La langue française

Opulence

Définitions du mot « opulence »

Trésor de la Langue Française informatisé

OPULENCE, subst. fém.

A. − Grande abondance de biens matériels, de ressources. Nager, vivre dans l'opulence. Vos vêtements m'annoncèrent que vous étiez dans l'opulence (Guilbert de Pixér., Victor,1798, ii, 7, p.34).Ces commerçants, dont l'activité et l'opulence doublent la prospérité du pays qu'ils habitent (Constant, Princ. pol.,1815, p.59):
. Toute la région du nord de Salamanque n'est que plaine de céréales jalonnées de villages qui en disent long sur l'éternelle misère du paysan espagnol et l'opulence du clergé. T'Serstevens,Itinér. esp.,1963, p.261.
B. − Caractère de ce qui est abondant, marqué par la profusion. L'opulence de la moisson, les arbres surchargés de leur récolte (Claudel,Connaiss. Est,1907, p.94).La beauté de leurs femmes, la force de leurs soldats, l'opulence de leurs champs, la richesse de leurs métiers (Faure,Espr. formes,1927, p.94).
En partic. Ampleur des formes du corps féminin. Synon. générosité.Une femme, dont elle aurait pu croire que c'était une habituée de ce trottoir à cause de l'opulence de son corsage (Drieu La Roch.,Rêv. bourg.,1937, p.95)
Prononc. et Orth.: [ɔpylɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1464 «grande richesse» (13 août, Ord., XVI, 243 ds Gdf. Compl.); 2. 1874 «caractère de ce qui est ample, abondant» (Lar. 19e). Empr. au lat. opulentia «richesse, magnificence». Fréq. abs. littér.: 382. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1006, b) 587; xxes.: a) 353, b) 238. Bbg. Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p.277.

Wiktionnaire

Nom commun

opulence \ɔ.py.lɑ̃s\ féminin

  1. Abondance de biens, richesse dont on fait étalage.
    • Elle vit l’opulence & les richesses succéder à l’aisance ; & son père, avant tout cela, avoit connu le mésaise & presque la pauvreté. — (La mésalliance, dans les Contes moraux dans le goût de ceux de M. Marmontel, recueillis de divers auteurs, publiés par Melle Uncy, Amsterdam & Paris : chez Vincent, 1763, vol.2, p.399)
    • Ses concitoyens le regardaient comme un homme d’une grande opulence. Il possédait cinquante feddans de bonne terre; cinq gamousses, dix bœufs mugissaient dans ses étables. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
  2. (Figuré) Ampleur, développement abondant.
    • L’opulence des formes dans les tableaux de Rubens, de Jordaens.

Nom commun

opulence (Indénombrable)

  1. Opulence.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OPULENCE. n. f.
Abondance de biens, richesse dont on fait étalage. Vivre dans l'opulence. Il signifie au figuré Ampleur, développement abondant. L'opulence des formes dans les tableaux de Rubens, de Jordaens.

Littré (1872-1877)

OPULENCE (o-pu-lan-s') s. f.
  • Abondance de biens, grandes richesses. Oh ! que si cet hiver un rhume salutaire, Guérissant de tous maux mon avare beau-père, Pouvait, bien confessé, l'étendre en un cercueil, Et remplir sa maison d'un agréable deuil ! Que mon âme, en ce jour de joie et d'opulence, D'un superbe convoi plaindrait peu la dépense ! Boileau, Ép. V. Mes richesses des rois égalent l'opulence, Racine, Esth. II, 1. Quelle gloire ajoutée à la liberté et à l'opulence des Phéniciens ! Fénelon, Tél. III. Jamais dans une monarchie l'opulence d'un particulier ne peut le mettre au-dessus du prince ; mais dans une république elle peut aisément le mettre au-dessus des lois, Rousseau, Lett. à d'Alemb. L'opulence brillait dans la maison de Philoclès ; une sagesse éclairée en avait si bien réglé l'usage, qu'elle semblait avoir tout accordé au besoin, et tout refusé au caprice, Barthélemy, Anach. ch. 76.

HISTORIQUE

XVIe s. Camillus, voyant du hault du chasteau comme les Romains pilloient et saccageoient une opulence infinie qu'il y avoit dedans la ville, s'en prit à pleurer de pitié, Amyot, Cam. 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

OPULENCE, s. f. OPULENT, adj. (Gram.) termes qui désignent la grande richesse, ou celui qui la possede. Nous ne dirons ici qu’un mot, bien capable d’inspirer du mépris pour l’opulence, & de consoler ceux qui vivent indigens ; c’est qu’il est rare qu’elle n’augmente pas la méchanceté naturelle, & qu’elle fasse le bonheur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « opulence »

Provenç. et esp. opulencia ; ital. opulenza ; du lat. opulentia, de opes, richesses, ops, la terre, mots que l'on rapproche du grec ἄφνος, richesse, et du sanscrit apnas, revenu, possession.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin opulentia (« richesse »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de opulent avec le suffixe -ce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « opulence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
opulence ɔpylɑ̃s

Citations contenant le mot « opulence »

  • La pauvreté ne sera plus séditieuse, lorsque l'opulence ne sera plus oppressive. Napoléon III, L'Extinction du paupérisme
  • La peine, avec la liberté, trempe l'homme comme fer, et l'opulence fait des pourceaux. Frédéric Mistral, Calendal, IX Calendau, IX
  • La propreté embellit l'opulence et déguise la misère. De Antoine de Rivarol
  • Les crimes ne naissent que de l’indigence et de l’extrême opulence. De Bernardin de Saint-Pierre / Etudes de la nature
  • La pauvreté dans la liberté est préférable à la soumission dans l'opulence. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Si la pauvreté fait gémir l'homme, il bâille dans l'opulence. Quand la fortune nous exempte du travail, la nature nous accable du temps. De Antoine de Rivarol / De l'homme intellectuel et moral
  • Il est plus difficile de se défendre de l'amertume dans la pauvreté que de l'orgueil dans l'opulence. De Confucius / Entretiens du Maître avec ses disciples
  • Ecrire sur le mépris de la mort lorsqu'on est en santé, c'est écrire sur le mépris des riches lorsqu'on est dans l'opulence. De Elie Fréron / Lettres sur quelques écrits de ce temps
  • Tout, ici, est révolutionnaire. La forme, d’abord : pour décrire le plus grand moment de l’histoire de France - la chute de sa monarchie et la naissance de sa république -, rien qui sente l’opulence de la superproduction, rien de grandiose, d’hyperbolique, de lyrique. Même l’immense Bastille, montrée entière et en ombre portée au tout début du film, paraît en mauvais carton-pâte. Le roi quitte en silence un Versailles sans faste ni cour, les foules d’insurgés sont maigres, les plans d’ensemble sont rares, plus rare encore le numérique, et la lumière se réduit le plus souvent à un clair-obscur de bougie, de torche, de fin de siècle. Le fond, ensuite : le réalisateur réussit la prouesse de représenter la période fondatrice de la Révolution française - de l’été 1789 à l’exécution, le 21 janvier 1793, de Louis XVI - sans manichéisme, sans faire de Capet un gros idiot ou de Saint-Just un archange. Et sans jamais chercher à être édifiant. L'Obs, « Un peuple et son roi », naissance d’une nation
  • De notre envoyé spécial à La Havane. Cuba prend le visage de la faim. Cuba est aux abois. Cuba souffre, en silence. La pénurie est là, toute proche. Des forçats de la faim patientent sous un soleil de plomb. En ce matin d’été, une file de 200 personnes défie le temps devant une mini-supérette d’Alamar, une banlieue grise de l’est de la capitale. Certains attendent depuis trois heures, d’autres ont pris leur tour dès la veille. On parle du manque ou de la dernière Telenovela brésilienne, où des femmes d’affaires souriantes, à talons hauts, déambulent au bord d’une piscine dans une ambiance d’opulence. Et si on commençait par un rhum ? Il n’y en a plus. « Aujourd’hui, il y a du jus de tomate et de l’huile », confie Yanet, une jeune femme venue de San Miguel del Padron, un quartier populeux, situé à une heure de distance. La supérette, gardée par trois agents de la Police nationale révolutionnaire, manque de tous les produits alimentaires, à l’exception de conserves de sardines, hors de prix, et de jus de fruits industriels. « Lorsqu’il y a du poulet, c’est rare, c’est l’émeute. Et puis, la plupart du temps, les employés de la boutique l’ont revendu au noir. Il m’arrive de passer une demi-journée à attendre et de repartir les mains vides », ajoute Yanet. Malgré la pénurie, ses longs yeux sont remplis d’espoir. La faim fait trembler les Cubains, sans estomper leurs sourires et leur dignité. Le Telegramme, Cuba : voyage au bout de la faim - Monde - Le Télégramme
  • L'image de l'Arabie Saoudite, synonyme d'opulence et de vie facile pour ses sujets, risque bientôt d'appartenir au passé. En effet, pour stabiliser ses finances, le royaume a mis en place un plan d'austérité visant à réduire ses dépenses, comprenant notamment la suppression de plusieurs aides aux fonctionnaires et d'allocations sociales diverses, soit une économie de près de 13,3 milliards de dollars pour son budget de fonctionnement, ainsi que le triplement du taux de TVA sur les biens et les services de 5 à 15%, effectif dès le mois de juillet. Le gouvernement en espère près de 28 milliards de riyals de rentrées fiscales pour 2020 (environ 7,5 milliards de dollars), et 88 milliards de riyals en 2021 (soit 23 milliards de dollars). Atlantico.fr, Les Saoudiens accepteront-ils le nouveau règne de l'austérité ? | Atlantico.fr
  • Certains « bambilent » dans l’opulence tandis que d’autres cherchent juste des miettes pour subsister sans même savoir s’ils en trouveront demain. Des morts, des blessés, des jeunes désorientés, abusés et perdus. Des enfants devenus orphelins en un claquement de doigts. Rezo Nòdwès, Haïti/Ayiti, j’observe | Rezo Nòdwès
  • Née Chantal Pulchérie Vigouroux, la première dame grandit à Dimako, dans l’est du pays, d’une mère camerounaise et d’un père français, loin de l’opulence et des milieux favorisés camerounais, avant de déménager à Yaoundé. Tantôt serveuse, tantôt mannequin, elle aurait aussi, selon les ragots du village, entretenu des liaisons avec des hommes influents. Déjà mère de jumeaux, 38 ans plus jeune que son mari, celle qu’on surnomme «Chantou» au village est loin de faire l’unanimité à son arrivée dans les hautes sphères de l’Etat. SenePlus, CHANTAL BIYA, REINE AU PAYS DES INDOMPTABLES | SenePlus
  • Née Chantal Pulchérie Vigouroux, la première dame grandit à Dimako, dans l’est du pays, d’une mère camerounaise et d’un père français, loin de l’opulence et des milieux favorisés camerounais, avant de déménager à Yaoundé. Tantôt serveuse, tantôt mannequin, elle aurait aussi, selon les ragots du village, entretenu des liaisons avec des hommes influents. Déjà mère de jumeaux, 38 ans plus jeune que son mari, celle qu’on surnomme «Chantou» au village est loin de faire l’unanimité à son arrivée dans les hautes sphères de l’Etat. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Cameroun-Sans diplôme, sans nom, 'sans éducation', voici comment Chantal Biya s'est imposée à Etoudi - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • Je vous conseille deux villes à la personnalité très différente. D’un côté, Edimbourg. Tout le patrimoine historique de l’Ecosse s’y trouve. Elle se caractérise par l’opulence de son architecture, de ses quartiers géorgiens, de la puissance de son château, de la beauté de son centre-ville, ses musées, ses boutiques, ses festivals et enfin ses pubs magnifiques. Europe 1, Nos bons plans pour découvrir les pépites incontournables (et peu connues) de l’Ecosse
  • Ainsi, on a beau savoir, grâce aux cartons ouvrant chaque séquence, que le récit évolue dans diverses enclaves de la ville (quatre établissements pour être précis, comme autant d’écrins abritant des filles-fleurs aux noms scintillants de pierres précieuses, tels Rubis, Perle, Emeraude, Jade, évoquant tant la délicate opulence que la fonction d’apparat qui leur est dévolue), l’unité de lieu ne semble jamais être rompue, comme si tout se passait dans la même pièce. De même qu’on peine à distinguer entre elles ces fleurs toutes plus belles les unes que les autres, nous égarant dans un rêve flottant, sans commencement ni fin, sans fond ni arrière-plan. Un microcosme sans dehors, un monde-miroir de pur artifice, comme le Shanghai Gesture de Sternberg auquel on songe parfois, un aquarium où les mots et les gestes, assourdis sous l’effet narcotique des vapeurs opiacées, flottent dans un environnement liquide auquel la caméra, elle-même comme en suspension entre deux eaux, semble s’ajuster. Libération.fr, Hou Hsiao-hsien, à la lueur des femmes - Culture / Next
  • Lorsque nous lui demandons son avis sur la notion de luxe, Alex Innes estime qu’il est temps de réfléchir à la véritable signification de ce terme. Pour décrire le nouveau luxe, il préfère parler de « post-opulence ». Il explique : « Dans mon métier, je suis en contact direct avec les clients, je connais leur perception de la façon dont les choses bougent. Dans le domaine du luxe, nous avons constaté un mouvement de réduction : nos clients veulent moins de choses, mais de meilleure qualité. Il apparaît que le luxe n’est plus une question d’accumulation ». Chez Coachbuild, les clients sont directement impliqués dans le produit, du début à la fin. Forbes France, La Nouvelle Définition Du Luxe Selon Rolls-Royce | Forbes France
  • Ok, pour ceux qui n’ont jamais joué à la licence, et pas rancuniers pour un sou, les développeurs nous résument la situation à la fin de l’épisode 2. Le Mal Absolu, entité maléfique que vous incarnez, s’ennuie ferme. Tout le monde connu est sous sa botte et même torturer ses sbires le lasse. Déprimant. Il n’est pas bien du tout. Quand soudain !!! Un nouveau continent où règnent la justice, la concorde et l’opulence est découvert. Insupportable. Le narrateur nous raconte tout cela avec gourmandise et délectation et tourne en ridicule cette pirouette scénaristique bien pratique en s’en prenant aux développeurs. Le quatrième mur est brisé, ce ne sera pas la dernière fois, loin de là (Définition du 4ème mur dispo ici). XboxSquad.fr, Test – Dungeons 3 Complete Edition, bien plus qu’un héritier à Dungeon Keeper !
  • Et l’opulence, la somptuosité du récit n’est pourtant aucunement affectée par l’absence de fioritures. Le Journal de Montréal, «Le Fantôme de l’Opéra»: somptueux même sans artifices | JDM
  • Trois dates ont en effet été proposées par la plateforme. Le 31 décembre, le 11 janvier et le 25 janvier. À condition d’être au minimum 2 personnes, on pourra profiter de l’opulence de l’une des suites de l’impressionnante bâtisse mise à disposition par la duchesse de Rutland. Le programme, détaillé par Vanity Fair, fait évidemment un clin d’oeil appuyé à The Crown. Un afternoon tea très british est au menu ainsi qu’un passage par la bibliothèque des lieux, aperçue au fil des saisons. L’expérience inédite coûte la somme de 350 euros la nuit. parismatch.be, « The Crown » : On peut désormais louer l’opulent château de la série sur Airbnb [PHOTOS]
  • Pendant longtemps on a cru que le mécanisme finirait par atteindre toutes les couches de la population, comme cela a pu se produire dans les pays avancés durant la décennie 1950-1960. Les entreprises n’auraient qu’une seule responsabilité sociale: celle de maximiser leur profit. Le prix Nobel d’économie, Amartya Sen, parle «d’opulence sans but». L'Economiste, La croissance non inclusive, l’opulence sans but? | L'Economiste
  • Avec ses coupoles et sa façade bicolore, il trône sur Cannes depuis 1911. Palace mythique, lieu de villégiature des riches et des stars de la Croisette, décor de « la Main au collet », tourné en 1954 avec Grace Kelly et Cary Grant, le Carlton compte 304 chambres, 39 suites, 2 restaurants, 10 salons, une salle de bal, et des centaines de salariés... Alors comment vit-on son travail au milieu du luxe et de l'opulence ? L'Humanité, Carlton : Ils travaillent au coeur de l’opulence | L'Humanité
  • L’argent, les grosses bagnoles, l’opulence… Tout ça, Karim Benzema n’en veut plus ! – @Instagram Sportune, Karim Benzema dit stop à l'opulence !
  • La « Comédia de Tautavel »  nous a habitués à des créations originales de grande qualité . Le dernier spectacle qu'elle a présenté reste dans cette lignée . Christiane Decerle  , comédienne et metteur en scène qui dirige la troupe tautavelloise avait décidé , cette année , de faire travailler ,  les acteurs sur le thème de l'affrontement . En mêlant des textes d'auteurs anciens ou contemporains ( Molière , Georges Feydeau , Sacha Guitry , Alexantre Astier , Jean-Michel Ribes , Muriel Robin , Pierre Palmade et Yasmina Reza ) , elle a composé une comédie dramatique sous forme d'une succession de sketchs , relatant  la déchéance de plusieurs familles qui vivaient dans l'opulence et qui finissent , dans le dénuement le plus complet , sous le pont de l'Agly . Une heure et demi de bonheur , grâce à des textes savoureux et à la brillante interprétation de Camille Prédal , Claude Moralès , Lilian Grau , Nathalie Homèdes , Nathalie Tessier , Pierre Briand, Michèle Fusier et Christiane Decerle ( narratrice ) . Grâce à cette « Véritable et lamentable histoire » , le Pont de l'Agly sera désormais connu au même titre que : le Golden Gate Bridge , le Towwer Bridge , le Pont des Soupirs , le viaduc de Millau ou les Ponts de Paris ... Y.C lindependant.fr, De l'opulence au Pont de l'Agly ; c'est la dèche - lindependant.fr
  • Longue de 2,7 km et large de 76 mètres, cette voie, qu’empruntaient jadis les fidèles égyptiens entre les temples de Louxor et Karnak, témoignera à son ouverture au public le mois prochain de l’opulence des anciens empires d’Égypte.  (Photo AFP) L'Orient-Le Jour, À Louxor, l’allée des Sphinx témoigne de l’opulence des empires d’Égypte - L'Orient-Le Jour
  • «I would like to build a little something» [j'aimerais construire un petit quelque chose], avait lancé le richissime magnat de la presse William Randolph Hearst à son architecte Julia Morgan, en 1919. L'homme ne manquait ni d'argent ni d'ironie: ce «petit quelque chose», après 30 ans de travaux, est devenu un monstre d'opulence fiché sur la côte californienne, à mi-chemin entre Los Angeles et San Francisco. La Presse, Hearst Castle ou l'art de l'opulence
  • La demeure de Donald Trump à Mar-a-Lago, en Floride, n'est pas la première résidence présidentielle privée à accueillir des dirigeants étrangers pour des pourparlers, à l'image de la réception jeudi du président chinois Xi Jinping. Mais elle se distingue par son opulence. Site-Trends-FR, Mar-a-Lago, l'opulence de la "Maison Blanche d'hiver" (vidéo) - Immo - Trends-Tendances
  • Aujourd’hui, Fabienne a trouvé un équilibre entre écriture et vie personnelle. Ça n’est pas l’opulence. Ça n’est pas la misère non plus. « On a fini de payer notre maison, on ne partait pas en vacances, on ne partira pas plus. Mais je veux du sens, un minimum, à ce que je vis. Parce que j’ai 50 balais, et quand je serais morte, ça ne servira plus à rien. » L'Humanité, La journaliste Fabienne Desseux vitriole le chômage | L'Humanité
  • Après avoir glorifié le "chic pauvre", designers et bureaux de style ne jurent plus que par l’or, le faste et l’opulence. Phénomène de mode ou névrose collective ? , Bienvenue chez les riches ! - Elle Décoration
  • En avril 1964, l'époque est à l'optimisme : la classe moyenne américaine est à son apogée. Elle rêve d'opulence, de progrès technologiques, qui, d'ici quelques années, vont permettre de faciliter son quotidien. Le Monde.fr, En 1964, les Américains rêvent de progrès, d’opulence…
  • Détour incontournable du circuit touristique de la capitale britannique, le grand magasin londonien représente bien plus qu'une simple étape «shopping». Des chanteurs d'opéra entonnent des arias dans les couloirs, des magiciens enchantent au rayon jouets, le mémorial de Diana et Dodi provoque des embouteillages au pied de l'escalier roulant, au bar à champagne, les écailleurs ouvrent les huîtres. Bienvenue chez Harrods. Et haro sur toute sobriété ou discrétion. Ici, tout est mise en scène, opulence, voire parfois tape-à-l'œil. «Mohammed al-Fayed croit fermement au commerce théâtral, il souhaite offrir à ses clients une véritable expérience, une aventure», souligne Michael Mann, porte-parole de Harrods. Le milliardaire d'origine égyptienne, propriétaire de Harrods depuis 1985, assume une certaine mégalomanie. Au rez-de-chaussée, à l'entrée du rayon hommes, cinq Américaines retraitées se font prendre en photo devant sa statue de cire, grandeur nature. «Le président al-Fayed vous souhaite une agréable visite chez Harrods», indique une pancarte. Le Figaro.fr, Harrods, temple de l'opulence et du spectacle
  • MANTEAU D'ÉCUYÈRE EN SATIN RUBIS à pans ondulants rebrodé de cristaux, robes à bustier corseté taillées dans des satins cascadants gris ciel de fin d'été, noir charbon ou rouge flambant, ornés de broderies vermeilles ou argent... Le vestiaire automne-hiver 2013-2014 de Marchesa célèbre une opulence spectaculaire. Rien d'étonnant pour un label qui emprunte son nom à la Marchesa Luisa Casati, noble Italienne excentrique du tournant du xxe siècle connue pour promener ses léopards en laisse dans les rues de Venise dans les tenues les plus étourdissantes que pouvaient produire les couturiers et joailliers de l'époque. Le Monde.fr, Sous influence : l'opulence sombre de Goya
  • La jet-set et les artistes ont très vite adapté leur art de vivre hédoniste, imprégnant leurs intérieurs d’une opulence glamour faite de surfaces métalliques, de velours épais, de tapis exotiques et de cuirs riches, de motifs animaux, géométriques ou tropicaux et de plantes vertes en abondance. Une ambiance chic et éclectique, un peu foutraque et très opulente, très luxueuse et très bohème, imprégnée de rock et de disco. Est-ce cette atmosphère de dolce vita festive que l’on cherche à retrouver aujourd’hui? La quête d’une liberté perdue? La vie avant le politiquement correct et le retour en force des conventions? Le Temps, L’opulence retrouvée des intérieurs «seventies» - Le Temps
  • René Girard (entraîneur de Lille qui a battu Caen 1-0): « Deux matches et deux victoires cette semaine en Ligue 1, quelle opulence, c’est trop (rires)! On peut mieux faire, c’est une certitude mais 6 points, par les temps qui courent, c’est toujours bien d’empocher, d’avancer… On est à mi-tableau, on a pris un peu de marge sur les équipes derrière. Maintenant, il faut retrouver plus de sérénité, d’application, et avoir moins de déchet. On fait des efforts, les garçons sont présents mais on peut encore améliorer tout ce qu’on fait, tuer plus rapidement les matches. Face à Caen, on reste dans l’incertitude jusqu’au bout du match.Le choc entre Yahia et Privat? Caen perd deux joueurs très tôt dans le match, ce n’est pas toujours évident à gérer, Patrice Garande a eu moins d’options. Je ne sais pas si ça nous a avantagés mais je peux imaginer les soucis qu’il a rencontrés. C’est pas de bol de perdre deux garçons… La Coupe de la Ligue mercredi? On va la jouer à fond face à Nantes. C’est un beau challenge, important, mais il ne faut pas avoir trop de pépins non plus sur le plan physique. Sofiane Boufal va étoffer notre effectif.»Florent Balmont (Lille): «C’est bon pour la confiance, on a pris six points cette semaine alors qu’on était un peu dans le dur. Sur ce match, à 1-0, on a un peu géré, on n’a pas été mis en danger. Pas un grand match, juste un bon match. On a retrouvé une certaine solidité défensive qui nous faisait défaut, c’est très encourageant pour la suite.» L'Équipe, «Quelle opulence, c'est trop!» - Foot - L1 - Lille - L'Équipe

Traductions du mot « opulence »

Langue Traduction
Anglais opulence
Espagnol opulencia
Italien opulenza
Allemand opulenz
Chinois 丰裕
Arabe البذخ
Portugais opulência
Russe богатство
Japonais 贅沢
Basque oparotasuna
Corse opulenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « opulence »

Source : synonymes de opulence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « opulence »

Opulence

Retour au sommaire ➦

Partager