La langue française

Éveillant

Sommaire

  • Définitions du mot éveillant
  • Phonétique de « éveillant »
  • Évolution historique de l’usage du mot « éveillant »
  • Citations contenant le mot « éveillant »
  • Traductions du mot « éveillant »
  • Antonymes de « éveillant »

Définitions du mot éveillant

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉVEILLER, verbe trans.

A.− Faire sortir du sommeil. (Quasi-)synon. réveiller.
1. [Le suj. désigne une pers.] Il éveilla le dormeur en lui chatouillant le nez avec une paille (Zola, T. Raquin,1867, p. 65).J'ai demandé qu'on m'éveille à sept heures, mais dès 5 heures et demie prends mon parti de ne plus dormir (Gide, Journal,1932, p. 1128).Je l'ai accompagné jusque chez lui, 21, rue du Dragon; il a dû sonner plusieurs fois avant d'éveiller le portier (Martin du G., Souv. autobiogr.,1955, p. 81).
Emploi pronom. Sortir du sommeil. (Quasi-) synon. se réveiller.Le lendemain, Laurent s'éveilla frais et dispos. Il avait bien dormi (Zola, T. Raquin,1867p. 81).Je peux me réveiller quand je veux. Je me couche, je me dis : à sept heures, et je m'éveille à sept heures (Camus, Possédés,1959, 2epart., 6etabl., p. 1001):
1. ... je vais dormir un bout de temps; mais donnez-moi tout de même un quignon de pain, quelques fruits, du fromage. J'aurai peut-être envie de manger, cette nuit, si je m'éveille; car je m'éveille souvent, la nuit, et alors j'ai faim... Bosco, Mas Théot.,1945, p. 235.
P. anal. [Avec un compl. prép. de] Sortir (d'un état), abandonner (une façon d'être). S'éveiller de sa colère. Déjà de très jeunes gens s'éveillent du romantisme dur codifié par Sartre (Cocteau, Poés. crit. II,Monologues, 1960, p. 30):
2. ... un coup (...) l'envoya rouler sur l'herbe. (...) − je puis recommencer, si tu veux. Cette phrase parvint aux oreilles de Joseph comme à travers un brouillard et il lui sembla que, lentement, il s'éveillait d'un mauvais rêve. Green, Moïra,1950, p. 30.
Rem. 1. Pour Thomas 1956 ,,Éveiller, c'est tirer normalement du sommeil (...) Réveiller, c'est aussi éveiller, mais en faisant quelque effort inhabituel pour faire cesser le sommeil (...)``; pour Colin 1971 éveiller est ,,moins courant et plus littéraire que réveiller (...)``. 2. On relève ds la docum. a) la remarque suiv. : « M'avait réveillé » (je mettrais : éveillé) (Rivière, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p. 284). b) l'emploi arch. suiv. : «Pas tant de bruit, tu vas éveiller le Joseph. » (...). Joigneau ne répond pas. Il se fiche d'éveiller le gosse. Et le gosse se fiche d'être éveillé (Martin du G., Vieille Fr., 1933, p. 1017).
2. P. anal., emploi pronom. réfl.
a) [Le suj. désigne une partie du corps] Elle se mit debout, réveillée en sursaut par un grand frisson d'angoisse. (...) Son estomac s'éveillait, lui aussi, et la torturait (Zola, Assommoir,1877, p. 753).
b) [Le suj. désigne une ville, des éléments de la nature, avec une référence au matin] Ce matin-là Paris mettait une paresse souriante à s'éveiller (Zola, Page amour,1878, p. 846).Après le passage des premiers tramways, la ville s'éveille peu à peu, les premières brasseries ouvrent leur porte sur des comptoirs chargés de pancartes (Camus, Peste,1947, p. 1315):
3. Dès l'aube rougissante sur la campagne blême, entre Dôle et Pontarlier, le spectacle des champs qui s'éveillaient, le gai soleil qui se levait de la terre, − le soleil échappé comme eux de la prison des rues (...) des fumées grasses de Paris. Rolland, J.-Chr.,Antoinette, 1908, p. 904.
B.− Au fig.
1. Susciter la naissance de (quelque chose), ou le développement de (ce qui était latent, virtuel).
a) [Le compl. désigne un sentiment, une sensation, une faculté, une impression] Éveiller de vives douleurs. Quand un hasard éveille l'amour, tout s'ordonne dans l'homme selon cet amour, et l'amour lui apporte le sentiment de l'étendue (Saint-Exup., Pilote guerre,1942, p. 313).Le portrait du maréchal qui se trouvait à l'intérieur éveilla notre méfiance (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 133):
4. Je me suis persuadé que la plus belle mission que se puisse proposer un homme est celle de mendier son pain et d'éveiller ainsi les sentiments d'amour de compassion, de fraternité, qui sommeillent aux cœurs de nos semblables. Aymé, Cléramb.,1950, p. 177.
En partic. Éveiller des soupçons. Faire naître des soupçons. Être admis à toute heure, en tout lieu, dans l'intimité des plus jeunes et des plus jolies femmes, sans éveiller les soupçons d'un mari ou la jalousie d'un amant (Jouy, Hermite,t. 3, 1813, p. 218).Les amants tremblaient de commettre une imprudence, d'éveiller les soupçons, de montrer trop brusquement l'intérêt qu'ils avaient eu à la mort de Camille (Zola, T. Raquin,1867, p. 112):
5. ... il est mort (...) chez Marie Puech (...) Il avait installé Marie Puech rue du Cotentin, pour n'avoir pas à faire de trop grands trajets à pied. Il l'avait installée là, à deux pas de sa maison, au risque d'éveiller les soupçons de maman. Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 122.
Emploi pronom. Se développer. Son sens critique commençait à s'éveiller (Rolland, J.-Chr.,Antoinette, 1908p. 840).
En partic. [Le suj. désigne une pers.] Se développer, atteindre une certaine maturité. Mais vous savez bien ce que Balthazar disait : « Il s'éveille, cet enfant, il s'éveille » (A. Daudet, Arlésienne,1872, III, 4, p. 433).
b) [Le compl. désigne les manifestations de ces sentiments, sensations, etc.] Un livre éveille les idées, mais il n'éveille que les idées dont on a soi-même le germe : pour être complice de toutes les idées de Montesquieu, il faudrait avoir autant de génie que lui (Chênedollé, Journal,1833, p. 160):
6. ... la brusque sympathie qu'il témoignait à Renée devait faire pendant un mois l'étonnement de la concierge. La vie de Renée et de Gilbert éveillait les commérages du quartier. On ne savait s'ils étaient mariés. Arland, Ordre,1929, p. 326.
Emploi pronom. réfl. Apparaître, naître. Le mysticisme s'éveille. L'industrie s'éveille; les arts déjà connus s'étendent et se perfectionnent (Condorcet, Esq. tabl. hist.,1794, p. 5).L'anatomie s'éveille avec Vésale et ses élèves (Roussy dsNouv. Traité Méd.,fasc. 5, 2, 1929, p. 10).
En partic. Éveiller un écho. Déclencher, provoquer un (des) écho(s), (v. ce mot C). Elle éveillait en lui de lointains et profonds échos (Rolland, J.-Chr.,Maison, 1909, p. 1033).C'est curieux le nombre de gens chez qui la seule idée du nu éveille aussitôt des échos lubriques (Gide, Journal,1936, p. 1252).
Ne pas éveiller d'écho. Ne susciter aucune réaction :
7. La question des camps de travail en particulier va bouleverser l'opinion. Remarquez qu'elle avait été déjà soulevée avant la guerre (...) mais en ce temps nous n'éveillions guère d'écho. Beauvoir, Mandarins,1954, p. 295.
c) P. métaph. [Le compl. désigne un son] La vue d'une note imprimée sur la partition éveille en nous le son dont elle est le signe (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 433).
Emploi pronom. Se manifester, naître. De temps en temps un carillon ravissant s'éveillait dans la grande tour (...) ce carillon me faisait l'effet de chanter à cette ville de magots flamands je ne sais quelle chanson chinoise (Hugo, Fr. et Belg.,1885, p. 87).Un grondement s'éveille et meurt. Est-il ami ou ennemi? (Saint-Exup., Pilote guerre,1942, p. 341).
2. En partic. et p. métaph. Animer, tirer de l'indiffé rence ou du silence, stimuler. La nuit n'était pas venue (...) des rouliers allant à Senlis éveillaient par intervalle la solitude du carrefour (Gozlan, Notaire,1836, p. 180).Si l'on considère une période longue ou très longue, l'évolution de la technique éveille ou met en sommeil des régions successives (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 264).
Emploi pronom. Être stimulé. L'attention s'éveille. Les milieux politiques locaux, longtemps muets et résignés, s'éveillaient sous la tornade (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 65).
3. Locutions
a) Éveiller un sentiment en qqn; éveiller de la déception, un espoir en qqn. Comment vous dire tout ce qu'éveille d'émotion en moi un article de vous? (Hugo, Corresp.,1872, p. 312).Son pire défaut est qu'elle n'éveille en vous aucune sympathie, qu'elle n'est femme en rien (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 27):
8. Antoine l'écoutait, sans l'interrompre; et cette attention intimidait un peu Jacques, mais le soutenait aussi, éveillait en lui un secret sentiment d'importance qui le rendait plus loquace. Martin du G.,Thib.,Sorell., 1928, p. 1216.
Emploi pronom. Apparaître, s'épanouir. D'ineffables aspirations s'éveillent en lui (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 177):
9. Elle commença de se balancer un peu du buste, selon son habitude même sur une chaise droite. Ce mouvement semblait l'aider à réfléchir. Un projet s'éveilla bientôt en elle. Toujours active à penser, dès qu'elle concevait un plan, elle le poursuivait inlassablement. Roy, Bonheur occas.,1945, p. 110.
En partic. [Le compl. désigne une pers. ou un personnage typique] Faire naître, donner l'existence, susciter :
10. Alors elle levait son doigt d'une façon charmante (...) et elle ne savait dire que ce seul mot : « papa », ce mot qui éveillait en lui un être nouveau, et faisait surgir dans son cœur un monde inconnu de tendresses. Moselly, Terres lorr.,1907, p. 280.
Emploi pronom. Il y eut un nouveau silence. Le médecin s'éveillait en lui. Il compta les pulsations (Zola, Page amour,1878, p. 930).Le poète s'éveille dans l'homme par un événement inattendu, un incident extérieur ou intérieur : un arbre, un visage, un « sujet », une émotion, un mot (Valéry, Variété V,1944, p. 160).
b) Éveiller (qqn) à (qqc.).Ouvrir à, faire s'épanouir à. Une jeune femme un peu lourde, qui avait des vapeurs, difficile à éveiller au plaisir, et toujours insatisfaite (Guéhenno, Jean-Jacques,1948, p. 69):
11. Deux ans plus tôt, pour m'éveiller à l'humanisme, il m'avait exposé des idées dont il ne soufflait plus mot, de crainte d'encourager ma folie mais qui s'étaient gravées dans mon esprit. Elles reprirent, sans bruit, leur virulence... Sartre, Mots,1964, p. 147.
Emploi pronom. S'ouvrir à quelque chose, en prendre une première connaissance. Adam s'éveille à la vie; ses yeux s'ouvrent; il ne sait d'où il sort (Chateaubr., Génie,t. 1, 1803, p. 285).L'Italie s'était éveillée la première à la science et à la beauté (France, Rabelais,1909, p. 8):
12. Raymond, la victime, réagissait peu à peu, s'éveillait à la souffrance, au dépit, à une colère qu'il ne pouvait manifester... Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 145.
SYNT. Éveiller la convoitise, la cupidité, la défiance, le désir, l'instinct, l'intérêt; éveiller des résonances.
Prononc. et Orth. : [evεje] ou [eveje], (il s')éveille [evεj]. Enq. : /evej/ (il) éveille. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 « tirer du sommeil, ici pronom. » (Roland, éd. J. Bédier, 724); 2. 1160-70 pronom. « sortir de l'indifférence, de l'engourdissement » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 2728). Du lat. vulg. *exvigilare, réfection du lat. class. evigilare « s'éveiller ». Fréq. abs. littér. : 4 183. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 349, b) 6 389; xxes. : a) 6 749, b) 6 593. Bbg. Gohin 1903, p. 344.

Wiktionnaire

Forme de verbe

éveillant \e.vɛ.jɑ̃\

  1. Participe présent du verbe éveiller.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉVEILLER. v. tr.
Tirer du sommeil. Quand il est une fois endormi, on ne peut l'éveiller. Le moindre bruit l'éveille. On est venu m'éveiller ce matin à cinq heures. Prov. et fig., Il ne faut pas éveiller le chat qui dort. Voyez CHAT.

S'ÉVEILLER signifie Sortir du sommeil. Il s'éveille tous les jours à une certaine heure. Elle s'est éveillée en sursaut. On emporterait la maison, qu'il ne s'éveillerait pas. S'éveiller au bruit. Vous paraissez tout endormi, éveillez- vous. En ces différents sens, on dit plutôt aujourd'hui RÉVEILLER. On dit toutefois, au sens figuré, Son intelligence commence à s'éveiller.

Phonétique du mot « éveillant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éveillant evɛjɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « éveillant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éveillant »

  • La force de cette campagne d’hameçonnage se trouve dans le réalisme de l’email. Il passe outre les défenses automatiques des services d’email pour tomber dans la boîte de réception, et affiche un objet sobre, « Confirmation de votre commande ». L’adresse « [email protected] » s’affiche comme expéditeur, n’éveillant aucun soupçon. Cyberguerre, Des escrocs usurpent l'identité de Cdiscount pour une arnaque à l'annulation de commande - Cyberguerre
  • Dimanche 26 et lundi 27 juillet, 300 domaines adhérant aux Vignerons Indépendants de France organisent leur pique-nique géant dans toute la France. Pour sa dixième année, l’évènement s’adapte au contexte de crise sanitaire pour se tenir. Du respect des distances physiques aux conseils pour les visites, la fédération nationale encadre l’évènement pour rassurer ses participants tout en éveillant leur intérêt. Vitisphere.com, Commerce / economie -Oenotourisme- : 300 vignerons indépendants invitent à leur dixième pique-nique
  • Encourageant les démarches scéniques innovantes, stimulant les explorations des uns et éveillant la curiosité des autres, Impatience, coordonné par le CENTQUATRE-PARIS depuis plusieurs années, met en lumière les ambitions artistiques, scénographiques et textuelles des jeunes metteurs en scène et collectifs d’aujourd’hui dont les intentions se retrouveront dans la création de demain. Sceneweb, La sélection du Festival Impatience 2020
  • * Français : orthographe, conjugaison, grammaire et vocabulaire sont autant de points à aborder pour améliorer l’expression écrite, la lecture, l’oral et la confiance en soi. Les enseignants utilisent des méthodes stimulantes, éveillant les jeunes au plaisir de la maîtrise de la langue française : théâtre, écriture de chansons, de carnets de voyage, d’articles de journaux… Unidivers, UDSIS « Sports Campus » Le Puigmal 66 UDSIS « SPORTS CAMPUS » le Puigmal Err lundi 3 août 2020
  • Le travail de l’artiste céramiste Pablo Castillo y est mis à l’honneur. Ses sculptures en grès polychrome, inspirées de l’enfance et du jeu, questionnent le passé industriel du site. Les figures des enfants des ouvriers de l’ancienne usine Perrusson, jouant entre les arbres du parc de la demeure patronale, évoquent l’histoire tout en éveillant curiosité et imaginaire. Montceau News | L'information de Montceau les Mines et sa region , Les sites de l’Ecomusée rouvrent progressivement leurs portes (Sortir) « Montceau News | L'information de Montceau les Mines et sa region
  • Le monde est actuellement touché par la mort de George Floyd, éveillant bien des consciences, notamment artistiques. Deux des plus grands street artistes du moment ont souhaité lui rendre hommage à leur manière, eux qui ont souvent délivré des messages en adéquation avec leur époque et qui n’hésitent pas à s’investir pour des causes : le Français JR et le Britannique Banksy. Ce dernier avait d’ailleurs créé une œuvre rendant hommage au personnel soignant anglais pendant l’épidémie de Covid-19. Dans son dernier travail, publié sur son profil Instagram, on peut voir une bougie de mémorial mettant feu au drapeau américain, tandis qu’un cadre représentant une silhouette noire, entourée de fleurs, regarde la scène. « Au début, je pensais que je devais juste me taire et écouter les Noirs à propos de ce problème. Mais pourquoi ferais-je cela ? Ce n’est pas leur problème, c’est le mien. Le système a échoué avec les gens de couleur. Le système est blanc. C’est un problème de Blancs. Et si les Blancs ne le règlent pas, quelqu’un devra monter et enfoncer la porte » a-t-il ainsi écrit sur le réseau social. Art Critique, JR et Banksy rendent hommage à George Floyd
  • Ce tome 5 révèle une Esther de 14 ans, s’éveillant à l’engagement politique (elle est comme sa copine Léa, « de gauche », alors qu’Eva kiffe Fillon et ne proteste pas quand un garçon lui met une main aux fesses), éprouvant une « grosse bouffée d’amour » pour les « gilets jaunes », admirant Zoé, la copine « bi » qui impose la présence de filles dans les matchs de foot du collège, rêvant qu’on accueille les SDF « genre dans des villages à la campagne ». L'Obs, La choquance ! « Les Cahiers d’Esther » de Riad Sattouf reviennent

Traductions du mot « éveillant »

Langue Traduction
Anglais awakening
Espagnol despertar
Italien risveglio
Allemand erwachen
Chinois 唤醒
Arabe الصحوة
Portugais despertar
Russe пробуждение
Japonais 覚醒
Basque esnatzen
Corse u risvegliu
Source : Google Translate API

Antonymes de « éveillant »

Partager