Exubérance : définition de exubérance


Exubérance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXUBÉRANCE, subst. fém.

A.− [Constr. avec un compl. prép. de ou qualifié par un adj.]
1. État, caractère de ce qui est exubérant (v. ce mot A), de ce qui est surabondant et/ou se développe de façon excessive. La nature [dans un jardin] n'est pas tenue en main par l'homme qui ne peut pas grand'chose contre l'exubérance de tout ce feuillage (Green, Journal,1940, p. 16).Cette végétation à l'exubérance presque tropicale (Gracq, Beau tén.,1945, p. 74):
... les voisins prétendent encore aujourd'hui que la folle exubérance du rosier grimpant qui a fait sauter le toit et a envahi toute la maison, déchaussant les dalles de la terrasse et faisant crouler le balcon dans la ravine, lui vient de ce que les avortons du magicien ont été déversés là, à son pied, comme des eaux grasses. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 155.
2. Au fig. [Le compl. désigne un trait humain]
a) [Précédé de l'art. déf.] Caractère de ce qui est exubérant, de ce qui est d'une richesse, d'une plénitude, d'une intensité excessives. L'ardeur de son sang et (...) l'exubérance de sa vie (Sand, Hist. vie,t. 2, 1855, p. 303).Il [Arnim] est resté, (...) impuissant à faire vivre plastiquement l'excessive richesse de sa matière, incapable « d'équilibrer la masse de ses connaissances et l'exubérance de ses sentiments » (Béguin, Âme romant.,1939, p. 265).
b) [Précédé de l'art. indéf.] Profusion, débordement de. Une exubérance d'idées, un débordement de paroles (Goncourt, Journal,1862, p. 1135).Avoir en soi une exubérance de facultés et sentir que l'on avorte, une excroissance de sensibilité, un excédent de sentiments, et ne savoir qu'en faire, c'est atroce! (Loti, Aziyadé,1879, p. 179).
B.− Gén. en emploi absol.
1. Vitalité, force de vie. C'est curieux, tout ce feu, toute cette exubérance, tout ce diable-au-corps, toute cette activité violente s'étaient envolés de mon individu (Goncourt, Journal,1874, p. 995).Trop de passion, d'exubérance, éclatait dans ces beaux yeux et ces lèvres si rouges (Tharaud, Ombre de la Croix,1917, p. 32).
En partic., dans le domaine de la crit. artistique.Vitalité, vigueur de style et richesse des formes. Ce n'est pas un rococo fade, mollasse, vieillot et fripé dont nous avons l'habitude en France [l'église San Mole], mais un mauvais goût robuste, plein de force, d'exubérance (Gautier, Italia,1852, p. 146).La période d'exubérance décorative du Modern style (Arts et litt., 1936, p. 1003).
Au plur. Shakespeare est trop individuel, ses beautés et ses exubérances tiennent trop à une nature originale pour que nous puissions en être complètement satisfaits (Delacroix, Journal,t. 3, 1857, p. 17).L'atténuation des exubérances de l'art italien et de l'art flamand ne se fera pas cependant du jour au lendemain (Viaux, Meuble Fr.,1962, p. 71).
2. Usuel. Comportement expansif, excessif. Parler avec exubérance. Sa jovialité d'homme évidemment gras, son exubérance méridionale amusaient (Huysmans, À rebours,1884, p. 43).Avec l'exubérance de chiens qui se flairent, ils ont échangé des bourrades, se tenant par les épaules et s'appelant « Président » (Mauriac, Journal 2,1937, p. 184).Dès sa plus tendre enfance elle manifesta, par une exubérance du meilleur aloi, la générosité de son tempérament (Audiberti, Mal court,1947, III, p. 194).
Prononc. et Orth. : [εgzybeʀ ɑ ̃:s] ou [-ε-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1561 « développement excessif (d'une partie du corps, d'un tissu, d'un organe) » (A. Paré, Chirurgie, VIII, 25, éd. J.-F. Malgaigne, t. 2, p. 78); 1578 « abondance, débordement » exuberance de bonté (La Boderie, Harmon., p. 765 ds Gdf. Compl.); fin xviiies. emploi abs. (J.-J. Rousseau ds S. Mercier, Néol., 1801, t. 2, p. 347). Empr. au b. lat. exuberantia « abondance, débordement, excès » dér. du rad. de exuberare (v. exubérant). Fréq. abs. littér. : 125.

Exubérance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

exubérance \ɛɡ.zy.be.ʁɑ̃s\ féminin

  1. Production excessive.
    • L'exploitation des registres paroissiaux de Jerez de la Frontera, ville espagnole située en Andalousie près du port de Cadix, démontre notamment l’exubérance de la vie sous l'Ancien Régime, mais aussi l'omniprésence de la mort. — (L'Europe des XVIIe et XVIIIe siècles : textes et documents, sous la direction de François Cadilhon & ‎Laurent Coste, Presses Universitaires de Bordeaux, 2008, p. 125)
    • Exubérance de végétation.
    • (Figuré) Exubérance de mots, d’images, d’idées.
    • Peut-être eût-on pu lui reprocher une exubérance de gestes qui n'était pas du meilleur goût, il avait une façon de se camper qui sentait son matamore. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (Absolument) Tempérament excessif, en parlant des personnes.
    • Cet homme est fatigant par son exubérance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Exubérance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXUBÉRANCE. n. f.
Production excessive. Exubérance de végétation. Il signifie aussi absolument, en parlant des Personnes, Tempérament excessif. Cet homme est fatigant par son exubérance. Fig., Exubérance de mots, d'images, d'idées.

Exubérance : définition du Littré (1872-1877)

EXUBÉRANCE (è-gzu-bé-ran-s') s. f.
  • 1Plénitude qui surabonde. Exubérance de végétation. La chair, les œufs, les graines, les germes de toute espèce font leur nourriture ordinaire [aux animaux] ; cela seul peut borner l'exubérance de la nature, Buffon, Morc. choisis, p. 284.

    Fig. Exubérance de séve, se dit d'une personne en qui la force et l'ardeur surabondent.

  • 2Défaut de l'écrivain qui ne sait pas s'arrêter, et dit plus qu'il ne convient. Exubérance d'images, d'idées.

HISTORIQUE

XVIe s. Il vouloit couper et adapter remedes corrosifs pour amputer l'exuberance de ladite conjonctive, Paré, VIII, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « exubérance »

Étymologie de exubérance - Littré

Lat. exuberantia, de exuberans, exubérant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de exubérance - Wiktionnaire

Mot dérivé de exubérant avec le suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exubérance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exubérance œksyberɑ̃s play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « exubérance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exubérance »

  • Emblème de ce parc botanique de plus de 7 hectares, la serre est visible de loin avec sa hauteur totale de 25 mètres. Sur 7 000 mètres carrés, elle met en scène six climats tropicaux et subtropicaux, de l’exubérance de la forêt équatoriale à une riche collection d’orchidées rares en passant par un jardin d’Afrique australe et une forêt de fougères arborescentes. Sous la rotonde centrale, la vaste collection d’espèces exotiques comprend notamment environ 50 espèces de palmiers mais aussi quelques espèces remarquables comme le cocotier, l’arbre du voyageur, le frangipanier ou encore les balisiers des Caraïbes. AD Magazine, Les plus belles serres à visiter en France | AD Magazine
  • Mais d’ici là, vous reprendrez bien un peu d’exubérance pour patienter? Le Temps, Un Weltklasse mutant pour exister malgré tout - Le Temps
  • C'est naturellement la crise du coronavirus qui explique une telle exubérance. Du côté des prêts bancaires, à partir de la fin mars, l'Etat et les banques ont mis en place une thérapie de choc : le dispositif de Prêts Garantis par l'Etat (PGE) . Les Echos, Flambée inédite du crédit aux entreprises en mai | Les Echos
  • Et plus on saisit les animaux dans leur vivacité, plus on comprend qu’ils sont voués à la plus grande démonstration physique. Ils expriment non seulement l’exubérance de la vie mais aussi les lois de la survie. De Jacques Perrin / Extrait de l'interview du Figaro du 26 janvier 2016
  • La création, c'est l'exubérance de Dieu. De Vladimir Volkoff

Images d'illustration du mot « exubérance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « exubérance »

Langue Traduction
Corse esuberanza
Basque oparoan
Japonais 熱気
Russe изобилие
Portugais exuberância
Arabe وفرة
Chinois 兴旺
Allemand überschwang
Italien esuberanza
Espagnol exuberancia
Anglais exuberance
Source : Google Translate API

Synonymes de « exubérance »

Source : synonymes de exubérance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exubérance »



mots du mois

Mots similaires