Émotion : définition de émotion


Émotion : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMOTION, subst. fém.

A.− Vieilli. Mouvement assez vif. L'émotion de l'air. La douceur de l'air, cette émotion de l'été qui nous entre dans la gorge en certains jours (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Rendez-vous, 1889, p. 60):
1. Il [l'abbé Mouret] était resté le visage tourné vers les rideaux, suivant sur la transparence du linge (...) toutes les émotions du ciel. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 150.
Au fig. Émotion collective, populaire. Il ressent une émotion, une vibration intérieure qui est un véritable mouvement (Arts et litt.,1935, p. 2808).
B.− Conduite réactive, réflexe, involontaire vécue simultanément au niveau du corps d'une manière plus ou moins violente et affectivement sur le mode du plaisir ou de la douleur. Éprouver, ressentir une émotion. La plupart des émotions sont grosses de mille sensations, sentiments ou idées qui les pénètrent (Bergson, Essai donn. imm.,1889, p. 26).Les émotions et les sentiments sont constitués par des sensations organiques (Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 170):
2. À présent nous pouvons concevoir ce qu'est une émotion. C'est une transformation du monde. ... Le passage à l'émotion est une modification totale de « l'être-dans-le-monde » selon les lois très particulières de la magie. Sartre, Esquisse d'une théorie des émotions,Paris, Hermann, 1939, p. 43, 66.
1. [La cause de l'émotion est extérieure au sujet] Bouleversement, secousse, saisissement qui rompent la tranquillité, se manifestent par des modifications physiologiques violentes, parfois explosives ou paralysantes. Une émotion forte; crier, trembler d'émotion. Une émotion terrible lui serrait la gorge, la faisait vaciller sur ses pieds (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Abandonné, 1884, p. 469).Les émotions ressemblent, selon l'expression de M. Pradines, à des séismes mentaux (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 111):
3. ... l'émotion apparaît comme une vraie crise d'infirmité spasmodique. Le peureux reste cloué sur place, le timide bafouille, le menteur se coupe, l'anxieux sombre dans l'impuissance. On a parlé d'« ataxie psychique », d'« hémorragie de la sensibilité ». Mounier, Traité du caractère,1946, p. 228.
SYNT. Émotion aiguë, intense, simple; l'émotion du danger, de la frayeur, de la peur; être bouleversé, brisé, étranglé d'émotion; être rouge, blanc d'émotion; être en proie à la plus vive émotion; être sous le coup d'une émotion; être à bout d'émotion, au plus haut point, au comble de l'émotion; n'en plus pouvoir d'émotion.
Expr. Après toutes ces émotions. Pourvu qu'aucun de vous deux ne tombe malade, après toutes ces émotions! (Flaubert, Corresp.,1875, p. 266).Que d'émotions! Que de complications! que d'émotions! que de dangers! (Pailleron, Âge ingrat,1879, II, 7, p. 69).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Émotion-choc. Émotion-choc avec phénomènes salivaires, circulatoires, musculaires, glandulaires, etc. (Mounier, Traité caract., 1946, p. 47). b) Émotion-surprise. Le caractère circulaire de l'émotion-surprise (Ricœur, Philos. volonté, 1949, p. 238).
2. [La cause de l'émotion n'est pas seulement extérieure]
a) [Elle est alimentée par les différents niveaux de la sensibilité, du sentiment et des passions propres à la personnalité du sujet] L'émotion de l'inquiétude, de la joie. L'amour est un art, comme la musique. Il donne des émotions du même ordre (Louÿs, Aphrodite,1896, p. 16).Miss est rose de surprise, d'émotion, d'une sorte de saisissement délicieux (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1350):
4. Dans une détente délicieuse, je m'épanouissais. Je me rappelle ce dégel de tout mon être sous ton regard, ces émotions jaillissantes, ces sources délivrées. Mauriac, Le Nœud de vipères,1932, p. 46.
SYNT. Émotion douloureuse, heureuse, passionnelle, poignante, sentimentale; l'émotion du chagrin, de la tendresse, de la tristesse; cacher, contenir son émotion; enfouir ses émotions dans son cœur; éprouver une émotion de plaisir; se laisser aller à l'émotion; être ivre d'émotion.
Expr. Trahir son émotion. Garder toujours son sang-froid (...) ne jamais trahir son émotion (L. Febvre, Combats pour hist.,Sensibilité et histoire, 1941, p. 226).Sans aucune émotion. Sans broncher, sans sourciller, sans manifester. C'est un visage dur, sans émotion, un visage politique et nullement humain (Du Camp, Hollande,1859, p. 70).
b) [L'émotion est d'orig. esthétique, spirituelle, mystique] Émotion mystérieuse, rare. La vie de la musique divine et illimitée, dans le monde des émotions sans nom (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 191):
5. Certaines combinaisons de paroles peuvent produire une émotion que d'autres ne produisent pas, et que nous appellerons poétique. Valéry, Variété V,1944, p. 137.
SYNT. Émotion esthétique, littéraire, musicale, religieuse; émotion délicate, diffuse, fine, intime; l'émotion du rêve; émotions d'art.
C.− Qualité chaleureuse, lyrique de la sensibilité; cœur, ardeur. Avoir de l'émotion, de la chaleur. Toute éloquence doit venir d'émotion, et toute émotion donne naturellement de l'éloquence (Joubert, Pensées,t. 2, 1824, p. 118).On a senti combien le ton s'élève : l'émotion lui donne la netteté du langage et la force (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 203).
Péj. Excès de sensibilité, sensiblerie, sentimentalisme. « Je hais les émotions, les sentiments, tout ce qui est cœur imprimé, tout ce qui est cœur mis sur le papier ». (Goncourt, Journal,1852, p. 61).Je fais sauter tout ce qui relève de l'émotion, tout ce qui est lyrique, et tout ce qui sent l'apitoiement sur soi-même (Green, Journal,1948, p. 209).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Émotionalisme, subst. masc. Goût de l'émotion. La piété anglicane (...) contraste avec l'émotionalisme de certains « revivals » non-conformistes (Philos., Relig., 1957, p. 5012). b) Émotionaliste, subst. masc. Qui cultive l'émotion. Ceux-ci se divisent selon leurs tempéraments créateurs en rationalistes et émotionalistes (Arts et litt., 1936, p. 6407).
Prononc. et Orth. : [emosjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Av. 1475 « trouble moral » (G. Chastellain, Chronique, éd. Kervyn de Lettenhove, Œuvres, t. 4, p. 224); 2. 1512 « troubles, mouvements (d'une population ou lors d'une guerre) » (J. Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule et Singularitez de Troyes, Livre II, éd. J. Stecher, Œuvres, t. 2, p. 107). Dér. de émouvoir* d'apr. l'a. fr. et m. fr. motion « mouvement » (ca 1223, G. de Coincy, Mir. Vierge, éd. V.-F. Kœnig, II, Mir. 21, 307) empr. au lat. motio « mouvement » et « trouble, frisson (de fièvre) ». Fréq. abs. littér. : 8 026. Fréq. rel. littér. : xixes. : 8 980, b) 11 233; xxes. : a) 12 920, b) 12 682. Bbg. Lerch (E.). Passion und « Gefühl ». Archivum Romanicum. 1938, t. 22, p. 332.

Émotion : définition du Wiktionnaire

Nom commun

émotion \e.mo.sjɔ̃\ ou \e.mɔ.sjɔ̃\ féminin

  1. (Psychologie) Réaction affective subite, temporaire et involontaire, souvent accompagnée de manifestations physiques, provoquée par un sentiment intense de peur, de colère, de surprise, etc.
    • Les émotions se caractérisent en biologie par des modifications d’apparence, notamment dans l’expression faciale, des actes caractéristiques (cris, fuites ou attaques) et des bouleversements à l’intérieur du corps ( battements de cœur, pression artérielle, irrigation sanguine de la peau et des viscères, sécrétion d’hormones...).— (Professeur Jean-Didier VINCENT, La jalousie expliquée par un neurobiologiste, Journal Le Point, p. 68, n° 2196-16 d’octobre 2014)
    • Tous les états de la sensibilité sont moteurs. Le langage lui-même en contient la preuve. Il les appelle des émotions. — (Pierre Lasserre, Philosophie de Goût musical, Les Cahiers verts n° 11, Grasset, 1922, p.82)
    • « L’émotion est un jugement » a écrit Edmond Haraucourt. Avec lui je le tiens pour le moins faillible de tous. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Lorsqu’au bout de quelques semaines Elhamy la remercia, avec une cordialité souriante, du bien qu’elle avait fait à son fils, une émotion sourde étreignit sa gorge. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • La généralité des Américains s’imaginaient la guerre d’après les campagnes limitées, avantageuses et pittoresques, qui avaient eu lieu autrefois. […]. Ils étaient enclins aussi à la regretter, comme un exercice ennoblissant, à déplorer qu’il ne fût plus possible d’en expérimenter les émotions. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 211 de l’éd. de 1921)
    • Malraux, fait prisonnier, adresse à Josette des mots signés d'une tête de chat. Enceinte, elle lui rend visite en prison, à Collemiers, suscitant l’émotion des villageois. — (Anissa Benzakour-Chami, Clotis Josette (1910-1944), dans le Dictionnaire Malraux, CNRS Éditions, 2011)
  2. (Vieilli) (Français classique) Mouvements populaires qui annoncent une disposition au soulèvement, à la révolte.
    • Une émotion commença de se dessiner dans la ville. - Calmer l’émotion populaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Émotion : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉMOTION. n. f.
Trouble de l'âme. Émotion vive, forte, légère. De douces, de tendres émotions. Éprouver beaucoup d'émotion. Parler avec émotion. Il ne ressentit pas la moindre émotion en apprenant cette nouvelle. Il se dit aussi des Mouvements populaires qui annoncent une disposition au soulèvement, à la révolte. Une émotion commenca de se dessiner dans la ville. Calmer l'émotion populaire.

Émotion : définition du Littré (1872-1877)

ÉMOTION (é-mo-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Mouvement qui se passe dans une population. On ne parle que de la guerre ; le roi a deux cent mille hommes sur pied ; toute l'Europe est en émotion, Sévigné, 127.

    Mouvement excité dans les humeurs, dans l'économie. Il a trop marché, cela lui a donné de l'émotion.

    Une émotion de fièvre, un léger mouvement de fièvre. Il n'a plus la fièvre, mais je lui trouve encore de l'émotion.

    Terme de médecine. Émotion du pouls, état d'un pouls qui s'écarte un peu, pour la vivacité et la fréquence, de l'état naturel. Ici émotion est pris au sens physique.

  • 2Agitation populaire qui précède une sédition, et quelquefois la sédition elle-même ; ce qui est un mouvement moitié physique, moitié moral. Rome autrefois a vu de ces émotions, Corneille, Nicom. V, 2. Beautru et Nogent traitaient l'émotion de bagatelle, Retz, II, 521. Cette émotion ne se serait pas à la fin terminée sans qu'il y eût beaucoup de sang répandu, Vertot, Révol. rom. III, 270. La cherté étant excessive dans les années de 1709 et 1710, il y eut quelques émotions qu'il n'eût été ni prudent, ni humain de punir trop sévèrement, Fontenelle, Argenson. Ils [maréchal de Boufflers et duc de Gramont] rencontrèrent le maréchal d'Huxelles dans son carrosse, qu'ils arrêtèrent pour lui demander des nouvelles parce qu'il venait du côté de l'émotion, Saint-Simon, 244, 3.
  • 3Mouvement moral qui trouble et agite, et qui se produit sous l'empire d'une idée, d'un spectacle, d'une contradiction, et quelquefois spontanément sous l'influence d'une perturbation nerveuse, comme cela a lieu quelquefois dans l'hypocondrie. Une des choses qui m'effrayait le plus, était que, lorsque j'étais bien haut et que je regardais en bas, la couverture [où on le bernait] me paraissait si petite qu'il me semblait impossible que je retombasse dedans ; et je vous avoue que cela me donnait quelque émotion, Voiture, Lett. IX. Si ce grand silence à ton émotion fait quelque violence, Corneille, Cinna, V, 1. Et quoique le dehors soit sans émotion, Le dedans n'est que trouble et que sédition, Corneille, Poly. II, 2. Une émotion universelle de la personne, Pascal, dans COUSIN. À quel propos donner cette émotion ? Sévigné, 442. Le peu d'émotion qu'il eut de sa contusion, Sévigné, 492. Qui pourrait n'être pas ému à ce spectacle [la mort de la reine] ? mais ces émotions d'un jour, qu'opèrent-elles ? Bossuet, Marie-Thér. L'esprit de charité et de douceur a ses émotions et ses colères, Pascal, Prov. X. Se sentant de l'émotion contre un esclave : je te frapperais, dit-il [Socrate], si je n'étais en colère, Rollin, Hist. anc. t. IV, p. 356, dans POUGENS. Et cette émotion dont son âme est remplie, A bientôt épuisé les forces de sa vie, Voltaire, Zaïre, III, 4. Dès qu'il fut seul avec ses officiers les plus dévoués, toutes ses émotions éclatèrent à la fois par des exclamations d'étonnement, d'humiliation et de colère, Ségur, Hist. de Napol. IX, 12.

    En un sens particulier, trouble heureux ou doux de l'âme. Les arts du dessin, la sculpture, la peinture ont beaucoup de rapports avec la poésie dans les émotions qu'éprouve l'artiste et dans celles qu'il veut communiquer, Turgot, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 275. Il me trouvait plus belle, et ses émotions Ouvrirent un chemin à mes séductions, Lemercier, Frédég. et Bruneh. I, 2. C'est là le mérite de Richardson : ainsi, par ce don de l'émotion et du pathétique, les images les plus fortes, les plus hardies arriveront naturellement sous sa plume, Villemain, Litt. franç. XVIIIe siècle, 2e part. 1re leçon.

HISTORIQUE

XVIe s. Lors de l'emotion de Catilina [conspiration, soulèvement], Montaigne, I, 340.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉMOTION. Ajoutez :
4Petit mouvement fébrile. Monseigneur le Dauphin eut hier un second accès [de fièvre], qu'on pourrait compter pour le troisième, à cause d'une émotion qui marqua un peu jeudi dernier, Bossuet, Lett. à Huet, 21 oct. 1670, dans Correspond. 25 déc. 1876, p. 1080.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « émotion »

Étymologie de émotion - Wiktionnaire

Dérivé de émouvoir formé d'après l’ancien français et moyen français motion « mouvement », emprunté au latin motio « action de mouvoir, mouvement, trouble, frisson (de fièvre) ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de émotion - Littré

Lat. emotionem, de emotum, supin de emovere, émouvoir (voy. ÉMOUVOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « émotion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
émotion emɔsjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « émotion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « émotion »

  • Comme elle, c’est en toute fin de discours qu’Éric Dupond-Moretti a bien eu du mal à dissimuler son émotion. Évoquant sa mère, femme de ménage italienne immigrée et devenue “Française de préférence”, cet orphelin de père a juré de rester “un garde des sceaux de sangs mêlés”. Le HuffPost, Nicole Belloubet et Éric Dupond-Moretti très émus lors de la passation de pouvoir | Le HuffPost
  • Elle est celle qui a fait perdre samedi 4 juillet la droite à Marseille. Elle devient la première femme à la tête de la deuxième ville de France. Au lendemain d'une journée forte en émotions, Michèle Rubirola revient sur la campagne et les projets à venir. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Municipales : "beaucoup d’émotion", les premières confidences de la nouvelle maire de Marseille Michèle Rubirola
  • Forte émotion dans le Lot-et-Garonne suite au décès d'une jeune gendarme LCI, Emotion et stupeur après la mort de Mélanie Lemée, jeune gendarme tuée dans le Lot-et-Garonne | LCI
  • Le second tour des municipales, le 28 juin, a mis fin au suspense à Vimy. Christian Sprimont a devancé de quelques voix le maire sortant, Jacques Larivière. Ce dimanche matin, la passation entre les deux hommes s’est déroulée avec émotion et dans un respect partagé. La Voix du Nord, De l’émotion lors de la passation entre Jacques Larivière et Christian Sprimont, le nouveau maire de Vimy
  • "On se dépêche et on perd les vraies valeurs", déclare à l'AFP le couturier italien pour qui cette semaine de la mode, entièrement virtuelle cette année, est l'occasion de "redécouvrir la force de la haute couture, ses émotions". ladepeche.fr, Maurizio Galante: ralentir et retrouver l'émotion de la mode - ladepeche.fr
  • L'émotion nous égare : c'est son principal mérite. De Oscar Wilde
  • Il y a une émotion encore plus forte que celle de tuer, c’est celle de laisser la vie. De Rudyard Kipling
  • Nous appellerons émotion une chute brusque de la conscience dans le magique. De Jean-Paul Sartre / Esquisse d’une théorie des émotions
  • A trop vouloir analyser, on tue l'émotion. De Jean Loup Sieff
  • Les diplomates trahissent tout excepté leurs émotions. De Victor Hugo
  • La musique est la langue des émotions. De Emmanuel Kant
  • Au commencement était l'émotion. De Louis-Ferdinand Céline
  • La pensée du profit obscurcit nos émotions. De Louis Calaferte
  • La joie de vivre est une émotion contagieuse. De D. Wynot
  • Il faut aimer les gens, les objets, les traces de l’émotion pour percevoir ce monde plein d’ingéniosité et d’émotion.
  • Les femmes sont mieux adaptées que l’homme à la douleur. Elles vivent d’émotions, ne pensent qu’aux émotions. De Oscar Wilde
  • Un bon acteur sait mettre de l'émotion dans l'action et de l'action dans l'émotion. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • Amour. A proscrire complètement. Il ne va jamais sans émotions. Les émotions nuisent à la régularité. De Alexandre Vialatte / Petit dictionnaire de la beauté
  • Si vous voulez être libre de vos émotions il faut avoir la connaissance réelle, immédiate de vos émotions. De Arnaud Desjardins
  • J’aime la règle qui corrige l’émotion. J’aime l’émotion qui corrige la règle. De Georges Braque
  • Chacun a les émotions qu'il mérite. Isaac Félix, dit André Suarès, Goethe, le grand Européen, Émile-Paul
  • Tout le secret de l'art est peut-être de savoir ordonner des émotions désordonnées, mais de les ordonner de telle façon qu'on en fasse sentir encore mieux le désordre. Charles-Ferdinand Ramuz, Journal, 7 janvier 1906 , Mermod
  • Nos émotions sont dans nos mots comme des oiseaux empaillés. Henry Millon de Montherlant, Carnets, Gallimard

Images d'illustration du mot « émotion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « émotion »

Langue Traduction
Corse emozione
Basque emozio
Japonais 感情
Russe эмоция
Portugais emoção
Arabe المشاعر
Chinois 情感
Allemand emotion
Italien emozione
Espagnol emoción
Anglais emotion
Source : Google Translate API

Synonymes de « émotion »

Source : synonymes de émotion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « émotion »



mots du mois

Mots similaires