Cant : définition de cant


Cant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CANT1, subst. masc.

Formalisme excessif, hypocrisie de manières et de langage, particuliers à une certaine classe de la société anglaise. Lord Byron détestait le cant, ou l'hypocrisie des salons et le prenait au tragique (Mérimée, Ét. de litt. russe,t. 1, 1870, p. 1).Londres victorien, cité du cant et des tabous sexuels (Morand, Londres,1933, p. 46):
Qu'est-ce qui répugne donc dans la civilisation anglaise? L'inhumanité. Toutes les institutions de charité n'y remédient pas. Dieu et mon droit est toujours la devise inspiratrice de cette nation. L'homme n'est pas là respecté, honoré, aimé pour lui-même. La convention abaisse, salit et corrompt tout. Peuple du convenu, de l'étiquette, du formalisme, du cant, des castes, de l'isolement individuel... Amiel, Journal intime,1866, p. 327.
Prononc. : [kɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1729 (C. de Saussure, Lettres et Voyages, p. 332 : les ministres tiennent devant eux une Bible [...] La plupart parlent du nez sur un ton & un accent particulier, & que les Anglais appellent cant); 1824, 24 déc. (Stendhal, Lett. à M. Strich in Corresp. II, p. 348 ds Fr. mod., t. 20, p. 299). Angl. cant « mélopée de mendiant », « jargon des mendiants » (1640); « jargon d'un milieu, d'une classe » (1681) « phraséologie stéréotypée » (1710); « phraséologie, langage affectant d'être inspiré par la religion » (1709 ds NED); cant est prob. à rattacher au lat. cantus (chant*). Bbg. Behrens Engl. 1927, p. 44. − Bonn. 1920, p. 23. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 245.

Cant : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

cant masculin

  1. (Charpenterie) (Canada) Face la moins large d'une pièce de bois.
  2. (Par extension) (Canada) Face la moins large de tout objet oblong ; chant.

Nom commun 2

cant masculin

  1. (Rare) Afféterie de manières et de langage ; hypocrisie à la mode.
    • Rien n'éloigne davantage des deux grands vices anglais, le cant et le bashfulness (hypocrisie de moralité et timidité orgueilleuse et souffrante). — (Stendhal, De l'amour, liv. II, chapitre 46)
    • En fait de cant, mademoiselle Gillenormand l’aînée eût rendu des points à une miss. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Ce n’était pas qu’elle fût laide, au contraire, mais j’étais accoutumé à la pureté de race, à la finesse du cheval arabe, à la grâce exquise de démarche, à la mignonnerie et à la gentillesse andalouses, et cette figure rectiligne, au regard étamé, à la physionomie morte, aux gestes anguleux, avec sa tenue exacte et méthodique, son parfum de cant et son absence de tout naturel, me produisit un effet comiquement sinistre. Il me sembla que j’étais mis tout à coup en présence du spectre de la civilisation, mon ennemie mortelle. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Bernstein se plaint de l'avocasserie et du cant qui règnent dans la socialdémocratie. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, note de bas de page 64)
    • Tout-Londres savait, par expérience, que la Banalité aux yeux atones, la Banalité, fille du Cant et de la Tradition, n’est pas sortie du cerveau de Lady Wynham, femme fantasque, ondoyante et reptilienne, née par erreur aux pays des Highlands. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 42)
    • Lambton n'appartient pas précisément au « cant » de Londres, il a fait un peu tous les métiers, et il a fini par réussir dans la vie, mais c'est un homme honorable tout de même. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Savant invisible, 1934)

Nom commun

cant masculin

  1. Chant, cantique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cant : définition du Littré (1872-1877)

CANT (kan) s. m.
  • Terme de métier. Côté. Voy. CHAMP 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cant »

Étymologie de cant - Wiktionnaire

Du latin cantus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de cant - Wiktionnaire

(Nom 1) Du latin canthus, lui-même du gaulois → voir chant.
(Nom 2) De l'anglais cant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cant kɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cant »

  • Comment être convaincant lorsqu'on n'est pas naturellement un bon communicant ? L'essentiel est de commencer par avoir confiance en soi. Et il en va de même avec l'orthographe, il suffit de connaître la règle ad hoc : alors, comment orthographieriez-vous « convaincant » et « communicant » dans la première phrase de ce podcast ? Quand écrit-on « quant » ou « cant » ? Eh bien… Tout dépend quand. Et pour paraphraser Raymond Devos dans son sketch « Caen », « comment voulez-vous que je vous dise quand, si je ne sais pas où ? » Le Point, À qui la faute ? #8 - « -quant » ou « -cant » ? - Le Point

Images d'illustration du mot « cant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cant »

Langue Traduction
Portugais cant
Allemand cant
Italien cant
Source : Google Translate API

Synonymes de « cant »

Source : synonymes de cant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cant »



mots du mois

Mots similaires