La langue française

Fois

Définitions du mot « fois »

Trésor de la Langue Française informatisé

FOIS, subst. fém.

I.− [Dans des loc. adv.]
A.− La loc. exprime l'idée de fréquence.
1. [En constr. dir.]
a) Marque l'unicité. On ne meurt qu'une fois :
1. Je n'exagère pas d'un pouce, et ce n'est pas une fois, c'est tous les jours pendant cinquante-six mois que chaque prisonnier aura pu observer... Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 47.
L'unicité de l'action est le plus souvent soulignée par seule, rien que, etc., pour éviter l'ambiguïté avec une fois « un jour » Il paraît que, si vous versez une seule fois de la piquette dans un vase qui n'a jamais contenu que du bon vin, le bon vin, à l'avenir, en sera toujours gâté (Montherl., Notes théâtre,1953, p. 1079).
L'adj. petite marque à la fois la brièveté et la rareté. Mais il la reverrait, rien qu'une petite fois, de temps à autre. Éperdument, elle le suppliait, elle jurait de se cacher. Elle ne le garderait pas cinq minutes (Zola, Germinal,1885, p. 1371).Ma femme, je l'ai vue, bien sûr, mais une petite fois seulement (Barbusse, Feu,1916, p. 112).
Une bonne fois, une fois pour toutes, une bonne fois pour toutes. D'une manière définitive, pour en finir. Expliquons-nous donc une bonne fois, je vous prie, et rétablissons les faits! (Sardou, Rabagas,1872, IV, 6, p. 179).On se met à rêver tout éveillé qu'on est couché une fois pour toutes dans sa fosse, et que le fossoyeur est là, qui s'obstine, avec sa pelle, à tout petits coups... (Mille, Barnavaux,1908, p. 218).Tant vaut qu'on règle ça une bonne nouvelle fois pour toutes (Giono, Colline,1929, p. 184).
Encore une fois. En répétant, en insistant. Il est tout naturel que la vie, cause de formes, forme des formes vivantes. Encore une fois, pour de telles rêveries, la forme est l'habitation de la vie (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 112).
b) Marque l'itération. Eh bien! demanda Franz à la comtesse après qu'elle eut pris sur elle de le lorgner une seconde fois, que pensez-vous de cet homme? (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 479).Il lui aurait volontiers fait un doigt de cour. Il la fit danser plusieurs fois de suite (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 17):
2. Alors, de loin, en marchant, je me retournai deux ou trois fois et je vis cette rue noire comme un tuyau de cheminée, avec des tas de gens vivants ou morts, à terre. Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t. 2, 1870, p. 206.
Marque la répétition à l'intérieur d'un espace de temps. Deux fois par an. Deux fois par jour, en été, les enfants tournaient ensemble la grande roue de la mécanique et remplissaient un bac (Duhamel, Suzanne,1941, p. 130).
[Le compl. circ. n'est pas précédé d'une prép.] Deux fois par an. L'eau de la Tamise, refoulée par le flux, baigne deux fois le jour les arbustes et les gazons (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 519).Battez l'air avec une lame vibrante, dix fois la seconde, vous avez une forme rythmique (Schaeffer, Rech. mus. concr.,1952, p. 51).
Fam. Plutôt deux fois qu'une. Avec empressement, sans se faire prier. Ma visite au Saint-Sacrement tous les jours; plutôt deux fois qu'une (Dupanloup, Journal intime,1851, p. 144).[Des officiers] qui mangent du fin, s'mettent, quand ça veut, un cintième de casse-pattes dans l'cornet, s'lavent plutôt deux fois qu'une, vont à la messe (Barbusse, Feu,1916, p. 124).
Cent, mille, cent mille fois. Tout à fait, autant qu'il est possible. Vous étiez coupable, vous deviez être punie; heureuse et mille fois heureuse de l'avoir été sur la terre! (Cottin, Mathilde,t. 2, 1805, p. 254).Eh! mon dieu, marquis, vous avez cent fois raison (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 147).Vous avez mille fois raison! Quel malheureux je fais! (Bernstein, Secret,1913, II, 7, p. 22).
Souvent, trop souvent. Je le hais, je le méprise. Je l'ai surpris cent fois à mentir sans aucun motif, par jeu, par pur plaisir, par instinct! (Martin du G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 608).
2. [En constr. indir.]
a) À deux, trois, plusieurs fois. À deux, trois, plusieurs reprises. Il vise à deux fois, posément, avec la volonté de tuer (Giono, Colline,1929, p. 197):
3. ... en 1854, j'ai condamné deux petites filles qui avaient l'âge de ma chère Photini. Elles me tendaient les bras en pleurant, et leurs cris faisaient saigner mon cœur de père. Vasile, qui les a tuées, s'y est repris à plusieurs fois : sa main tremblait. About, Roi mont.,1857, p. 123.
À deux fois (au fig.). En recommençant, parce que cela n'est pas évident, parce que l'on doute. [La veuve Fipart] ouvrit de grands yeux, regarda son fils adoptif à deux fois avant de le reconnaître, tant il était changé par son nouveau déguisement (Ponson du Terr., Rocambole,t. 3, 1859, p. 486):
4. − Altesse, je vous supplie d'y réfléchir à deux fois : si je mettais jamais le doigt dans la machine gouvernementale, il est probable que j'en casserais tous les ressorts avant qu'il fût une heure. Gobineau, Pléiades,1874, p. 108.
À différentes, diverses fois (vieilli). Les sommes immenses que le gouvernement a puisées à différentes fois dans la caisse d'escompte (Marat, Pamphlets,Nouv. dénonc. Necker, 1790, p. 189).Ils ramènent, à différentes fois, plusieurs des malheureux Espagnols qui allaient périr, et qui nageaient en luttant contre la mort (Baudry des Loz., Voy. Louisiane,1802, p. 101).Le conseil du roi envoya à diverses fois des ambassadeurs au comte de Hainaut et au Dauphin pour presser le retour de ce jeune prince (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 4, 1821-24, p. 110).
À la première fois (rare). Du premier coup. Les partisans de la grève générale ainsi entendue sont obligés, qu'on le note bien, de réussir à la première fois (Jaurès, Ét. soc.,1901, p. 104).
b) Par deux, trois, etc., fois. À deux, trois, etc., reprises, avec effet d'insistance. Ruau, ministre de l'agriculture, assis au second banc, dit par cinq fois : « c'est vilain... c'est vilain... » (Barrès, Cahiers,t. 5, 1906-07, p. 105):
5. Une voix que personne ne reconnut d'abord et qui semblait partir de tous les coins du cimetière (...) ordonna par trois fois, sur un ton de plus en plus élevé : « dispersez-vous! »... Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1499.
Rem. Pour à petits coups : Je lui versai son eau-de-vie [à Bixiou]. Il commença à la déguster par petites fois, d'un air attendri (A. Daudet, Lettres moulin, 1869, p. 141).
c) En + numéral + fois.Exprime le fractionnement dans la réalisation d'un procès. La sortie s'opérait en deux fois, à cinq et à huit heures du soir (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 214):
6. Une colère était venue à Romain; tout à coup il avait secoué violemment sa main à deux ou trois reprises, comme pour la vider en une fois de tout son sang... Ramuz, Gde peur mont.,1926, p. 150.
d) Pour + ordinal + fois.Exprime l'accumulation. Le rideau se lève, pour la centième fois, mais il se lève devant des yeux tout de suite gagnés par les larmes ou frappés par un éblouissement (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 733).
3. [Dans des tours comparatifs] Ils sont deux fois plus nombreux, deux fois moins que nous.
Rem. Pour exprimer le rapport de un à deux, on a utilisé une fois : Je mets son manteau, qui m'était une fois trop long; je monte sur son cheval, qui était une fois trop dur (Dumas père, Halifax, 1842, III, 2, p. 75).
Marque l'intensité. Vous avez été envers moi plus cruelle mille fois que si vous m'aviez assassiné à coups de couteau (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 299).À l'hôpital, il se serait remis sur pied deux fois plus vite (Zola, Assommoir,1877, p. 485).
4. MATH. Est le symbole de la relation entre un multiplicande et un multiplicateur. Deux fois deux font quatre.
B.− La loc. situe le moment d'un procès dans le temps (elle fonctionne comme un adv. de phrase).
1. [En constr. dir.]
a) [Avec un art. déf. ou un dém.] La loc. situe le procès dans une succession d'événements :
7. J'ai juste le temps de fermer ma lettre, merci de la tienne, mais quand viendras-tu? Tâche bien, n'est-ce pas? de venir de demain en huit, et, la fois suivante, c'est moi qui monterai... Ramuz, Gde peur mont.,1926, p. 87.
Cette fois-ci. À un moment plus proche, par opposition à un événement plus reculé dans le temps :
8. J'aperçois Prévot et je tombe. − Ah! quand j'ai aperçu toutes ces lampes! ... − Quelles lampes? C'est exact, il est seul. Cette fois-ci je n'éprouve aucun désespoir, mais une sourde colère. Saint-Exup., Terre hommes,1939, p. 235.
Cette fois-là. À un moment défini du passé. Cette fois-là, j'allai beaucoup plus loin dans l'injustice et dans l'insulte ignominieuse (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 53).Cette fois-là, il s'est découvert (Giono, Colline,1929, p. 179).
b) [Avec chaque ou un équivalent] La loc. marque la concomitance et la répétition.
Chaque fois. Sœur Marie des Anges était entrée deux ou trois fois, avec chaque fois un coup d'œil furtif et pourtant appuyé dans sa direction (Simenon, Vac. Maigret,1148, p. 12).Quand je passais chez Belsenza aux nouvelles, (...) je le trouvais chaque fois plus soucieux (Gracq, Syrtes,1951, p. 167).
Var. À chaque fois. Bon. Pointez, n'est-ce pas, à chaque fois, pour être sûr de n'oublier personne (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 74).
Toutes les fois, les autres fois. Toutes les précédentes fois, Kobus, après deux ou trois verres, se mettait à chanter, d'une voix terriblement forte, de vieux airs qui lui passaient par la tête (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p. 77).J'obéis comme les autres fois (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 138).
c) Une fois. À une date indéterminée dans le passé. Synon. un jour, un coup (fam.) :
9. − Elle était dans le coma... balbutia-t-elle. Une fois, pendant ma garde, elle s'est débattue, essayant de se dresser sur son séant, puis elle s'est raccrochée à mon bras en criant... Simenon, Vac. Maigret,1948, p. 111.
Une belle fois. Un beau jour. La pauvrette amasse longtemps des larmes intérieures, puis une belle fois la digue se rompt (Amiel, Journal,1866, p. 192).
Il était une fois, il y avait une fois [formule commençant les contes de fées]. Dans un passé indéterminé. Il était une fois... jadis... oh! il y a longtemps... il y a près de cent années..., un petit garçon comme toi : mon père... (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 30).
Rem. Rare, avec un verbe au fut. : Il saura aussi que je l'aimai; que l'amitié ne me trouva pas ingrat. Une fois, tout sera dévoilé, quand je serai descendu dans la demeure du repos (Krüdener, Valérie, 1803, p. 177).
[En corrélation avec quand, lorsque, si, ou dans une prop. participiale] Souligne l'accompli ou la perfectivité du procès. Synon. dès lors que.
Quand, lorsque ... une fois. Quand un mauvais livre s'est une fois emparé des esprits, il n'y a plus pour les désabuser d'autre moyen que celui de montrer l'esprit général qui l'a dicté (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 505).Quand une fois j'étais lancé sur ce chapitre, je ne m'arrêtais plus (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 367).Vous ne me connaissez pas, quand une fois je m'y mets (Feydeau, Dame Maxim's,1914, III, 14, p. 66):
10. ... personne ne peut m'obliger à affirmer en dehors de la certitude lorsque j'ai une fois décidé de suspendre mon jugement jusqu'à l'évidence... Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949, p. 83.
Si ... une fois. Si une fois on admet que ces défauts existent dans les rôles, doit-on s'étonner qu'un acteur vrai ait l'air embarrassé quand il joue? (Delécluze, Journal,1826, p. 349):
11. La misérable gamine même qui me poursuit depuis trois ans serait, si une fois elle m'avait vu dans cet état, pour toujours guérie de moi. Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p. 309.
[Dans une prop. participiale] Son Excellence, la glace une fois rompue, parlait volontiers d'elle-même (Farrère, Homme qui assass.,1907, p. 40).Jos-Mari sentait bien qu'il était né pour aller tête nue, et que, ses cheveux une fois emprisonnés, il n'était plus lui-même (Peyré, Matterhorn,1939, p. 63).
d) Des fois (pop.)
α) Synon. de parfois.Mon vieux cochon, j'ai vu des fois, ici, des semaines qu'on n'en fichait pas une secousse (Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., 4, p. 135).Ah! ceux qui sont morts sont bien heureux. Mais des fois seulement, pas toujours... (Barbusse, Feu,1916, p. 89).Paraît qu'il a des fois trente mille balles dans sa ceinture... (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 179):
12. Et puis, les cartes, cela faisait passer le temps... j'avais gagné des fois... maintenant, jamais, jamais... Aragon, Beaux quart.,1936, p. 230.
Il y a des fois. À certains moments. Il y a des fois, on dirait qu'elle va parler (Aymé, Jument,1933, p. 18).
Rem. Par des fois, région. Par des fois, la Mariton venait aussi pour un moment, à seules fins d'avoir à parler de son garçon (Sand, Maîtres sonneurs, 1853, p. 101).
β) Marque l'éventualité. Synon. par hasard.
[Dans des tours exclam.] Il [Léon Lavie, le dépanneur] injuriait la lanterne, prédisait qu'elle ne marcherait pas longtemps et ne l'empêcherait pas de fumer son cigare à l'entracte. − Non mais des fois... (G. Grenier, Ciné-roman,Paris, Gallimard, 1972, p. 170):
13. − Très bien! v'là que la lourde est bouclée, à présent! hohé là, machin, chose, monsieur! c'est-y-des fois que ces gaillards-là vont avoir le toupet de nous laisser ici et nous lâcher l'train sous le nez? Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., 8, p. 191.
[En corrél. avec la conj. si] Au cas où. Et c'était toujours la porte que j'regardais pour voir si des fois elle remuerait pas et s'changerait en femme (Barbusse, Feu,1916, p. 114).Si des fois t'avais peur que les Boches ne te repèrent pas assez, tu pourrais peut-être emporter un petit drapeau et jouer de la trompette (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 8).Si des fois il fallait s'ensauver, on passerait le canal sur le pont de Malvaux... (Genevoix, Raboliot,1925, p. 265).
e) D'autres fois. [En oppos. avec d'autres adv. de temps ou compl. circ.] Tantôt la pompe et la trivialité de Rembrandt le préoccupaient vivement; d'autres fois on retrouvait dans ses ciels un souvenir amoureux des ciels du Lorrain (Baudel., Salon,1846, p. 140).Parfois le jeune homme rencontrait un compagnon sur le deuxième ou le troisième palier, et s'entretenait longuement et familièrement avec lui; d'autres fois il était triste et s'ennuyait (Jouve, Scène capit.,1935, p. 102):
14. Souvent une terreur la prenait, elle poussait un cri, Charles accourait. − Ah! va-t-en! disait-elle. Ou, d'autres fois, brûlée plus fort par cette flamme intime que l'adultère avivait, haletante, émue, tout en désir, elle ouvrait sa fenêtre, aspirait l'air froid... Flaub., MmeBovary,t. 2, 1857, p. 140.
15. Des fois je me dis que tu joues à me croire et que tu ne me crois pas vraiment et d'autres fois que tu me crois au fond mais que tu fais semblant de ne pas me croire. Sartre, Mains sales,1948, 3etabl., 5, p. 119.
Rem. Vx. D'autre fois pour d'autres fois. D'autre fois la Fée aux Miettes prenait la Bible (Nodier, Fée Miettes, 1831, p. 174). Custine qui s'apprêtait à venir délivrer Mayence; mais, au moment de se mettre en route il lui manquait toujours quelque chose, tantôt de la poudre et des canons, d'autre fois c'était son grand sabre de cavalerie qu'il avait oublié de faire aiguiser! (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 119). La maladie n'est souvent qu'une exagération ou une diminution de l'état physiologique (...); d'autre fois la maladie est une diminution de la faculté physiologique (C. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p. 282).
f) Souventes fois (vx ou région.). Souvent. Souventes fois, elle laissait tomber un gros soupir (Borel, Champavert,1833, p. 49).Chez Daudet, Barrès, un causeur, à la conversation pleine d'observations ironiques et souventes fois coupée de paradoxes drolatiques (Goncourt, Journal,1894, p. 658).− A-t-il déjà gardé les vaches? demanda-t-il. − Souventes fois, monsieur Fortier, répondit avec une révérence la mère Cloquet (R. Bazin, Blé,1907, p. 45).− M'est avis, affirma-t-il, qu'elle n'aura plus souventes fois à le suivre! (Genevoix, Raboliot,1925, p. 97; cf. aussi p. 212).
Rem. On notera aussi toutes et quantes fois : − Enfin, Monsieur Bergerin, répondit Grandet, vous êtes un homme d'honneur, pas vrai? Je me fie à vous, venez voir ma femme toutes et quantes fois vous le jugerez convenable. Conservez-moi ma bonne femme : je l'aime beaucoup, voyez-vous, sans que ça paraisse, parce que, chez moi, tout se passe en dedans et me trifouille l'âme (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 217).
2. [En constr. indir.]
a) Prép. à
À la fois. Marque la simultanéité de deux procès ou de deux états. Synon. simultanément, en même temps.On doit poser deux banderillas à la fois, et pour cela il faut passer les deux bras entre les cornes du taureau, opération délicate (Gautier, Tra los montes,1843, p. 78).Un homme jeune dont le cou trop long semblait annoncer déjà par lui-même le caractère à la fois lâche et rouspéteur du personnage (Queneau, Exerc. style,1947, p. 16).
À cette fois (vieilli). On y rencontrerait à coup sûr l'occasion de l'applaudir, non pas de main morte, à cette fois (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 212):
16. Je sentis tous les coups de bâton, l'un après l'autre. Le premier (...) me prit par le milieu de la plante des pieds (...). Ce n'est pas le pied qui me fit mal à cette fois; mais je crus que les os de mes pauvres jambes allaient sauter en éclats. Le second m'atteignit plus bas... About, Roi mont.,1857, p. 231.
b) Prép. pour. Pour une fois, pour cette fois. Marque le caractère d'exception du procès. La forêt s'est tue pour une fois. Complet silence (Céline, Voyage,1932, p. 222).Allez, ça va, pour cette fois, ma fille... (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 256).Peut-être échapperait-il pour cette fois à son destin. Mais je savais qu'il allait manquer sa chance (Sartre, Nausée,1938, p. 207):
17. Vanderborn, qui est calme d'ordinaire, me crie : − C'est pas encore pour cette fois, tu vois : me v'là! Barbusse, Feu,1916, p. 58.
c) De fois à autre (vieilli). De temps en temps, parfois. Ces voyageurs voilés, qui viennent de fois à autre s'asseoir à notre table, sont traités par nous en hôtes vulgaires (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 502).Mais quoi! de fois à autre ne faut-il pas déblayer un peu toute cette racaille où nous commet la vie active! (Barrès, Jard. Bérén.,1891, p. 147).
Des fois à autre (vx). Des fois à autre, l'une d'elles se levait pour aller prendre un plat sur le feu et pour remplir un pot de vin qu'elle versait dans les verres (Barrès, Colline insp.,1913, p. 139).
Rem. gén. 1. Par fois (vx) au lieu de la forme soudée parfois. ... je suis assez légère, Coquette comme on l'est, par fois un peu colère (Florian, Fables, 1792, p. 88; cf. aussi Id., ibid., p. 99, 115, 116). [Ces hommes avancés] qui par fois ne sachant de quoi parler, arrangent le monde social en prenant le sorbet dans un lieu charmant (Senancour, Rêveries, 1799, p. 199). Ils sauroient que si, par fois, nous cueillons des roses, ce n'est qu'au milieu des épines (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 361). 2. Toutes fois au lieu de toutefois : Toutes fois, si ces noms employés comme parties d'un sujet ou d'un attribut, doivent être eux-mêmes modifiés dans leur compréhension, ils rentrent dans la règle générale (Destutt de Tr., Idéol., 2, 1803, p. 108).
II.− [Dans les loc. conj.]
A.− [Avec un art. déf. ou un dém.; la prop. sub. sert de repère ou de cadre à l'action principale] Figurez-vous, la dernière fois que votre oncle est venu me voir, il y a une quinzaine, je lui ai dit... (Montherl., Célibataires,1934, p. 893).Et faisant allusion à leur promenade à la campagne, elle demanda : − tu t'es bien régalé, hein, la fois qu'on est allé aux sucres? (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 275).Écoute, la prochaine fois qu'on sort ensemble, on va reparler de tout ça sérieusement, dit Henri (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 261):
18. Marguerite était une fille entretenue comme Olympe, et cependant je n'eusse jamais osé lui dire, la première fois que je l'avais vue, ce que je venais de dire à cette femme. Dumas fils, Dame Camélias,1848, p. 254.
19. − In-Salah? Le Tidi-Kelt! mais, mon pauvre ami, la dernière fois que j'y suis passé, il y avait autant de vieux journaux et de boîtes de sardines vides que le dimanche, au bois de Vincennes. Benoit, Atlant.,1919, p. 43.
(La, cette) fois où. Elle [Emma] eût désiré le voir plus sérieux, et même plus dramatique à l'occasion, comme cette fois où elle crut entendre dans l'allée un bruit de pas qui s'approchait (Flaub., MmeBovary,t. 2, 1857, p. 6).
Rem. À la fois que (vx). À la première fois qu'elle s'était absentée, il était retourné coucher à sa maison de campagne (Restif de La Bret., M. Nicolas, 1796, p. 146).
B.− [Avec chaque ou le plur.] Marque que le procès de la principale se répète quand se produit l'action subordonnée.
Chaque fois que. Chaque fois que la flamme des bougies bougeait, quelque chose bougeait dans sa figure (Ramuz, Gde peur mont.,1926, p. 218):
20. Chaque fois que le train s'arrête, on entend le ronronnement des bombardiers-rôdeurs de la RAF en quête de locomotives à mitrailler, de convois à détruire. Vailland, Drôle de jeu,1945,p. 122.
Var. À chaque fois que. À chaque fois que j'arrive à son prix, il témoigne une si grande douleur de se détacher de son cheval, que nous allons nous coucher sans conclure (Lamart., Voy. en Orient,t. 2, 1835, p. 27).Ses chefs (...) firent son éloge; et à chaque fois qu'on le nommait, le vieil homme se levait et saluait non sans grâce (Alain, Propos,1914, p. 183).
Toutes les fois que. Toutes les fois que je me suis livré à l'action, il m'en a cuit (Flaub., Corresp.,1872, p. 442).Toutes les fois que l'Allemagne a voulu faire d'elle un édifice pratique, son œuvre s'est effondrée en quelques lustres (Giraudoux, Siegfried et Lim.,1922, I, 2, p. 17).
Les fois que. En outre, les quatre ou cinq fois qu'il m'attira dans le trou noir du rocher, je puis dire qu'il ne me donna aucun plaisir; au contraire (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 100).C'est ainsi que Valéry, les premières fois qu'il voyageait en chemin de fer, poussait de toutes ses forces la paroi d'avant du wagon, pensant par cet effort, me racontait-il, concourir à celui de la locomotive et accélérer la marche du train (Gide, Journal,1943, p. 174).
(Chaque, ces, les) fois où. La ville était peuplée de dormeurs éveillés qui n'échappaient réellement à leur sort que ces rares fois où, dans la nuit, leur blessure apparemment fermée se rouvrait brusquement (Camus, Peste,1947, p. 1366).
C.− Une fois que. Marque l'antécédence en insistant sur le caractère accompli ou perfectif du procès. Synon. après que.Lamuse, qui n'a pas d'imagination, passe son temps, une fois qu'il s'est assis, qu'il a posé sur la pointe matelassée de ses genoux sa pochette de papier et mouillé son crayon-encre, à relire les dernières lettres reçues (Barbusse, Feu,1916, p. 47):
21. [Ils sollicitent] un peintre chez qui ils la font poser une fois qu'elle est mariée, avant les enfants et quand elle est encore à son avantage... Proust, Fugit.,1922, p. 605.
P. ext. Introduit une circonstance. Synon. dès lors que.Les questions de dignité, une fois qu'on se les pose, sont impérieuses pour la conscience, et ne se discutent pas (Hugo, Corresp.,1866, p. 566).Il y en a qui en prennent leur parti; une fois qu'ils sont là-bas, ils restent... (Bourdet, Sexe faible,1931, I, p. 293):
22. Qui s'est jamais avisé de se récrier contre le ridicule des règles du whist? Et pourtant une fois qu'on s'est accoutumé aux règles, il est agréable de faire l'adversaire chlemm. Stendhal, Chartreuse,1839, p. 99.
D.− Des fois que (pop.). Marque l'éventualité. Synon. au cas où.Tu l'as toujours sous la pince des fois qu'i s'produit une occase (Barbusse, Feu,1916, p. 193):
23. ... prudemment, sans lever la tête, elle laisse glisser vers son amant un regard lourd. − Des fois qu'on pourrait partir, s'en aller loin − je ne sais pas, sur les mers, quoi? dans des pays, nous deux... Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1477.
E.− Pour une fois que, où. Exprime l'idée que le procès de la sub. a lieu par exception. Le diable soit de vous, cher ami! Pour une fois que vous manquez de respect à un gendarme, vous n'avez pas la main heureuse (Courteline, Gend. sans pitié,1899, 2, p. 167):
24. Je répondis à Robert qu'il me plairait certainement, mais que pour une fois je dînais avec lui et où je m'en sentais si heureux, j'aurais autant aimé que nous fussions seuls. Proust, Guermantes 2,1921, p. 410.
Rem. gén. Le subst. fonctionne presque exclusivement dans des groupes circ. Ce n'est qu'except. qu'on le trouve en fonction de compl. d'obj. dir. : − Moi, dit Lamuse, je m'suis souvent démerdé pour ne pas monter aux tranchées, et j' compte pas les fois qu'j'y ai coupé (Barbusse, Feu, 1916, p. 38); ou de suj. Et d'ailleurs elle le perdait tout de même, car par peur des conséquences, et aussi parce qu'une ou deux fois lui suffisaient, il filait en laissant une fausse adresse (Proust, Fugit., 1922, p. 600); et dans le syntagme nom. : déception presque de chaque fois (Mallarmé, Dern. mode, 1874, p. 835), diminuer l'effort de chaque fois (Valéry, Variété IV, 1938, p. 220).
Prononc. : [fwa]; mais [ɑ] ds Dub. Homon. foi, foie. Étymol. et Hist. A. Marque le degré de fréquence d'un fait; 1. avec un adj. numéral, indique l'unicité ou la réitération d'un fait [fin xes. terce vez, forme prov. (Passion, éd. d'A. S. Avalle, 194]; ca 1050 une feiz (Alexis, éd. Chr. Storey, 448); soventes feiz (ibid., 241); 2. ca 1100 précédé d'un dém. ceste feiz (Roland, éd. J. Bédier, 3600); 3. ca 1100 précédé d'une prép. et d'un déterm. pour former une loc. a ceste feiz (ibid., 567); 4. ca 1230 loc. toutes les fois que (Chevalier deux épées, 2440 ds T.-L.); 1530 à la foys « en même temps » (Palsgr., p. 805a); 5. 1559 une fois suivi d'un part. ou d'une prop. part. une fois tumbez (Amyot, Timol., 38 ds Littré). B. Marque un rapport de grandeur, joint à un adj. numéral cardinal; 1. 1370 « intensité plus ou moins grande d'une qualité par rapport à une autre » (Oresme, Eth., 208, ibid.); 2. 1487 note la multiplication (Vocabulaire latin-français, Genève, Loys, Garbin; 3. 1661 équivaut à un superl. (Molière, Ecole des maris, II, 6 : Heureux, cent fois heureux). Dér. lat. class. vĭces − forme nom. acc. plur. d'un défectif attesté également à l'acc. et ablatif sing., et au datif ablatif plur. − « tour, succession, alternative; retour, réciprocité » le f initial du fr. pourrait s'expliquer par un fait de phon. syntactique : devant les finales sourdes de deus, une, set, etc., v initial se serait assourdi (mais v. la prudence du FEW t. 14, p. 412b et note 10). Fréq. abs. littér. : 61 892. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 79 534, b) 81 504; xxes. : a) 85 777, b) 100 100. Bbg. Corbett (N.L.). From vices, vicata to Old French foiz, foie, foiée. Vox. rom. 1969, t. 28, pp. 258-265. − Kalepky (T.). Zur französischen Syntax. Z. rom. Philol. 1909, t. 33, pp. 711-719. − Orr (J.). De qq. survivances ds le fr. pop. In : Essais de philol. mod. Paris, 1953, pp. 225-230. − Rickard (P.). Tanz and Fois with cardinal numbers in Old and Middle French. In : [Mél. Ewert (A.)]. Oxford, 1961, pp. 194-212.

Wiktionnaire

Nom commun

fois \fwa\ féminin, singulier et pluriel identiques

  1. Nom qui se joint à un adjectif numéral pour indiquer qu’un fait s’est produit ou s’est répété.
    • Le Gouvernement a renouvelé pour la dixième fois, en 1865, le grand concours biennal de composition musicale, institué par l'arrêté royal du 19 septembre 1840. — (Bulletin de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, 1865, 34e année, 2e série, vol.20, p.326)
    • Le secours allait venir aux révisionnistes du côté où on l'attendait le moins. Une pièce du dossier secret, deux fois rendue publique, se trouva être un faux. — (Jean Roget, L'affaire Dryfus, page 61, Action française, 1925)
    • […], et, le lendemain la plupart de mes compagnons franchissaient pour la première fois le cercle polaire. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Inquiets, certains clients quittent le café mais, à peine sortis, s'arrêtent derrière la vitre pour contempler une dernière fois le soulographe. — (Jean-Michel Olivier, Les Innocents, L'Âge d'Homme, 1996, page 42)
  2. (En particulier) Quantité, nombre que l’on augmente, que l’on diminue ou que l’on compare à d’autres.
    • Grâce à cette mesure protectrice, les petits cultivateurs belges sont assurés de ne pas payer leurs engrais quatre fois ce qu'ils valent, […], — (Charles-Victor Garola, Engrais, p.331, J.-B. Baillière et fils,1906)
    • Et enfin, vous voudriez que Dieu fît courir le soleil, qui est quatre cent et trente-quatre fois plus grand que la terre, rien que pour pommer nos choux ? — (Umberto Eco, L'île du jour d'avant, Grasset & Fasquelle, 1996)
    • On a le nombre de fois qu’une quantité est renfermée dans une autre.
    • Il entre deux fois autant de monde dans cette salle que dans l’autre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FOI. n. f.
Croyance aux vérités de la religion. La foi est la première des trois vertus théologales. La foi, l'espérance et la charité. Foi pure, ardente, ferme, inébranlable. Foi languissante. Foi chancelante. Acte de foi. Avoir la foi. La foi d'un chrétien. Être ferme dans la foi, dans sa foi. Manquer de foi. Pécher contre la foi. Homme de peu de foi. Prov., La foi du charbonnier, La foi d'un homme simple, qui croit sans aucun examen tout ce que l'Église enseigne. Il signifie aussi Objet de la foi, dogmes qu'une religion propose à croire comme révélés de Dieu, et souvent Cette religion même. Un article de foi. Cela est de foi. C'est une question de foi. Le symbole de la foi. C'est un article de foi. Mourir pour la foi. Les confesseurs de la foi. La foi de JÉSUS-CHRIST. La propagation de la foi. Renier la foi de ses pères. Renoncer à sa foi. Changer de foi. N'avoir ni foi ni loi, Être sans religion et sans morale. Fig., Croire une chose comme un article de foi, La croire fermement. Croire tout comme article de foi, Être fort crédule. Ce n'est pas article de foi se dit d'une Chose qui ne mérite pas ou qui ne paraît pas mériter de créance. Profession de foi, Déclaration publique de sa foi et des sentiments qu'on tient pour orthodoxes. Il se dit, par extension, de Toute déclaration de principes. Faire sa profession de foi politique. Ma foi, par ma foi, Façons de parler familières, dont on se sert lorsqu'on affirme, ou lorsqu'on reconnaît, lorsqu'on avoue quelque chose. Ma foi, je n'en sais rien. Il a, ma foi, raison. Par ma foi, le tour est plaisant. Ma foi oui! Ma foi non! Il signifie encore Fidélité, exactitude à tenir sa parole, à remplir ses promesses, ses engagements; ou Assurance donnée de garder sa parole, sa promesse. C'est un homme de peu de foi. Homme sans foi. S'en remettre à la foi de quelqu'un. Donner un gage de sa foi. Manquer de foi. Engager sa foi. Garder sa foi. Violer, trahir sa foi. La foi que deux époux se sont jurée. Être prisonnier sur sa foi. Bonne foi, La qualité ou la conduite de celui qui agit, qui parle selon sa conscience, avec franchise, avec une intention droite. Il a mis une parfaite bonne foi dans toute cette affaire. Allons, soyez de bonne foi. Tout homme de bonne foi conviendra que... C'est de la meilleure foi du monde qu'il soutient cette erreur. Je men remets à votre bonne foi. Abuser de la bonne foi de quelqu'un. On dit dans le sens contraire Mauvaise foi. Être de mauvaise foi. Une histoire altérée par l'ignorance ou la mauvaise foi. C'est mauvaise foi de votre part. Il est d'une insigne mauvaise foi. Bonne foi se dit particulièrement, en termes de Jurisprudence, de la Conviction où est une personne qu'elle agit, qu'elle contracte légalement, ou qu'elle acquiert, qu'elle possède légitimement. On dit également dans le sens contraire Mauvaise foi. Le mariage a été contracté de bonne foi par l'un des époux. Acquérir, posséder de bonne foi. Possesseur de bonne, de mauvaise foi. La bonne foi est toujours présumée en ce cas. C'est à celui qui allègue la mauvaise foi à la prouver. En bonne foi, et plus souvent De bonne foi, Façons de parler familières dont on se sert pour engager une personne à répondre, à s'exprimer franchement, ou à ne juger d'une chose que selon le bon sens, la conscience, etc. En bonne foi, le feriez-vous? De bonne foi, je ne pouvais accepter une pareille proposition. Foi conjugale, La promesse de fidélité que le mari et la femme se font mutuellement en s'épousant. Il a violé la foi conjugale. La foi jurée, la foi des traités, des engagements, du serment, des serments, etc., L'obligation que l'on contracte, l'assurance que l'on donne de quelque chose par les traités, par les serments, etc. Être fidèle à la foi jurée. Faire quelque chose contre la foi des traités. Il se reposait sur la foi des engagements, des serments. Promettre une chose sous la foi du serment. Par extension, Sur la foi de, En se confiant, en croyant à. Oseriez-vous le condamner sur la foi de telles gens? Sur la foi d'une tradition incertaine. Foi de gentilhomme, foi d'honnête homme, Façons de parler dont on se sert pour mieux assurer ou attester quelque chose. Je vous déclare, foi d'honnête homme, que je n'en savais rien.

FOI signifie aussi Croyance, confiance. Ajouter foi, avoir foi à quelque chose, à quelqu'un, aux paroles, dans les paroles de quelqu'un. C'est un homme digne de foi. Accorder une foi pleine et entière à quelqu'un, à quelque chose. Il signifie également Témoignage, assurance, preuve. Ce qui est arrivé depuis peu en fait foi. Faire foi d'une chose. Cette lettre fait foi qu'il est arrivé. Leur acte fait pleine foi de cette convention. Ces papiers ne peuvent faire foi contre lui. En foi de quoi j'ai signé les présentes. Cet acte fait foi en justice.

Littré (1872-1877)

FOIS (foî ; l's se lie : de foi-z à autre) s. f.
  • 1Terme par lequel on considère un cas, un fait, une vicissitude dans leur unité ou dans leur réitération. Une fois par an. Combien de fois ne vous l'ai-je pas dit ? On l'en a averti quantité de fois. J'ai lu ce livre plus de fois que vous ne pensez. J'ai lu ce livre tant de fois que je le sais presque par cœur. Je vois bien que les anciens cardinaux prennent une grande autorité sur les derniers reçus, puisque, vous ayant écrit beaucoup de fois sans avoir reçu une de vos lettres, vous vous plaignez de ma paresse, Voiture, Lett. 10. Cela est merveilleux, qu'une personne qui n'écrit qu'en quatre ans une fois, le fasse de sorte, quand elle l'entreprend, qu'il semble qu'elle y ait toujours étudié, et que, durant tout ce temps, elle n'ait pensé à autre chose, Voiture, ib. 54. Tentons une autre fois la faveur de son eau, Rotrou, Herc. mour. IV, 2. Il faisait infinies fois des prières séditieuses, Bossuet, Var. 10. Ce qu'il y a de plus remarquable, c'est qu'Amurat, après cette victoire, retourna dans sa solitude, qu'il abdiqua une seconde fois la couronne, qu'il fut une seconde fois obligé de la reprendre pour combattre et pour vaincre, Voltaire, Mœurs, 89. On a cherché bien des fois quel était le meilleur…, Duclos, Consid. sur les mœurs. XI. Voici la première fois de ma vie où j'ai pu vous écrire sans crainte, Rousseau, Hél. VI, 6. Je l'ai déjà dit, c'était de l'amour cette fois, et l'amour dans toute son énergie et toutes ses fureurs, Rousseau, Conf. IX. Je n'entends pas de fois les airs ravissants et mélancoliques d'un rossignol caché sous un feuillage que je ne sois tenté de croire…, Bernardin de Saint-Pierre, Étude 1.

    Ne se pas faire dire une chose deux fois, se hâter de la faire, soit par désir, soit par crainte. L'Espagnol ne se fit pas dire la chose deux fois, Scarron, Rom. com. I, 9. Et que, si d'un malheur il ne veut être cause, Il ne se fasse pas deux fois dire une chose, Molière, Éc. des maris, II, 11.

    Dans le même sens : Il ne faut pas, il ne faudrait pas le lui dire deux fois, il se hâterait de profiter de la permission, etc.

    Une fois, deux fois, se dit dans les enchères. À cent francs, ce meuble, une fois, deux fois.

    Par extension dans l'usage ordinaire. Une fois, deux fois, trois fois ; encore une fois ; pour la dernière fois ; expressions par lesquelles on insiste, on enjoint. Ah çà ! une fois, deux fois, en voulez-vous, n'en voulez-vous pas ? La Beauce avait jadis des monts en abondance… Et messieurs les Orléanois Dirent au Sort, tous d'une voix, Une fois, deux fois et trois fois, Qu'il eût à leur ôter la peine De monter, de descendre et remonter encor, La Fontaine, Lettre VII. La charité, encore une fois, n'est point une vertu oisive et abstraite, Bourdaloue, 12e dim. après la Pentec. Domin. t. III, p. 319.

    Par exagération. Vingt fois, cent fois, cent et cent fois, mille fois, mille et mille fois, plus de vingt, de cent, de mille fois, c'est-à-dire fort souvent, un très grand nombre de fois. Hermione elle-même a vu plus de cent fois Cet amant irrité revenir sous ses lois, Racine, Andr. I, 1. Vingt fois depuis huit jours J'ai voulu devant elle en ouvrir le discours, Racine, Bérén. II, 2. Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse et le repolissez, Boileau, Art p. I.

  • 2Dans le langage poétique ou élevé. Ô jour trois fois heureux, Racine, Esth. I, 1. Heureux, cent fois heureux, ceux que Laubardemont faisait condamner à huis clos par ordre de Son Éminence ! ils étaient opprimés, mais non déshonorés, Courier, Réponse aux anonymes, n° 1.
  • 3Il se dit particulièrement de quantités qu'on répète ou qu'on multiplie ou que l'on compare à d'autres. Deux fois trois font six. Quatre pris quatre fois donne seize. Le nombre de fois qu'une quantité est renfermée dans une autre. Ce corps est une fois plus long que l'autre. J'ai fait deux fois plus, deux fois moins, deux fois autant de chemin que vous. Combien la moisissure est-elle contenue de fois dans le cèdre, la mite dans l'éléphant, la puce d'eau dans la baleine, un grain de sable dans le globe de la terre, un globule de lumière dans le soleil ? Bonnet, Consid. corps org. Œuv. t. v, p. 205, dans POUGENS.

    Fig. Avoir deux fois, cent fois raison, être parfaitement assuré de son fait. Ne critiquez Corneille que lorsque vous aurez deux fois raison, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 27 janv. 1762.

  • 4Une fois, une fois pour toutes, une bonne fois, c'est-à-dire décidément, définitivement. Je tiens à ce que j'ai une fois résolu. Si une fois je parviens à le découvrir. Et si le diadème une fois est à nous, Corneille, Nicom. I, 5. Soupirant une bonne fois pour n'avoir pas à y retourner sitôt, elle commença ainsi son histoire, Scarron, Rom. com. II, 3. Pour y mettre un bon ordre, une bonne fois pour toutes, Sévigné, 395. Je vous prie de vous désabuser une fois pour toutes de la pensée où vous êtes, Bossuet, Lett. abb. 71. Parlez franchement à ces messieurs une fois pour toutes, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 21 déc. 1701. Cependant voulez-vous qu'avec moins de contrainte L'un et l'autre une fois nous nous parlions sans feinte ? Racine, Brit. I, 2. Si ma fille une fois met le pied dans l'Aulide, Elle est morte…, Racine, Iphig. I, 1. Pour confondre une bonne fois une erreur si universelle, Massillon, Carême, Samar.

    Vingt fois, cent fois, mille fois pour une, se dit d'une chose qu'on a été trop souvent obligé de faire ou de dire. Je vous ai dit cela cent fois pour une, et il faut encore que je vous le répète ?

  • 5Avec par. Vous m'avez par deux fois rendu le diadème, Corneille, Pomp. IV, 3. Les ombres par trois fois ont obscurci les cieux Depuis que le sommeil n'est entré dans vos yeux, Racine, Phèdre, I, 3.
  • 6Avec à. C'est elle, et je me rends, monsieur, à cette fois, Corneille, Ment. III, 5. Mes pareils à deux fois ne se font pas connaître, Corneille, Cid, II, 2. Elle retire ses chers enfants, et confesse à cette fois que, parmi les plus mortelles douleurs, on est encore capable de joie, Bossuet, Reine d'Anglet. Elle se montre au monde à cette fois, mais ce fut pour lui déclarer qu'elle avait renoncé à ses vanités, Bossuet, Anne de Gonz. Race infidèle, me connaissez-vous à cette fois ? suis-je votre roi, suis-je votre juge, suis-je votre Dieu ? Bossuet, ib. La frayeur les emporte ; et, sourds à cette fois, Ils ne connaissent plus ni le frein ni la voix, Racine, Phèdre, V, 6. Je ne me souviens plus du tout des vers de Cartouche, et tu me les enverras à la première fois, Mirabeau, dans BESCHERELLE, à l'article à.

    Fig. À deux fois, loc. adv. Avec attention, avec réserve, avec lenteur. Y regarder à deux fois, bien réfléchir, ne pas se hasarder en une affaire périlleuse.

    N'en pas faire à deux fois, ne pas hésiter. Courtin n'en fit pas à deux fois, il rendit du sien ce qu'il crut avoir imposé de trop à chaque paroisse, Saint-Simon, 42, 237.

  • 7Avec pour. Cela est bon pour une fois. Nous nous vîmes alors pour la première fois. Soleil, je viens te voir pour la dernière fois, Racine, Phèdre, I, 3.

    Pour une fois, dans une phrase négative, signifie que la chose est arrivée plus d'une fois. Ce n'est pas pour une fois que des solitaires, que des pénitents, que des justes se sont pervertis…, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 114. Cela [une pluie d'étoiles filantes] n'a pas été vu pour une fois à la Chine ; j'ai trouvé cette observation en deux temps assez éloignés, Fontenelle, Mondes, 6e soir.

  • 8Par fois : on écrit aujourd'hui parfois (voy. ce mot).
  • 9D'autres fois, en d'autres moments. Il est gai d'ordinaire, mais, d'autres fois, il est abattu.
  • 10Une fois, jadis. Il était une fois un roi et une reine qui… Enfants, il était une fois Une fée appelée Urgande, Béranger, Petite fée.

    Il signifie aussi dans une certaine occasion, à une certaine époque. J'étais une fois à lire, lorsque… Une fois que je passais près de lui, il m'appela.

  • 11Toutes les fois que ou à toutes les fois que, aussi souvent que. On sentira qu'à toutes les fois que le cœur s'accourcira, il pressera le doigt, Descartes, Fœtus. Telle a été depuis le commencement du seizième siècle la situation de la France, que, toutes les fois qu'elle a été en guerre, il a fallu combattre à la fois vers l'Allemagne, la Flandre, l'Espagne et l'Italie, Voltaire, Louis XIV, 12.
  • 12Une fois que, loc. conj. Dès que, aussitôt que. Une fois que je serai parti.

    Par ellipse. Une fois parti, je ne reviendrai plus.

    On dit dans le même sens : dès qu'une fois, lorsqu'une fois. Dès qu'une fois j'aurai le livre, je le lirai. Lorsqu'une fois il se met à raconter ses campagnes, il ne finit plus.

  • 13De fois à autre, loc. adv. De temps à autre. Il vient me voir de fois à autre.
  • 14À la fois, tout à la fois, loc. adv. En même temps, ensemble. Ce jour nous fut propice et funeste à la fois, Corneille, Hor. I, 2. Et mon cœur, qui doit tout et ne voit rien permis, Souffre tout à la fois deux tyrans ennemis, Corneille, Œdipe, IV, 5. Il mange, il conte, il plaisante, il interrompt tout à la fois, La Bruyère, V. Et je cours vous venger Et punir à la fois le cruel stratagème Qui s'ose de mon nom armer contre vous-même, Racine, Iphig. III, 6. Nous ne sommes pas comme les anciens Romains, qui étaient à la fois guerriers, jurisconsultes et philosophes, Voltaire, Lett. Damilaville, 23 nov. 1767. Quelque grande que soit la pluie, un petit oiseau n'en reçoit qu'une goutte à la fois, Bernardin de Saint-Pierre, Chaum. indienne.
  • 15Toutes fois et quantes, toutes et quantes fois, locution vieillie qui signifie toutes les fois que…

PROVERBES

Une fois n'est pas coutume.

Qui donne promptement donne deux fois.

Il n'y a que la première fois qui coûte.

REMARQUE

Le substantif fois ne peut jamais être employé avec l'article sans qu'il y ait un adjectif entre ces deux mots. L'adjectif tout est le seul qui ne se mette pas à cette place ; on le met devant l'article. Les phrases suivantes doivent donc être condamnées : Songez aux fois où il vous a battu ; Je suis des fois obligé de me fâcher. Il faut : Songez aux nombreuses fois où il vous a battu ; Je suis certaines fois obligé de me fâcher. Cependant, comme ici c'est une affaire d'usage et non de grammaire, on pourrait dire, correctement, mais d'une façon moins usitée : Songez aux fois qu'il vous a battu. J'ai marqué les fois qu'il est venu.

HISTORIQUE

XIe s. Guenes respont : ne vous à ceste feiz …, Ch. de Rol.

XIIe s. Trois fois [il] le point ; cil [le cheval] cort par tel vigor…, Ronc. p. 54. N'en soufrist plus à icele foiée, ib. p. 118. Par tantes foiz [j'] ai esté assailliz Que je n'ai mais pooir de moi defendre, Couci, v. Set feiedes en jur, loenge [je] dis à tei, Liber psalm. p. 197. De la geste Francor [j'] orrai à la foïe, Sax. VII. À mon pooir [je] vous ai conseillé mainte fie Et encor vous conseil…, ib. X.

XIIIe s. De lui [il] ne se voloit nule fois esloigner, Berte, XI. En Hongrie en [pour cela] alerent messagier par deus fois, ib. LXI. Mainte fois [j'] en ai puis à lui raison tenue [parlé], ib. CXXIV. Chascuns me bati sa foiée [à son tour], Tant que l'eschine ai peçoiée [mise en pièces], Ren. 18831. Toutes les fois c'Adam feri En la mer, que beste en issi, Cele beste s'i retenoient, Quele que fust, et aprivoient, la Rose, v. 98. Ours ne lion n'est ne beste sauvage Qui, tel foiz est, ne fraigne son vouloir De faire mal et ennui et domage, Eust. le peint. Li bastart qui sont né en mariage, sont à le [la] fois [par fois] prové en le [la] maniere que noz deismes dessus, et à le [la] fois en autre maniere, Beaumanoir, XVIII, 14. Car li Turc ierent [étaient] jà el val de l'Escoler, Par dis fies cent mile, tant les peut-on esmer [estimer], Ch. d'Ant. VI, 1082.

XIVe s. Il avient qu'il aloit une foiz tout seul par un bois, Oresme, Eth. 44. Un malvais home fera plus de mal dis mille fois que une malvaise beste, Oresme, ib. 208. Acneter à une fois conjoinctement quatre cens livrées de terre, Du Cange, auxilium. Va s'ent Pietres li rois tout seul sans compaignie Par dessus Passefer [son cheval] qui… Celui jour lui sauva par quatre fois la vie, Guesclin. 15087.

XVe s. Une fois perdoient, le plus gagnoient [ils perdaient quelquefois et le plus souvent gagnaient], Froissart, II, II, 29. Mais allez ailleurs impetrer benefice, car de mon heritage vous n'aurez nient, et une fois pour toutes je vous le defends, Froissart, II, III, 22. Ce croquart chevauchoit une fois un jeune coursier fort embridé, Froissart, I, I, 325. Au voir dire et raconter, c'estoit grand'merveille de ce qu'ils faisoient [les pillards en campagne] ; ils espioient, telle fois estoit, et bien souvent, une bonne ville ou un bon chastel, une journée ou deux loin ; et puis s'assembloient vingt ou trente brigands…, Froissart, I, I, 324. Et firent si grand bruit de corner de leurs grands cors, tout à une fois, et de huer après, tout à une voix, que…, Froissart, I, I, 42. Si maintenant se partent à bon marché de nous, une autre fois retourneront-ils par autre parti en nos mains ; si payeront lors une fois pour toutes, Froissart, II, III, 13. En son dangier [pouvoir] passer ainsi convient, Et tost ou tard chacun sa fois [son tour] y vient, Chartier, Débat des 2 fortunes. Et y eut aucuns qui dirent lors : regardez ce bon enfant Daulphin, qui met sa cornette en forme que les Armaignacs le font, il nous courroucera une fois, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1413. C'est assez, troupe honorable, De ces gentils chants virois ; Il fault se lever de table, Le reste en une aultre fois, Basselin, Vau de Vire, 14. À l'appetit le plus des fois [le plus souvent] de ceux qui ne l'ont point desservy [mérité], Commines, V, 18. Elle ne laissa pas de leur bailler toujours audience, chacun à sa fois, puisqu'ils la requeroient, Louis XI, Nouv. XXXIII.

XVIe s. Il y en a trois fois autant, Montaigne, I, 182. Ils sacrifierent cinquante hommes tout à la fois, Montaigne, I, 229. Ce à quoi les plus hardis penseroient à deux fois, Marguerite de Navarre, Nouv. XVI. La carpe demenoit la queue fois à fois, Despériers, Contes, XXXVII. J'ay basty une cité qui en gloire et en grandeur d'empire sera une fois la premiere du monde, Amyot, Rom. 45. Il ne luy fournissoit argent que bien escharsement et bien peu à la fois, Amyot, Péric. 68. Quand ils estoient une fois tumbez en la fange, ilz ne se pouvoient jamais plus relever, Amyot, Timol. 38. Ilz se vindrent joindre aux Insubriens, qui estoient plusieurs fois autant, Amyot, Marcell. 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fois »

(Nom, Conjonction) Ancien français feiz, du latin vĭces (pluriel de vicis, défectif), « tour, succession, alternative ». Le f est malaisé à expliquer. Peut-être le v s’est-il assourdi au contact du s le précédant, dans des expressions très fréquentes comme duas vices, tres vices, numerosas vices, tantas vices, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, fèie ; nam. fîe ; Hainaut, fos, fau ; dauph. veï ; provenç. vetz, vegada, voguada, fetz ; espagn. et portug. vez ; ital. vece. Le provencal et le vieux français présentent deux formes, l'une fois, vetz, l'autre feiede, foïée, fiée, fie, vegada. La première vient du latin vices, fois, avec changement du v en f, dans le français et même, pour une seule forme, dans le provençal ; la seconde en est dérivée, comme si le latin vices avait donné vicata.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fois »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fois fwa

Évolution historique de l’usage du mot « fois »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fois »

  • Celui qui écrit, lit deux fois. De Proverbe latin
  • Mettant en avant pendant longtemps exclusivement de jeunes mannequins blanches, le magazine Sports Illustrated s'est ouvert, au fil des années, à d'autres profils. En 1997, il a mis pour la première fois une femme noire en une, l'Américaine Tyra Banks. Franceinfo, "Sports Illustrated" accueille pour la première fois dans ses pages une mannequin transgenre, Valentina Sampaio
  • Mordu une fois, timide deux fois. De Proverbe australien
  • Sept fois à terre, huit fois debout. De Proverbe japonais
  • Deux fois : une fois de trop. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du diable
  • La dernière fois est toujours une fois de trop. De Réjean Ducharme / L'océantume
  • Les grands hommes meurent deux fois : une fois comme homme, et une fois comme grand. De Paul Valéry / Cahier B
  • L'amour est l'éveil chaque fois réinventé, chaque fois une première fois. De Christian Bobin / Le Très-Bas
  • Une mère doit toujours réfléchir deux fois, une fois pour elle-même, une fois pour son enfant. De Sophia Loren
  • Une fois ne fait pas putain. De Proverbe français
  • Une fois n'est pas coutume. De Antoine Loisel
  • Qui donne vite donne deux fois. De Sénèque
  • Regardez à deux fois avant de sauter. De Charlotte Brontë
  • Un pas à la fois me suffit. De Gandhi
  • Le chef de l'État a fait mouche pour son premier post sur le réseau social plébiscité par les jeunes. Il ne nous a toutefois pas proposé de chanson ni de danse pour l'instant. Clubic.com, Une nouvelle particule observée pour la première fois au CERN
  • Jusque-là, les Bleus ont plutôt dominé les vice-champions du monde, mais voilà, ces gars-là ont la grinta chevillée au corps. Ils ont trouvé des chemins invisibles, Lionel Messi s'est démené pour distiller quelques passes millimétrées et l'Albiceleste fait la course en tête (2-1). Pour la première et dernière fois de la compétition, les Français courent après le score durant 9 minutes. leparisien.fr, Il était une fois le fol été des Bleus : Mondial 2018, Pavard est né un 30 juin - Le Parisien
  • L'agence russe des statistiques a fait état, ce vendredi, d'au moins 7444 morts à cause du coronavirus en mai, soit deux fois plus que le nombre annoncé par les autorités.  , En Russie, deux fois plus de morts du Covid-19 en mai qu'annoncé
  • À la fois végétal et animal, Le Bain transforme l’espace-temps du bain en cabinet de curiosité contemporain, aux frontières du design de luxe, de l’objet-métier d’art, à la fois sculpture et installation. La lettre économique et politique de PACA, PARIS : L'oeuvre 'Le Bain' présentée pour la première fois au public - La lettre économique et politique de PACA
  • Une représentation qui était loin de satisfaire certains élus, à l’instar d’André Cornu qui déplorait un sixième représentant du Puy au sein du bureau. « Comment peut-on se faire entendre ? On se heurte à un mur ». Ce à quoi Michel Joubert répondait : « Avant 2017, Le Puy avait huit représentants. Depuis la grande Agglo on est tombé à six. De plus, c’est la première fois que nous avons, au sein du bureau, quatre représentants de communes de moins de 500 habitants ». Un signe qui se veut fort. Depuis la « grande Agglo », les représentants des communes rurales ont exprimé, à plusieurs reprises, leur sentiment de ne pas être entendus au sein de la collectivité. En proposant ce nouvel exécutif, Michel Joubert souhaite poursuivre « l’intégration des nouvelles communes ». Reste à savoir si ce sera suffisant…  www.leveil.fr, Michel Joubert réélu une dernière fois à la présidence de l'Agglo du Puy - Le Puy-en-Velay (43000)
  • Le ciel va vibrer, ces prochains jours, avec de drôles d'escadrilles. Les hélicoptères américains débarquent en France. Pour la première fois depuis le retour de la France dans l'Otan, une partie des forces américaines stationnées en Europe se livrent à un exercice de grande ampleur sur le territoire français, depuis ce jeudi 9 juillet, et jusqu'au 24 juillet. Une manœuvre comme rarement les Américains en avaient organisées depuis le retour de la France au sein du commandement militaire de l'Otan. Marianne, "Montrer de quoi nous sommes capables" : pour la première fois depuis 1966, des troupes américaines traversent la France
  • Une fois que les bisons auront pris possession des lieux, le public pourra visiter la zone accompagné de gardes forestiers et découvrir les animaux depuis des plateformes d’observation. Des bovins longhorn vivant en liberté, des cochons “de l’âge de fer” et des poneys Exmoor vivront également aux côtés des bisons et contribueront à la restauration des forêts. Courrier international, Le bison européen de retour au Royaume-Uni pour la première fois depuis six mille ans

Images d'illustration du mot « fois »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fois »

Langue Traduction
Anglais time
Espagnol hora
Italien ora
Allemand zeit
Chinois 时间
Arabe مرة
Portugais tempo
Russe время
Japonais 時間
Basque denbora
Corse tempu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fois »

Source : synonymes de fois sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fois »

Fois

Retour au sommaire ➦

Partager