La langue française

Miséreux

Définitions du mot « miséreux »

Trésor de la Langue Française informatisé

MISÉREUX, -EUSE, adj.

A. − Qui vit dans la misère. Tous ces enfants étaient de l'espèce chétive, de l'humanité miséreuse (Frapié,Maternelle, 1904, p.20).Il fallait chercher au fond des grandes salles noires les paysans miséreux auprès du feu (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1908, p.36).
Emploi subst. Pourquoi ces miséreux qui crèvent la faim, fouillant à l'aurore les poubelles, n'égorgent-ils pas ces oiseaux qui volent au-dessus de leurs estomacs? (Aragon,Beaux quart., 1936, p.336).Je ne veux pas être un claquedent, un miséreux, un paria (Aymé,Cléramb., 1950, iv, 1, p.197).
B. − Qui dénote la misère, une extrême pauvreté. Synon. minable (fam.), misérable, miteux (fam.), pouilleux (fam.), sordide:
−. Le monde gris, mécanique, déterminé du marxisme, le prolétaire le vit tous les jours, en vit tous les jours dans les usines et les quartiers miséreux où la concentration urbaine l'exile. Lacroix,Marxisme, existent., personn., 1949, p.41.
REM.
Miséreusement, adv.,rare. De façon miséreuse (supra B). Je me demande si un garçon élevé si miséreusement peut jamais peindre de la mondanité aristocratique (Goncourt,Journal, 1894, p.619).
Prononc. et Orth.: [mizeʀø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1894 subst. «personne sans ressources» (Id., ibid., p.573); 1894 adj. «qui est dans la misère, qui donne l'impression d'une extrême pauvreté» (Id., ibid., p.679). Dér. de misère*; suff. -eux*. L'a. fr. disait miserin «misérable, malheureux» (Benoît de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 8443). Le fr. miséreux a sans doute été favorisé par l'existence de mesëuros «malheureux» (comp. de mes- et de ëuros «heureux») att. au xiies. (T.-L.). Fréq. abs. littér.: 52.

Wiktionnaire

Adjectif

miséreux

  1. (Vieilli) Qui donne l’impression d’une extrême pauvreté.
    • Elle se vit plus tard, miséreuse sans doute, vendant des oranges rue Saint-Denis, ou des crayons sur la Canebière, à l'âge où l'un et l'autre sexe, après s'être entendu longtemps pour la trouver digne de désir, continuerait à s'accorder pour la laisser mourir de faim. — (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)

Nom commun

miséreux \mi.ze.ʁø\ masculin (pour une femme on dit : miséreuse) singulier et pluriel identiques

  1. Personne d’une extrême pauvreté.
    • Les bancs, malgré le froid, avaient leurs dormeurs recroquevillés, leurs miséreux, leurs ivrognes de chaque nuit. Cette déchéance m’emplit de pitié, de tristesse, […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • […] : cette nouvelle bourgeoisie qui se forme a tous les défauts de la nôtre. Elle n’est pas plus tôt sortie de la misère qu’elle méprise les miséreux. — (André Gide, Retouches à mon "Retour de l’U.R.S.S.", 1937)
    • Autant le don solidaire, bénévole et gratuit est acceptable, en particulier le don post mortem, autant le marché du sang ou des organes, qui frappe nécessairement les miséreux, est intolérable pour toute société civilisée. — (Sylviane Agacinski, Le progressisme ne peut pas tout justifier, entretien dans Le Point n° 2380, 12 avril 2018, p. 127)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MISÉREUX, EUSE. adj.
Qui donne l'impression d'une extrême pauvreté. Aspect miséreux. Vêtements miséreux. Substantivement, C'est un miséreux. Il y a beaucoup de miséreux dans cette ville.

Étymologie de « miséreux »

De misère, avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « miséreux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
miséreux miserø

Citations contenant le mot « miséreux »

  • Il a beau jeu alors de regarder de haut les miséreux envoyés sur les routes de l’Amérique en pleine crise… Il ne sait pas encore qu’un accident va ruiner l’œuvre de sa vie et l’expédier directement en prison. Où l’électricité a une tout autre – funèbre - fonction… , Livres - BD | « Un travail comme un autre… » ou presque
  • Il n'avait que 16 ans et ses amis voulaient qu'il inscrive un dernier but. La vidéo a fait le tour du web : une passe en retrait, un ballon qui rebondit contre le cercueil où repose son corps, avant de rentrer dans le but du petit terrain où le cortège funéraire a fait une halte. Les adolescents, auteurs de cette mise en scène déchirante, se sont ensuite rués sur le cercueil pour féliciter Alexander Martinez, leur ami parti trop tôt. Deux jours plus tôt, le 9 juin, l'attaquant, qui avait intégré la filiale locale des Rayados Monterrey, grand club de Première Division mexicaine, est mort, il aurait été abattu par un policier dans l'État miséreux d'Oaxaca. L'Équipe, Le jeune footballeur mexicain abattu par la police devient une icône - Foot - MEX - L'Équipe
  • En somme, l’enseignement de Keynes se résume en quelques mots : l’argent peut embellir l’homme et le rendre heureux. Il peut tout aussi bien l’enlaidir et le rendre miséreux. Si nous appliquons cette maxime dans le contexte du Liban, nous pouvons affirmer avec certitude que la grande majorité de nos dirigeants sont des hommes miséreux d’une laideur répugnante. L'Orient-Le Jour, Keynes et la conception de l’argent - L'Orient-Le Jour

Images d'illustration du mot « miséreux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « miséreux »

Langue Traduction
Anglais miserable
Espagnol miserable
Italien miserabile
Allemand elend
Chinois
Arabe تعيس
Portugais miserável
Russe несчастный
Japonais 惨め
Basque miserable
Corse miserabile
Source : Google Translate API

Synonymes de « miséreux »

Source : synonymes de miséreux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « miséreux »

Miséreux

Retour au sommaire ➦

Partager