La langue française

Emprunté

Sommaire

  • Définitions du mot emprunté
  • Étymologie de « emprunté »
  • Phonétique de « emprunté »
  • Évolution historique de l’usage du mot « emprunté »
  • Citations contenant le mot « emprunté »
  • Traductions du mot « emprunté »
  • Synonymes de « emprunté »
  • Antonymes de « emprunté »

Définitions du mot emprunté

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPRUNTÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de emprunter*.
II.− Emploi adj. [En parlant d'un attribut, d'une manifestation d'une pers.] Qui n'appartient pas réellement à quelqu'un, qui est pris pour cacher la vérité. Beauté empruntée; nom emprunté. Le besoin constant chez tous les êtres faibles comme l'enfant de trouver dans l'opposition une sorte de solidité empruntée (Mounier, Traité caract.,1946, p. 661):
1. ... elle lui apparaissait comme nul ne l'avait vue, comme elle était réellement sous le masque emprunté : une bacchante, ivre de force. Rolland, Jean-Christophe,Le Buisson ardent, 1911, p. 1375.
Spéc. [En parlant d'une pers. ou d'un attribut, d'une manifestation d'une pers.] Qui manque de naturel, qui est gêné. Manières empruntées. Il tournait de côté et d'autre, d'un air emprunté, cherchant ses phrases (Musset, Confess. enf. s.,1836, p. 200).Moi, j'ai l'air d'une oie, je suis emprunté, je ne sais que dire (Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 199):
2. Était-ce moi cette personne quelconque, empruntée, dépaysée, en tablier bleu, en costume vulgaire, en coiffure vieillissante? Cette personne au visage réservé jusqu'à être inintelligent? Frapié, La Maternelle,1904, p. 32.
Fréq. abs. littér. : 969. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 529, b) 1 111; xxes. : a) 1 328, b) 1 420.

Wiktionnaire

Forme de verbe

emprunté \ɑ̃.pʁœ̃.te\

  1. Participe passé de emprunter.

Adjectif

emprunté \ɑ̃.pʁœ̃.te\

  1. Qui a été pris ailleurs, chez quelqu’un d’autre.
    • Ce livre a paru sous un nom emprunté, il a paru sous un autre nom que celui de son auteur.
    • Conter une histoire sous des noms empruntés, La conter sous des noms déguisés, sous de faux noms.
  2. Qui manque de naturel, d'aisance, en parlant des manières de quelqu’un.
    • Avoir un air emprunté, des manières empruntées, avoir un air embarrassé, contraint, des manières peu naturelles, affectées.
    • Bien sûr, il fut emprunté comme jamais lorsqu’il plaça le disque sur la platine et demanda à Irène si elle souhaitait faire un Scrabble. — (Olivier Adam, Je vais bien, ne t’en fais pas, 1999)
    • Le journaliste avait horreur du monde et plus encore des réceptions froides, guindées, empruntées, il se sentait pris. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 958)
    • – Une belle bru que vous aurez, et douce, et travailleuse.
      – Oui, oui, elle est douce, je sais bien. Et elle n’est pas empruntée de ses mains, oui. »
      — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 52)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPRUNTER. v. tr.
Demander et recevoir en prêt. Emprunter de l'argent. Emprunter à gros intérêts. Emprunter sur gages, sur hypothèque. Emprunter un cheval. Emprunter des livres. Emprunter de quelqu'un, à quelqu'un. Il signifie au figuré Recevoir, tirer de, devoir à. Ce raisonnement emprunte de la circonstance présente une nouvelle force. Le lune emprunte sa lumière du soleil; Elle ne luit point d'une lumière qui lui soit propre, elle la reçoit du soleil. Il signifie aussi figurément Se servir, user, tirer parti de ce qui est à un autre ou de ce qu'un autre fournit. Emprunter une pensée à un auteur. Il a emprunté cela d'Homère, de Virgile. Cette langue n'a presque rien emprunté aux autres. Un mot emprunté du latin ou au latin. Emprunter le nom, le bras, la plume, le crédit, le secours de quelqu'un. Le participe passé est souvent employé comme adjectif pour signifier Qui n'est pas propre à la personne ou à la chose dont il s'agit, qui n'est pas naturel. Beauté empruntée. Charmes empruntés. Éclat emprunté. Ornements empruntés. Avoir un air emprunté, des manières empruntées, Avoir un air embarrassé, contraint, des manières peu naturelles, affectées. Ce livre a paru sous un nom emprunté, Il a paru sous un autre nom que celui de son auteur. Conter une histoire sous des noms empruntés, La conter sous des noms déguisés, sous de faux noms.

Littré (1872-1877)

EMPRUNTÉ (an-prun-té, tée) part. passé.
  • 1Obtenu par emprunt. De l'argent emprunté.
  • 2 Par extension. Un mot emprunté du latin.

    Terme de musique. Accords empruntés, ou accords par emprunt, accords qui ne peuvent se pratiquer que dans les tons mineurs, et qui empruntent leur perfection d'un son qui n'y paraît point.

  • 3Qui n'est pas sien, pris par une sorte d'emprunt. Et sans chercher ailleurs des titres empruntés, Ne vous suffit-il pas de ceux que vous portez ? Racine, Andr. IV, 5. Moi-même, revêtu d'un pouvoir emprunté, J'ai cent fois… Tenté leur patience, et ne l'ai point lassée, Racine, Brit. IV, 4. Déguisée sous des habits empruntés, Massillon, Carême, Confess.

    Ce livre a paru sous un nom emprunté, il a paru sous un autre nom que celui de son auteur. Conter une histoire sous des noms empruntés, la conter sous de faux noms. C'est là presque l'unique moyen qui reste à la vérité d'approcher des princes et de leur montrer, sous des noms empruntés, leurs devoirs et leurs défauts, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 305, dans LACURNE.

  • 4Factice, faux. Rien n'est faux ni emprunté chez elle, Sévigné, 157. Chacun chercha pour plaire un visage emprunté, Boileau, Épît. IX. Même elle avait encor cet éclat emprunté Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage…, Racine, Athal. III, 5.
  • 5Embarrassé, gauche, en parlant des personnes ou de ce qui a rapport aux personnes. Un air emprunté. Mme la duchesse de Chartres se trouvait tout empruntée à St-Cloud, comme en pays inconnu, Saint-Simon, 93, 229.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « emprunté »

(Adjectif) Participe passé de emprunter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « emprunté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emprunté ɑ̃prynte

Évolution historique de l’usage du mot « emprunté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emprunté »

  • C'est un chiffre qui donnerait presque le tournis. Depuis le début de l'année, la France a émis pour près de 170 milliards d'euros de dette à moyen-long terme, selon les calculs de Natixis. En à peine plus de 6 mois, elle a donc emprunté un montant équivalent à celui de son programme d'émission pour toute l'année 2013. L'Agence France Trésor (AFT), chargée du placement de la dette de la France sur les marchés, n'a guère le choix. Confrontée à une hausse sévère des besoins de financement de l'Etat pour faire face à la crise du coronavirus, elle a dû faire passer ses levées de dette pour 2020 de 205 à 260 milliards d'euros. Un record absolu dans l'histoire des finances publiques . Les Echos, Levée de dette : semestre record pour l'Etat français | Les Echos
  • La propriétaire du véhicule qui s’avère avoir été volé est rapidement identifiée. Cette Touloise explique laisser toujours un double des clefs dans le vide-poches. Elle ne souhaite cependant pas déposer plainte quand elle apprend que celui qui le lui a emprunté est un demandeur d’asile Afghan, estimant qu’il est déjà en grande difficulté. Agé de 29 ans et domicilié dans un foyer de la banlieue de Nancy, l’homme a refusé d’être auditionné et de faire l’objet d’une signalisation (prises de photo notamment). Le procureur a décidé de l’incarcérer. , Edition Toul | Il « emprunte » une voiture, se montre peu conciliant et file en prison
  • Vers 6 h 20, le jeune homme rentrait de soirée sur un scooter, emprunté à un ami au moment de quitter la fête. Pour une raison indéterminée, sans qu’aucun autre véhicule soit impliqué, il a perdu la maîtrise de l’engin et est venu percuter un poteau alors qu’il circulait quai de la République (D48). , Yvelines. Conflans-Sainte-Honorine : pour rentrer de soirée, il emprunte un scooter à un ami et se blesse très grièvement | 78actu
  • En Lozère, un chauffeur poids lourd d'origine russe s'est retrouvé bloqué dans le fossé après avoir emprunté la RN106 interdite à la circulation depuis les intempéries. France 3 Occitanie, Intempéries en Lozère : un camion emprunte la RN106 malgré l’interdiction et se retrouve dans le fossé
  • Cet emprunt massif est un record absolu, et de loin. En 2019, la France n'avait emprunté "que" 200 milliards d'euros sur les marchés. Heureusement, l'Etat ne devrait pas avoir de mal pour trouver des acquéreurs. Les conditions sont toujours très profitables et le taux d'emprunt à dix ans est de 0,047%. Il était même en territoire négatif au début du mois. Cela grâce à l'action de la Banque centrale qui a permis de stabiliser ces taux, bien plus favorables pour le pays, en annonçant son programme d'urgence. BFM BUSINESS, La France va devoir emprunter 260 milliards d'euros en 2020, un record historique
  • La Belgique a emprunté 2,717 milliards d'euros, dont plus de deux milliards sont assortis de taux négatifs, a annoncé lundi l'Agence de la Dette. Elle a également émis des obligations dont l'échéance est fixée en 2057. Site-Trends-FR, La Belgique emprunte à 10 ans à taux négatifs - Finance - Trends-Tendances
  • Dans le détail, 6 M € ont été empruntés auprès de la Caisse d'Epargne, 6 M € auprès de la Banque postale et 2 M € auprès de la société France locale.  midilibre.fr, L'Agglo de Sète a emprunté 14 millions d'Euros pour aider ses entreprises à survivre à la crise - midilibre.fr

Traductions du mot « emprunté »

Langue Traduction
Anglais borrowed
Espagnol prestado
Italien preso in prestito
Allemand geliehen
Chinois 借来的
Arabe اقترضت، استعارت
Portugais emprestado
Russe заимствованные
Japonais 借りました
Basque maileguan
Corse prestitu
Source : Google Translate API

Synonymes de « emprunté »

Source : synonymes de emprunté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « emprunté »

Partager