Indigence : définition de indigence


Indigence : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INDIGENCE, subst. fém.

État, situation de besoin, de manque.
A. −
1. [En parlant de la situation d'une pers. ou d'une collectivité] Emploi gén. abs. Situation de quelqu'un qui manque des choses matérielles les plus nécessaires à la vie, comme la nourriture, l'argent. Synon. gêne, pauvreté, misère; anton. aisance, richesse, opulence.Vivre, mourir dans l'indigence; tomber dans une cruelle indigence; être réduit à l'indigence; être à l'abri de l'indigence. Ils mouroient faute du nécessaire, et d'autres s'empressoient de les remplacer, car l'indigence étoit devenue si profonde dans ce pays que les familles entières se vendoient pour un morceau de pain (Lamennais, Paroles croyant,1834, p. 117).Elle était de cette espèce malingre qui reste longtemps en retard, puis pousse vite et tout à coup. C'est l'indigence qui fait ces tristes plantes humaines (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 888):
1. ... la cuisinière seule resta, fit son marché en tablier sale, deux sous de beurre et un litre de haricots secs, la Comtesse fut aperçue sur le trottoir en robe crottée, ayant aux pieds des bottines qui prenaient l'eau. C'était l'indigence du soir au lendemain... Zola, Argent,1891, p. 395.
Certificat d'indigence. V. certificat A 1.Elle tient serré fort dans sa main son certificat d'indigence sur papier jaune (Claudel, Poés. div.,1952, p. 833).
Indigence + compl. précisant de quelle catégorie de personnes il s'agit.Les talents divers qu'il avait exercés pendant son émigration, pour se soustraire à l'indigence de l'exilé (Lamart., Nouv. Confid.,1851, p. 94).
Rare, emploi plur. Les réduits où se concentraient les tristes indigences de mes compagnons d'infortune (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 368).Ceux qui ne recevaient rien mangeaient de leur côté, unissant leurs indigences pour se payer un litre (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 261).
P. méton. Les indigents. Vêtir, nourrir l'indigence; honorer, respecter l'indigence; asile pour l'indigence. Mettre l'instruction à la portée de l'indigence (Staël, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 348):
2. L'indigence qui s'abandonne avec nonchalance et découragement mérite de la pitié; celle qui lutte contre son dénûment, qui lave ses haillons, qui assainit et purifie sa pauvre demeure, mérite du respect et de l'amitié. Sand, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 190.
Rare, emploi plur. On voit l'hiver, à Londres (...) des groupes d'êtres (...) mouillés, affamés, glacés (...). C'est sur ces indigences-là que le budget prélève les cinquante mille francs donnés au bourreau Rootes (Hugo, Actes et par., 2, 1875, p. 129).
2. [En parlant de l'état de qqc.] Indigence + (éventuellement) compl. précisant de quelle chose il s'agit.Dénuement, pauvreté (de quelque chose) qui dénote généralement l'indigence de quelqu'un. L'indigence d'un logis. Il jugeait probablement que l'indigence de son vêtement ne devait pas me donner une grande idée de sa fortune (Jouy, Hermite, t. 5, 1814, p. 118).Ses vêtements, où se mêlaient la recherche et l'indigence, dégouttaient d'une neige fondante (Toulet, Mar. Don Quichotte,1902, p. 68).L'exiguïté, le dénuement, l'odeur de ce lieu, créaient un malaise (...). Émile Lecouvreur ne s'étonnait pas de cette indigence. Durant la guerre n'en avait-il pas vu d'autres (Dabit, Hôtel,1929, p. 12).
P. ext. Dépouillement, dénuement, vide de quelque chose. Quelques fermes (...) animaient seules ce (...) paysage dont l'indigence pittoresque eût paru complète sans la beauté complète qui lui venait du climat de l'heure et de la saison (Fromentin, Dominique,1863, p. 8).
P. métaph. N'eût été l'indigence momentanée de son propre cœur, Élie Laurence eût moins continûment pensé à Mmede Velde durant la semaine qui suivit sa rencontre avec Gérard (Bourget, 2eamour,1884, p. 157).Mais il n'a rien écrit; il parlait, il avait beaucoup d'idées, et ne pouvait se réduire à cette extrême indigence que le style exige (Chardonne, Romanesques,1937, p. 11).
B. − [En parlant de l'état de qqc. ou de qqn d'un point de vue particulier]
1. P. ext. [Du point de vue quantitatif]
a) Indigence + déterm. (subst. ou adj.) précisant la nature de la chose.Insuffisance de quelque chose quant au nombre d'éléments qu'elle contient; fait d'être en quantité insuffisante. Indigence de la natalité, des effectifs. Peut-être aussi en trouverons-nous la raison [de la déconsidération jetée sur cet instrument] dans l'indigence de la littérature musicale du cornet à pistons (Parès, Traité d'instrument. et d'orchestr., s. d., p. 74).Elle rend compte d'un contraste souvent frappant entre l'étendue de la tumeur et l'indigence de la symptomatologie (Roussy, ds Nouv. Traité Méd., fasc. 5, 1, 1924, p. 282).
Indigence en fait de. Nous pouvons, malgré notre indigence en fait de tonnage, régler les mouvements de telle sorte que le corps expéditionnaire atteigne en totalité, dans les trois mois, sa destination (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 228).
En partic. Indigence de la langue, du vocabulaire. Manque de mots propres pour exprimer certaines choses. Ronsard, par la bouche de L'Hospital, se justifie victorieusement des innovations auxquelles l'oblige l'indigence de la langue maternelle (Sainte-Beuve, Tabl., poés. fr.,1828, p. 297).Il ne disposait que d'un vocabulaire très pauvre, et suppléait à cette indigence par l'image, par le cliché, par l'accent et la gesticulation (Mauriac, Pharis.,1941, p. 44):
3. Ce mot de poésie qu'il faut bien employer quand il est question de peinture, révèle une indigence de la langue qui a amené une confusion dans les attributions, dans les privilèges de chacun des beaux-arts. Delacroix, Journal,1857, p. 134.
b) Indigence de + subst. sans art. désignant l'élément qui manque.Insuffisance, manque de. Aux fenêtres ce luxe de draperies et cette indigence de rideaux qui caractérisent les hôtelleries allemandes (Hugo, Rhin,1842, p. 240).Théâtre parisien (...) qui criez misère d'argent, indigence de pièces et disette d'artistes (Colette, Jumelle,1938, p. 100).Lisez les sermons, les lettres pastorales du pauvre cardinal! C'est d'une platitude, d'une puérilité, d'une indigence de pensée, in-dé-pas-sa-bles! (Martin du G., Notes Gide,1951, p. 1422):
4. [À Lamartine] Vous êtes heureux de n'avoir pas été sujet, en débutant, à cette indigence un peu honteuse de génie, et d'avoir taillé tout d'abord en pleine nature avec luxe et opulence. Sainte-Beuve, Corresp., t. 1, 1829, p. 140.
Absol. L'ignorance, qui est la suprême indigence, abolie [au xxesiècle] (Hugo, Actes et par., 4, 1885, p. 294).V. affect ex. 1.
2. Au fig. [Du point de vue qualitatif; le plus souvent suivi d'un déterm. (subst. ou adj.) précisant de quelle chose, de quelle pers. il s'agit]
a) [En parlant d'un attribut, d'une faculté de la pers. ou d'une pers.] Médiocrité des capacités intellectuelles, des facultés morales. Indigence du cœur, de l'esprit, de l'âme; indigence intellectuelle, morale. Car, tout ce qui est d'une extrême grandeur demeure confondu avec l'infini par l'indigence de notre nature (Toulet, Nane,1905, p. 5).Longuement réfléchi sur le sentiment d'indigence intérieure qu'il m'arrive d'éprouver si cruellement (Marcel, Journal,1922, p. 279).Tu n'as pas pensé que ce qui pouvait me contrarier, justement, et me faire horreur c'est d'avoir à confesser mon indigence et ma nullité (Aymé, Quatre vérités,1954, p. 194):
5. Cette idolâtrie de l'apparence, ce besoin d'exprimer par le dehors le personnage de l'homme de lettres, nous rend plus sensible, à mesure que nous lisons le Journal de Léautaud, l'incroyable indigence du dedans. Mauriac, Mém. intér.,1959, p. 225.
b) [En parlant des manifestations intellectuelles ou artistiques] Caractère médiocre, petit, fruste de quelque chose, manque de valeur, d'ampleur. Indigence du théâtre contemporain, de la sculpture; indigence du fond, de la forme. Une prose aqueuse que parsemaient, çà et là, des bouts de poèmes dont l'humiliante indigence finissait par apitoyer Des Esseintes (Huysmans, À rebours,1884, p. 196).Les raisons alléguées à l'appui de cette proposition sont d'une remarquable indigence (Durkheim, Divis. trav.,1893, p. 198):
6. J'oserais à peine vous envoyer mon récit, Madame, si je ne me reposais sur votre imagination pour relever l'indigence de mes lettres et colorer les pâleurs de mes expressions. M. de Guérin, Corresp.,1837, p. 308.
Prononc. et Orth. : [ε ̃diʒ ɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1275-80 « état de celui qui est indigent » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 8151); 2. 1675 « privation d'une chose intellectuelle ou morale » (Bossuet, La Vallière ds Littré). Empr. au lat. class.indigentia « besoin, exigence ». Fréq. abs. littér. : 337. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 842, b) 388; xxes. : a) 325, b) 310. Bbg. Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 248.

indigence « état de celui qui est indigent »

Indigence : définition du Wiktionnaire

Nom commun

indigence \ɛ̃.di.ʒɑ̃s\ féminin

  1. Grande pauvreté ; privation du nécessaire.
    • On leur avait dit que si le roi leur accordait une gratification, c’était pour éviter qu’ils prissent à partie le Parlement qui les avait jetés dans l’indigence en même temps que dans le deuil : […]. — (Athanase Coquerel fils, Jean Calas et sa famille: étude historique d'après les documents originaux, Paris : chez Joël Cherbuliez, 1858, p. 280)
    • Vous relevez l’indigence de leur vocabulaire monsieur l’Inspecteur ? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Le yé-yé désigne un genre, l'ensemble des exhibitions de mineurs ignares, exhibitions vocales ou instrumentales, individuelles ou collectives, caractérisées par leur outrance sonore et leur indigence d’expression. — (Jean-Louis Gérard, L'imposture Yé-Yé, dans Le Monde libertaire, n°107, décembre 1964, p.7)
    • (Figuré) Ce qui ne veut pas dire, ajoute-t-il, que les catholiques de notre unité doivent avaler toutes les couleuvres qu’on leur propose et que les athées ou agnostiques ne revêtiront pas la burka (sic) après avoir digéré, avec beaucoup de mal, les indigences de nos gérants. — (NouvelObs.fr, La viande halal n’est pas du goût de certains CRS, 28 Avril 2010)
  2. État de pauvreté qui appelle les secours publics ou privés.
    • Certificat d’indigence.
  3. Ensemble des indigents.
    • Secourir l’indigence.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Indigence : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INDIGENCE. n. f.
Grande pauvreté, privation du nécessaire. Extrême indigence. Il est tombé dans l'indigence, dans la plus affreuse indigence. Être dans l'indigence. Fig., Indigence d'idées. Indigence d'esprit. Il se dit spécialement de l'État de pauvreté qui appelle les secours publics ou privés. Certificat d'indigence. Il se dit absolument des Indigents en général. Secourir l'indigence.

Indigence : définition du Littré (1872-1877)

INDIGENCE (in-di-jan-s') s. f.
  • 1Manque des choses utiles à la vie. L'indigence est à l'homme un monstre redoutable, Rotrou, St Genest, II, 8. Nous avons des maximes pour toutes sortes de personnes…, pour les riches… pour ceux qui sont dans l'indigence, Pascal, Prov. VI. J'aurais encore mieux aimé ma liberté, j'aurais respecté mon indigence, Maintenon, Lett. à la duch. de Richelieu, 3 mars 1666. C'est alors qu'une femme et des enfants sont une violente tentation à la fraude, au mensonge et aux gains illicites : il [l'homme] se trouve entre la friponnerie et l'indigence, La Bruyère, VI. Des hommes corrompus qui abusaient des lois, et auprès desquels l'indigence était le seul crime auquel on ne faisait point de grâce, Massillon, Panégyr. St Louis. Leur sort les avilit, mais leur sage constance Fait respecter en eux l'honorable indigence, Voltaire, Mérope, II, 2. Où le ciel vous fit tous égaux par l'indigence, Voltaire, Scythes, IV, 2. Dans mon réduit où l'on voit l'indigence Sans m'éveiller assise à mon chevet, Béranger, Dieu des bonnes gens.

    Être à l'indigence, être inscrit parmi les indigents.

    Fig. Si bien qu'étant [l'âme] séparée de Dieu, que son fond réclame sans cesse, tourmentée de son indigence, le chagrin la dévore, l'ennui la tue, Bossuet, la Vallière. Qui ne désire pas ? qui ne soupire pas dans cette vie où toute la nature est dans l'indigence ? Bossuet, 4e sermon, Fête de tous les saints.

  • 2Absolument Les indigents en général. Secourir l'indigence. Respecter l'indigence est un devoir suprême ; Souvent les immortels et Jupiter lui-même, Sous des haillons poudreux, de seuil en seuil traînés, Viennent tenter le cœur des mortels fortunés, Chénier, Idylles, le Mendiant.
  • 3 Fig. Manque, en parlant de choses intellectuelles ou morales. Indigence d'esprit, d'idées. Je ne veux point ici parler de tous les sens pour vous faire avouer leur indigence, Bossuet, la Vallière.

    Manque d'une chose quelconque. Un habit qui souffre une indigence de rubans, Molière, Préc. sc. 5. (Cette phrase est du style précieux).

HISTORIQUE

XIIIe s. Et par la povreté douteuse Il parle de la soufreteuse, Que nous apelons indigence, Qui si ses hostes desavance, la Rose, 8222.

XIVe s. Chascun, quant il en a besoing et indigence, a concupiscence de nourrissement sec ou moiste, Oresme, Eth. 95.

XVe s. Cheoir les voy [je les vois] en indigence, Et leurs terres estre vendues, Deschamps, Miroir de mariage, p. 114.

XVIe s. Quant au service, attendre affablement, Des metz serviz prendre à son indigence [besoin], Marot, V, 352. Les maladies, l'indigence, le mespris, Montaigne, III, 294.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « indigence »

Étymologie de indigence - Littré

Provenç. indigentia ; espagn. indigencia ; ital. indigenza ; du lat. indigentia, de indigens, indigent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de indigence - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Emprunté au latin indigentia (« besoin, exigence »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « indigence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
indigence ɛ̃diʒɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « indigence »

  • Être cadre ou même un simple agent d’un service de police est un job à plein temps, il me semble. Policiers-entrepreneurs, policiers-jobbers, comment peut-on justifier ça? Les policiers, au Québec, sont-ils si mal rémunérés qu’ils doivent, pour nourrir leurs enfants, quémander un second emploi ou s’ouvrir une binerie? Agents et officiers sont-ils contraints de se lancer en affaires pour éviter l’indigence ? Je ne le pense pas. Le Journal de Montréal, Businessmen et jobbers: dehors de la police! | JDM
  • Saïd Sadi affirme que “les conséquences et implications de cette pandémie sont loin d’avoir été toutes identifiées. C’est à un basculement historique inédit qu’il faut se préparer. Ceux qui jouent de la situation en espérant un épuisement des populations comme ceux qui appellent à reprendre les manifestations pour assouvir leurs impatiences sont animés par la même indigence et le même cynisme politiques”. Observ'Algérie, Gestion de la pandémie, Hirak et luttes idéologiques : Saïd Sadi s'exprime
  • Face à cette indigence morale qui tient en otage le devenir démocratique de la société guinéenne, le temps n’est plus au silence et à la résignation. Le bégaiement devant ce qui nous arrive n’est plus justifiable : politiciens, religieux, intellectuels, journalistes, chacun doit choisir son camp et donc sa morale, car la crise actuelle nous montre jusqu’où le destin d’un peuple est lié à la nature et à la qualité de l’engagement des hommes et des femmes. Le Monde.fr, « Une indigence morale tient en otage le devenir démocratique de la Guinée »
  • Autre désastre, le mariage précoce : 650 millions d'adolescentes sont devenues des épouses. Qui dit mariage précoce dit maternité précoce et abandon de l’école, puis dépendance, indigence et brutalité. France Culture, Indigence et brutalité, les deux plaies des femmes dans le monde
  • Or, on est déjà le 7 juillet et les familles ne voient rien venir. Un tel retard plonge plus de 4 millions de familles dans la misère et l’indigence. Il s’agit essentiellement des familles dans le milieu rural et le milieu urbain défavorisé. Outre la fête du mouton, les familles vulnérables affrontent d’autres problèmes qui ont ressurgi après le déconfinement: loyers retardés, crédits reportés, factures d’eau et d’électricité avec des niveaux de consommation élevés. , Retard du déblocage de la 3ème tranche du RAMED - Maroc Hebdo l'actualité du Maroc
  • Avant la crise, les disparités étaient déjà criantes : un taux de chômage 2,7 fois plus élevé que la moyenne nationale, un tiers des jeunes de 16 à 25 ans sans emploi ni formation, 42 % de la population sous le seuil de pauvreté, indigence des équipements et des services publics… Avec la crise, elles ont explosé. « A la pauvreté s’ajoute la pauvreté. Au chômage s’ajoute du chômage. Aux discriminations s’ajoutent des discriminations. Dans ces conditions s’ajoutent le découragement, la colère mais aussi la violence », souligne l’avis. Le Monde.fr, Pour un « plan de soutien massif » aux quartiers prioritaires
  • Chama Zaz, diva de la «Aita Al Jabalia», dont la voix est née à travers les récifs et les champs où résonne l'écho infini des montagnes, lutte aujourd'hui contre la maladie et l'indigence, trahie par la faiblesse du corps et l'ingratitude, malgré une générosité artistique incommensurable. , Maroc : Chama Zaz, diva de la «Aita Al Jabalia», lutte contre la maladie et l'indigence
  • Face à la masse d’affaires de meurtres, d’économie souterraine et de trafic de drogue, les services de l’État sont clairement démunis tant par l’indigence de leurs effectifs que la faiblesse des moyens matériels. À titre d’exemple, les enquêteurs de la Sûreté départementale du Gard, les policiers affectés à la lutte contre les stupéfiants sont une dizaine. midilibre.fr, Trafic de drogue dans le Gard : l’indigence criante des moyens d’enquête - midilibre.fr
  • Celui qui se retire de la discipline tombera dans l'indigence et l'ignominie, mais celui qui reçoit de bon coeur les réprimandes sera élevé en gloire. De La Bible / Le Livre des proverbes
  • Où l'on travaille beaucoup, là est l'abondance ; mais où l'on parle beaucoup, l'indigence se trouve souvent. De La Bible / Le livre des proverbes
  • Celui qui laboure la terre sera rassasié de pain, mais celui qui aime l'oisiveté sera dans une profonde indigence. De La Bible / Le Livre des proverbes
  • Les lèvres du juste en instruisent plusieurs, mais les ignorants mourront dans l'indigence du coeur. De La Bible / Le Livre des proverbes
  • Trop d'économie à louer les autres annonce une grande indigence et beaucoup d'avidité. De Plutarque / Comment écouter
  • Les crimes ne naissent que de l’indigence et de l’extrême opulence. De Bernardin de Saint-Pierre / Etudes de la nature
  • La détresse et l'indigence du monde extérieur font que la plénitude de ton coeur devient aussi pour toi indigence et détresse. De Friedrich Hölderlin / Lettre à son frère
  • Le travail acharné et l’extrême indigence triomphent de tout. De Virgile
  • La moquerie est souvent indigence d'esprit. De Jean de La Bruyère / Caractères

Images d'illustration du mot « indigence »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « indigence »

Langue Traduction
Corse indigenza
Basque indigence
Japonais インジジエンス
Russe бедность
Portugais indigência
Arabe العوز
Chinois 贫乏
Allemand bedürftigkeit
Italien indigenza
Espagnol indigencia
Anglais indigence
Source : Google Translate API

Synonymes de « indigence »

Source : synonymes de indigence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « indigence »



mots du mois

Mots similaires