Fertile : définition de fertile


Fertile : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FERTILE, adj.

A.− [Sans prép.]
1. Domaine de la nature
a) [En parlant de la terre et, p. méton., d'une région] Qui peut produire d'abondantes récoltes. Champ fertile; campagne, contrée fertile. Synon. fécond, productif, riche.L'île [Chypre] est fertile dans toutes ses parties : oranges, olives, raisins, figues, vignes, cotons, tout y réussit, même la canne à sucre (Lamart., Voy. Orient,t. 1, 1835, p. 158).Mon grand-père avait des biens étendus dans ce pays fertile où l'on ne voit que des plaines de blés jusqu'à l'horizon (Vigny, Mém. inéd.,1863, p. 41).Autour de la ville, la plaine est très fertile; elle s'étend en gras pâturages, coupés par des rideaux de peupliers (Zola, M. Férat,1868, p. 43):
1. En deux ans, les prés spongieux étaient transformés en terres fertiles, et MmeLoutre, qui est âpre au gain, trouvait des débouchés pour commencer une petite exploitation maraîchère. Martin du G., Vieille Fr.,1933, p. 1050.
P. méton. [En parlant d'une époque] Abondante en récoltes. Une année fertile. Une herbe nouvelle qui fît espérer le retour des saisons fertiles (Fromentin, Dominique,1863, p. 171).
b) [En parlant d'un élément végétal] Qui peut produire un fruit. Synon. fécond.Nul arbre parasite à leurs rameaux fertiles N'enlaçait au hasard ses branchages stériles (Lamart., Chute,1838, p. 922).Une tradition séculaire veut que seuls les yeux d'un sarment de l'année, né lui-même sur le bois de l'année précédente, puissent donner naissance à des pousses fertiles (Levadoux, Vigne,1961, p. 12).
P. métaph. :
2. Zacharie est l'image du sacerdoce hébreu, qui paraît condamné à finir sans postérité, et d'où sortira pourtant le rejeton sauvage, le Nazaréen Jean-Baptiste, sur lequel sera greffé Jésus, l'arbre nouveau, la tige fertile dont David devait fournir le germe, suivant les Prophètes... P. Leroux, Humanité,t. 2, 1840, p. 805.
c) [En parlant d'un élément naturel] Qui fertilise. L'apparition de l'étoile de Syrius préparait l'antique Égypte aux débordements fertiles du Nil (Maine de Biran, Influence habit.,1803, p. 87).
2. Au fig.
a) [En parlant d'une pers. et, p. méton., de ses possibilités de création ou d'expression] Qui produit en grande quantité quelque chose qui n'est pas forcément de grande qualité. Un écrivain, un inventeur fertile. Le rodomont Scudery, à peine sorti du régiment des gardes, laissait couler pastorales et tragi-comédies de cette fertile plume, qui, selon l'expression d'un contemporain, n'avait jamais été taillée qu'à coups d'épée (Sainte-Beuve, Tabl. poés. fr.,1828, p. 254).Il était leste comme un gamin et avait l'esprit fertile, inventif comme tous les aigrefins (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 73).L'imagination fertile des alchimistes s'est donnée surtout libre carrière dans le domaine des allégories et des symboles (Caron-Hutin, Alchimistes,1959, p. 137).
b) [En parlant d'un sujet, d'une matière] ,,Sujet sur lequel il y a beaucoup de choses à dire, matière qui fournit abondamment des idées`` (Ac. 1835-1932).
B.− Fertile en + subst.Abondant, riche en.
1. [En parlant de la terre, d'un pays; le subst. désigne un produit de la terre] Région fertile en sucre, en tabac. Il [Hannibal] se retira dans le Picenum, pour refaire son armée dans ce pays riche et fertile en grains (Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 20).
Au fig. Après tout, la terre d'Égypte est fertile en soldats (Gautier, Rom. momie,1858, p. 143).
2. Au fig.
a) [En parlant d'une pers.; le subst. plur. désigne un inanimé abstr. ou concr.] Il fallait de l'or; et le ministre, toujours fertile en expédients, en trouva un qui promettait une moisson abondante, une moisson sûre, une moisson journalière (Marat, Pamphlets,Dénonc. Necker, 1790, p. 85).
b) [En parlant d'une époque, d'une activité hum.; le subst. plur. désigne un inanimé abstr.] Quel siècle en trahisons fut jamais plus fertile? (Delavigne, Messéniennes,1824, p. 24).Je fus en proie aux énervantes jouissances d'un amour fertile en plaisirs (Balzac, Lys,1836, p. 234).Nous vivons dans un âge fréquent en lâchetés, abondant en ignominies, fertile en crimes (France, Pierre bl.,1905, p. 56).Une passion que l'on imaginait volontiers grosse de ridicules désastres et fertile en scandales de plus d'une espèce (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 196).
REM.
Fertilement, adv.D'une manière fertile. Attesté notamment ds Ac. 1798-1932, Littré, DG, Lar. Lang. fr.
Prononc. et Orth. : [fε ʀtil]. Enq. : /feʀtil/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin du xives. fertil « qui produit beaucoup » (Gloss. fr.-lat., ms. Paris BN lat. 7684, fo56 roet vods DG); 2. a) av. 1455 fig. (G. Chastellain, Dit de vérité ds Œuvres, éd. J. Kervyn de Lettenhove, t. 6, p. 221 : [sacrifices] fertiles); b) 1558 esprit fertile (B. des Périers, Nouvelles récréations, p. 101 ds Hug.). Empr. au lat. class. fertilis « fertile, productif, abondant ». Fréq. abs. littér. : 624. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 654, b) 809; xxes. : a) 480, b) 519.

Fertile : définition du Wiktionnaire

Adjectif

fertile \fɛʁ.til\ masculin et féminin identiques

  1. (Agriculture) Qui produit beaucoup, en parlant principalement d’un sol cultivé.
    • La route parcourt une campagne fertile et variée par des jardins, par des plantations de noyers, et par des coteaux plantés de vignes: à gauche, ou suit presque constamment le cours de l’Yonne; […]. — (Girault de Saint-Fargeau, Guide pittoresque du voyageur en France, Firmin Didot frères, 1837, vol. 1 (Route de Paris à Genève : Département de l’Yonne), p.1)
    • Nous parcourons la vaste plaine fertile des Doukkala, sans pierres et sans arbres, où s’étalent à perte de vue d’immenses champs de blé, d’orge, de maïs, de fèves et de pois chiches. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 153)
    • Si les engrais verts donnent de fort bons résultats dans les sols infertiles et épuisés, à plus forte raison sont-ils avantageux dans les sols fertiles et riches. — (Charles-Victor Garola, Engrais : Le matières fertilisantes, Paris : J.-B. Baillière & fils, 7e éd., 1925, p.184)
    • (Par extension) Le Bacchus, qui provient d’un semis de Clinton, est un cépage d’avenir pour la culture en treillages dans les sols profonds. […]. Il est très vigoureux, très fertile, très résistant au phylloxéra, à l’oïdium et au mildew. — (Lyon horticole, vol. 13-14, Association horticole lyonnaise, 1891, p. 54)
  2. (Reproduction) Qui peut féconder ou être fécondé
    • Les nonnes fertiles lui offrent, aux périodes lunaires, une goutte symbolique de leur dégoulinure. — (Jean Basile, Le piano-trompette: roman, 1983, p.262)
  3. (Figuré) Qualifie une personne, ou son activité, qui produit beaucoup et facilement.
    • La période qui s’étend entre le débarquement japonais à l’embouchure du Wang-poo et le bombardement de Nagasaki fut pour la Chine particulièrement fertile en catastrophes. — (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, p.11)
    • Cet homme est fertile en expédients, en inventions. — Esprit, imagination fertile.
  4. (Figuré) Qualifie un sujet sur lequel il y a beaucoup de choses à dire, ou une matière qui fournit abondamment des idées.
  5. (Physique des réacteurs nucléaires) Se dit d’un nucléide susceptible d’être transformé, directement ou indirectement, en un nucléide fissile par capture de neutrons.

Adjectif

fertile \ˈfɝ.tl̩\ (États-Unis), \ˈfɜː.taɪl\ (Royaume-Uni)

  1. Fruitier.
  2. Fécond.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fertile : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FERTILE. adj. des deux genres
. Qui produit beaucoup. Il se dit principalement d'un sol cultivé. Champ fertile. Terre fertile. Pays fertile. Fertile en blé, en vin, etc. Par extension, Année fertile. Fig., Cet homme est fertile en expédients, en inventions. Esprit, imagination fertile, Esprit, imagination qui produit beaucoup et facilement. Sujet fertile, matière fertile, Sujet sur lequel il y a beaucoup de choses à dire, matière qui fournit abondamment des idées.

Fertile : définition du Littré (1872-1877)

FERTILE (fèr-ti-l') adj.
  • 1Qui produit, qui rapporte beaucoup, en parlant de la terre. Terre fertile en blé, en vignes, en oliviers. Il fallut qu'au travail son corps rendu docile, Forçât la terre avare à devenir fertile, Boileau, Ép. III. Tu fais d'un sable aride une terre fertile, Boileau, ib. X. Les pays de craie et de pierre calcaire sont beaucoup moins fertiles que ceux d'argile et de cailloux vitreux, Buffon, Min. t. II, p. 180, dans POUGENS. Il est peu de contrées sur le globe aussi fertiles que l'Égypte ; le sol y donne annuellement trois récoltes, dont chacune ne coûte qu'un labour, Raynal, Hist. phil XI, 3.

    Par extension. Année fertile, année abondante en récoltes.

    Terme de botanique. Étamines fertiles, celles dont les anthères sont pleines de pollen. Fleurs fertiles, par opposition à fleurs stériles dans lesquelles les organes sexuels ont avorté ou manquent d'une façon quelconque.

  • 2 Fig. Qui porte, qui produit abondamment. Car je doute à présent… Et vous vois si fertile en semblables détours, Corneille, Ment. v, 4. La satire en leçons, en nouveautés fertile, Sait seule assaisonner le plaisant et l'utile, Boileau, Sat. IX. Ainsi qu'en sots auteurs, Notre siècle est fertile en sots admirateurs, Boileau, Art p. III. Qu'en savantes leçons votre muse fertile Partout joigne au plaisant le solide et l'utile, Boileau, ib. IV. L'Église était alors fertile en grands courages, Boileau, Lutrin, III. Le roi, toujours fertile en dangereux détours, S'armera contre nous de nos moindres discours, Racine, Mithr. I, 5.

    Esprit, imagination, veine fertile, esprit, imagination, veine qui produit beaucoup et sans peine.

    Sujet fertile, matière fertile, sujet sur lequel il y a beaucoup de choses à dire, matière qui fournit d'amples développements.

REMARQUE

On dit fertile en ; cependant Malherbe a dit fertile de : On tient que ce plaisir est fertile de peine, VI, 10.

HISTORIQUE

XVIe s. On ne voit champ, tant soit fertil, S'il n'est poitry de labourage, Qu'à la fin ne vienne inutil, Ronsard, t. II, p. 1538.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fertile »

Étymologie de fertile - Littré

Provenç. et espagn. fertil ; ital. fertile ; du lat. fertilis, de fero, porter ; comp. le grec φερτὸς, porté.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de fertile - Wiktionnaire

Du latin fertilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fertile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fertile fɛrtil play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « fertile »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fertile »

  • « Les prochains mois seront actifs pour la rénovation énergétique des copropriétés ». Coordinatrice interministérielle à la rénovation énergétique des bâtiments, Anne-Lise Deloron a clôturé en ces termes le webinaire du Plan bâtiment durable et de la direction générale de l’énergie et du climat, réuni le 8 juillet. Le bilan d’étape des programmes financés par les certificats d’économie d’énergie pour inciter les copropriétés à passer à l’acte montre un terreau fertile. Le véhicule d’une future aide universelle fait l’objet de débats au sein du ministère de la Transition écologique. lemoniteur.fr, Une aide universelle verdira les copropriétés
  • Ensuite, le but était de créer un lieu écologique, vivant et fertile. Mettre de la nature en ville, c’est une chose, ça la rend plus écologique et ça ramène de la biodiversité, mais autant qu’elle soit fertile et qu’on puisse la consommer.  LCI, "Le but était de créer un lieu écologique, vivant et fertile" : Les Jeunes Pousses, lauréats du prix EpE | LCI
  • Les terres fertiles font les esprits infertiles. De Michel de Montaigne
  • La pensée véritable et authentique est semblable à une graine ; elle est semée dans la terre fertile du cerveau. Pour qu'il y ait germination, il faut une culture, des engrais intellectuels et l'irrigation par la morale. De Driss Chraïbi / Une enquête au pays
  • La mort chrétienne présentée comme une fausse mort constitue peut-être la dernière tromperie d'une existence fertile en canulars et semée de contrevérités. De Philippe Bouvard / Tous des hypocrites
  • Le génie est fait pour éclater dans une apothéose fertile ou destructive, qui se nichera un jour dans un tome poussiéreux d'une encyclopédie quelconque. De Guy Maheux / Guillaume D.
  • C'est à force de répandre le bon grain qu'une semence finit par tomber dans un sillon fertile. De Jules Verne / Les Naufragés du “Jonathan”
  • La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts. De Georges Clemenceau
  • Ceux qui cultivent sur une terre fertile ont un grand avantage sur ceux qui l'on défrichée. De Voltaire
  • La nature, fertile en esprits excellents, Sait entre les auteurs partager les talents. De Nicolas Boileau / Art poétique
  • La richesse amassée est un fumier puant ; la richesse répandue est un engrais fertile. De Proverbe anglais
  • L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile. De Vladimir Nabokov
  • Trop de culture épuise un champ fertile. De Cardinal de Bernis / Poésies diverses

Images d'illustration du mot « fertile »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fertile »

Langue Traduction
Corse fertili
Basque emankorrak
Japonais 肥沃な
Russe плодородный
Portugais fertil
Arabe خصبة
Chinois
Allemand fruchtbar
Italien fertile
Espagnol fértil
Anglais fertile
Source : Google Translate API

Synonymes de « fertile »

Source : synonymes de fertile sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fertile »



mots du mois

Mots similaires