La langue française

Ingrat

Définitions du mot « ingrat »

Trésor de la Langue Française informatisé

INGRAT, -ATE, adj.

A. − Qui ne répond pas à ce qu'on est en droit d'en attendre, qui ne paye pas de retour.
1. [En parlant d'une pers., d'une collectivité]
a) Qui oublie les bienfaits reçus, qui ne manifeste pas de reconnaissance. Cœur ingrat; public, siècle ingrat; foule, génération, patrie, ville ingrate. La jeunesse est ingrate naturellement, d'humeur fugace et passagère (Sainte-Beuve, Volupté, t. 1, 1834, p. 140).Un fils ingrat est moins qu'un étranger; c'est un coupable, car il n'a pas le droit d'être indifférent pour sa mère (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Testam., 1882, p. 665).V. déserteur ex. 1 :
1. ... si coupable, si dévoyé, si infidèle que soit le peuple « à la nuque dure », souvent rebelle et ingrat, Dieu ne saurait, après les durs châtiments encourus et subis, consommer sa ruine et son extinction. Weill, Judaïsme,1931, p. 121.
[En parlant de la mémoire] Infidèle. Hier, 22, anniversaire de la mort de Maurice. J'y ai à peine pensé. J'ai une mémoire ingrate (Renard, Journal,1901, p. 628).
Ingrat à (vieilli) envers, pour, vis-à-vis de qqn ou de qqc.Ne soyez pas ingrats pour vos vrais colosses. Vous avez restitué trop vite vos Haynau et vos Radetzky (Hugo, Nap. le Pt,1852, p. 216).Et j'estime que c'est, lorsque l'on a du cœur, Le devoir des vaincus d'être ingrats au vainqueur (Richepin, Par le glaive,1892, p. 29).Comment pourrai-je être ingrat envers les enchantements de ma jeunesse! (Barrès, Cahiers, t. 6, 1908, p. 265):
2. ... Barbanpré ne voulait pas se montrer ingrat vis-à-vis d'un homme qui l'avait introduit dans une maison où l'on faisait de si bons dîners. Sandeau, Sacs,1851, p. 11.
Emploi subst. Avoir l'air d'un ingrat, prendre qqn pour un ingrat, ne pas obliger un ingrat. Je me croirais le dernier des ingrats si je refusais une hospitalité offerte de si bon cœur et si instantanément (Barrière, Capendu, Faux bonsh.,1856, I, 9, p. 32):
3. Je préférais garder le silence. Seulement mes parents ne s'en accommodaient pas, ils me traitaient d'ingrate. J'avais le cœur beaucoup moins sec que mon père ne le croyait et je me désolais... Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 192.
b) Vieilli. Qui ne reconnaît pas, qui ne rend pas l'amour qu'on lui porte. Le comte : (...) La comtesse en aime un autre! (...) Le commandeur : Eh bien, oui, c'est toi, ingrat! (Dumas père, Mariage sous Louis XV,1841, IV, 2, p. 184).
Emploi subst. L'ingrat qui l'avait abandonnée (Staël, Corinne, t. 3, 1807, p. 423):
4. ... sans plus oublier l'ingrat que je n'oublie L'ingrate, aime-moi, va, tout mon cœur t'en supplie; Aime mon sacrifice en moi, fais-moi ce don, Et si tu ne le peux sans peine, ô toi, pardon! Verlaine, Œuvres compl., t. 3, Élégies, 1893, p. 57.
2. [P. méton., en parlant d'un sentiment, d'un comportement] Qui dénote l'ingratitude de quelqu'un. Doute, oubli ingrat; paroles ingrates. L'ingrat abandon de sa dernière fille (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 333).
Tournure impers. Il est ingrat de; considérer comme ingrat de. Je serais trop simple de sembler croire cette bienveillance tout-à-fait unanime, rien n'est unanime nulle part; mais il serait ingrat à moi de ne pas la croire générale (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 2).Il eût considéré comme ingrat de vendre un vieux cheval parce qu'il ne pouvait plus courir (Maurois, Disraëli,1927, p. 179).
3. P. anal. [En parlant d'une chose concr. ou abstr.] Qui ne répond pas à l'effort investi; qui n'apporte pas les satisfactions escomptées. Effort, labeur, métier, rôle ingrat; genre, sujet ingrat; instrument, matériau ingrat; idiome ingrat; besogne, entreprise, étude, recherche, tâche ingrate; vie ingrate. Le sol rocailleux qu'ont formé d'immenses coulées basaltiques n'est point ingrat, il porte d'abondantes moissons de seigle (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 293).Les spécialistes préfèrent (...) la recherche originale à la confection laborieuse et ingrate de bibliographies (Civilis. écr.,1939, p. 24-16).V. cailloutis ex. 2 :
5. Il venait d'avoir une chance. Après tant d'années de travail ingrat, son premier roman, publié d'abord dans un journal, lancé ensuite par un éditeur, avait pris brusquement l'allure d'un gros succès... Zola, Argent,1891, p. 373.
B. − Qui est déplaisant.
1. Qui est laid, triste, disgracieux. Chignon, habillement, physique ingrat; physionomie, nudité ingrate; paysage ingrat; contrée ingrate. Tout l'intérêt de ce visage ingrat s'était réfugié dans les yeux, profonds, presque doux à certains instants, et d'un beau violet sombre (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 71):
6. C'était la première fois que je la regardais. Mon trouble se dissipait et je la voyais, je crois, telle qu'elle était dans l'ingrate lumière d'un ciel terne; on n'aurait pu rêver un visage plus beau. Green, Autre sommeil,1931, p. 94.
2. Qui est difficile à supporter. Une maison épaisse et massive, comme devraient l'être toutes les habitations dans un climat aussi ingrat et aussi variable que le nôtre (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 312).Cette femme a un caractère ingrat et des manières pénibles (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1054).
3. [En parlant d'une période] Qui est difficile à vivre, terne, improductif. Temps ingrats; année, journée ingrate. C'est ainsi qu'après une ingrate adolescence, Henri s'avançait vers une jeunesse dépouillée à l'avance de tous ses prestiges (Toepffer, Nouv. genev.,1839, p. 423).La matinée ne contient que des heures ingrates et difficiles à occuper avec intelligence (Miomandre, Écrit sur eau,1908, p. 96):
7. Il m'est arrivé, pendant une longue période ingrate où la jeunesse cherche le fin du fin et se tourne contre ses maîtres, de moquer Catulle Mendès et de le peindre sans amour. Je le regrette. Cocteau, Portr.-souv.,1935, p. 168.
[Avec un compl. prép.] Rare. C'était le printemps, la partie de l'année la plus agréable, mais la plus ingrate en fruits et en légumes (Pourrat, Gaspard,1930, p. 95).
En partic. Âge ingrat (v. âge I A 2 ex. 12).
REM.
Ingratement, adv.D'une manière ingrate. a) [Correspond à ingrat A] Je vous quittai ingratement sans vous dire le sujet de ma tristesse; je m'en suis repenti depuis (Du Camp, Mém. suic.,1853, p. 126).b) [Correspond à ingrat B] M. de Sénancour a eu, à tous égards, une de ces destinées fatigantes, malencontreuses, entravées, qui, pour être venues ingratement et s'être heurtées en chemin, se tiennent pourtant debout à force de vertu (Sainte-Beuve, Portr. contemp. t. 1, 1832, p. 147).
Prononc. et Orth. : [ε ̃gʀa], fém. [-at]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1370-72 « qui n'a pas de reconnaissance » (Oresme, Eth., ix, 9, éd. A.D. Menut, p. 473, note 5); fin xives. (E. Deschamps, II, 155, 29 ds T.-L.); 1633 spéc. « qui ne répond pas à l'amour qu'on lui porte » (Corneille, Galerie du Palais, III, 1); 2. 1639 « qui exige de gros efforts sans résultat », peine ingrate (Tristan L'Hermite, Panthée,I, 1 ds Littré); av. 1704 terre ingrate ici fig. (Bourdaloue, Sur la récomp. des Saints, 1eravent, p. 21, ibid.); 3. 1511 « déplaisant, désagréable » vies ingrates (Lemaire de Belges, Concorde des deux lang., éd. J. Frappier, p. 26, 463). Empr. au lat.ingratus « désagréable, déplaisant; qui n'a pas de reconnaissance ». Fréq. abs. littér. : 1 531. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 114, b) 2 167; xxes. : a) 2 148, b) 1 399. Bbg. Köhler (E.). Ingrat im Theater Racines. Mél. Pabst (W.). Berlin, 1972.

Wiktionnaire

Adjectif

ingrat \ɛ̃.ɡʁa\

  1. Qui n’a pas de reconnaissance, qui ne tient pas compte des bienfaits qu’il a reçus.
    • Toutes les fois que je donne une place vacante, je fais cent mécontents et un ingrat. — (Louis XIV, roi de France, cité par Voltaire en son Siècle de Louis XIV)
    • […] Quand vous nous donnez quelque chose, et de si belles choses, nous serions bien ingrats de ne pas vous remercier. — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    • Des fils ingrats.
    • cœur ingrat.
    • La patrie ne fut point ingrate envers lui.
  2. Qui ne récompense pas des dépenses qu’on fait, ou des peines qu’on se donne.
    • Étude ingrate, travail ingrat.
    • Or, nous devons tout essayer pour maintenir peuplés ces plateaux de sol ingrat et non chercher à éloigner la population, l’obligeant à vivre dans des usines malsaines, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Elle n’avait que dix ou onze ans quand sa mère, Mabel, s’est enfuie pour ne jamais revenir, ne lui laissant rien, hormis un petit lopin de terre ingrate que la fillette défend avec une opiniâtreté surprenante. — (Nuit blanche, automne 2017, p. 17)
  3. Qui n’est pas favorable au développement du talent, qui fournit peu d’idées, en parlant d’un sujet.
    • Le sujet de ce poème, de ce tableau était vraiment ingrat.
    • Vous avez choisi une matière fort ingrate.
    • Vous travaillez sur un fond bien ingrat.
  4. Déplaisant, désagréable, qui inspire la défiance.
    • Figure ingrate.
    • Visage ingrat.
    • Physionomie ingrate.

Nom commun

ingrat \ɛ̃.ɡʁa\ masculin (pour une femme on dit : ingrate)

  1. Personne qui fait preuve d’ingratitude.
    • C’est un ingrat.
    • Faites-moi ce plaisir, vous n’obligerez pas un ingrat.
    • Allez, vous êtes un ingrat, une ingrate.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INGRAT, ATE. adj.
Qui n'a point de reconnaissance, qui ne tient point compte des bienfaits qu'il a reçus. Il a été ingrat envers son bienfaiteur. Des fils ingrats. Cœur ingrat. La patrie ne fut point ingrate envers lui. Substantivement, C'est un ingrat. Faites-moi ce plaisir, vous n'obligerez pas un ingrat. Allez, vous êtes un ingrat, une ingrate. Il signifie figurément Qui ne dédommage point des dépenses qu'on fait, ou des peines qu'on se donne. Sol ingrat. Terre ingrate. Affaire ingrate. Par extension, Étude ingrate, travail ingrat, etc. Spécialement, en termes de Littérature et de Beaux-Arts, il signifie Qui n'est pas favorable au développement du talent, qui fournit peu d'idées, en parlant d'un Sujet. Le sujet de ce poème, de ce tableau était vraiment ingrat. Vous avez choisi une matière fort ingrate. Vous travaillez sur un fond bien ingrat. Il signifie quelquefois, figurément, Qui déplaît, qui est désagréable, qui inspire la défiance. Figure ingrate. Visage ingrat. Physionomie ingrate. L'âge ingrat se dit d'une Certaine époque de l'adolescence où l'évolution physique, intellectuelle et morale est encore indécise.

Littré (1872-1877)

INGRAT (in-gra, gra-t') adj.
  • 1Désagréable, qui déplaît (ce qui est le premier sens étymologique). La forme de ce tableau est ingrate, Diderot, Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 119, dans POUGENS. L'île et les rochers battus de la mer de Corse ne pouvaient être qu'un séjour ingrat pour le philosophe[Sénèque] arraché subitement d'entre les bras de sa mère, Diderot, Claude et Nér. I, 31.

    Peu attirant, qui inspire peu de confiance. Figure ingrate. Visage ingrat. Mine ingrate.

    Terme de marine. On dit que la toile à voile est ingrate, lorsque le chanvre qui a servi à en former les fils a été mal épuré.

  • 2 Particulièrement. Qui n'est pas gracieux à celui qui lui a fait du bien ; qui n'a point de reconnaissance. Les cœurs les plus ingrats, Corneille, Cinna, III, 4. Justinien fut ingrat envers ses amis, Bossuet, Hist. I, 11. Mais tout, s'il est ingrat, lui parle contre moi, Racine, Brit. I, 1.

    Qui a le caractère de l'ingratitude, en parlant des choses. Et comme je n'ai point les sentiments ingrats, Corneille, Sertor. V, 4. Et mon silence ingrat a droit de me confondre, Corneille, Sertor. V, 4. Comme je condamne Votre ingrate conduite au regard d'Ariane, Th. Corneille, Ariane, I, 3.

    Ingrat d'une chose, qui n'en a pas de reconnaissance. Veux-tu que la grâce divine Coule abondamment dans ton cœur, Fais remonter ses dons jusqu'à leur origine, N'en sois pas ingrat à l'auteur, Corneille, Imit. II, 10. Il ne demeura pas ingrat de ces faveurs, car il ne jurait que par moi, Perrot D'Ablancourt, Lucien, la Double accusation. Je vous remercie, et, pour vous montrer que je n'en suis pas ingrat, quoique je n'aime guère à décider, je vous répondrai sincèrement à tout ce que vous me demandez, Méré, lettre 1. J'aime tendrement M. d'Harouys, et ne veux pas être ingrate des plaisirs qu'il m'a faits, Sévigné, 26 fév. 1687. Elle [l'Église] n'est pas ingrate de leurs bienfaits [des rois], elle s'en glorifie par toute la terre, Bossuet, Panég. St Thomas de Cantorb. 1. Il excelle par son cuisinier ; aussi n'en est-il pas ingrat… il l'a loué toute la journée, Montesquieu, Lett. pers. 48.

    Ingrat à, qui n'a pas de reconnaissance pour. A moins que d'être ingrate à mon libérateur, Corneille, Androm. V, 2. Ne soyez point ingrat au bon Clément, Sévigné, 21 juin 1680.

    Ingrat à, avec un nom de chose pour régime, qui a de l'indifférence, de l'insensibilité pour. Son œil ingrat à mon tourment, Me donnant ce désir, m'ôta le jugement, Régnier, Élég. II. Moïse ne se lassait jamais d'écouter le peuple, tout ingrat qu'était ce peuple à ses bontés, Bossuet, Polit. III, III, 12. Ces mêmes dignités Ont rendu Bérénice ingrate à vos bontés, Racine, Bér. I, 3. Ingrat à tes bontés, ingrat à ton amour, Voltaire, M. de César, , 4.

  • 3Qui ne dédommage point des dépenses ou des peines. Jusqu'ici notre peine est une peine ingrate, Tristan, Panthée, I, 1. Ce qui lui fit conclure en somme Qu'il avait à grand tort son village quitté ; Il renonce aux courses ingrates, La Fontaine, Fabl. VII, 12. J'entreprends, pour l'amour de Dieu et de son Église, un travail ingrat, qui est celui d'aller rechercher, dans de petits livres de peu de mérite, un nombre infini d'erreurs, Bossuet, États d'oraison, I, 10. Gémissant et caché, traîne encor ses vieux ans, Dans un service ingrat à la cour des tyrans, Voltaire, Oreste, III, 8. Ici la pauvreté, couverte de haillons, S'enfuit, à son aspect, du seuil de sa chaumière ; Avec un soc usé, traçant d'ingrats sillons, Le serf désespéré paraît creuser sa tombe, Masson, Helvétiens, II.

    Terre ingrate, celle qui ne répond pas aux dépenses et aux travaux du cultivateur. Je suis persuadé qu'il n'y a point de terrain, quelque mauvais, quelqu'ingrat qu'il paraisse, dont on ne pût tirer parti, même pour planter des bois, Buffon, Hist. nat. introd. part. exp. Œuv. t. VIII, p. 388.

    Fig. En travaillant pour le monde, vous avez semé dans une terre ingrate, Bourdaloue, Sur la récomp des saints, 1er avent. p. 21. L'éducation, qui d'ordinaire dans les autres hommes embellit ou cultive un fond, encore brut ou ingrat, ne fit que développer les richesses du sien, Massillon, Or. fun. Villeroy. Les traducteurs sèment en terre ingrate ; le sol le plus fertile s'appauvrit sous leurs mains, De Wailly, Merc. de Fr. Vendémiaire, an XI, p. 55.

  • 4Un instrument ingrat, un instrument de musique dont il est difficile de tirer bon parti. C'est le seul [un musicien] qui de la guitare ait pu faire quelque chose ; mais sa composition était si gracieuse et si tendre, qu'il aurait donné de l'harmonie au plus ingrat de tous les instruments, Hamilton, Gramm. 8.

    Un miroir ingrat, un miroir qui ne reproduit pas bien les traits. J'essayai mon habit le plus modestement qu'il me fut possible, devant un petit miroir ingrat qui ne me rendait que la moitié de ma figure, Marivaux, Marianne, 1re partie.

  • 5En littérature, et dans les beaux-arts, qui n'est pas favorable au développement du talent ou des beautés de l'art. Vous travaillez sur un fond bien ingrat. Pour ce qui est du sujet [l'histoire de l'Académie], on a bien pu le trouver ingrat et difficile à remplir, parce qu'en effet il ne reste là-dessus que peu de mémoires, D'Olivet, Hist. de l'Acad. t. I I, p. 2, dans POUGENS. On se trompe fort, lorsqu'on pense que tous ces sujets, traités autrefois avec succès par Sophocle et par Euripide, l'Œdipe, le Philoctète, l'Électre, l'Iphigénie en Tauride, sont des sujets heureux et aisés à manier : ce sont les plus ingrats et les plus impraticables, Voltaire, Œdipe. lett. 4. Tout est ingrat, pour une tête stérile, Diderot, Essai sur la peint. ch. 5.
  • 6 S. m. et f. Un ingrat, une ingrate, celui, celle qui n'a pas de reconnaissance. Je ne puis non plus résister à cette inclination, qu'à celle que j'ai pour vous, et vous ne devriez pas trouver étrange que j'aimasse un ingrat, vous qui savez qu'il y a si longtemps que j'aime une ingrate, Voiture, Lett. 30. Plus on sert des ingrats, plus on s'en fait haïr, Corneille, Suréna, V, 2. Allez, vous êtes une ingrate, Ne tombez jamais sous ma patte, La Fontaine, Fabl. III, 9. Quant aux ingrats, il n'en est point Qui ne meure enfin misérable, La Fontaine, ib. VI, 13. Les adorateurs des grandeurs humaines seront-ils satisfaits de leur fortune, quand ils verront que dans un moment leur gloire passera à leur nom, leurs titres à leurs tombeaux, leurs biens à des ingrats… ? Bossuet, Duch. d'Orl. Vous l'ai-je confié [Néron] pour en faire un ingrat ? Racine, Brit. I, 2. Vous ne me trompez pas, je vois tous vos détours : Vous êtes un ingrat, vous le fûtes toujours, Racine, ib. IV, 2. Ingrats, un Dieu si bon ne peut-il vous charmer ? Racine, Athal. I, 4. Un bienfait qui tombe sur un ingrat, La Bruyère, IV. Il ne craignait point d'obliger des ingrats, suivant ce grand précepte de Zoroastre : Quand tu manges, donne à manger aux chiens, dussent-ils te mordre, Voltaire, Zadig, 1.

    Vous n'aurez pas affaire à un ingrat, c'est-à-dire vous serez largement récompensé. Le galant, ravi d'entendre ces paroles, remercia la soubrette de sa bonne volonté, et l'assura que, si elle pouvait en venir à bout, elle n'aurait pas affaire à un ingrat, Lesage, Guzm. d'Alf. IV, 2.

    Celui, celle qui ne répond pas à un amour. On plaint mort un ingrat qu'on détestait vivant, Corneille, Tois. d'or, V, 1. Mais l'ingrate en mon cœur reprit bientôt sa place, Racine, Andr. I, 1. Laissez-moi le plaisir de confondre l'ingrat, Racine, Bajaz. IV, 6. Indigne de mes feux, indigne de mes larmes, Je renonce sans peine à tes faibles appas ; Mon amour te prêtait des charmes, Ingrate, que tu n'avais pas, Vers adressés par le Grand-Prieur de V. à Ninon de Lenclos qui ne répondait pas à son amour.

    Terme de théologie. Les ingrats, les ennemis de la grâce.

    Ingrat, avec un adj. possessif, celui qui a témoigné de l'ingratitude envers quelqu'un. Je ne sais que vous dire sur le sujet de M. Conrart, sinon ce vieux mot qui a été dit si souvent : " Je vivrai et je mourrai son ingrat " , il est trop obligeant de la moitié, Guez de Balzac, Lett. 12, liv. XXII. Soupçonner que mon cœur avait la faiblesse de pencher pour qui vous savez, pour mon ancien ingrat, Voltaire, Lett. Bernis, 19 août 1758.

    Il se dit, dans le même emploi, de celui ou celle qui n'est pas sensible à l'amour pour quelqu'un. Fais un effort pour moi, va trouver mon ingrat, Corneille, Galer. du Palais, III, 1.

HISTORIQUE

XVe s. Ingrades non cognoissans ses bienfaiz, Deschamps, Poésies mss. f° 101. Si de l'argent voulez avoir, Il ne faut que le demander, L'hostesse ne fut pas ingrate [avare], En disant : je n'en ai pas haste, N'espargnez rien qui soit ceans, Villon, 2e repue franche.

XVIe s. Craignant d'estre ingrat à la memoire d'un si magnanime Prince, Lanoue, 670. Pour n'estre point ingrat à sa bonté [de Dieu], Calvin, Inst. 1011. Que je m'appelle ingrat des biens que tu m'as faits ! Desportes, Œuvres chrest. XVIII, prière.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ingrat »

(Date à préciser) Du latin ingratus (« désagréable, déplaisant ; qui n’a pas de reconnaissance »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. ingratus, de in… 1, et gratus, agréable, reconnaissant (voy. GRÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ingrat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ingrat ɛ̃gra

Citations contenant le mot « ingrat »

  • Quand je donne une place, je fais un ingrat et cent mécontents. De Louis XIV
  • Quand on ne veut pas être faible, il faut souvent être ingrat. De Denis Diderot / Principes de politique des souverains
  • Si l'homme est ingrat, l'humanité est reconnaissante. De François René de Chateaubriand / Mémoires d’outre-tombe
  • L'ingrat écrit le bien dans l'eau et le mal dans la pierre. De Félix Lope De Vega / La Belle Esther
  • Obliger un ingrat, c'est perdre le bienfait. De Proverbe français
  • Obliger un ingrat, c’est acheter la haine. De Proverbe français
  • Un chien reconnaissant vaut mieux qu’un homme ingrat. De Proverbe arabe
  • Tout être aimé qui n'est pas heureux paraît ingrat. De Diane de Beausacq
  • Age : ne reste pas longtemps ingrat. De Tristan Bernard / Mots-croisés
  • « La plus forte ingratitude n’est pas d’oublier ce qu’on a fait pour nous, mais de le payer par la flatterie. SeneNews.com, Un chien reconnaissant vaut mieux qu’un homme ingrat (Par Malick Wade GUEYE)
  • « La plus forte ingratitude n’est pas d’oublier ce qu’on a fait pour nous, mais de le payer par la flatterie. » Plus ingrat que cet homme n’existe pas au Sénégal. Et comme on dit, si le ridicule tuait, cet homme allait déjà être enterré. Voilà une race de personne qui doit disparaître sur cette terre car ils inoculent leurs bactéries à cette jeunesse accrochée aux réseaux sociaux qui les voient pondre sur leurs pages Facebook, Twitter, Instagram et autres, des incongruités qui frisent la dignité humaine. Xibaaru, Traité d'ingrat par l'APR...Moustapha Diakhaté voit rouge
  • Age ingrat : celui où l’enfant commence à montrer les sentiments des grandes personnes. De Gérard de Rohan Chabot
  • Après l’âge ingrat vient l’âge gratin ; après le club Mickey, le mickey des clubs. De Frédéric Beigbeder / Mémoires d’un jeune homme dérangé
  • Qu'il est plus aigu que la dent d'un serpent D'avoir un enfant ingrat. De William Shakespeare / Le roi Lear
  • Ecrire est une vue de l'esprit. C'est un travail ingrat qui mène à la solitude. De Blaise Cendrars / L'homme foudroyé
  • L'enseignement n'est pas un métier c'est un gagne-pain ingrat même pour un homme. De Jacques Lamarche / La dynastie des Lanthier
  • En amitié, il importe de se fâcher à temps pour n'avoir point à se montrer ingrat. De Pierre Belfond / Le Métier de nègre
  • Une authenticité touchante, mélange subtil d’ingrat et d’innocent, qui vaudront à Pen15 une nomination aux Emmy Awards 2019 dans la catégorie «Meilleur scénario pour une série comique». Ainsi qu’une future deuxième saison qui se jouera, une fois encore, en première année du secondaire I. Comme l’a bien résumé Maya Erskine: «L’enfer éternel». Pour notre plus grand plaisir. Le Temps, «Pen15», aller simple pour l’âge ingrat - Le Temps
  • Les passions semblent s’être apaisées après avoir atteint leur paroxysme ces dernières semaines. On n’entend plus parler de la liste appelée celle de l’union sacrée et qui comprend notamment les « grands dirigeants clubistes », anciens et nouveaux . Une seule liste, du reste contestée, est candidate pour l’élection d’un nouveau bureau directeur à la tête du Club Africain. Il est devenu ainsi facile de spéculer sur les valeurs et l’exemplarité au sein d’un club qui ne mérite pas vraiment ce comportement ingrat et disgracieux de ces hommes qui, sans les avantages qu’ils ont pu tirer par leur faux-semblant interdépendance au club, ne seraient pas là où ils sont aujourd’hui. L’ingratitude prend davantage une autre dimension lorsque à peu près mot par mot, nous entendons le même discours, la même démagogie, le même populisme au sujet des sacrifices qu’ils sont prêts à consentir pour le bien du club. Ce n’est pas nouveau de la part de ceux que le public clubiste avait pris pourtant l’habitude de considérer, certainement à tort, comme étant «les grands hommes du club». D’ailleurs, l’on se demande à chaque fois qu’il y a crise quels numéros d’illusionniste ils vont réserver au club. Quels arguments ils vont donner pour justifier l’injustifiable, l’indéfendable. Ici et là, on cumule les ennuis. Cela dépasse largement le débat autour d’une énième défection, pour toucher l’avenir d’un club en pleine perdition. La Presse de Tunisie, Billet | Ingratitude | La Presse de Tunisie

Traductions du mot « ingrat »

Langue Traduction
Anglais ungrateful
Espagnol desagradecido
Italien ingrato
Allemand undankbar
Chinois 忘恩负义
Arabe جاحد
Portugais ingrato
Russe неблагодарный
Japonais 恩知らずの
Basque esker txarreko
Corse ingrata
Source : Google Translate API

Synonymes de « ingrat »

Source : synonymes de ingrat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ingrat »

Ingrat

Retour au sommaire ➦

Partager