La langue française

Gène

Sommaire

  • Définitions du mot gène
  • Étymologie de « gène »
  • Phonétique de « gène »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gène »
  • Images d'illustration du mot « gène »
  • Traductions du mot « gène »
  • Antonymes de « gène »

Définitions du mot gène

Trésor de la Langue Française informatisé

GÈNE, subst. masc.

BIOL. Élément du chromosome, porteur d'un caractère héréditaire précis dont il assure la transmission. Gène allèle, dominant, récessif. La distribution des caractères suivant rigoureusement celle des gènes, on conçoit que leur étude ait mis sur la voie du mécanisme général de l'hérédité (Cuénot, J. Rostand, Introd. génétique,1936, p. 13).Les gènes sont portés par les chromosomes où ils occupent des places fixes, les loci, disposées linéairement le long du chromosome (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 699).V. aussi dominance, ex. :
Chaque chromosome est constitué par l'assemblage d'une multitude de particules plus petites, ou gènes [it. ds le texte], qui sont les éléments ultimes du patrimoine héréditaire et qui ont chacune leur rôle particulier. J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 29.
REM.
Génique, adj.Qui concerne les gènes. Mutation génique. À la notion vague de parenté, on a substitué la notion précise de similitude génique (Cuénot, J. Rostand, Introd. génétique,1936p. 77).
Prononc. : [ʒ εn]. Homon. gêne. Étymol. et Hist. 1935 (Carrel, L'Homme, p. 36). Mot formé sur le rad. gr. de γ ε ́ ν ο ς « naissance, race » et proposé par le biologiste danois W. Johannsen en 1909 dans un texte en all. puis en 1911 en angl. (cf. NED Suppl.2). Fréq. abs. littér. : 42.

Wiktionnaire

Nom commun 1

gène \ʒɛn\ masculin

  1. (Génétique) Unité de base de l’information biologique qui se transmet de génération en génération.
    • Les géniteurs de résistance au froid : « Champagne » et « Austria Winter » renferment le plus grand nombre de gènes récessifs. Les pois d'hiver actuels en possèdent moins et les pois de printemps en sont pratiquement dépourvus. — (André Gallais & Hubert Bannerot, Amélioration des espèces végétales cultivées, page 183, INRA, 1992)
    • La variation d’un seul acide aminé dans le gène qui code pour l’enzyme COMT, un médiateur qui métabolise la dopamine et la noradrénaline, produit une différence suffisamment importante dans cette enzyme pour modifier la résistance à la douleur et de là influer sur le courage d’une personne. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p.17, automne 2005)
    • Des erreurs lors de la réplication de l’ADN (mutations) ou des transferts de gènes s'accumulent à fréquence faible mais constante au cours du temps, ce qui augmente progressivement le polymorphisme au sein de chaque écotype. — (Collectif (sous la direction de Jean-Claude Liébart & ‎Luciano Paolozzi), Microbiologie, Dunod, 2015, page 74)

Nom commun 2

gène \ʒɛn\ masculin

  1. (Bourgogne) Marc de raisin.
    • Du Pays Beaujolais, le saucisson au gêne est, en effet, descendu à Lyon dans les "bouchons". Il n'y a pas si longtemps, au moment du vin nouveau, c'était un des plats principaux des "casse-croûtes" lyonnais. — (Revue française d'oenologie, 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GÊNE. n. f.
Ce qui met à l'étroit, mal à l'aise, ce qui empêche d'agir librement. Cette femme est à la gêne dans son corset. Ce malade éprouve une sensation de gêne à l'estomac. Il a un peu de gêne dans la respiration. Il se dit quelquefois de l'Embarras que cause le séjour d'une personne chez une autre. Restez chez moi il y aura place pour tout le monde, et vous ne me causerez aucune gêne. Il signifie au figuré Contrainte fâcheuse, état pénible où l'on se trouve. J'éprouve toujours un peu de gêne en sa présence. Les visites de certaines personnes mettent à la gêne. C'est une gêne cruelle de ne pouvoir dire ce qu'on pense. L'obscurité de ce style met l'esprit du lecteur à la gêne. Fam., Être sans gêne, se dit des Personnes qui prennent leurs aises, sans s'inquiéter de l'embarras ou du déplaisir qu'elles peuvent causer. Cet homme est tout à fait sans gêne. On dit dans un sens analogue C'est un monsieur sans gêne, et, dans le langage populaire, C'est un sans gêne. Se mettre l'esprit à la gêne pour quelque chose S'inquiéter, se tourmenter, faire de grands efforts d'esprit. Il s'est mis l'esprit à la gêne pour trouver cette démonstration. Il signifie aussi Pénurie d'argent, état voisin de la pauvreté. Être dans la gêne. Avoir une gêne passagère.

Étymologie de « gène »

(Nom 1) (1935) Emprunt savant[1] au grec ancien γένος, génos (« génération, naissance, origine »).
(Nom 2) (Date à préciser) De l’ancien français genne (« marc de raisin »)[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gène »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gène ʒɛn

Évolution historique de l’usage du mot « gène »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « gène »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gène »

Langue Traduction
Anglais uncomfortable
Espagnol malestar
Italien scomodo
Allemand unbequem
Chinois 不舒服
Arabe غير مريح
Portugais desconfortável
Russe неудобный
Japonais 不快
Basque deseroso
Corse scomdu
Source : Google Translate API

Antonymes de « gène »

Partager