La langue française

Volubilité

Sommaire

  • Définitions du mot volubilité
  • Étymologie de « volubilité »
  • Phonétique de « volubilité »
  • Citations contenant le mot « volubilité »
  • Traductions du mot « volubilité »
  • Synonymes de « volubilité »
  • Antonymes de « volubilité »

Définitions du mot « volubilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

VOLUBILITÉ, subst. fém.

A. − Vx ou littér. Facilité à se mouvoir rapidement. L'adresse était écrite d'une de ces écritures nettes, cursives, brèves, qui annoncent la promptitude, la précision et la fermeté de résolution de l'esprit dans la volubilité de la main (Lamart., Confid., 1849, p. 11).Je tombai amoureux (...) d'un garçonnet un peu plus âgé que moi, qui devait me laisser un souvenir ébloui de sa sveltesse, de sa grâce et de sa volubilité. Il (...) sautait, cabriolait, faisant mille tours, comme ivre de succès et de joie (Gide, Si le grain, 1924, p. 406).
B. −
1. Vieilli. Volubilité de langue. Facilité, abondance de parole. Elle débite, avec la plus incroyable volubilité de langue, ses monologues, qui mettraient en défaut les plus habiles tachigraphes (Jouy, Hermite, t. 5, 1814, p. 68).Elle était une bavarde silencieuse; elle tenait de sa mère la volubilité de langue (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1304).
2. Abondance, aisance et rapidité de parole. Synon. faconde, loquacité.Parler avec volubilité. Sa volubilité trahissait la gêne que lui causait cette visite (Martin du G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 605).Une trépidante exaltation s'emparait de son esprit. Avec la ferveur d'un demi-délire, avec une espèce de volubilité étourdissante, il projetait alors ses paroles comme les mailles d'un filet (Gracq, Argol, 1938, p. 82).
Prononc. et Orth.: [vɔlybilite]. Att. ds Ac. 1694-1740; 1798 et dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1380 « facilité à se mouvoir rapidement » (Roques t. 2, no12824); 2. 1512 « instabilité, inconstance » (J. Lemaire de Belges, Illustr., éd. J. Stecher, I, 292: volubilité de fortune); 3. 1547 volubilité de la langue (Budé, Inst. du Prince, 27 ds Delb. Notes mss); 1674 volubilité de discours (Boileau, Longin, Sublime, VII ds Littré); 1734 la volubilité du discoureur (Marivaux, Le Paysan parvenu, 286). Empr. au lat.volubilitas « mouvement giratoire, rotation », « rapidité, facilité de parole », « inconstance de la fortune », de volubilis (v. volubile). Fréq. abs. littér.: 134. Bbg. Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 183.

Trésor de la Langue Française informatisé

VOLUBILITÉ, subst. fém.

A. − Vx ou littér. Facilité à se mouvoir rapidement. L'adresse était écrite d'une de ces écritures nettes, cursives, brèves, qui annoncent la promptitude, la précision et la fermeté de résolution de l'esprit dans la volubilité de la main (Lamart., Confid., 1849, p. 11).Je tombai amoureux (...) d'un garçonnet un peu plus âgé que moi, qui devait me laisser un souvenir ébloui de sa sveltesse, de sa grâce et de sa volubilité. Il (...) sautait, cabriolait, faisant mille tours, comme ivre de succès et de joie (Gide, Si le grain, 1924, p. 406).
B. −
1. Vieilli. Volubilité de langue. Facilité, abondance de parole. Elle débite, avec la plus incroyable volubilité de langue, ses monologues, qui mettraient en défaut les plus habiles tachigraphes (Jouy, Hermite, t. 5, 1814, p. 68).Elle était une bavarde silencieuse; elle tenait de sa mère la volubilité de langue (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1304).
2. Abondance, aisance et rapidité de parole. Synon. faconde, loquacité.Parler avec volubilité. Sa volubilité trahissait la gêne que lui causait cette visite (Martin du G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 605).Une trépidante exaltation s'emparait de son esprit. Avec la ferveur d'un demi-délire, avec une espèce de volubilité étourdissante, il projetait alors ses paroles comme les mailles d'un filet (Gracq, Argol, 1938, p. 82).
Prononc. et Orth.: [vɔlybilite]. Att. ds Ac. 1694-1740; 1798 et dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1380 « facilité à se mouvoir rapidement » (Roques t. 2, no12824); 2. 1512 « instabilité, inconstance » (J. Lemaire de Belges, Illustr., éd. J. Stecher, I, 292: volubilité de fortune); 3. 1547 volubilité de la langue (Budé, Inst. du Prince, 27 ds Delb. Notes mss); 1674 volubilité de discours (Boileau, Longin, Sublime, VII ds Littré); 1734 la volubilité du discoureur (Marivaux, Le Paysan parvenu, 286). Empr. au lat.volubilitas « mouvement giratoire, rotation », « rapidité, facilité de parole », « inconstance de la fortune », de volubilis (v. volubile). Fréq. abs. littér.: 134. Bbg. Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 183.

Wiktionnaire

Nom commun

volubilité \vɔ.ly.bi.li.te\ féminin

  1. (Vieilli) Facilité à se mouvoir, ou à être mu, en rond.
    • […], ce qu'il expliquoit par la comparaison d'un cylindre , qui recevant une impulsion d'une cause étrangère , ne tient que de sa nature le mouvement déterminé de rotation , de volubilité , qui suit cette impulsion. — (Fortuné-Barthélemy de Félice, Code de l'humanité: ou la législation universelle naturelle, Yverdon, impr. Felice, 1778, vol.6, p.373)
  2. (Figuré) (Par extension) Facilité, abondance ou rapidité très grandes de parole.
    • […] ; on me raconta, avec la volubilité du triomphe, une foule de détails sur eux, détails curieux alors, et qui n’offrent plus aujourd’hui aucun intérêt. — (Alexandre Dumas, La Vendée après le 29 juillet, La Revue des Deux Mondes T.1, 1831)
    • Alors l’homme mystérieux saisit à son tour le bras de Coconnas, et, l’attirant à lui, il lui dit avec volubilité : […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VII)
    • Mme de Noailles parle avec une volubilité prodigieuse; les phrases se pressent sur ses lèvres, s’y écrasent, s’y confondent; elle en dit trois, quatre à la fois. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 291)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VOLUBILITÉ. n. f.
Facilité à se mouvoir en rond. Cela tourne avec une grande volubilité. Il est vieux en ce sens. Il se dit, figurément et par extension, d'une Facilité, d'une abondance, d'une rapidité très grandes de parole. Parler avec volubilité. C'est un homme qui a une grande volubilité. Il a une volubilité qui étourdit.

Littré (1872-1877)

VOLUBILITÉ (vo-lu-bi-li-té) s. f.
  • 1Facilité de se mouvoir ou d'être mû en rond. Cela tourne avec une grande volubilité.
  • 2La volubilité de la langue, la facilite de la langue à se mouvoir de çà et de là. La volubilité de la langue dispose la voix à la vivacité des roulements, Comte de Caylus, Œuvr. t. XII, p. 150.

    Fig. Volubilité de langue, ou, absolument, volubilité, habitude de parler trop et trop vite. Tout ce que j'ai pu comprendre de la volubilité de son discours, c'est qu'il faut renoncer à Léonor, Regnard, la Sérén. sc. v. Les paroles ne lui coûtaient rien ; quelle volubilité de langue ! Lesage, Gil Bl. III, 10. Sa volubilité, qui n'a point de pareille, Est un torrent qui part et ravage l'oreille, Boissy, Babillard, sc. IV.

  • 3 Fig. Articulation nette et rapide. Parler avec volubilité.

    Volubilité de discours, langage, style qui marche rondement. Il [Homère dans l'Odyssée] n'a plus cette même force, et, s'il faut ainsi parler, cette même volubilité de discours, Boileau, Longin, Sublime, VII.

  • 4 Fig. Facilité, propension au changement, en parlant de l'esprit, du cœur. Rien n'arrête la volubilité de notre esprit, Pascal, Pens. XXIV, 34, éd. HAVET. Cassien conserve toujours dans les plus parfaits contemplatifs ce qu'il appelle volutatio cordis, c'est-à-dire la succession et la volubilité des pensées et des mouvements du cœur, Bossuet, Ét. d'orais. VI, 43. Ils [les doutes] croissent, ils diminuent, ils s'éclipsent, ils reparaissent, ils sont dans la même volubilité et toujours dans le même degré que leurs passions [des incrédules], Massillon, Carême, Doutes sur la relig.

HISTORIQUE

XVIe s. Pour la volubilité et soupplesse de nostre ame, les plus foibles [passions, penchants] par occasion regaignent encores la place, Montaigne, I, 269. Cette contrarieté et volubilité d'opinion si soubdaine qu'ils nous feignent, sent pour moy au miracle, Montaigne, I, 397. Contradictions où ils se treuvent empestrez par la volubilité et incomprehensibilité de toute matiere, Montaigne, II, 241.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VOLUBILITÉ, s. f. (Gram.) facilité & promptitude à se mouvoir. On dit la volubilité des corps célestes ; la volubilité de la prononciation ; la volubilité de la déclamation.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « volubilité »

Du latin volubilitas. → voir volubile et -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. volubilità, du lat. volubilitatem, de volubilis (voy. VOLUBILE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « volubilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
volubilité vɔlybilite

Citations contenant le mot « volubilité »

  • Discrets et à la fois si influents à Montpellier et sur le Languedoc Roussillon, les frangins Nicollin mènent la suite dans la lignée de Louis, le père, avec moins de volubilité dans la parole, mais pas dans les actes sur le terrain. Dans le foot c’est certain, ils sont un modèle de réussite et de stabilité, à l’échelle des moyens, humains financiers ou autres qui leur sont autorisés. Repris en 1974 par la famille, le MHSC évolue depuis onze consécutivement en Ligue 1 et a été sacré champion de France, pour la première fois de son histoire, en 2012. Sportune, La famille Nicollin (MHSC) dans le top 500 des fortunes françaises
  • Said Kopa, je le connais depuis au moins un demi-siècle. J’avais acquis, que cet homme qui arborait son affabilité habituelle avec cette volubilité toute méditerranéenne, était fait pour apporter sa touche originale, là où il intervenait. Combien de voyages avons-nous effectué ensemble dans le cadre de nos missions dans les fins fonds de l’Afrique. El Watan, Said Tairi dit Said Kopa : ancien soigneur de la JSK et de l’équipe nationale : Notre foot est malade de ses hommes | El Watan
  • Critiqué, puis malade, Thibaut Courtois vit des moments compliqués au Real Madrid. La presse de son pays relaie avec une relative volubilité les mésaventures de son portier numéro 1. France Football, Belgique - En Belgique, un Thibaut Courtois sous observation... mais souvent défendu - France Football

Traductions du mot « volubilité »

Langue Traduction
Anglais volubility
Espagnol volubilidad
Italien loquacità
Allemand flüchtigkeit
Chinois 挥发性
Arabe التقلبات
Portugais volubilidade
Russe говорливость
Japonais 揮発性
Basque volubility
Corse volubilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « volubilité »

Source : synonymes de volubilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « volubilité »

Partager