un ensemble, sur une ligne ou sur une surface. La continuité d'une fonction sur E est une propriété locale alors que la continuité uniforme d'une fonction définie sur un espace métrique E est une propriété globale (Bouvier-GeorgeMath.1979).
Mémoire locale. Mémoire visuelle qui retient la disposition, l'ordonnance d'un lieu et s'appuie parfois sur lui pour retenir des mots, des idées ou des choses. Vous pouvez aisément m'en donner la preuve de votre identité, en me rappelant un incident qui m'arriva lorsque j'étais chez vous; incident que la mémoire la moins locale ne peut avoir oublié (Vidocq, Voleurs, t. 1, 1836, p. 250).
B. − Adj. caractérisant
1. Qui est particulier à un lieu limité dans l'espace que l'on oppose généralement à un ensemble plus vaste. Les rampes qui bordent l'ouverture et le sommet des méandres ménagent des abris qui (...) suffisent à créer (...) de petits climats locaux (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 131):
1. Fabien calculait ses chances : il s'agissait d'un orage local, probablement, puisque Trelew, la prochaine escale, signalait un ciel trois quarts couvert. Saint-Exup., Vol nuit,1931, p. 112.
PEINT. Couleur, teinte locale, ton local. Couleur, teinte, ton qui sont propres à un objet ou à un lieu particulier. Peu importe à Puvis de Chavannes la note isolée, le ton local, il ne se préoccupe que de la symphonie, de la tonalité d'ensemble (Barlet, Lejay, Art de demain,1897, p. 126).En fixant ces taches inconsistantes qui flottent dans l'atmosphère, ils [les impressionnistes] sont obligés souvent de sacrifier la couleur matérielle des choses, la teinte locale (Hourticq, Hist. Art., Fr., 1914, p. 429).P. anal. Couleur locale (v. couleur I A 3).
[Parfois coordonné à un adj. de temps exprimant la briéveté pour caractériser un événement limité dans le temps et dans l'espace] Mais la grande opération sacramentelle ne s'arrête pas à cet événement local et momentané (Teilhard de Ch., Milieu divin,1955, p. 151).
INFORMAT. [En parlant d'un ensemble terminal] Qui est connecté directement à un canal de l'ordinateur (d'apr. Informat. 1972).
P. anal. littér. Je trouvai bientôt un amusement à essayer de corriger quelques vers, sans attacher l'ombre d'un dessein à ce petit plaisir local que procure un travail libre et léger, que l'on prend, que l'on laisse (Valéry, Variété V,1944, p. 101).
2. En partic.
a) [Le lieu est une zone géographique restreinte]
[Un pays, une nation, p. oppos. à l'ensemble des nations, au monde entier] Anton. mondial, universel.La politique européenne locale, dominant et rendant absurde la politique européenne universalisée, a conduit les Européens concurrents à exporter les procédés et les engins qui faisaient de l'Europe la suzeraine du monde (Valéry, Regards sur monde act.,1931, p. 28).Ce conflit local de 1870-1871, ils [les parents] nous le présentaient comme une incroyable boucherie (Arnoux, Contacts all.,1950, p. 23).
Heure* locale.
[Une région, une province, une commune, p. oppos. au pays tout entier] Anton. national.Administration, communauté locale; événement, marché, pouvoir local. Quand il fut possible de transporter l'énergie à des distances de plus en plus grandes, la puissance des usines ne fut plus limitée par la consommation locale (Thaller, Houille blanche,1952, p. 9):
2. Il arrangea donc avec une Dalila locale je ne sais quelle trahison invraisemblable au moyen de laquelle l'empereur Barberousse, passant à Bacharach, devait être endormi, puis rasé par un des nombreux barbiers de la ville. Hugo, Rhin,1842, p. 138.
SYNT. Assemblée, association, autorité, coutume, fiscalité, influence, initiative, notabilité, personnalité, ressource, situation, tradition locale; approvisionnement, accident, commerce, élu, folklore, journal, mouvement, organisme, parler, pouvoir, produit, règlement local.
Collectivité* locale.
D'intérêt local. Qui intéresse, qui concerne une région limitée. Dans le petit chemin de fer d'intérêt local qui devait nous conduire à Balbec-plage, je retrouvai ma grand'mère (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 661).
SPORTS. [Au rugby, au football ou dans tout autre sport d'équipe] Joueurs locaux, p. ell. locaux. Équipe qui joue sur son terrain (à domicile) en étant opposée aux « visiteurs ». Les locaux dominèrent en mêlée fermée et se montrèrent accrocheurs au possible (L'Auto,2 déc. 1941).
DROIT
Impôts locaux. Impôts directs et indirects perçus par les collectivités locales; cour. impôts directs versés aux communes par les propriétaires de terrains bâtis et par les habitants des locaux d'habitation. On arrivait à créer une mentalité dont l'essentiel consistait à convaincre les citoyens que la politique municipale était bonne dans la mesure où l'on payait le moins possible d'impôts locaux (Fonteneau, Conseil munic.,1965, p. 137).
Taxe locale. Taxe sur le chiffre d'affaires qui varie selon les localités. Dans ces conditions la taxe locale a paru présenter toute une série d'inconvénients : il n'existe pas de liens automatiques et constants entre le volume de l'activité commerciale et les besoins d'équipements (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 277).
INFORM., emploi subst. fém. ,,Rubrique particulière à une ville ou à une région; édition correspondante`` (Voyenne 1967). Surtout en matière de faits divers, mamelles traditionnelles de la locale (Le Monde,18 mars 1981, p. 42).
b) [Le lieu est une région anatomiquement restreinte] Anton. régional, général, généralisé. Œdème local; affection, infection locale. Se faire une idée exacte de ce que c'est qu'une maladie, une maladie locale, une maladie générale localisée, etc... (Cl. Bernard, Principes méd. exp.,1878, p. 152):
3. Cependant, il tira des flacons de sa grande redingote, se mit à préparer une potion. Comme traitement local, il se contenta d'envelopper le pied et le genou dans de la ouate, qu'il maintint ensuite avec de la toile cirée. Zola, Joie de vivre,1884, p. 837.
Anesthésie locale. Anesthésie qui insensibilise une partie du corps avant une intervention chirurgicale. Une petite intervention, sous anesthésie locale (QuilletMéd.1965, p. 173).
PSYCHOL. Signe local. Signe, sensation accessoire qui permet de localiser une fonction principale. Si ces sensations sont spatiales, ce n'est pas parce que chaque point de la rétine est affecté d'un signe local et donne une qualité spécifique (Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 155).
c) Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. J'ai laissé de côté le passage du local à l'universel (Barrès, Cahiers, t. 6, 1907, p. 71):
4. ... disant qu'il faut s'attacher aux côtés de l'art éternels et que spécialiser est empêcher cette éternité, que le spécial et le local ne peuvent produire le beau pur. Goncourt, Journal,1863, p. 1350.
II. − Subst. masc.
A. − Vx. Lieu considéré dans son originalité, dans ses caractéristiques (configuration, disposition p. ex.). Le local de Jérusalem (Chateaubr., Itinér. Paris à Jérus., t. 2, 1811, p. 263).
5. Mon débarquement opéré, je ne devais calculer que sur une seule bataille rangée; l'issue n'en pouvait être douteuse; et la victoire nous plaçait dans Londres; car le local du pays n'admettait point de guerre de chicane... Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 394.
B. − Au sing. ou au plur. Bâtiment, partie d'un bâtiment considéré selon sa disposition et l'occupation qui en est faite. Local aéré, étroit, infect, vaste; local à usage d'habitation; locaux insalubres, insuffisamment occupés. Ce local avait longtemps servi de magasin, d'arrière-boutique et de cuisine à l'une des deux boutiques situées sur la rue (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 185).Les locaux n'ouvrent qu'à deux heures; mais le père doit être là-haut, dans son cabinet (Estaunié, Empreinte,1896, p. 193):
6. Tout le temps que lui laissait le lycée, il l'employait à travailler dans un coin du local qui ressemblait à un garage, parmi les grands et les petits anges de bronze, de marbre, de plâtre. Triolet, Prem. accroc,1945, p. 100.
[La destination est précisée par un adj. ou un compl. déterminatif] Local professionnel, de réunion. Dans ce silence avide propre aux locaux administratifs et qui propage en sonorité creuse le moindre heurt du pied contre un meuble (Frapié, Maternelle,1904, p. 34).
Locaux d'habitation. Taxe d'habitation d'après la valeur locative des locaux d'habitation (Bacquias, Conseil gén. et conseil arrondiss.,1934, p. 24).
Local commercial, locaux commerciaux. La création ou (...) l'aménagement dans les locaux ruraux ou commerciaux d'un logement ou d'une pièce (Tour. Fr.,1960, p. 46).
Local (syndical, politique); local (de réunion). Siège :
7. [Vanheede] l'avait emmenée au Café Landolt, au Local [it. ds le texte], l'avait présentée aux survivants des réunions de La Parlote... C'est parmi eux qu'elle avait retrouvé Stefany, l'ancien collaborateur de Jaurès à L'Humanité... Martin du G., Thib., Épil., 1940, p. 836.
Locaux disciplinaires. Bâtiments qui tiennent lieu de prison, de salle de police dans une caserne. Marque d'affectation spéciale (IR : infirmerie régimentaire, DP locaux disciplinaires et corps de garde) (Lubrano-Lavadera, Législ. et admin. milit.,1954, p. 220).
REM.
Localier, subst. masc.Journaliste local. Qui sont les « localiers », ces journalistes-fourmis de la presse régionale, souvent inconnus, parfois méprisés? (Le Monde,18 mars 1981, p. 42).
Prononc. et Orth. : [lɔkal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Homon. loco (locomotive). Étymol. et Hist. A. Adj. 1. ca 1200 « qui occupe une portion de l'espace » (Epistola ad fratres de Monte Dei, ms. de Verdun, éd. V. Honemann, p. 280, 294); 2. a) 1314 « qui concerne une certaine partie du corps (en parlant d'un remède) » (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, 1324); b) 1492 [date d'éd.] mémoire locale « mémoire de la place où sont les objets » (Sept Sages Rome, éd. G. Paris, p. 202); c) 1699 couleur locale peint. (v. couleur étymol. et hist.); 3. a) ca 1370 mouvement local « qui se produit en un lieu déterminé » (Oresme, Éthiques, éd. A. D. Menut, p. 505); b) 1372-74 « propre à un lieu, une région » (Id., Politiques, éd. A. D. Menut, p. 44b); c) 1772 couleur locale litt. (v. couleur étymol. et hist.). B. Subst. 1. 1731 « emplacement » (D'Argenson, Journal et Mémoires, éd. E. J. B. Rathery, t. 1, p. 100); 2. 1789 « pièce d'un bâtiment, lieu qui sert à quelque chose de déterminé » (Lavoisier, Traité de Ch., II, p. 21). Empr. au lat. de basse époquelocalis « qui a rapport à un lieu ». Fréq. abs. littér. : 1 554. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 088, b) 2 056; xxes. : a) 1 752, b) 2 671. Bbg. Gohin 1903, p. 296. - Rabotin (N.). Le Vocab. pol. et socio-ethnique à Montréal de 1829 à 1842. Montréal. Paris, Bruxelles, 1975, pp. 52-53.

Local : définition du Wiktionnaire

Adjectif

local \lɔ.kal\

  1. Qui appartient à un lieu ; qui a rapport à un lieu.
    • La consommation locale absorbe presque tout ce produit ; une partie cependant est vendue à des fabricants de vins de Champagne. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
    • Une étude plus large et plus scientifique des dialectes locaux établira que, par son origine et par ses caractères essentiels, le slovaque appartient au groupe yougoslave. — (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.97)
    • Cette transformation générale de la société ne se fera pas par la prise du pouvoir d’État par une majorité de gauche ; elle suppose une myriade de luttes locales et globales. — (Jean-Paul Russier, Plutôt Proudhon que Marx, 2005)
    • Aucun dealeur local ne peut satisfaire la totalité de la nouvelle demande de cannabis et les jeunes les plus téméraires s’aventurent dans les cités des environs pour s'approvisionner, […]. — (Thomas Sauvadet, Jeunes de rues et trafic de stups, dans Agora : Débats/jeunesse n° 48, L'Harmattan, octobre 2008, page 94)
  2. (Littérature) (Par extension) Qui reproduit, d’une manière exacte et pittoresque, les mœurs, les costumes et les caractères d’un pays ou d’un temps.
    • Dans ce roman, dont l’action se passe en Grèce, la couleur locale est parfaitement observée.
  3. (Peinture) Propre à chaque objet, indépendamment de la distribution particulière de la lumière et des ombres.
    • Couleur locale.
  4. Topographique.
    • Mémoire locale, celle qui retient particulièrement la disposition et l’état des lieux et des choses.
  5. (Médecine) Borné à un seul organe, à un seul endroit du corps et sans symptômes généraux.
    • Affection locale.
  6. (Informatique) Qui est situé au même emplacement géographique, dont l’accès par le réseau est rapide.
    • Au tout départ, les VMs hébergées sur Public Cloud étaient associées à du stockage distant : c’était la solution logique d’un point de vue mutualisation, mais la latence réseau limitait les performances dans des proportions trop importantes. Nous avons donc rapidement pris le parti de passer sur du stockage local, puis mis en place la redondance. — (Damien Rannou, Public Cloud accélère jusqu’à x10 sur les IOPS, Blog OVH, 1er octobre 2018 → lire en ligne)

Nom commun 1

local \lɔ.kal\ masculin (pour une femme on dit : locale)

  1. (Anglicisme) Celui qui habite le lieu ; autochtone ; indigène.
    • En fait, ce sont nos visiteurs qui s’indignent de cet état d’esprit et qui cherchent à réparer les bêtises des locaux qui travaillent contre les intérêts de leur commune. — (À peine installés, les vélos se retrouvent dans l’étang, Vosges Matin, 21 mars 2018)
    • À la fin de la journée, les résultats ont vu les victoires des locaux qui jouaient sur place. — (Victoire des locaux au tournoi de futsal, Ouest-France, 13 mars 2018)
    • Si quelqu’un à bien usé ses fonds de cuissards sur les routes audomaroises proposées pour les prochains Championnats de France, c’est bien la locale Ophélie Fenart. — (La locale Ophélie Fenart en connait le moindre mètre !, echoduvelo.com, juin 2017)

Nom commun 2

local \lɔ.kal\ masculin

  1. (Construction) Lieu, bâtiment à destination de commerce ou d’industrie.
    • Cette imprimerie occupe de vastes locaux.
  2. Lieu considéré par rapport à sa disposition et à son état.
    • Un vaste local.
    • Les locaux dont l’administration dispose.
  3. Ensemble regroupant une propriété ou une surface cadastrale, incluant le bâti et le non bâti :
    • Un local commercial ou industriel comprend le bâtiment, la route, le parking, la cour, les espaces verts…
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Local : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOCAL, ALE. adj.
Qui appartient à un lieu, qui a rapport à un lieu. Coutume locale. Mouvement local. Les droits, les usages locaux. Les autorités locales. En termes de Peinture, Couleur locale, Couleur propre à chaque objet, indépendamment de la distribution particulière de la lumière et des ombres. En termes de Littérature, Couleur locale se dit, par extension, en parlant des Ouvrages qui reproduisent, d'une manière exacte et pittoresque, des mœurs, des costumes et des caractères d'un pays ou d'un temps. Dans ce roman, dont l'action se passe en Grèce, la couleur locale est parfaitement observée. En termes de Physiologie, Mémoire locale, Celle qui retient particulièrement la disposition et l'état des lieux et des choses. En termes de Médecine, Affection locale, Maladie bornée à un seul organe, à un seul endroit du corps et sans symptômes généraux. On dit dans le même sens Traitement local.

LOCAL s'emploie aussi comme nom masculin et désigne un Lieu, un bâtiment à destination de commerce ou d'industrie. Cette imprimerie occupe de vastes locaux.

Local : définition du Littré (1872-1877)

LOCAL (lo-kal, ka-l') adj.
  • 1Qui appartient à un lieu. Qu'ajouterait à votre science [de vous, Dieu], à votre puissance, à votre grandeur, quelque espèce d'étendue locale que ce soit ? Bossuet, Élévat. sur myst. III, 3. Il y avait déjà des coutumes locales dans la première et la deuxième race, Montesquieu, Esp. XXVIII, 12. Ce qui vient de Dieu est universel et immuable ; ce qui vient des hommes est local, inconstant et périssable, Voltaire, Dial. XXVIII, 3. Le bruant fou ne se trouve point dans les pays septentrionaux, et son nom ne paraît point dans les zoologies locales de la Suède, du Danemark, etc. Buffon, Ois. t. VIII, p. 70. Il ne pouvait plus faire renaître ces petites circonstances locales qui l'attendrissaient profondément, Staël, Delphine, 5e p. Il ne suffit pas que Robertson se montre à moi impartial envers Luther et Léon X ; il faut que son récit soit assez complet, assez personnel, assez local, pour qu'en le lisant je conçoive et le rôle des deux personnages et la puissance qu'ils ont exercée l'un et l'autre, Villemain, Littér. franç. 18e siècle, 2e part. 4e leçon.

    Mémoire locale, celle qui retient particulièrement la disposition et l'état des lieux, des choses, des idées et même des mots ; locution fondée sur ce que les anciens, dans leur mnémotechnie ou mémoire artificielle, faisaient apprendre par cœur à leurs élèves toutes les parties d'un palais, par exemple ; on s'imaginait déposer dans chaque lieu tantôt une pensée, tantôt une phrase ou un objet qui les rappelait ; et, en repassant en idée par les mêmes lieux, on retrouvait les mêmes objets ou les mêmes mots ; de sorte que la mémoire était essentiellement locale.

    Terme de peinture. Couleur locale, couleur propre à chaque objet, indépendamment de la distribution particulière de la lumière et des ombres.

    Fig. En littérature, couleur locale, observation exacte des mœurs, des usages, des temps et des lieux ; c'est ce qu'on nommait autrefois les mœurs, le costume. Je pouvais à présent corriger mes tableaux, et donner à ma peinture de ces lieux célèbres les couleurs locales, Chateaubriand, Itin 1re part. Vers l'an de grâce 1827 j'étais romantique… nous entendions par couleur locale ce qu'au XVIIe siècle on appelait les mœurs ; mais nous étions très fiers de notre mot, et nous pensions avoir imaginé le mot et la chose, Mérimée, Avertissement de la Guzla, 1840.

    Terme de grammaire. Adverbe local, adverbe qui désigne le lieu. On dit ordinairement adverbe de lieu.

    Terme de mathématique. Problème local, problème qui se résout par un lieu géométrique.

    Terme de médecine. Affection locale, se dit, par opposition à affection générale, d'une maladie bornée à un seul organe, à un seul endroit du corps. Traitement local, applications locales, traitement, applications qui se font uniquement sur la partie malade.

  • 2 S. m. Ce qu'il y a de local. Il ne serait pas inutile que Votre Majesté ordonnât à M. Amelot de conférer, sur le projet à faire [un traité avec le roi de Sardaigne], avec quelques-uns de vos ministres, afin de suppléer aux connaissances du local et de la cour de Turin qu'il ne peut avoir par lui-même (1743), Corresp. de Louis XV et de Noailles, t. I, p. 44. Nous avions toujours un grand atlas sur la table, pour suivre la position du local des événements, D'Argenson, Mém. t. I, p. 100.
  • 3Lieu, considéré par rapport à sa disposition et à son état. Un vaste local. Les locaux dont l'administration dispose.
  • 4Il s'est dit abusivement pour lieu particulier, localité. D'ailleurs connaissant mieux le local [Genève], vous faites des distinctions plus justes, Rousseau, Lett. à J. Vernet, 18 sept. 1758.

HISTORIQUE

XIVe s. Les choses locaus [applications locales] soient huile de violete et oignemens resumptis, H. de Mondeville, f° 67. Tout mouvement local est mesuré par aucun espace ou ligne laquelle descript la chose meue par tel mouvement, Oresme, Thèse de MEUNIER. Venons aux remedes locals, Bernard de Gordon, Traduction, II, 5.

XVIe s. Vostre maison est elle pas en bel air ? …Y a il quelque pensée locale qui vous ulcere ? Montaigne, IV, 125.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LOCAL. - HIST. Ajoutez : XIIIe s. Priès de là si est, ce lisons, Li louaus [le local] ù fu la maisons Le roi de Jude Ezechie, Ph. Mouskes, Chronique, V. 10 488.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Local : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

LOCAL, ALE, adj. problème local, en Mathématique, est un problème dont la construction se rapporte à un lieu géométrique. Voyez Lieu. Ce mot de problème local n’est plus guere en usage.

Le problème local est ou simple, lorsqu’il a pour lieu des lignes droites, c’est-à-dire lorsqu’il se résoud par l’intersection de deux droites ; ou plan, lorsqu’il peut se résoudre par les intersections de cercles & de droites ; ou solide, lorsqu’il ne peut se résoudre que par des intersections de sections coniques ou entre elles, ou avec des cercles ; ou bien enfin, il est sur-solide, ou plus que solide, lorsque sa solution demande la description d’une ligne d’un ordre plus élevé que le second. Chambers. (O)

Local, (Jurisprud.) se dit de ce qui concerne spécialement un lieu : on appelle coutume locale, celle qui est particuliere à une seule ville, à une seigneurie. Voyez Coutume.

On appelle le local, ce qui concerne la disposition des lieux. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « local »

Étymologie de local - Littré

Provenç. local, logal ; espagn. local ; ital. locale ; du lat. localis, qui est dérivé de locus, lieu (voy. LIEU).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de local - Wiktionnaire

Du latin localis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « local »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
local lœµkœl play_arrow

Citations contenant le mot « local »

  • Le site souhaite développer un travail de proximité avec les entreprises locales comme Nexter et MBDA, avec un projet important en cours. « Nous continuons d'innover même si les projets 2020 sont bloqués, les plans de transformation sont actifs, et nous allons tout faire pour garder 76 emplois sur les 110 que nous avons », ajoute le directeur local, Bruno Jacquelin. www.leberry.fr, MCSA-Sipem souhaite travailler en local - Méreau (18120)
  • Depuis plus un mois, la Direction générale de la santé a préparé des « mesures spécifiques à chaque situation qui pourrait se présenter pour mettre en place des organisations spécifiques, différenciées, ciblées ». Les autorités ont mouliné la traduction « opérationnelle » de l'avis rendu le 2 juin par le Conseil scientifique. Celui-ci avait établi quatre différents scénarios, allant d'une « épidémie sous contrôle associée à l'occurrence de clusters localisés pouvant être maîtrisés » jusqu'à une « perte de contrôle de l'épidémie ». leparisien.fr, Covid-19 : à quoi ressemblerait un reconfinement local en France ? - Le Parisien
  • L'avenir de la télévision est là : rendre compte de la vie quotidienne, l'évolution du cadre de vie et de travail, des rencontres, divertissements, débats et manifestations témoins de la vitalité et de la richesse de la vie locale. De Rémy Pflimlin / Les dossiers de l’Audiovisuel
  • Nous avons tendance à penser que les violences dans le monde, via nos écrans, sont anecdotiques, locales. Nous les regardons comme un spectacle. En vérité elles incarnent la réalité de la planétarisation. De Marc Augé / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - Avril 2001
  • Dans le Sud-Est, les inondations continuent. Les autorités locales prient instamment les Français de cesser d’envoyer leurs dons en liquide. De Jean-Jacques Peroni / Les Carnets d'un malfaisant
  • Peu de gens vont aux Caraïbes pour apprendre à connaître la population locale et sa culture. La curiosité ne dépasse pas toujours le désir de goûter le rhum des insulaires. De Björn Larsson / La Sagesse de la mer
  • L’euro, c’est ultrasimple, c’est comme quand on voyage à l’étranger, en trois jours, on s’habitue à compter dans la monnaie locale. Sauf que là, on reviendra jamais de vacances. De Anne Roumanoff / L’Euro
  • Les petites guerres locales font la grande paix mondiale. De Maurice Toesca
  • J'ai fait de Roméo un être déclassé qui vit sous les ponts, et de Juliette la fille du Ceausescu local. «1984», d'Orwell, m'a servi de toile de fond. De Angelin Preljocaj / Le Figaro, 4 décembre 2015 à propos de la nouvelle production jouée à la Comédie Française
  • Une oeuvre de la langue traduite dans une autre langue : quelqu'un passe la frontière en y laissant sa peau, pour revêtir le costume local. De Karl Kraus / Aphorismes
  • Taxe. Imposition sur l'importation, conçue pour protéger le producteur local de l'avidité du consommateur. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • La philosophie d'aujourd'hui doit passer par le local avant d'atteindre le global. De Pascal Engel
  • Le puissant dragon n'arrive pas à vaincre le tyran local. De Gao Xingjian / La Montagne de l'âme
  • Plus c'est local plus c'est universel. De Fernando Tavora

Traductions du mot « local »

Langue Traduction
Corse lucali
Basque local
Japonais 地元
Russe местный
Portugais local
Arabe محلي
Chinois 本地
Allemand lokal
Italien locale
Espagnol local
Anglais local
Source : Google Translate API

Synonymes de « local »

Source : synonymes de local sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « local »


Mots similaires