Abêtir : définition de abêtir


Abêtir : définition du Wiktionnaire

Verbe

abêtir \a.bɛ.tiʁ\ transitif, intransitif ou pronominal 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’abêtir)

  1. Rendre stupide.
    • Vous abêtirez cet enfant.
    • Il est tout abêti.
  2. (Intransitif) Devenir bête.
    • Il abêtit tous les jours.
    • Il s’abêtit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Abêtir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABÊTIR. v. tr.
Rendre stupide. Vous abêtirez cet enfant. Il est tout abêti. Il est aussi intransitif et signifie Devenir bête. Il abêtit tous les jours. On dit dans le même sens Il s'abêtit.

Abêtir : définition du Littré (1872-1877)

ABÊTIR (a-bê-tir ; quelques-uns disent a-bé-tir)
  • 1 v. a. Rendre bête. Une crainte perpétuelle abêtit l'esprit. Cela vous fera croire et vous abêtira, Pascal, Moyens, I. Ils n'ont songé [le roi et Mme de Beauvilliers], s'écriait-il [le duc de Berry], qu'à m'abêtir et à étouffer tout ce que je pouvais être, Saint-Simon, 243, 252.
  • 2S'abêtir, v. réfl. L'esprit s'abêtit dans l'oisiveté complète.
  • 3Abêtir, v. n. Devenir bête. Les enfants qu'on maltraite abêtissent de jour en jour.

REMARQUE

L'Académie dans ses précédentes éditions écrivait abétir ; c'est qu'en effet la prononciation, devant une finale aussi sonore, a une grande tendance à changer l'e ouvert en e fermé.

SYNONYME

ABÊTIR, RABÊTIR. Rabêtir indique une action plus forte, de la résistance à vaincre dans le sujet. Un maître abêtit l'enfant, quand il laisse ses facultés sans exercice ; il le rabêtit, si, toutes les fois que l'élève manifeste quelque tendance à se développer, le maître la refoule. On abêtit peu à peu, lentement ; on rabêtit par des réprimandes infligées par occasions. On a abêti cet enfant par une mauvaise éducation. Il est tout rabêti par les reproches qu'il vient de recevoir, LAFAYE.

HISTORIQUE

XVe s. Etj'ai repris à mes despens Ce de quoi je me hontioie [j'avais honte] ; Dont grandement m'abestioie ; Car mieux vaut science qu'argens, Froissart, Buisson de jeun. Gens qui cuident estre si sages, Qu'ils pensent plusieurs abestir, Si bien ne se sauront couvrir Qu'on n'aperçoive leurs courages, Orléans, Rond. Il sembloit que ses ennemis fussent aveugles et abestis, Commines, VIII, 4.

XVIe s. Combien ai-je veu d'hommes abestis par temeraire avidité de science ! Montaigne, I, 181. Il nous fault abestir pour nous assagir, Montaigne, II, 214. Laissant ces pompes de farces qui esblouissent les yeux des simples et abestissent leurs sens, Calvin, Inst. 1062. En la fin, ayant là fiché leurs yeux et leurs sens, ils s'y sont abestis, Calvin, ib. 59. Ung homme par maulvais gouvernement se peult abestir, Palsgrave, p. 773. A sa contenance, il ressembla proprement à une personne estonnée ou abestie, et qui a perdu le sens et l'entendement, ne se souvenant plus qu'il estoit le grand Pompeius, Amyot, Pomp. 102. Le plus souvent les princes s'abestissent De deux ou trois que mignons ils choisissent, Ronsard, 651.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Abêtir : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « abêtir » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « abêtir »

Étymologie de abêtir - Littré

À et bête.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de abêtir - Wiktionnaire

Dérivé de bête issu du latin pop. bēsta du latin bestia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « abêtir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abêtir abɛtir play_arrow

Conjugaison du verbe « abêtir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe abêtir

Évolution historique de l’usage du mot « abêtir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abêtir »

  • on peut surtout s'instruire au lieu de s'abêtir ! ladepeche.fr, Denis Brogniart : " On peut reproduire l'épreuve des poteaux à la maison pendant le confinement " - ladepeche.fr
  • Si vous vous demandez pourquoi diable Hanouna abêtit, vous avez maintenant la réponse, s’il faut abêtir les uns, c’est que cela peut enrichir les autres. En somme, l’intelligence n’a pas de prix, mais la bêtise, elle en a un, et il est élevé. France Culture, Cyril Hanouna ou l’abêtissement comme opération de bourse
  • Ça devient super la vie en France! , interdiction de faire la fête, interdiction de manifester, mais vous avez le droit de vous abêtir au puy du fou, 1 500 000 visiteurs dans l'année... ladepeche.fr, Fête de la musique : à Paris la police intervient pour disperser les rassemblements - ladepeche.fr
  • La télévision de qualité, c’est une télévision qui essaie d’enrichir plutôt que d’abêtir, qui se veut simple dans son exposé mais qui est ouverte à toutes les curiosités, à toutes les connaissances. De Jacques Chancel
  • Suivez la manière par où ils ont commencé : c'est en faisant tout comme s'ils croyaient, en prenant de l'eau bénite, en faisant dire des messes, etc. Naturellement même cela vous fera croire et vous abêtira. Blaise Pascal, Pensées, 233 Pensées

Images d'illustration du mot « abêtir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abêtir »

Langue Traduction
Anglais become dull
Source : Google Translate API

Synonymes de « abêtir »

Source : synonymes de abêtir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « abêtir »


Mots similaires