La langue française

Fécond

Définitions du mot « fécond »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉCOND, ONDE, adj.

A.− [Sans prép.; le plus souvent postposé ou en fonction d'attribut] Capable de donner naissance à.
1.− Domaine physiol.
a) [En parlant de la femme] Capable de procréer; capable d'avoir beaucoup d'enfants. Synon. prolifique; anton. stérile.La toute féconde Isis (Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 315).Ce ventre de femme féconde, où la grossesse ne s'indiquait pas encore (Zola, Dr Pascal,1893, p. 324):
1. ... pour que la vie produise quelque chose d'égal à elle-même, il faut qu'elle produise la vie; pour que l'être vivant produise quelque chose d'égal à lui-même, il faut qu'il produise son semblable, ou, en d'autres termes, qu'il soit fécond. Lacord., Conf. N.-D.,1848, p. 41.
P. méton. Amour, ventre fécond. Après les ravages causés par la fameuse peste de Marseille, en 1720, les mariages furent en Provence plus féconds qu'auparavant (Say, Écon. pol.,1832, p. 425).Les joues des nourrissons, telles des pommes rondes, Demeuraient suspendues à des gorges fécondes (Jammes, Géorgiques,1912, p. 28).
Au fig. Être juif et français, que cette alliance pourrait être féconde! (Lacretelle, Silbermann,1922, p. 160).
b) [En parlant d'un animal] Qui est capable de produire ou qui produit beaucoup de petits. Oh! nous sommes riches en canards, répondit le naturaliste. Ce genre est d'ailleurs, comme vous le savez sans doute, le plus fécond de l'ordre des palmipèdes (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 230).L'amour les [les vaches andalouses] tente plus que la lutte. Un trait d'ailleurs les classe : elles sont fécondes. La bête de grande marque est stérile (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 18):
2. ... jamais l'union ne s'opère dans la ruche, et l'on n'a jamais réussi à rendre féconde une reine captive. Les amants qui l'entourent ignorent ce qu'elle est, tant qu'elle demeure au milieu d'eux. Maeterl., Vie abeilles,1901, p. 211.
Œuf fécond. ,,Dont le germe a été fécondé`` (Ac. 1835-1932).
c) [En parlant d'un végétal] Qui a la faculté de produire beaucoup. Plante féconde. Il [l'arbre] semblait bon, robuste, puissant, fécond (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1404):
3. Ils [les ceps américains] poussaient des fleurs exquisement parfumées. Ils chargeaient l'air d'une odeur de cannelle et de miel, à goût de fruit, que la bouche respirait à l'égal de la narine. Mais, chose curieuse, ils n'étaient que peu féconds, et les rares fruits qu'ils portaient (...) n'arrivaient que difficilement à maturité. Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 76.
Fleur féconde. ,,Fleur qui donne du fruit`` (Ac. 1878-1932).
2.− P. anal. [En parlant de la terre] Capable de produire en abondance. (Quasi-)synon. fertile, riche.La terre, sur ce plateau, était prodigieusement féconde, et l'on pouvait espérer que les récoltes y seraient abondantes (Verne, Île myst.,1874, p. 289).Il faisait chaud; c'était une molle chaleur parfumée de terre grasse, humide et féconde : on croyait respirer des germes (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Épingle, 1885, p. 1022):
4. ... le delta [du Nil], qui est une terre bénie, qui autrefois a nourri l'empire romain, aurait eu au moins deux récoltes par an et serait devenu le sol le plus fécond de l'univers. Du Camp, Nil,1854, p. 27.
Spéc. Une mine, une source féconde.
Au fig. C'est le papisme qui est la source féconde des vices et du malheur qui suivent nos mariages actuels (Stendhal, Amour,1822, p. 51).
P. méton. [En parlant d'une réalité naturelle] Qui rend fécond ou augmente la fécondité du sol. Une pluie, une rosée féconde; un fumier, un soleil fécond. Le concours de l'« humidité » est la condition essentielle qui rend la chaleur si féconde et si nécessaire à la vie (Lamarck, Philos. zool.,t. 2, 1809, p. 62).La terre végétale n'est qu'une matrice qui pompe sans cesse les rayons du soleil, l'air vivifiant de l'atmosphère et l'eau féconde des pluies (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 237).L'été fécond qui doit mûrir la gerbe (Lamart., Chute,1838, p. 828).
3.− Au fig., dans le domaine intellectuel ou moral.
a) [En parlant d'une pers.] Capable de générer de nombreuses productions, une œuvre abondante. Un écrivain, un inventeur fécond. Synon. abondant, inépuisable.Il a fallu au plus fécond de nos romancier, à Balzac, un fumier plus haut que cette maison pour qu'il y poussât quelques fleurs maladives et rares (Sainte-Beuve, Poisons,1869, p. 110).
P. méton. Pour les esprits féconds, il n'est pas de sujets stériles (Jouy, Hermite,t. 5, 1814, p. 289).J'ai la plume féconde et la bouche stérile (Brasillach, Corneille,1938, p. 358).
b) [En parlant d'une manifestation intellectuelle, morale ou spirituelle] Capable d'ouvrir un vaste champ à la réflexion, à la connaissance. Une idée, une imagination, une parole, une pensée féconde. Synon. riche.Il traversait une crise intellectuelle, qui devait être féconde : − toute sa vie future y était déjà en germe (Rolland, J.-Chr.,Adolesc., 1905, p. 367).Il faudrait, à ce degré de la pensée, restaurer l'équilibre sensible. Rendre la vérité féconde et créatrice d'actes (J. Bousquet, Trad. du silence,1935-36, p. 243).Je pensais être sur la voie d'une invention féconde, avoir trouvé une « manière » inédite (Martin du G., Souv. autobiogr.,1955, p. lxi):
5. ... dans la IIIeRépublique, il y avait d'abord la république, c'est-à-dire ces principes puissants, généreux et féconds qui s'appellent : la liberté, la justice, la souveraineté du peuple... De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 600.
c) [En parlant d'une durée plus ou moins longue dans le temps] Enrichissant. Ce treizième siècle, si fécond pour la foi, ne fut pas non plus stérile pour la science (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. lxii).
B.− Fécond en + subst. plur.Riche en, qui abonde en.
1.− [Correspond à A 1; le subst. désigne un ensemble de pers.] Enfin nous arrivons à Tarbes. Cette riante capitale du comté de Bigorre, si fécond de temps immémorial en hommes forts et généreux (Dusaulx, Voy. Barège,t. 1, 1796, p. 43).Y a-t-il au monde une classe qui soit plus féconde en maris trompés que celle des notaires? (Soulié, Mém. diable,t. 2, 1837, p. 59).
2.− [Correspond à A 2; le subst. désigne un inanimé concr.] Au milieu de cette province plate et féconde en blés [la Beauce] (Vigny, Journ. poète,1847, p. 1258).
3.− [Correspond à A 3; le subst. désigne un inanimé abstr.] La révolution peut être bonne, utile, féconde en résultats heureux et moraux pour l'humanité et la religion véritable (Lamart., Corresp.,1831, p. 112).Le système prohibitif est fécond en injustices (Say, Écon. pol.,1832, p. 178).Notre Europe, si féconde en inventions de tous genres (Loti, Mariage,1882, p. 89).Cette idée, féconde en rebondissements (Camus, Sisyphe,1942, p. 151).
Prononc. et Orth. : [fekɔ ̃], fém. [-ɔ ̃:d]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xiies. « qui peut produire en abondance (d'un inanimé) » (Thomas de Kent, Roman de toute chevalerie, éd. Br. Foster, 36 : Europe est la tierce, de toz biens est feconde); 1690 « id. » (d'une pers.) (Fur.); 1690 un esprit fecond (ibid.). Empr. au lat. class. fēcundus « fécond, fertile, abondant ». Fréq. abs. littér. : 1 586. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 632, b) 2 127; xxes. : a) 1 830, b) 1 403.

Wiktionnaire

Adjectif

fécond

  1. Qui produit, qui peut produire beaucoup par voie de génération, en parlant des femmes, des animaux.
    • Les femmes de ce pays sont très fécondes.
  2. Dont le germe a été fécondé, en parlant d'un œuf, d'un ovule.
  3. Qui donne du fruit, en parlant d'une fleur, d'une plante.
  4. (Par analogie) Qui produit beaucoup, en parlant du sol.
    • Enfin, la terre est partout cultivée et partout féconde, là où la nature a refusé de la terre à l'industrie humaine. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, […]. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Les communes rurales y sont bien rarement groupées; elles sont au contraire disséminées, sur l'immense et fécond plateau, en un éparpillement de fermes; …. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. (Figuré) Productif.
    • … ; Gibraltar, au contraire, est au-delà d’un détroit fécond en naufrages. — (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Un siècle fécond en découvertes. - Un événement fécond en résultats. - Avoir l’esprit fécond, l’imagination féconde, la veine féconde.
    • C’est un homme fécond en ressources. - C’est un auteur, un écrivain fécond.
  6. (Figuré) Qui fournit, qui peut fournir beaucoup à l’écrivain, en parlant d'un sujet, d'une matière d'étude.
    • C’est une source d’erreurs très féconde.
    • Il y a la méditation perdue qui est rêverie, et la méditation féconde qui est incubation. Le vrai penseur couve. — (Victor Hugo, Actes et paroles — Avant l’exil, chapitre Le Droit et la Loi, 1875, p. 30)
  7. (Figuré) D’où sortent logiquement un grand nombre de conséquences, en parlant d'un principe, d'une théorie, etc.
  8. (Par extension) Qui rend productif; fructueux.
    • Chaleur féconde. - La lumière féconde du soleil. - Une pluie douce et féconde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉCOND, ONDE. adj.
Qui produit, qui peut produire beaucoup par voie de génération, en parlant des Femmes. Les femmes de ce pays sont très fécondes. Il se dit aussi en parlant des Animaux. Œuf fécond, Œuf dont le germe a été fécondé. Fleur féconde, Fleur qui donne du fruit. Il signifie, par analogie, Qui produit beaucoup, en parlant du Sol. Mine féconde. Figurément aussi, il signifie Qui produit beaucoup de certaines choses. Une ville, une famille féconde en grands hommes. Un siècle fécond en découvertes. Un événement fécond en résultats. Avoir l'esprit fécond, l'imagination féconde, la veine féconde. C'est un homme fécond en ressources. C'est un auteur, un écrivain fécond. Sujet fécond, matière féconde. Sujet, matière qui fournit, qui peut fournir beaucoup à l'écrivain. On dit aussi C'est une source d'erreurs très féconde. Principe fécond, Principe d'où sortent logiquement un grand nombre de conséquences. Il se prend surtout en bonne part. Il signifie aussi Qui rend productif, abondant. Chaleur féconde. La lumière féconde du soleil. Une pluie douce et féconde.

Littré (1872-1877)

FÉCOND (fé-kon, kon-d' ; le d se lie et se prononce comme un t : un fé-kon-t écrivain ; au pluriel, l's se lie : de fé-kon-z écrivains) adj.
  • 1Propre à la reproduction, qui peut produire beaucoup. Les négresses sont fort fécondes et accouchent avec beaucoup de facilité et sans aucun secours, Buffon, Hist. nat. hom. Œuv. t. V, p. 132, dans POUGENS. On peut dire en général que les grands animaux sont moins féconds que les petits : la baleine, l'éléphant, le rhinocéros, le chameau, le bœuf, le cheval, l'homme, etc. ne produisent qu'un fœtus et très rarement deux, Buffon, Hist. anim. chap. 9.

    Race féconde, race d'animaux qui se fait remarquer dans l'espèce par son abondante multiplication.

    Plante féconde, plante qui produit beaucoup.

    Fleur féconde, fleur qui donne du fruit

    Œuf fécond, œuf dont le germe a été fécondé.

  • 2Qui produit abondamment, en parlant de la terre ou de ce qui est comparé à la terre. Des champs féconds. Des terres fécondes.

    Source féconde, source qui donne de l'eau abondamment.

    Mine féconde, mine dont les filons sont très productifs.

    Fig. Source féconde, mine féconde, ce qui produit abondamment. C'est une source féconde d'erreurs. Une mine féconde de beautés de style.

    Par extension. Mais, malgré moi, de votre monde, La volupté charme les maux ; Et de la nature féconde L'arbre immense étend ses rameaux, Béranger, le Temps.

  • 3 Fig. Il se dit de tout ce qui, par comparaison à la terre, produit abondamment. Son sein [de Rome] fécond en glorieux exploits Produit des citoyens plus puissants que des rois, Corneille, Cinna, II, 1. Et sort d'une maison si féconde en guerriers Qu'ils y prennent naissance au milieu des lauriers, Corneille, Cid, I, 1. Et rende notre Espagne en lauriers si féconde, Corneille, Sertorius, v, 1. Elle [la nation d'Israël] a été féconde en idoles autant que la terre a été fertile, Sacy, Bible, Osée, X, 1. Un nom qui… Fait honneur à la France, en grands noms plus féconde Qu'aucun climat de l'univers, La Fontaine, Fabl. X, 14. Ils disent dans leur cœur : il n'y a pas de Dieu ; ils voudraient pouvoir réduire au néant cette source féconde de l'être, Bossuet, Sermons, Nécess. de travailler à son salut, 1. La nature de Dieu est féconde, son amour et sa charité l'est aussi ; je dis que sa nature est féconde ; et c'est elle qui donne ce Fils éternel, qui est son image vivante ; mais, si sa fécondité naturelle a fait naître ce divin Fils dans l'éternité, son amour lui en donne d'autres qu'il adopte tous les jours dans le temps, Bossuet, Sermon pour la fête du rosaire. Chaque siècle est fécond en heureux téméraires, Boileau, Ép. I. Qu'en nobles sentiments il soit toujours fécond, Boileau, Art p. III. Aux temps les plus féconds en Phrynés, en Lais, Plus d'une Pénélope honora son pays, Boileau, Sat. X. Je nourris dans mon cœur la semence féconde Des vertus dont il doit sanctifier le monde, Racine, Esth. Prol. Féconde en agréments divers, La riche fiction est le charme des vers, Racine L. la Relig. IV. Ô jour trop fécond en miracles ! Voltaire, Sémir. IV, 2. La poésie la plus élégante et la plus facile [celle de l'Arioste], qui orne sans effort la plus féconde imagination dont la nature ait jamais fait présent à aucun homme, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 19 oct. 1759. La nuit a été féconde en événements, Picard, Alcade de Molorido, III, 2.

    Principe fécond, principe dont on déduit un grand nombre de conséquences.

    Sujet, matière féconde, sujet, matière qui prête beaucoup à l'imagination de l'artiste, du poëte.

    On dit de même esprit fécond, imagination féconde.

    Auteur fécond, auteur qui a beaucoup écrit.

  • 4Fécondant. Des pluies fécondes. Les eaux fécondes du Nil. Soleil dont la lumière et la chaleur féconde Sont l'œil, l'âme, la règle et la splendeur du monde, Ducis, Abuf. I, 3.

SYNONYME

FÉCOND, FERTILE. Étymologiquement fécond est ce qui engendre, donne la naissance, a la vertu d'engendrer, de donner la naissance ; fertile est ce qui porte, et, ici, ce qui porte moisson, production, etc. On voit donc que l'on peut dire sans nuance bien sensible une terre féconde, et une terre fertile, mais on dira une vertu féconde et non une vertu fertile ; car partout où l'idée de force productive intervient, c'est fécond qui doit être employé et non fertile. De même on dira un esprit fécond, parce que cet esprit est représenté comme ayant la vertu de produire ; mais, si on le dit fertile, il faudra ajouter en quoi : fertile en ressources, en inventions, etc. parce que, avec fertile, il faut énoncer ce qui est porté, produit. On trouve la différence entre ces deux mots bien marquée dans cette phrase : On a vu ou cru voir les moyens qui la rendent féconde [la terre] ; on a essayé de la rendre fertile en la cultivant, Condillac, Hist. anc. III, 3. Fertile est pour la terre un sens propre ; fécond n'y est qu'une métaphore. On dit d'une femelle qu'elle est féconde, et non pas fertile. Fécond s'applique à l'organisme produisant, fertile à la terre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FÉCOND, adj. (Littérature.) est le synonyme de fertile quand il s’agit de la culture des terres : on peut dire également un terrein fécond & fertile ; fertiliser & féconder un champ. La maxime qu’il n’y a point de synonymes, veut dire seulement qu’on ne peut se servir dans toutes les occasions des mêmes mots. Voyez Dictionnaire, Encyclopédie, & Synonyme. Ainsi une femelle de quelqu’espece qu’elle soit n’est point fertile, elle est féconde. On féconde des œufs, on ne les fertilise pas. La nature n’est pas fertile, elle est féconde. Ces deux expressions sont quelquefois également employées au figuré & au propre. Un esprit est fertile ou fécond en grandes idées. Cependant les nuances sont si délicates qu’on dit un orateur fécond, & non pas un orateur fertile ; fécondité, & non fertilité de paroles ; cette méthode, ce principe, ce sujet est d’une grande fécondité, & non pas d’une grande fertilité. La raison en est qu’un principe, un sujet, une méthode, produisent des idées qui naissent les unes des autres comme des êtres successivement enfantés, ce qui a rapport à la génération. Bienheureux Scuderi, dont la fertile plume ; le mot fertile est-là bien placé, parce que cette plume s’exerçoit, se répandoit sur toutes sortes de sujets. Le mot fécond convient plus au génie qu’à la plume. Il y a des tems féconds en crimes, & non pas fertiles en crimes. L’usage enseigne toutes ces petites différences. Article de M. de Voltaire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fécond »

Lat. fecundus, de l'inusité feo, produire (voy. FÉTUS), qui se rapporte à φύω, produire, et au sanscrit bhu, être.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin fecundus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fécond »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fécond fekɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « fécond »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fécond »

  • Quelles que soient les révoltes, elles ne deviendront fécondes que si tu parviens à les canaliser. De Pierre de Grandpré / La patience des justes
  • L’esprit pénètre tout de sa flamme féconde Et s’infiltre invisible au vaste corps du monde. De Virgile / Enéide
  • Tout est fécond excepté le bon sens. De Ernest Renan / L'avenir de la science
  • En poésie, c'est la souffrance qui est féconde. De André Mathieu / Nathalie
  • La culture, c'est ce qui relie les savoirs et les féconde. De Edgar Morin
  • L'homme c'est l'impuissant fécondant l'inutile. De Victor Hugo / L'Ane
  • Combien fécond le plus petit domaine, quand on sait bien le cultiver. De Johann Wolfgang von Goethe
  • Sans utopie, aucune activité véritablement féconde n'est possible. De Mikhaïl Saltykov-Chtchedrine / Lettres de province
  • Vilaine féconde vaux mieux que belle stérile. De Proverbe arabe
  • Il y a des ruptures fécondes, à condition qu'on les soutienne. De Geneviève de La Tour Fondue / Monsieur Bigras
  • Il faut se dire que les malentendus sont féconds. Il ne faut pas les mépriser. De Elias Canetti / Le Coeur secret de l'horloge
  • Souvenons-nous que la tristesse seule est féconde en grandes choses. De Ernest Renan / La réforme intellectuelle et morale de la France
  • Une vérité trop claire cesse bientôt d'être une vérité féconde. De Gustave Le Bon / Aphorismes du temps présent
  • Le programme génétique prescrit la mort de l'individu, dès la fécondation de l'ovule. De François Jacob / La logique du vivant
  • Les observateurs interloqués s’interrogent : par quelle malvenue alchimie, le fécond choc des idées s’est mué en triste télescopage des insanités ? L’une des explications (la liste des causes est évidemment longue) renvoie globalement à la dégradation accélérée de la gouvernance étatique et à la vie politique subitement au rabais. Le culte de l’ascension sociale – via la politique – et l’absence d’initiation à la responsabilité nationale en sont les nettes illustrations. SenePlus, LE SENEGAL A BESOIN D'HOMMES D'ETAT ET NON DE ZEBRES D'ETAT | SenePlus
  • La pandémie actuelle du coronavirus lance certainement à l’humanité, entre autres, les défis de la solidarité et de l’hospitalité. Nous devons développer en nous la spiritualité du don par des actes de charité. Sachons-le, seul l’amour est fécond. Les actes de charité ne sont jamais stériles. La Sunamite recevra ainsi ce qu’elle n’aurait jamais imaginé être possible. Elle va recevoir d’être si vivante qu’elle sera même source de vie comme prédit par le prophète Élisée, son hôte (Cf. 2R 4-17). La Croix Africa, Homélie du dimanche : « Sachons-le, seul l’amour est fécond» - La Croix Africa
  • Les trois mois de confinement où tout était à l’arrêt ont paradoxalement été d’une grande intensité. Se mettre en pause a été très fécond pour la pensée critique ; le monde des idées a connu l’effervescence des grands desseins. De la multiplicité des étincelles qui ont crépité dans les têtes jaillira, à coup sûr, un horizon nouveau et de nouvelles espérances. C’est enthousiasmant d’imaginer que l’effondrement puisse ne pas être l’unique voie. Et de découvrir qu’il existe encore des chemins de traverse inexplorés que l’homme, dans sa vulnérabilité et sa fragilité, a entrepris de débroussailler. Au bout de ce chemin hérissé d’écueils et d’épines surgira, à n’en pas douter, un terrain fertile, de grande beauté, à l’image de cette terre fraîche et nue de laquelle jaillit la plantule au printemps. Dans l’impensable d’hier figure le germe d’une promesse pour demain. Journal Paysan Breton, Un avenir fécond | Journal Paysan Breton
  • Tiens donc cette vidéo est sortie juste après la chasse aux sorcière qu'à subit Rowling. Étonnant et pas pute à clique. Bien joué poisson fécond , Harry Potter : J.K. Rowling accusée de plagiat
  • L’Aventure générale propose de remonter le cours d’une œuvre plurielle, celle d'Alain Fleischer, inépuisable voyageur dans les domaines de l’art, de la photographie, du cinéma, de la littérature. L’exposition, plutôt prospective, permet de prendre la mesure du travail d'un artiste fécond qui expérimente sans relâche et refuse de s'installer dans une rassurante harmonie. Alain Fleischer exploitera 2540 m2 des espaces du Centquatre en exposant plus de 40 œuvres et installations. La Halle Aubervilliers sera le siège d’une nouvelle installation monumentale Nowhere/Now hereet plusieurs de ses œuvres seront interactives comme À la recherche de Stella, Je ne suis qu’une image et Le Tableau/la séance. Sera également exposé un ensemble d’œuvres retraçant son parcours de plasticien, cinéaste, romancier, photographe : Autant en emporte le vent, Les aventures de la lumière, Le regard des morts, Le voyage du brise-glace, L’escalier sous la mer, Papiers d’argent… Visuels> De gauche à droite et de haut en bas : Les Inventions de la lumière, Autoportraits sous le masque, Les hommes dans les draps et portrait de l'artiste. ©Alain Fleischer   ArtsHebdoMédias, Alain Fleischer | L'aventure générale - ArtsHebdoMédias
  • La critique du néolibéralisme reproche à l’économie de donner le "la" en politique. Mais réduire l’économie à des enjeux de marché est abusif, selon Alain Deneault. Le philosophe québécois a publié il y a quelques mois le troisième volet d’un "feuilleton théorique" qui vise à réhabiliter un mot qui a connu des acceptions fécondes à travers l’histoire. Marianne, Alain Deneault : "Le mot économie doit retrouver sa portée démocratique"
  • C’est pourquoi j’appelle les Maires du Sillon lorrain et singulièrement ceux tout récemment élus, de Metz et de Nancy, à poursuivre ce dialogue fécond et à ne pas céder aux tentations mortifères du repli sur soi. Il n’est de force et de progrès que dans le dialogue et la recherche de l’union et de la concorde. La Semaine, Nancy/Metz : André Rossinot répond à François Grosdidier
  • Investissant la totalité des salles du rez-de-chaussée de l’Hôtel de Villeroy, la déambulation propose une lecture de l’univers de la styliste britannique ponctuée par une sélection d’œuvres des collections du musée. Fidèle du Victoria & Albert Museumde Londres – modèle à partir duquel s’est construit le musée des Tissus au XIXe siècle –, la créatrice anglaise s’est particulièrement inspirée de la peinture et des arts décoratifs français du XVIIIe siècle (motifs repris de tableaux de François Boucher ou de marqueterie Boulle...) généreusement représentés dans le fonds lyonnais. Le visiteur sera plongé dans l’univers bouillonnant et fécond de Vivienne Westwood, grâce à des extraits vidéo et musicaux. , Onirik - Vivienne Westwood. Art, mode et subversion

Traductions du mot « fécond »

Langue Traduction
Anglais fruitful
Espagnol fructífero
Italien fruttuoso
Allemand fruchtbar
Chinois 卓有成效
Arabe مثمر
Portugais fecundo
Russe плодотворный
Japonais 実り多い
Basque emankorra
Corse fruttificante
Source : Google Translate API

Synonymes de « fécond »

Source : synonymes de fécond sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fécond »

Fécond

Retour au sommaire ➦

Partager