La langue française

Indigent, indigente

Sommaire

Définitions du mot indigent, indigente

Trésor de la Langue Française informatisé

INDIGENT, -ENTE, adj. et subst.

Qui manque de quelque chose.
A. −
1. [En parlant d'une pers., d'une collectivité] Qui est dans l'indigence, qui manque des choses les plus nécessaires à la vie. Synon. miséreux, nécessiteux, pauvre.Veuve, vieillard indigent(e); les classes indigentes de la société, noblesse indigente. Tous les mardis, je donne à dîner à quinze petits enfants pauvres, choisis parmi les plus indigents de l'île (Hugo, Corresp.,1862, p. 404).Hubert fait beaucoup de bien : cinq familles indigentes lui doivent de subsister encore (Gide, Paludes,1895, p.92).Le froid qui pétrifiait, l'hiver, dans une chambre sans feu, des enfants indigents (Colette, Naiss. jour,1928, p. 47):
1. Le prêtre vivant au milieu du petit peuple, étant presque aussi indigent que lui, est un compagnon d'infortune que le misérable se résoudra difficilement à perdre. Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 369.
Emploi subst. J'étais un de ceux Pour qui les indigents sont tous des paresseux (Ponsard, Honn. et argent,1853, IV, 4, p. 96).Le Workhouse, la maison de travail où les indigents devaient être nourris, mais enfermés et soumis aux règles les plus dures (Maurois, Disraëli,1927, p. 140).Dès le lendemain, il entrerait à l'hôpital du Havre. (...) on le considérerait comme indigent, et il serait pris sans payer (Montherl., Célibataires,1934, p. 904):
2. Oh! songez-vous parfois que, de faim dévoré, Peut-être un indigent dans les carrefours sombres S'arrête, et voit danser vos lumineuses ombres Aux vitres du salon doré; Songez-vous qu'il est là sous le givre et la neige, Ce père sans travail que la famine assiège? Et qu'il se dit tout bas : « Pour un seul que de biens!... » Hugo, Feuilles automne,1831, p. 779.
SYNT. Aider, secourir, soulager, nourrir, vêtir, visiter les indigents; faire des aumônes, venir en aide aux indigents; être charitable, compatissants pour les indigents.
Carte, certificat d'indigent. Synon. certificat d'indigence.− Comment reconnaissez-vous les pauvres? − Oh! oh! monsieur, on les devine! Et puis ils doivent apporter un certificat d'indigents du commissaire de police de leur quartier (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Endormeuse, 1889, p. 1175).
P. ell. Mettre qqn aux indigents. Mettre quelqu'un à l'hospice pour les indigents. À cette époque, maman devint presque aveugle; on la mit aux indigents, et nous avions bien de la peine à vivre (Champfleury, Avent. MlleMariette,1853, p. 142).
2. [En parlant d'une chose]
a) [En parlant d'objets personnels, du cadre de l'existence] Qui a un aspect pauvre, misérable qui dénote l'indigence. Quartier, faubourg, logis indigent. En la débarquant à Dunkerque, il retint à l'orpheline l'indigente petite malle qui contenait son peu d'effets (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 12, 1869, p. 137).Elle s'habillait aussi modestement que possible pour ces promenades dans des rues indigentes (A. Daudet, Jack, t. 2, 1876, p. 280).J'ai rencontré Louis Clairon qui tenait, par le jupon, sa mère, une phtisique de mise indigente (Frapié, Maternelle,1904, p. 126):
3. Marius était pauvre et sa chambre était indigente; mais, de même que sa pauvreté était noble, son grenier était propre. Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 885.
b) [En parlant de l'existence, d'un moment de l'existence] Qui est vécu(e) dans l'indigence. Jeunesse, vieillesse indigente. Clément Marot traînait en exil sa vie indigente (France, Rabelais,1909, p. 132).Bastienne mène, enfin, l'existence laborieuse, indigente et gaie, des petites danseuses sans mère et sans amant (Colette, Music-hall,1913, p. 130).
B. − P. ext. Qui manque de quelque chose; qui est insuffisant.
1. Indigent + compl. déterm.Qui est dépourvu de (certaines choses, certains éléments).
Indigent de.L'homme est de raison indigent S'il se livre à ces clercs qui chantent Au Dieu juste un hymne outrageant (Hugo, Quatre vents esprit,1881, p. 193):
4. Aucun événement remarquable. Voilà ce que je trouve presque à chaque page de ce journal. Faut-il être privé de clairvoyance, indigent d'esprit et de cœur pour écrire cela! Bloy, Journal,1898, p. 280.
Emploi subst. en apostrophe. Indigent d'esprit! Déficient mental! Apprends (...) qu'aucun homme ne peut se passer des femmes (Morand, Pt théâtre, Matr. d'Éphèse, 1942, I, 1, p. 15).
Indigent en.Il faut bien aider les autres couvents de la congrégation, plus indigents en sujets, en leur envoyant ceux qui leur manquent (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 13).
2. Emploi abs.
a) Qui n'a pas l'abondance, la richesse, la force voulue. Synon. faible, insuffisant, pauvre.Un carré de verdure indigente (...) et quelques pieds de chrysanthèmes en faisaient tous les frais [du jardin] (A. Daudet, Pt Chose,1868, p. 307).Aux vieux réverbères à branches Agonise un gaz indigent (Samain, Chariot,1900, p. 49).En maints pays, la documentation reste indigente (Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 546):
5. ... parmi des peintres qui frottaient leur toile d'une couleur indigente, il [Courbet] apparaît comme un maçon devant sa muraille, maniant son couteau à palette, crépissant avec entrain... Hourticq, Hist. Art, Fr., 1914, p. 397.
En partic.
[En parlant du corps, d'un élément du corps] Qui manque, fait manquer de vigueur, de force. Synon. faible, déficient.Des miss au sang indigent Se figeant Dans les froids brouillards de Londres (Pommier, Colifichets,1860, p. 28).À son être tout menu s'ajustaient des oreilles en cornet vastes et puissantes, richesse unique de cet organisme indigent (France, Mannequin,1897, p. 251).
[En parlant du sol] Qui produit peu. Les autres [prières] pauvres, ternes et de peu d'odeur, ainsi que les pensées d'un parterre indigent (Jammes, Clairières,1906, p. 155).Il faut voir avec quelle fierté cette terre indigente ou négligente porte ses pauvres bouquets de campagne (Barrès, Greco,1911, p. 61).
b) Au fig.
[En parlant des attributs, des facultés de la pers.] Qui manque de capacités (intellectuelles, morales). Esprit indigent. Des colorations fantastiques se succédèrent qui eussent forcé à s'émouvoir l'âme la plus indigente (Barrès, Amori,1902, p. 51).Le conseil des Musées, − que d'aucuns affectent de prendre pour quelques échappés de Sainte Périne, qui achètent des faux en branlant en rond leur tête indigente (Toulet, Notes art,1920, p. 83):
6. Il me parle de son neveu qui a un cerveau indigent, soit que le nombre de ses neurones soit restreint, soit qu'ils soient mal irrigués... Barrès, Cahiers, t. 1, 1896, p. 84.
[En parlant d'une production de l'esprit, d'une production artistique] Qui a peu de valeur, qui manque de force. Doctrine, idée, pensée indigente. Ses études historiques, compilation indigente, dont le premier volume seul montrait de la valeur (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 293).Tu me dis que j'appauvris le monde, que je lui substitue une théorie décolorée, indigente (Valéry, Corresp. [avec Fourment], 1898, p. 148).Le bâtiment ne me séduit pas. Non, non. Il faut du nouveau, entendu. Mais c'est un hangar! C'est sec et solennel, c'est indigent (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 198):
7. Soudain, la Flandre devient « le Nord », le Dauphiné « les Hautes-Alpes », la Bretagne « Ille-et-Vilaine » (...). Mots indigents, désignations minables, dénominations anonymes qui fauchent notre blason, dépècent nos quartiers de noblesse. Morand, Chroniques homme maigre,1941, p. 42.
REM.
Indigemment, adv.D'une manière indigente, très pauvrement. Avec les fleurs et les joncs De la rivière tarie Indigemment nous songeons Toute à te fêter, Marie (Mallarmé, Vers de circonstance,1898, p. 142).
Prononc. et Orth. : [ε ̃diʒ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1275-80 adj. « qui manque des choses les plus nécessaires à la vie » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 8154); b) début xives. subst. (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, XV, 2818); 2. 1564 au fig. « pauvre » (Rabelais, Cinquiesme Livre, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 3, p. 8 : langue... indigente). Empr. au lat. class.indigens « qui est dans le besoin », part. prés. de indigere « manquer de ». Fréq. abs. littér. : 410. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 996, b) 539; xxes. : a) 607, b) 238. Bbg. Dub. Pol. 1962, pp. 321-322.

Wiktionnaire

Adjectif

indigent

  1. Qui est dans l’indigence, qui est très pauvre.
    • Assister ceux qui sont indigents
    • Il est si indigent qu’il vit d’aumônes.

Nom commun

indigent \ɛ̃.di.ʒɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : indigente)

  1. Personne dans l’indigence ; personne très pauvre.
    • Pour preuve que ce chômage d'hiver est la cause principale de la misère dans les campagnes , il nous suffira de citer les communes qui avoisinent les forêts dans lesquelles il se fait des coupes régulières pendant l'hiver. Les ouvriers ont du travail, et il n'y a pas d’indigents. — (« Économie et législation rurales : Travaux des sections », séance du 20 janvier, dans Comptes rendus des travaux de la Société des agriculteurs de France, tome 3, annuaire de 1872, Paris, 1872, page 522)
    • Je n'ose laisser le lecteur sous cette pénible impression de détresse matérielle. […]. Mais on aurait tort de croire que nos orfèvres de la même époque fussent tous des indigents et tirassent le diable par la queue. Au contraire. — (Gérard Morisset, « L'orfèvre François Chambellan », dans le Bulletin des recherches historiques, vol. 51, n° 1-2 (janvier-février 1945), éd. A. Roy, p. 35)
    • Certes, elle savait bien qu’il existait des miséreux, mais, dans son idée, la misère était surtout un désagrément extérieur : les pauvres étaient des gens, mal ou insuffisamment habillés. En effet, dans ses relations mondaines, elle avait toujours constaté que la sollicitude de chacun envers les indigents consistait uniquement à leur fournir des vêtements chauds pour l’hiver. — (Léon Frapié, Mademoiselle, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 90)
    • Privé de ce casuel, il ne nous serait plus possible d’indemniser notre médecin. Conséquence: plus de soins gratuits aux indigents. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Adjectif

indigent \ˈɪn.dɪ.dʒənt\

  1. Indigent.

Nom commun

indigent \ˈɪn.dɪ.dʒənt\

  1. Indigent.
    • The indigent must be taken care of.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INDIGENT, ENTE. adj.
Qui est dans l'indigence. Assister ceux qui sont indigents. Il est si indigent qu'il vit d'aumônes. Substantivement, On doit secourir l'indigent, les indigents. Pour avoir droit à certains secours, il faut justifier de la qualité d'indigent.

Littré (1872-1877)

INDIGENT (in-di-jan, jan-t') adj.
  • 1Qui manque des choses utiles à la vie. Dépenser à peine deux mille francs par an pour sa personne, et en donner plus de vingt mille à des familles indigentes, Voltaire, Lett. d'Argenson, 8 août 1743. La plupart, indigents au milieu des richesses, Achètent l'abondance à force de bassesses, Gilbert, 18e siècle. C'est là, cachant son sort, que sa vertu tranquille D'un vieillard indigent a partagé l'asile, Ducis, Lear, I, 4. Le ministre d'un Dieu qui vécut indigent, Chénier M. J. Fén. III, 1.

    Fig. Je pourrais vous faire convenir que le jargon d'une petite province, mêlé de chaldéen, de phénicien et d'arabe, était une langue aussi indigente et aussi rude que notre ancien gaulois, Voltaire, Lett. Pinto, 21 juill. 1762.

  • 2 S. m. et f. Un indigent. Une indigente. Ôtez-nous de ces biens l'affluence impotune, Dirent-ils l'un et l'autre : heureux les indigents ! La Fontaine, Fabl. VII, 6. C'est aux pauvres et aux indigents, qui portent la marque du Fils de Dieu, qu'il appartient proprement d'y être reçus [dans la cité de Dieu], Bossuet, Sermons, Sept. 1. Mais, quoi ! cet indigent, ce mortel famélique, Cet objet dégoûtant de la pitié publique, D'un cadavre vivant traînant le reste affreux, Voltaire, Disc. 1er. …L'indigent espère en vain du sort ; En espérant toujours il arrive à la mort, Chénier, Idylles, Mendiant. Si pauvre et généreux son cœur vient de souffrir Aux cris d'un indigent qu'il n'a pu secourir, Chénier, Élég. XX.

HISTORIQUE

XIVe s. Et à celui qui est indigent ou souffreteus, l'en doit donner plus du gaing ou du profist, Oresme, Eth. 266. La despense ne soit tenue Si grande com ta revenue Pour doubte d'aucun accident ; Car lors seroies indigent, Si ta despense estoit pareille à revenue…, Deschamps, Miroir de mariage, p. 68.

XVIe s. Il n'est pas possible que celuy secoure beaucoup d'indigens, qui lui mesme est indigent de beaucoup de choses, Amyot, Arist. et Cat. 8. Prions aux dieux qu'ilz nous pardonnent ceste offense, d'avoir seulement jetté Marius indigent et nud hors de nostre ville, Amyot, Marius, 70. Nostre langue vulgaire n'est tant vile, tant inepte, tant indigente et à mespriser que ilz l'estiment, Rabelais, Pant. V, Prol.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INDIGENT, adj. (Gram.) homme qui manque des choses nécessaires à la vie, au milieu de ses semblables, qui jouissent avec un faste qui l’insulte, de toutes les superfluités possibles. Une des suites les plus fâcheuses de la mauvaise administration, c’est de diviser la société en deux classes d’hommes, dont les uns sont dans l’opulence & les autres dans la misere. L’indigence n’est pas un vice, c’est pis. On accueille le vicieux, on fuit l’indigent. On ne le voit jamais que la main ouverte & tendue. Il n’y a point d’indigent parmi les sauvages.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « indigent »

Du latin indigens, de indigere (« manquer de »), lui même venant de egere (« avoir besoin de ») préfixé par indu-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du moyen français indigent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. indigentem, part. présent de indigere, fermé de indu, endo, à l'intérieur, et egere, manquer, avoir besoin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « indigent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
indigent indidʒœnt

Citations contenant le mot « indigent »

  • A l’indigent manque beaucoup ; Mais à l’avare manque tout. De Publius Syrus / Sentences
  • L'art, à côté de la nature est blafard et indigent. De Gao Xingjian / La Montagne de l'âme
  • L'indigent devient riche à mesure que son besoin augmente et que son donateur se dépossède. Il n'est donc de plus pauvre que Dieu. De Francis Jammes / Méditations
  • L'homme, c'est un ange, c'est un animal, c'est un néant, c'est un miracle, c'est un centre, c'est un monde, c'est un dieu, indigent de Dieu, capable de Dieu et rempli de Dieu, s'il le veut. De Pierre de Bérulle
  • L'enfance est indigente, chimérique, indéchiffrable. Elle est un mystère simple et respectable. Elle est à l'image du grain qui éclate. Elle est violente. De Robert Lalonde / La belle épouvante
  • Si certaines internautes applaudissent, d’autres en revanche s’indigent. Africa Top Success , Covid-19 : enfin un masque sur le visage du président Togolais
  • après ces départs en masse et le recrutement indigent Mr Rivière est optimiste quand il attend 5 000 abonnés qui peut encore lui faire confiance ? lindependant.fr, Pro D2 - USAP : Nicolas Lemaire signe à Béziers - lindependant.fr
  • Les pouvoirs communaux interviennent pour prendre en charge les funérailles des plus démunis, ceux que la loi considère comme "indigents". À Mons, la Ville a confié la mission à l’entreprise Borgno au travers d’un marché public passé en 2017 et qui court pour 4 ans. DH Les Sports +, Mons: Des funérailles plus humaines pour les indigents - DH Les Sports+

Traductions du mot « indigent »

Langue Traduction
Anglais indigent
Espagnol indigente
Italien indigente
Allemand bedürftig
Chinois 贫穷的
Arabe معوز
Portugais indigente
Russe неимущий
Japonais 貧しい
Basque indigent
Corse indigente
Source : Google Translate API

Synonymes de « indigent »

Source : synonymes de indigent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « indigent »

Partager