La langue française

Vivacité

Sommaire

  • Définitions du mot vivacité
  • Étymologie de « vivacité »
  • Phonétique de « vivacité »
  • Citations contenant le mot « vivacité »
  • Images d'illustration du mot « vivacité »
  • Traductions du mot « vivacité »
  • Synonymes de « vivacité »
  • Antonymes de « vivacité »

Définitions du mot vivacité

Trésor de la Langue Française informatisé

VIVACITÉ, subst. fém.

A. − [À propos d'un être vivant]
1. Ardeur, promptitude dans ses gestes, ses mouvements, ses réactions. Synon. animation, entrain.Les individus n'ayant pas pour la plupart cette grâce et cette vivacité que donne la nature dans les pays chauds, il en résulte que les Allemands ne sont aimables que quand ils sont supérieurs (Staël, Allemagne, t. 1, 1810, p. 87).Quel miracle espériez-vous de ces hommes livrés aux passions les plus basses et qui allaient quelques minutes plus tard tremper leurs mains dans le sang?Le sang? s'écria le maire en pivotant sur lui-même avec une vivacité surprenante (Bernanos, M. Ouine, 1943, p. 1519).
P. ext. Manifestation extérieure de cette ardeur, de cette promptitude. Ses cheveux, d'un blond trop vif, donnaient à sa figure un caractère étrange, qui doublait la vivacité de son regard et la malice de son sourire (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 646).Son âge devait se situer entre quarante et quarante-cinq ans, mais sa taille était encore d'un homme jeune et la vivacité de ses yeux annonçait une ardeur d'âme que la maturité n'avait pas eu le temps d'amortir (Billy, Introïbo, 1939, p. 9).
Au fig. [À propos d'une faculté intellectuelle] Vivacité de l'esprit. V. intelligence I A 1 c ex. de Zola.
2. Disposition naturelle à réagir brutalement, à s'emporter facilement. Synon. emportement, irascibilité.Quand on me contrarie, moi, je suis d'une vivacité! (Picard, Voy. interr., t. 2, 1799, p. 64).Mais il n'y a pas d'inconvénient à te mettre en garde dès aujourd'hui contre un mouvement de vivacité qui, à bien réfléchir, ne se justifie qu'à vue de nez (Aymé, Jument, 1933, p. 92).
En partic. Ton vif. Synon. véhémence, violence.Vivacité de propos, du langage, d'une réplique. M. Ampère est venu causer avec moi de métaphysique et j'ai mis à la conversation plus de chaleur et de vivacité qu'à l'ordinaire (Maine de Biran, Journal, 1817, p. 13).Vous mettez l'accent sur des vivacités de plume pour esquiver ce qui compte et qui est le fond du problème (...). Mais il arrive qu'un écrivain ait le sens de la formule. Le trait porte (Mauriac, Bloc-Notes, 1955, p. 156).
Au plur., vieilli. Mouvement d'humeur ou parole qui blesse. La jeune femme s'occupait aussi à défendre Marie des vivacités de sa belle-mère, qui voyait dans ce mariage une question de trousseau (Noailles, Espér., 1903, p. 141).Anna et son compagnon, l'individu louche, échangent quelques vivacités (Arnoux, Paris, 1939, p. 314).
B. − [À propos d'une chose]
1. Caractère de ce qui présente une intensité, un éclat vifs. [Alhambra de Grenade] Jamais description, jamais peinture ne pourra approcher de cet éclat, de cette lumière, de cette vivacité de nuances (Gautier, Tra los montes, 1843, p. 226).L'Égypte, Byzance et Munich ont collaboré à la délicate construction d'une pâtisserie figurant une énorme coupe renversée. Des pierres multicolores, du plus vigoureux effet, sont venues encadrer le toit. La vivacité de ces mosaïques est si persuasive qu'au premier abord on ne voit rien, qu'un éblouissement informe (Camus, Été, 1954, p. 47).
En partic. Intensité. Vivacité d'une passion, d'un sentiment, d'une sensation, d'un souvenir. On trouvait chez elle un mélange piquant de la vivacité des sensations de la province et de l'urbanité de Paris (Stendhal, L. Leuwen, t. 1, 1835, p. 233).Si la jeunesse est dans le jaillissement des idées et des images, dans la vivacité de l'observation, dans l'aptitude à grouper les faits, à confronter les signes, dans la recherche de la difficulté, dans l'allégresse créatrice, il me faut déclarer tout net que je ne me suis jamais senti plus jeune et même jamais si jeune (Duhamel, Notaire Havre, 1933, p. 11).
2. Caractère vif. Il faisait une claire matinée d'avril (...). L'air, malgré les bouffées chaudes, les frissons tièdes qui le traversaient, gardait un fond de vivacité (Zola, M. Férat, 1868, p. 274).Une certaine vivacité de l'air alpestre, inconnue ailleurs en France (...) y circule [au pays de Lamartine] (Jammes, Mém., 1923, p. 41).
Prononc. et Orth.: [vivasite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1491 « caractère vif, intense » la vigueur et la vivacité [des] yeulx (Mer des Histoires, H, 28c d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 183); b) 1496 [éd. 1531] vivacité de pensee (J. de Vignay, Mir. histor., XX, 77 ds Gdf. Compl.); 1512 vivacité de sens [personnification] (Jean Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule, I, XXXI ds Œuvres, éd. J. Stecher, t. 1, p. 238); c) 1559 en parlant d'une production de l'esprit la vehemence et la vivacité de son éloquence (Amyot, trad. Plutarque, Hommes illustres, Pyrrhus, 29, éd. G. Walter, t. 1, p. 882); d) id. « caractère d'une personne vive » (Id., ibid., Marius, 58, p. 956: La vieillesse avait déjà teint [...] cette prompte vivacité qui soulait être en lui); 2. a) 1580 « ardeur excessive, emportement immodéré, fureur » (Montaigne, Essais, II, 12, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 492: cette sienne vivacité meurtrière [du Tasse devenu fou]); 1771 « disposition à s'emporter rapidement, caractère irascible » (Trév.); b) 1610 plur. « emportements légers, passagers » (E. Fléchier, Oraison funèbre du duc de Montausier, Paris, Libraires associés, 1808, p. 192: elle [sa mère] réprima [...] les premières vivacités de son esprit); 3. 1671 vivacité du coloris (Pomey); 4. 1684 vivacité [des] sentiments (Mmede Sévigné, Corresp., éd. R. Duchêne, t. 3, p. 145). Empr. au lat.vivacitas, -atis « force de vie, longue vie; durée »; à basse époque « vitalité de l'âme » (déb. iiies., Tertullien), « vivacité de l'esprit, de la pensée » (ves., Arnobe), « activité énergique (d'une personne) » (vies., Cassiodore ds Blaise Lat. chrét.). Fréq. abs. littér.: 1 246. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 641, b) 2 008; xxes.: a) 1 081, b) 1 318.

Wiktionnaire

Nom commun

vivacité \vi.va.si.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est vif ; animation, activité, promptitude à agir, à se mouvoir.
    • Le vent sauta au nord et le froid reprit avec une extrême vivacité. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Figuré) Manière de sentir prompte et animée.
    • La vivacité de l’esprit, de l’imagination. La vivacité des sentiments, des sensations.
    • Dans le tumulte et la vivacité des passions.
  3. (Absolument) Vivacité de caractère, disposition à s’irriter, à s’emporter facilement.
    • Il a eu un mouvement de vivacité.
  4. (Par extension) (Surtout au pluriel), Emportements légers et passagers.
    • Il faut s’efforcer de réprimer ses vivacités.
  5. Ardeur, la promptitude avec laquelle une chose est faite.
    • La vivacité du combat, de la dispute. Cela lui est échappé dans la vivacité de la conversation.
  6. Éclat vif.
    • La vivacité des couleurs. La vivacité du teint.
    • Avoir de la vivacité dans les yeux. La vivacité du regard.
    • avoir une physionomie pleine de vivacité
  7. (Armement) (Matériaux énergétiques) Aptitude d’une poudre ou d’un chargement propulsif à brûler plus ou moins vite en fonction de la composition chimique et de la forme géométrique des grains ou des brins de poudre.
  8. (Informatique) Fait pour un système de garantir qu'une propriété sera vraie dans un système à partir d'une certaine étape de l'exécution.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIVACITÉ. n. f.
Caractère de ce qui est vif; animation, activité, promptitude à agir, à se mouvoir. Cet enfant a une grande vivacité. Ce jeune homme a beaucoup de vivacité. Il met de la vivacité dans tout ce qu'il fait. Avoir une physionomie pleine de vivacité, Avoir un visage mobile, expressif.

VIVACITÉ signifie au figuré Manière de sentir prompte et animée. La vivacité de l'esprit, de l'imagination. La vivacité des sentiments, des sensations. La vivacité des passions, L'ardeur et l'activité des passions. Dans le tumulte et la vivacité des passions. Vivacité de caractère et absolument Vivacité, Disposition à s'irriter, à s'emporter facilement. Il a eu un mouvement de vivacité.

VIVACITÉ se dit, par extension, surtout au pluriel, d'Emportements légers et passagers. Il faut s'efforcer de réprimer ses vivacités. Il désigne aussi l'Ardeur, la promptitude avec laquelle une chose est faite. La vivacité du combat, de la dispute. Cela lui est échappé dans la vivacité de la conversation. La vivacité du dialogue. La vivacité de ses mouvements. Il se dit encore d'un Éclat vif. La vivacité des couleurs. La vivacité du teint. Avoir de la vivacité dans les yeux. La vivacité du regard.

Littré (1872-1877)

VIVACITÉ (vi-va-si-té) s. f.
  • 1Promptitude à agir, à se mouvoir. La vivacité qui augmente en vieillissant ne va pas loin de la folie, La Rochefoucauld, Max. 416. Je me levai, poursuit-elle avec précipitation… vous le voyez : cette nouvelle vivacité qui animait ses actions se ressent encore dans ses paroles, Bossuet, Anne de Gonz. Vous qui possédez la beauté, Sans être vaine ni coquette, Et l'extrême vivacité, Sans être jamais indiscrète, Voltaire, Indiscret, Épît.
  • 2Ardeur, promptitude avec laquelle une chose est faite. La vivacité du combat, de la dispute. C'est une grande consolation pour moi que la vivacité de notre commerce, dont je ne crois pas qu'il y ait d'exemple, Sévigné, à Mme de Grignan, 22 janv. 1674. Il y vola, et y mit une vivacité d'exécution que l'on n'avait point vue en Espagne de temps immémorial, Fontenelle, Renau. Notre vivacité à tout entreprendre paraît une inquiétude de tempérament, une horreur du repos, plutôt qu'un amour du bien, Massillon, Confér. Cond. des clercs dans le monde. Dans les mouvements de l'ambition et les vivacités des concurrences, Massillon, Carême, Confession. Il faut y travailler [à son salut] avec vivacité et avec prudence : avec vivacité, pour ne pas se rebuter ; avec prudence, pour ne pas s'y méprendre, Massillon, Carême, Salut. Ce corps [le parlement] continuait toujours à poursuivre avec la même vivacité les curés qui prêchaient le schisme et la sédition, Voltaire, Hist. parl. LXV.
  • 3Force avec laquelle sont éprouvés les passions, les sentiments, etc. La vivacité des sensations. La vivacité des passions. J'ai coupé dans le vif ; et le temps que j'ai passé heureusement avec vous n'avait rien diminué de la vivacité de mes sentiments, Sévigné, 1er oct. 1684. Nous faisons paraître si peu de vivacité pour la grande affaire de notre salut éternel, Massillon, Carême, Salut.
  • 4Pénétration rapide, promptitude à saisir et à rendre une idée. Je n'ai jamais vu qu'elle [Mme de Chevreuse] en qui la vivacité suppléât le jugement, Retz, Mém. t. I, liv. II, p. 299, dans POUGENS. Sa vivacité ressemble à la vôtre ; votre esprit dérobait tout, comme vous dites du sien, Sévigné, 589. Avec quelle vivacité il se met dans l'esprit en un moment les temps, les lieux, les personnes, et non-seulement leurs intérêts et leurs talents, mais encore leurs humeurs et leurs caprices ! Bossuet, Louis de Bourbon. On vit paraître en elle [Mme la Dauphine]… une vivacité qui lui faisait souvent prévenir les pensées des autres, Fléchier, Dauphine.

    La vivacité de l'esprit, de l'imagination, la promptitude à concevoir, à imaginer. Je comprends bien qu'étant seule, vous devez écrire en bien des lieux ; mais, mon enfant, prenez sur nous tous ; ne vous abandonnez point à suivre la vivacité de votre esprit et de votre imagination, Sévigné, 339. Elles prennent la facilité de parler et la vivacité d'imagination pour l'esprit, Fénelon, Éduc. des filles, 9.

  • 5Disposition d'un caractère vif. Vivacité et douceur, c'est ce qui fait le caractère du Français ; et il faut que son caractère se retrouve dans son langage, D'Olivet, Pros. franç. 5. Cette vivacité qu'il mettait dans les conseils, il la portait dans l'exécution, Montesquieu, Esp. XIX, 7. Pégase alla conter aux Muses cette histoire avec sa vivacité ordinaire, Voltaire, Avent. de la mémoire.
  • 6Il se dit d'un langage où règne quelque emportement. On s'est plaint de sa vivacité [d'un plaidoyer de Linguet] ; mais il faut pardonner à son feu qui brûle, en faveur de la clarté qu'il donne, Voltaire, Pol. et lég. Lett. à la noblesse du Gévaudan.

    Au plur. Emportements légers et passagers. Elle [sa mère] réprima par une sage sévérité les premières vivacités de son esprit, Fléchier, Duc de Montaus. Vous retombez sans cesse dans les mêmes vivacités ; tout vous blesse ; tout vous allume, Massillon, Mystères. Œuvres de miséricorde. Je suis accoutumée à vos vivacités, Lachaussée, Mélanide, III, 2.

    Pétulances. Présentement qu'Éraste à m'épouser s'apprête, Mille vivacités me passent par la tête, Regnard, Fol. amour. I, 1.

  • 7Il se dit quelquefois pour sensibilité. Il lui fut aisé [à Louvois] de connaître la vivacité que j'avais sur les accusations injustes qui vous regardent [M. de Grignan], Sévigné, 20 mai 1678. Recevez ma justification [de ne l'avoir pas complimentée en une occasion importante] avec les assurances de ma vivacité sur tout ce qui vous touche, Mme de Grignan à Mme d'Uxelles, dans SÉV. t. x, p. 480. J'ai là-dessus une vivacité incroyable, Bouhours, Nouv. rem.
  • 8Il se dit des couleurs qui ont de l'éclat. Vivacité des couleurs, du teint.

    Avoir de la vivacité dans les yeux, avoir les yeux brillants et pleins de feu. Je ne sais quelle douce émotion donne à ses regards une vivacité nouvelle, Riccoboni, Œuv. t. v, p. 234.

  • 9Il se dit, par extension, du style. Il [Lucain] est riche en belles pensées, et a une grande vivacité de style, Rollin, Hist. anc. XXV, ch. I, II, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. La vehemence et vivacité de son eloquence, Amyot, Pyrrh. 29. La vieillesse avoit desja esteinct celle prompte vivacité qui souloit estre en luy, Amyot, Mar. 58. Il est possible qu'à ceulx qui employent bien le temps, la science et l'experience croissent avecques la vie ; mais la vivacité, la promptitude, la fermeté… se fanissent et s'allanguissent, Montaigne, I, 408. Sa vertu [de La Boétie], sa justice, la vivacité de son esprit, Montaigne, Lettre IV.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vivacité »

(1488) Dérivé du latin vivacitas. → voir vivace et -ité
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. vivacitat, vivassedad ; espagn. vivacidad ; ital. vivacità ; du lat. vivacitatem, de vivax (voy. VIVACE 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vivacité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vivacité vivasite

Citations contenant le mot « vivacité »

  • Cochon. Animal étonnamment proche de la race humaine par la vivacité et la splendeur de son appétit. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. De William Shakespeare / Roméo et Juliette
  • Et plus on saisit les animaux dans leur vivacité, plus on comprend qu’ils sont voués à la plus grande démonstration physique. Ils expriment non seulement l’exubérance de la vie mais aussi les lois de la survie. De Jacques Perrin / Extrait de l'interview du Figaro du 26 janvier 2016
  • Ce qui m'importe, c'est l'éternelle vivacité et non pas la vie éternelle. De Friedrich Nietzsche
  • La première période fut dominée territorialement par Le Poiré qui, d’entrée, imposait un pressing sur le porteur de balle, empêchant les Sautonnais de sortir avec la balle. À plusieurs reprises, la vivacité de Gagnon perturbait les défenseurs ligériens mais Tangatchy manquait de finition (6e et 15e). , Football. N3 : D’un but somptueux, Marc Paris donne la victoire au Poiré contre Sautron. Sport - La Roche sur Yon.maville.com

Images d'illustration du mot « vivacité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vivacité »

Langue Traduction
Anglais liveliness
Espagnol vivacidad
Italien vivacità
Allemand lebendigkeit
Chinois 活泼
Arabe حيوية
Portugais vivacidade
Russe живость
Japonais 活気
Basque bizitasuna
Corse vivezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « vivacité »

Source : synonymes de vivacité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vivacité »

Partager