La langue française

Excitation

Définitions du mot « excitation »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXCITATION, subst. fém.

Action d'exciter quelque chose ou quelqu'un; état qui en résulte.
A.− [L'action ou l'état considéré concerne un inanimé]
1. En gén. Action tendant à provoquer une réaction physique ou morale, à stimuler l'activité d'un processus physique ou psychique. Excitation des instincts, de l'intérêt, des sens; l'excitation du mouvement musculaire. N'est-il pas évident que l'intelligence ne se peut développer sans l'excitation préalable de quelque sensation externe ou interne? (Cousin, Philos. Kant,1857, p. 350).Il semble que l'apparition de ces images dans la conscience comporte un pouvoir d'excitation de l'énergie individuelle (Gaultier, Bovarysme,1902, p. 56):
1. Je ne suis pas éloigné, en présence de tous ces faits, de conclure que la sensibilité chez les modernes est en voie d'affaiblissement. Puisqu'il faut une excitation plus forte, une dépense plus grande d'énergie pour que nous sentions quelque chose, c'est donc que la délicatesse de nos sens, après une période d'affinement, se fait moindre. Valéry, Variété III,1936, p. 268.
2. En partic., dans les lang. techn.
a) PHYSIOL. Action exercée par un agent d'origine externe ou interne (sur un système organique excitable) et qui après transmission au système nerveux, déclenche la réponse de l'organisme. Excitation auditive; excitation d'un nerf; recevoir une excitation. La sensation « d'intensité sonore » est en rapport avec l'intensité de l'excitation sonore et avec la sensibilité de l'oreille pour la fréquence considérée (Arts et litt. dans la société contemp.,1935, p. 3407).Qu'est-ce qu'un réflexe? C'est une réaction involontaire causée directement par une excitation externe. Sur la patte d'une grenouille décérébrée, on place une goutte d'acide; la patte se retire, voilà un réflexe moteur (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 88):
2. L'action qui viendra après l'excitation sensorielle ne dépendra donc pas seulement de la petite quantité d'énergie captée par les sens ou de celle qui est libérée dans les muscles, mais aussi de la structure de l'image, des liaisons cérébrales que cette image implique, en d'autres termes, de la conscience. Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 168.
SYNT. a) Excitation directe, indirecte; excitation extérieure, intérieure, interne; excitation chimique, électrique, mécanique, physique; excitation cérébrale, visuelle; excitation génésique, sexuelle; excitation d'un muscle, de la rétine. b) Degré, seuil, temps d'excitation. c) Produire, provoquer une excitation; réagir, répondre à une excitation.
État d'activité plus grande d'un système organique excité, s'accompagnant de phénomènes électriques et physico-chimiques. Excitation générale, locale. Excitation hypophysaire (QuilletMéd.1965, p. 475).La variété des objets tient les organes de la sensation dans une excitation et une activité perpétuelle (Bonstetten, Homme Midi,1824, p. 117).La mesure des microcourants électriques produits par l'excitation nerveuse ou la contraction musculaire (Bariéty, Coury, Hist. méd.1963, p. 633).
b) PHYS. (électromagnétisme et électronique)
,,Production, au moyen d'un courant électrique, d'un flux d'induction dans un circuit magnétique`` (Siz. 1968). Excitation composée ou excitation compound; excitation en série. Les (...) moteurs à courant continu applicables à l'extraction sont (...) ceux qui sont excités en dérivation ou qui possèdent une excitation indépendante (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 129).
RADIO. Production d'oscillations électriques dans un circuit. [Dans le poste émetteur à lampes] l'excitation peut être directe (...), l'antenne joue le rôle de circuit oscillant dans l'oscillateur (J. Mercier, Radio-électr.,t. 1, 1937, p. 266).
Absorption (par un système corpusculaire) d'une certaine quantité d'énergie qui opère le passage d'un électron à un niveau d'énergie supérieur. Excitation d'un atome, d'un ion, d'une molécule. Nous avions déjà rencontré (...) un autre exemple de possibilité d'excitation par régions nettement distinctes pour une même émission de fluorescence (M. Curie, Luminescence,1934, p. 38).
B.− [L'action ou l'état considéré concerne une pers.]
1. [Le plus souvent suivi d'un compl. construit avec à] Action de pousser quelqu'un (à une action, à un état, à un sentiment). Excitation à la débauche, à la haine. Rien de plus inintelligent et de plus triste que cette excitation vaine à l'originalité (Leconte de Lisle, Poème ant.,1852, p. xii).Une vaste entreprise de démoralisation et d'excitation à l'obéissance, mais d'obéissance à l'ennemi (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 154).
Rem. On rencontre chez Sainte-Beuve excitation suivi d'un compl. à l'inf. construit avec de : C'est quelque appel lointain, une excitation affectueuse de se hâter et d'avoir confiance à l'entrée des jours ténébreux (Volupté, t. 1, 1834, p. 125).
P. méton. Chose (parole, acte, fait) qui excite, pousse (à telle action ou à tel état). On voyait trop bien vers quels crimes et vers quels châtiments leurs éloquentes excitations avaient poussé de pauvres crédules (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 115):
3. Toutes ces femmes nues dans les tableaux, toutes ces amoureuses dans les romans (...), tous ces maris ou ces tuteurs trompés ne sont rien moins que des excitations à la chasteté et à la vie de famille. Delacroix, Journal,1854, p. 229.
2. État d'activité anormalement intense des fonctions psychiques tendant à se manifester par une grande exubérance de gestes et de paroles. Excitation joyeuse, fébrile; excitation intellectuelle, mentale; l'excitation des esprits; cris d'excitation. Une excitation, une perte du sang-froid de la tête, une ivresse légère pareille à la griserie d'un petit enfant qui aurait bu de l'eau de Seltz à jeun (Goncourt, Mme Gervaisais,1869, p. 264).Elle avait un langage incohérent, et passait des larmes à une excitation de gaieté hystérique (Rolland, J.-Chr.,Buisson ard., 1911, p. 1295):
4. C'est [le sympathicotonique] par excellence et au sens plein du mot l'homme éveillé, dégagé des torpeurs de la vie végétative, en état presque constant d'érection affective et d'excitation psychomotrice : le flux des idées est accéléré, la sensibilité stimulée, ainsi que l'activité psychomotrice. L'agitation est le ton dominant. L'humeur est susceptible et violente. Mounier, Traité caract.1946, p. 173.
Rem. On rencontre ds la docum. excitement, subst. masc., synon. partiel de excitation, vx. Attesté. a) En physiol. ,,Rétablissement de l'énergie et de l'action du cerveau, interrompues par le sommeil ou quelque cause débilitante`` (Nysten 1814). Tour à tour comprimé et libre, le cerveau y est tour à tour en excitement ou en collapsus, suivant que le sang le soulève et l'agite avec plus ou moins de facilité (Bichat, Rech. physiol. vie et mort, 1822, p. 262). b) Dans la lang. gén. L'excitement des esprits (Littré). L'énervement, l'excitement des savantes et perverses et à jamais en tout cas, ô oui! inoubliables caresses de tant de femmes (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Confess., p. 120).
Prononc. et Orth. : [εksitasjɔ ̃] ou [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xves. [ms.] « action d'exciter; de pousser à faire quelque chose » (H. de Gauchi, Trad. du Gouv. des princes de G. de Colonne, Ars. 5082, fo111 vods Gdf. Compl.); 2. 1817 « état d'agitation ou d'irritation » (Maine de Biran, Journal, p. 31 : je passe fort rapidement de l'abattement à l'excitation). Empr. au b. lat. excitatio « état de ce qui est excité; vivacité, ardeur », formé sur le supin excitatum de excitare, exciter*. Fréq. abs. littér. : 928. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 892, b) 1 135; xxes. : a) 1 427, b) 1 718. Bbg. Holzer (W.), Ramson (P.). Vocab. du laser. Banque Mots. 1970, no7, p. 92.

Wiktionnaire

Nom commun

excitation \ɛk.si.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’exciter.
    • Pendant ce temps, dans la cité géante, le mouvement insurrectionnel échappait à tout contrôle. […]. Au début, la rébellion ne se manifesta que par des vociférations isolées, des harangues sur les places et des excitations dans la presse. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 233 de l’éd. de 1921)
  2. État de ce qui est excité.
    • Il se fâcha contre lui-même, lutta contre cette excitation dont il ne dissimulait pas la nature, presque toute matérielle. — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • J'arrivai à Bruxelles quand éclata la nouvelle que des tanks russes encerclaient Budapest. Noircissant encore le tableau, pourtant déjà sombre, mon jovial chauffeur de taxi s'écriait : « Les Russes foutent là-dedans des bombes au phosphore ; ça brûle ; faut voir ça ! » Le brave homme était emporté lui aussi, non certes par l’enthousiasme, car il craignait les Russes, mais par cette espèce d'excitation quasi joyeuse qu'inspirent aux trois quarts des gens un bel incendie ou un bel accident de chemin de fer. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 54)
  3. Action exercée sur un organisme qui déclenche une réponse.
    • Excitation de l’organisme. Excitation locale.
  4. (Médecine) État d’activité anormalement intense des fonctions physiques ou psychiques.
    • Excitation intellectuelle.
  5. Action tendant à provoquer une réaction, une modification d’état, une stimulation ou un sentiment.
    • Excitation à la débauche.
  6. (Électricité) Production d’un flux d’induction dans un circuit magnétique, au moyen d’un courant électrique.
    • Les électro-aimants inducteurs N, S, N, S, etc., sont pourvus d'un enroulement de fil unique, dont le sens alterne de l'un à l'autre; les noyaux de ces electros sont en fer doux ou en fonte; le courant d’excitation est fourni par une petite dynamo à courant continu, du type supérieur Gramme, montée sur le même arbre que l'inducteur de l'alternateur. — (H. Pécheux, Traité théorique et pratique d'électricité, avec notes additionnelles de J. Blondin et E. Néculcéa, Éditions Delagrave , 1901, p. 399)
  7. (Radiocommunication) Production d’oscillations électriques dans un circuit électrique.
  8. (Physique) (Chimie) Absorption d’une quantité d’énergie qui provoque une modification d’état.
    • Au delà de 107 Hz, la masse des électrons est elle-même trop importante pour que ceux-ci puissent suivre l’excitation, et le matériau a alors un comportement diélectrique semblable à celui du vide. — (Jean-Marie Haussonne, Céramiques pour l'électronique et l'électrotechnique, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2002, p. 31)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXCITATION. n. f.
Action d'exciter. Excitation au meurtre, à la haine et au mépris du gouvernement. Excitation à la débauche. Les excitations de la presse. Il se dit aussi de l'État de ce qui est excité. L'excitation des esprits. En termes de Médecine, Excitation de l'organisme. Excitation locale. Excitation générale.

Littré (1872-1877)

EXCITATION (è-ksi-ta-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action d'exciter. Les excitations ne lui manquèrent pas.

    Terme de jurisprudence. Excitation à la haine ou au mépris du gouvernement, à la débauche, etc. délits prévus et punis par le code.

  • 2 Terme de médecine. État d'activité plus grande, soit d'un organe, soit de l'économie tout entière. Excitation locale. Excitation générale.
  • 3 Fig. L'excitation des esprits était grande.

HISTORIQUE

XVIe s. Estans accompagnez d'une eslite de gens valeureux, il faut estimer que l'ordonnance, l'ardeur et l'excitation ne manqueroit, Lanoue, 431.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « excitation »

Provenç. excitasion ; ital. eccitazione ; du latin excitationem, de excitare, exciter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin excitatio (« état de ce qui est excité », « vivacité », « ardeur »), formé sur le supin excitatum de excitare, exciter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « excitation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
excitation ɛksitasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « excitation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « excitation »

  • Enlevez l’excitation du tabou... et tout retombe. De Annette Levy-Willard / Chroniques de la guerre du sexe en Amérique
  • La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire. De Gaston Bachelard / La Psychanalyse du feu
  • En mélangeant un garçon rouge d'excitation avec une fille bleue de peur vous obtenez du violé. De Régis Hauser / Les Murs se marrent
  • Le zen n'est pas une forme d'excitation, mais la concentration sur notre routine quotidienne. De Shunryu Suzuki
  • On ne devrait travailler que le soir quand on a pour soi l'excitation de toute la journée. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • L'excitation est le fondement de l'érotisme, son énigme la plus profonde, son mot-clé. De Milan Kundera / L'Art du roman
  • Quand un homme a peur, la colère n'est pas loin. L’irritation suit l’excitation. De Alain / Propos sur le bonheur
  • Calme et sérénité sont les valeurs de la dignité. Rien ne se valorise dans l'excitation et la débauche. De Paul Melki / Journal de bord d’un détraqué moteur
  • Le nouveau n'a d'attraits irrésistibles que pour les esprits qui demandent au simple changement leur excitation maxima. De Paul Valéry / Tel quel
  • L'homme révolté ne veut pas nécessairement le mal de l'autre. Son désir de vengeance peut être une protestation contre un désordre, une excitation pour le maintien de la justice du bien. De Sébastien Lapaque / Jour de colère
  • La Vérité, ou satisfaction de l’esprit, et la Passion, ou excitation du coeur, bien qu’elles soient, dans une certaine mesure, accessibles en poésie, sont bien plus facilement atteintes en prose. De Edgar Allan Poe / The Philosophy of Composition
  • Il y a fort à parier que si l’acte sexuel dépendait de l’excitation et du plaisir de la femme comme il dépend de ceux de l’homme, l’espèce humaine aurait depuis longtemps disparu de la planète. De Isabelle Sorente / L
  • Un artiste doit se rapprocher de ce qu’il a dans la tête. Ce qui me fait avancer, c’est ça. J’ai toujours la jubilation et l’excitation d’un gosse. De Jean-Michel Jarre / Nord Éclair du 15 mai 2010
  • Un référendum c’est une excitation nationale où on met tout dans le pot. On pose une question, les gens s’en posent d’autres et viennent voter en fonction de raisons qui n’ont plus rien à voir avec la question. De Michel Rocard / Entretien avec Karl Zéro
  • « Après une dépression, peu importe la nature du confinement, il y a une période d’excitation. Après le carême vient Pâques, illustre le psychologue Hubert Van Gijseghem. Ça rend les gens plus téméraires. » Le Journal de Montréal, L’excitation et le beau temps riment avec accidents | JDM
  • Evidemment, on a tous en tête la longue liste de grands polars coréens de ces 20 dernières années – ou plus – et on ne se lance jamais dans la découverte du premier film d’un jeune réalisateur du pays du matin calme sans une excitation qui dépasse largement celle ressentie devant un film hollywoodien, par exemple. Autant être honnête, Lucky Strike n’est pas un autre chef d’oeuvre, peut-être même pas un film réellement mémorable… juste un formidable moment de plaisir cinéphilique, ce qui n’est certainement pas à négliger en ces temps de disette. Benzine Magazine, Lucky Strike : un polar coréen original et un formidable moment de plaisir - Benzine Magazine
  • Un mélange d’excitation et d’appréhension se lit sur leurs visages. Cet après-midi, ils embarquent pour la journée à bord du Jonathan, voilier mis à leur disposition pour découvrir les environs du Vieux-Port. www.lamarseillaise.fr, Des mineurs isolés voguent à l’aventure vers le Frioul
  • Un Agenais de 32 ans a été jugé hier en comparution immédiate pour violences volontaires envers des policiers, usage de cannabis, outrages et refus de se soumettre aux empreintes génétiques. Le 7 juillet à 2 h 45, le prévenu s’était mêlé d’un contrôle de police envers un livreur d’alcool, près de la Masse à Agen. En présence de deux autres individus, il aurait menacé avec une bouteille de vodka, puis ses poings fermés, deux fonctionnaires de police et ce, malgré le fait que les forces de l’ordre lui demandaient de s’écarter. Mais en état d’excitation, le suspect se rapprochait et revenait à la charge, ivre, les yeux vitreux. Il contraignait un policier à sortir son taser sans l’utiliser, puis devant son air belliqueux, il était interpellé et c’est lors du menottage que le prévenu au sol, assénait un coup de tête à l’arcade sourcilière d’un des fonctionnaires, lui valant trois points de suture. Mais hier à la barre, il a campé sur ses dénégations : "Ce sont eux qui se sont rapprochés de moi, je ne comprends pas pourquoi ils m’ont interpellé, je n’étais pas menaçant, je n’ai rien fait". Mais pour le président, sa posture ne tient pas : "On comprend bien quand on lit le rapport de police que l’enchaînement des faits que vous décrivez, n’est pas le bon". Mais le prévenu persiste : "Jamais je n’aurais fait ça". Il nie les violences, les insultes et affirme s’être prêté au jeu des relevés en garde à vue. Il admet juste le cannabis. Il explique s’être laissé arrêter sans résistance. "Deux policiers sortent le taser pour vous repousser, l’un est blessé à la tête et vous n’avez rien fait", s’agace le président. Pour le prévenu, "on l’a secoué par terre et il ne se rappelle pas avoir eu geste violent. Je vous jure que c’est la vérité !". "Vous vous présentez comme calme tout le long, alors que vous mentionnez que c’était injuste de vous faire arrêter !". ladepeche.fr, Agen. 14 mois ferme pour rébellion envers les policiers - ladepeche.fr

Traductions du mot « excitation »

Langue Traduction
Anglais excitation
Espagnol excitación
Italien eccitazione
Allemand erregung
Chinois 励磁
Arabe إثارة
Portugais excitação
Russe возбуждение
Japonais 励起
Basque kitzikapen
Corse eccitazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « excitation »

Source : synonymes de excitation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « excitation »

Excitation

Retour au sommaire ➦

Partager