La langue française

Infécond

Sommaire

Définitions du mot infécond

Trésor de la Langue Française informatisé

INFÉCOND, -ONDE, adj.

[Gén. en emploi épithète postposé ou en fonction d'attribut] Qui est dans l'incapacité de donner naissance à (quelqu'un ou quelque chose). Synon. usuel stérile; anton. fécond.
A. − Dans le domaine de la physiol.Qui est dans l'incapacité de se reproduire, qui est inapte à la génération.
1. [En parlant d'humains] Qui est dans l'incapacité de procréer.
[Le plus souvent en parlant de la femme] Qui est dans l'incapacité d'avoir des enfants. Rester stérile et inféconde. Non, vous n'écoutez pas, Générateurs du monde! La mère qui voudrait voir sa fille inféconde, Sans époux, sans enfants, sans amour, sans foyer (France, Poés., Noces, 1876, p. 194).
[En parlant de l'homme] Qui est dans l'incapacité d'engendrer, de féconder.
P. métaph. Il se persuada qu'on avait affaire à un Seigneur Dieu volontairement eunuque, infécond par décret, lié, cloué, expirant dans l'inscrutable réalité de son Essence (Bloy, Désesp.,1886, p. 45).
Emploi épithète antéposé. Inféconde femelle (cf. Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 221).
[P. méton.]
Flancs inféconds. P. métaph. D'une société qui se décompose, les flancs sont inféconds (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 529).
Qui n'aboutit pas à la procréation. Union, hymen infécond(e). Ces deux femmes (...) incarneraient l'amour infécond. Il était, au nom de la beauté, pour le mariage unisexuel qui n'enfante pas (Zola, Paris, t. 2, 1897, p. 206).
2. [En parlant d'animaux, en partic. d'une femelle ou d'un hybride] Qui est dans l'incapacité d'avoir une progéniture. [Chez les hybrides] le plus souvent, les mâles seuls sont inféconds (E. Perrier, Philos. zool. av. Darwin,1884, p. 274).Les traitements contre la stérilité sont susceptibles de rendre à leur activité normale (...) des vaches infécondes (Qq. aspects équip. agric.,1951, p. 39).
[P. méton.]
Qui n'aboutit pas à la reproduction. Accouplement qui est infécond :
1. ... les animaux et végétaux d'espèce différente sont incapables, en se mêlant, de produire des formes intermédiaires stables et permanentes, soit parce que les croisements sont inféconds, soit parce que les hybrides sont stériles. E. Perrier, loc. cit.
[Chez les ovipares] Œuf infécond. Œuf qui, ne se développant pas et ne se transformant pas en embryon, ne permet pas la reproduction. (Ds Littré, Lar. 19e, Rob. et Lar. Lang. fr.).
3. [En parlant de végétaux, en partic. d'une plante femelle ou hybride] Qui n'est pas en mesure de se reproduire. L'inversion (...) se rattache par là à une loi plus haute qui fait que tant de fleurs hermaphrodites restent infécondes, c'est-à-dire à la stérilité de l'autofécondation (Proust, Sodome,1922, p. 629).
[P. méton.]
Qui n'aboutit pas à la reproduction. Croisement qui est, reste infécond (supra ex. 1).
Graine, germe infécond(e). Graine, germe qui n'est pas en mesure de se développer. (Ds Ac. 1835-1935, Rob. et Lar. Lang. fr.).
[En parlant d'un arbre] Dont les fleurs ne sont généralement pas en mesure de se transformer en fruits; qui ne produit pas ou qui produit peu. Palmiers inféconds. Nécessité de créer des réserves pour les années où les arbres seraient inféconds (Balzac, Lys,1836, p. 129).
Poét. [En parlant d'un végétal qui n'est pas fécond de nature] Et la terre maudite est comme un champ aride Où la ronce inféconde, et qu'on arrache en vain, Dans le sillon qui brûle étouffe le bon grain (Leconte de Lisle, Poèmes barb.,1878, p. 301).
B. − P. anal. [En parlant de la terre] Qui ne produit pas ou qui produit peu; sur quoi rien ne pousse. Synon. infertile, improductif; anton. fertile, productif.Sol, champ infécond. L'immobilité froide et silencieuse de terres infécondes, maintenues par des blocs de pierre horizontaux, par des roches nues et pelées (Balzac, Curé vill.,1839, p. 166).
[P. méton.; en parlant d'une réalité naturelle intervenant dans la qualité de la végétation] Qui ne rend pas la terre féconde, qui n'augmente pas sa fécondité ou lui fait obstacle. Humus, soleils infécond(s). Un vent se lève, léger comme la nuit, et soudain la mer sans vagues prend une direction et coule comme un grand fleuve infécond d'un bout à l'autre de l'horizon (Camus, Été,1954, p. 161).
Poét. [En parlant d'une réalité naturelle qui n'est pas féconde de nature] Pareil au flux d'une mer inféconde, Sur mon cadavre au sépulcre endormi Je sens déjà monter l'oubli du monde Qui, tout vivant, m'a couvert à demi (Bouilhet, Dern. chans.,1869, p. 226).
[En parlant d'une autre source de production] Comme un mineur qui suit une veine inféconde, J'ai fouillé nuit et jour l'existence profonde Sans trouver le filon (Gautier, Comédie mort,1838, p. 39).
C. − Au fig. [Dans le domaine de l'activité humaine, en partic. au plan intellectuel ou artistique] Synon. infertile.
[Le subst. déterminé désigne une manifestation ou un produit de l'activité humaine] Qui n'est pas fécond; qui ne suscite pas la réflexion, qui ne fournit pas matière à des développements dans l'ordre de la création, de l'action. Synon. stérile.Cette étude est restée inféconde et cette curiosité sans résultat (Massis, Jugements,1923, p. 151):
2. Quand Christophe (...) partait en guerre contre l'esthétique et la morale pharisiennes (...) il était sérieux, terriblement sérieux; et sa révolte avait pour but la vie, la vie féconde, grosse des siècles à venir. Chez ces gens, tout allait à la jouissance stérile. Stérile. Stérile. C'était le mot de l'énigme. Une débauche inféconde de la pensée et des sens. Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 719.
SYNT. Principe infécond; critique, rêvasserie, attente, inaction, angoisse inféconde; reproches inféconds; discussions infécondes.
[Le subst. déterminé désigne la pers. même, en partic. un créateur] Qui n'est pas fécond; dont la pensée, l'action ou l'œuvre se signalent par le manque de qualité, la pauvreté du contenu, l'absence d'effets ou de résonances, la rareté. Synon. improductif; anton. productif.Ces génies inféconds qui ne font que se répéter après avoir d'abord étonné le monde d'un premier chef-d'œuvre (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 328):
3. ... j'ai négligé l'essentiel, le faire. Agir, produire, réaliser, créer vaut pourtant mieux que la critique; (...) l'habitude aidant, je suis devenu simplement passif, et de plus oublieux. De là infécond et même incapable; médiocre ou plutôt nul... Amiel, Journal,1866, p. 214.
[Le subst. déterminé est un collectif] La voix des peuples initiateurs couvrira celle des races infécondes. Dans la longue nuit de l'histoire, la Grèce rayonne comme un phare (Ménard, Rêv. païen,1876, p. 221).
REM.
Infécondé, -ée, adj.,rare. a) [En position d'attribut; en parlant d'un élément femelle] Rester infécondé. α) [Correspond à féconder A 2; en parlant d'un ovule animal] Ne pas être transformé en embryon. Les femelles sexuées, au contraire, produisent des ovules réduits (n), lesquels donnent des mâles s'ils restent infécondés, des femelles s'ils sont fécondés (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 49). β) [Correspond à féconder A 3 b; en parlant d'une fleur] Ne pas être rendu apte à se transformer en fruit. Sur une seule plante déjà, sur un même arbre, combien de bourgeons dormants ne s'éveilleront jamais à la vie! Combien de boutons resteront inéclos, combien de fleurs infécondées (Gide, Feuillets,1949, p. 1086).b) Emploi subst. fém. [Correspond à féconder A 1; à propos d'une femme] Celle qui n'est pas rendue capable de procréer, d'avoir des enfants. Elle [la religieuse] est l'infécondée. Or, ce qu'il y a de plus douloureux pour la femme, c'est de mourir sans avoir donné la vie (Hugo, Corresp.,1856, p. 248).
Prononc. et Orth. : [ε ̃fekɔ ̃], fém. [-ɔ ̃:d]. Ac. 1694, 1718 infecond, ensuite -fécond. Étymol. et Hist. 1. a) 1458 « qui ne donne pas de résultat » (Arnoul Greban, Mystère de la Passion, éd. O. Jodogne, 2443 : peine infeconde); b) 1573 « infertile, qui ne porte pas de fruit, stérile » (Paré, Œuvres complètes, éd. J.-F. Malgaigne, t. 2, p. 634 a : semence... infeconde); 2. 1682 « qui ne crée rien, n'invente rien de nouveau (de l'homme, de son esprit) » (La Fontaine, Quinquina, II, 260 ds Œuvres, éd. Ad. Régnier, t. 6, p. 352). Empr. au lat.infecundus « infécond, stérile ». Fréq. abs. littér. : 111.

Wiktionnaire

Adjectif

infécond \ɛ̃.fe.kɔ̃\

  1. Stérile, infertile.
    • Une terre inféconde.
    • Ce champ est infécond.
    • Des germes inféconds.
    • […] le cheval et l'âne sont certainement de différentes espèces, puisqu'ils ne produisent ensemble que dés individus viciés et inféconds. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 555.)
    • Les femelles infécondes peuvent ne pas avoir d’œstrus, ne pas revenir en chaleur après une mise bas, ou revenir en chaleur après avoir été inséminées (monte naturelle ou insémination artificielle) […] — (Archie Hunter, Gerrit Uilenberg, Christian Meyer, et al., Santé animale, vol 1. Généralités, Coll. Agricultures tropicales en poche, Cirad/CTA/Karthala/MacMillan, 2006, page 119)
  2. (Figuré) Improductif.
    • Il sentait couler dans ses veines toute la sanie des rêves impuissants, des appétences infécondes, et sur son échine s’appesantissait le fardeau de la résignation et de la timidité. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 27)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFÉCOND, ONDE. adj.
Qui n'est pas fécond. Une terre inféconde. Ce champ est infécond. Une vache inféconde. Des germes inféconds. Fig., Esprit infécond. Génie infécond.

Littré (1872-1877)

INFÉCOND (in-fé-kon, kon-d') adj.
  • Qui n'est pas fécond, en parlant des femelles. Il n'y aura point dans votre terre de femme stérile et inféconde, Sacy, Bible, Exode, XXIII, 26. Des femelles infécondes et qui ne pondent pas, Buffon, Ois. t. IV, p. 326.

    Il se dit des œufs, des germes. Un œuf infécond n'est pas privé de germe ; mais le germe invisible qu'il renferme ne se développera jamais, parce qu'il a manqué d'une condition nécessaire au développement : il n'a pas été fécondé, Bonnet, Consid. corps org. œuv. t. VI, p. 234, dans POUGENS. Leurs germes inféconds, Delille, Imagin. V.

    Par extension, il se dit des terres. Champs inféconds. Zone inféconde, Delille, Pitié, II.

    Fig. Esprit infécond. Les Muses m'ont appris que l'enfance du monde, Simple, sans passions, en désirs inféconde…, La Fontaine, Quinquina, II. Là pâlit la nature, et sur ces bords funèbres Une nuit inféconde entasse des ténèbres, Malfilâtre, Génie de Virg. Géorg. Luxe infécond, Lebrun, Odes, I, 13.

HISTORIQUE

XVIe s. Si la semence nage dessus [l'eau], elle sera infeconde, Paré, XVIII, préf.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « infécond »

Lat. infecundus, de in… 1, et fecundus, fécond.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin infecundus dérivé, avec le préfixe privatif in-, de fecundus (« fécond »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « infécond »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infécond ɛ̃fekɔ̃

Citations contenant le mot « infécond »

  • Convaincre est infécond. De Walter Benjamin / Sens unique
  • Opposer les modèles de théâtre public et de théâtre privé, est infécond. Il faut avoir conscience des différences et c’est justement en ne les niant pas que se trouve la logique de s’appuyer sur l’un ou sur l’autre. Je ne souhaite pas voir appliquer le modèle économique de ces entreprises au théâtre public et je pense que la réciproque est vraie. Le dénominateur commun reste le théâtre, la création et l’assurance de ma totale liberté d’artiste. À ce jour les producteurs de Starmania me la garantissent, autant que les partenaires publics concernant le Quai. Sceneweb, / itw / Thomas Jolly: "Opposer les modèles de théâtre public et de théâtre privé est infécond"
  • Ce qui est souhaitable est que tous les acteurs politiques et culturels et toutes les figures intellectuelles du pays s’y mettent. Quant à l’essai de Lahouari Addi, La crise du discours religieux musulman, il s’agit d’un livre qui nous dit comment le discours musulman a sombré en organisant la soumission du savoir profane au savoir religieux et nous donne des clefs pour comprendre cette situation et en sortir. Compte tenu de la crise actuelle du discours religieux musulman, son ressassement infécond et, parfois, meurtrier, sa mobilisation populiste par certains milieux politiques, le livre de Lahouari Addi, alliant pédagogie, connaissances historiques irréfutables et une audace intellectuelle rare, est plus que nécessaire. El Watan, Amar Ingrachen. Éditeur, auteur : «La majorité des chapelles veulent des livres qui les confortent dans leurs convictions» | El Watan
  • Dès le début du confinement, nous avons listé toutes les tâches de fond, structurelles, celles que l'on reporte à "plus tard", ou que l'on juge "pas essentielles" ... et nous nous y attelons. Nous sortirons de cette période plus forts et plus vite si nous avons le sentiment que ce temps n'a pas été vain et infécond. https://www.e-marketing.fr/, "Exemplarité dans le discours et dans les faits": Assaël Adary (Occurrence)
  • S'il y a 60 millions de sélectionneurs pour l'équipe de France de football, ils sont presque tout aussi nombreux à proposer des remèdes aux maux dont souffre notre « compagnie aérienne nationale ». De fait, le diagnostic a déjà été posé à de nombreuses reprises : déficit de compétitivité, poids des charges fiscales et sociales, dialogue social permanent et infécond. Et pourtant, le temps de l'action ne semble toujours pas venu. Les Echos, Air France, une autre gouvernance pour une stratégie de rupture ! | Les Echos

Traductions du mot « infécond »

Langue Traduction
Anglais fruitless
Espagnol infructuoso
Italien infruttuoso
Allemand fruchtlos
Chinois 没有结果
Arabe غير مثمر
Portugais infrutífero
Russe бесплодный
Japonais 無益な
Basque antzuak
Corse fruttificante
Source : Google Translate API

Synonymes de « infécond »

Source : synonymes de infécond sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « infécond »

Partager