La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mésaise »

Mésaise

Variantes Singulier Pluriel
Masculin mésaise mésaises

Définitions de « mésaise »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉSAISE, subst. masc.

Vieilli. Situation dans laquelle on est privé d'aise, de bien-être, de confort, physiquement ou moralement. Enfin, ce petit roman est terminé; la bonne chose que d'avoir le coeur en grève! L'on ne souffre ni des mésaises d'amour, ni des ruptures! (Huysmans,Là-bas,t.2, 1891, p.207).C'est une certaine fatigue, un mésaise (...) je me rencogne comme un animal frappé (Arnoux,Chiffre,1926, p.145).
Prononc. et Orth.: [mezε:z]. Ac. 1694-1740: mesaise; 1762-1878: mé-. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 «état de malaise physique ou moral» (Eneas, 327 ds T.-L.); 2. 1538 «état de fortune où l'on manque d'aisance» (Est. d'apr. FEW t.24, p.151a). Dér. de aise1*; préf. mé-*.

Wiktionnaire

Nom commun - français

mésaise \me.zɛz\ masculin

  1. (Vieilli) Insuffisance des moyens d’existence ; gêne financière.
    • Elle vit l’opulence & les richesses succéder à l’aisance ; & son père , avant tout cela , avoit connu le mésaise & presque la pauvreté. — (La mésalliance, dans les Contes moraux dans le goût de ceux de M. Marmontel, recueillis de divers auteurs, publiés par Melle Uncy, Amsterdam & Paris : chez Vincent, 1763, volume 2, page 399)
  2. (Vieilli) État psychologique de déplaisir et d'insatisfaction causé par une gêne ou par un manque.
    • Le mésaise que vous éprouvez n’a point d’autres causes que le vide où se trouve votre cœur. — (Ninon de Lenclos, lettre au marquis de Sévigné, dans les Lettres de Ninon de Lenclos, lettre II ; Librairie Garnier Frères, Paris, 1922, page 103)
    • Sans mentir et sans se leurrer aussi, il pouvait, en toute sécurité, s’écrier : « Seigneur, j’ai aimé la beauté de votre maison et le lieu où habite votre gloire. » C’était la seule compensation qu’il pût proposer au Père, de ses contumélies et de ses mésaises, de ses écarts et de ses chutes. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915, page 94)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MÉSAISE (mé-zê-z') s. m.
  • 1Diminution de l'aisance. La raison est que tout ce qu'on en tire [des sujets] au-delà [de ce qui est nécessaire à l'État] les jette dans un mésaise qui les appauvrit d'autant, Vauban, Dîme, p. 228. Parce qu'on vit dans le mésaise et la nécessité, Le P. Simon Mars, Myst. du roy. de Dieu, p. 94, dans POUGENS.
  • 2Diminution de l'aise. Ce dissolvant qui picote l'estomac lui prépare par ce mésaise un plaisir très vif, Fénelon, Exist. 35. Mme la duchesse, la reine des plaisirs, chez qui Monseigneur s'était réfugié, chassé par le mésaise [de chez Mme la princesse de Conti], Saint-Simon, 177, 105. Le désir est une espèce de mésaise que le goût du bien met en nous, Vauvenargues, Esprit humain, 40.
  • 3Cachot étroit et bas où l'on ne peut se tenir debout ou couché qu'à grande peine. Au-dessous il y a des cachots noirs, étroits et incommodes, comme ceux que les geôliers des prisons ordinaires appellent mésaises, Furetière, Factums, t. II, p. 309.

SYNONYME

MÉSAISE, MALAISE. Ces deux mots ne diffèrent que par les préfixes, qui, bien que d'origine distincte, ont pris le même sens. Seulement mésaise est de plus ancienne formation et beaucoup moins usité.

HISTORIQUE

XIIIe s. A-il mesaise au monde qu'à la moie [à la mienne] compere [soit égale] ? Berte, XVIII. Car ma mesaise avez en grant joie muée, ib. CXXVI. Quant li rois Guis le sot, si fu à mesaise de cuer et fist escrire les lettres…, Chr. de Rains, 24. Vous savez que le sage dit que mesaise que l'homme ait ou cuer, ne li doit parer [paraître] ou visage, Joinville, 281.

XVIe s. Celuy qui pour sa fin establiroit nostre peine et mesaise, Montaigne, I, 69. Retraicte fameuse des difficultez et mesayses qu'ils [les dix mille] eurent à surmonter, Montaigne, I, 261.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mésaise »

Du préfixe més- et d’aise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mes… préfixe, et aise.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mésaise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mésaise mesɛz

Évolution historique de l’usage du mot « mésaise »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mésaise »

  • A l’instant, où je m’adresse à vous, j’entends raisonner depuis les voûtes intimes de mon moi disloqué par les cris désespérés de vos souffrances, la voix lointaine de l’incorruptible factionnaire de ma conscience, qui exprime avec mésaise, la gravité de votre déconfort, et la fureur des multiples inquiétudes qui vous habitent, et vous défient chaque jour dans l’essence même, de votre existence aux motifs désassemblés.
    Le Temps — Discours d’un citoyen d’Etat - Le Temps

Traductions du mot « mésaise »

Langue Traduction
Anglais mesaise
Espagnol mesaise
Italien mesaise
Allemand mesaise
Chinois 台面
Arabe ميسايز
Portugais mesaise
Russe mesaise
Japonais メザイズ
Basque mesaise
Corse mesaise
Source : Google Translate API

Antonymes de « mésaise »

Combien de points fait le mot mésaise au Scrabble ?

Nombre de points du mot mésaise au scrabble : 8 points

Mésaise

Retour au sommaire ➦