La langue française

Commotion

Sommaire

  • Définitions du mot commotion
  • Étymologie de « commotion »
  • Phonétique de « commotion »
  • Évolution historique de l’usage du mot « commotion »
  • Citations contenant le mot « commotion »
  • Images d'illustration du mot « commotion »
  • Traductions du mot « commotion »
  • Synonymes de « commotion »

Définitions du mot commotion

Trésor de la Langue Française informatisé

COMMOTION, subst. fém.

Secousse qui perturbe le fonctionnement normal d'un ensemble organisé.
I.− Domaine de la vie physiol. ou physique
A.− PATHOL. Ébranlement produit dans l'organisme ou dans le système nerveux par un choc violent, direct ou indirect, et entraînant des troubles fonctionnels sans lésion apparente. Commotion cérébrale, violente, viscérale :
1. ... il tomba, on nous le rapporta sur une échelle. Mon grand-père le soigna comme un fils. Mais il y avait commotion au cerveau, la lumière ne faisait plus d'impression sur ses pupilles, il mourut au bout de trois jours. Stendhal, Vie de Henry Brulard,t. 1, 1836, p. 168.
B.− PHYS. Secousse provoquée par une décharge électrique. L'atmosphère, violemment troublée par ces commotions électriques (Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 292).
P. compar. Des mères! cela me frappe toujours comme une commotion électrique. Quel est donc ce mot que je ne puis entendre? (Nerval, Le Second Faust,1840, p. 206).
C.− [En parlant d'un phénomène naturel] Ébranlement de la terre, de l'air ou de l'eau :
2. Je n'avais éprouvé aucune commotion dans mon lit : il était pourtant vrai qu'un tremblement de terre s'était fait sentir dans l'Apennin : ... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 404.
II.− P. anal., domaine de la vie psychique ou sociale
A.− [En parlant d'un animé hum.] Ébranlement psychique et moral, vive émotion. Commotion voluptueuse et cruelle; commotion d'art, de joie, de plaisir :
3. C'était un joli nid de verdier avec quatre œufs gris-rose historiés de lignes rouges comme une carte de géographie emblématique. Je fus frappé sur place d'une commotion de plaisir indicible qui fixa pendant plus d'une heure mon regard et mes jambes. C'était ma vocation que le hasard m'indiquait ce jour-là. G. Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 96.
B.− [En parlant d'un ensemble d'animés hum.] Changement brusque à l'intérieur d'une société; soulèvement, révolution. Commotion européenne, politique, populaire, religieuse, sociale, universelle :
4. Pour s'emparer du pouvoir, il fallait achever la révolution, renverser la monarchie, et la monarchie, qui tenait encore à la France par tant de liens, ne pouvait en être arrachée que par une grande commotion nationale; ... Bainville, Histoire de France,t. 2, 1924, p. 56.
Rem. On rencontre ds la docum. commotionnel, elle, adj. Qui consiste dans une commotion (correspondant à commotion I A). Bouttier et Logre admettent que les traits essentiels de la réaction commotionnelle sont une hyperalbuminose appréciable (Langlois, Binet ds Nouv. Traité Méd., fasc. 7, 1924, p. 173).
Prononc. et Orth. : [kɔmɔsjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1120 commotium « secousse, ébranlement physique [ici action de trébucher, faux pas] » (Psautier d'Oxford, 65, 8 ds T.-L.); b) xves. commocion du cerveau (Jard. de santé, fo148 ds Gdf. Compl.); c) 1753 « secousse due à une décharge électrique » (Encyclop. t. 3); 2. 1130-40 comocion « ébranlement moral, émotion » (Wace, Conception Nostre Dame, éd. W. R. Ashford, 1077); 3. 1319-42 commocion (du peuple) « soulèvement » (Renart le Contrefait, éd. Raynaud, t. 1, p. 292), rare, attesté ds la lexicogr. dep. Ac. 1798. Empr. au lat. class. commotio proprement « ébranlement, secousse » et au fig. « agitation de l'âme, émotion, perturbation ». Fréq. abs. littér. : 220. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 498, b) 428; xxes. : a) 282, b) 110. Bbg. Gohin 1903, p. 363. − Zolli (P.). St. fr. 1970, t. 14, p. 597.

Wiktionnaire

Nom commun

commotion \kɔ.mɔ.sjɔ̃\ féminin

  1. Secousse violente.
    • Or, quand les yeux de cette femme rencontrèrent les yeux clairs et luisants de cet homme, elle éprouva dans l'âme un frisson semblable à la commotion qui nous saisit à l'aspect d'un reptile ou lorsque nous touchons à une bouteille de Leyde. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • J’ai cru que le train allait être jeté hors des rails par la commotion de l’air. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. XXIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • (Figuré)Quelque méprisés et déchus qu’ils fussent ordinairement, les Anglo-Saxons, par leur force numérique, devenaient nécessairement formidables dans les commotions civiles qui menaçaient l’État, …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Médecine) Violent ébranlement des centres nerveux, causé par une chute ou par quelque coup.
    • Il y avait à craindre que ce coup, que cette chute n’eût fait commotion au cerveau. - Il tomba de fort haut, ce qui lui causa une commotion générale dans tout le corps.
    • Elle ne parle pas. Peut-être la commotion lui a-t-elle ôté l'usage de la parole ? — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IX, Gallimard, 1937)
  3. (Physique) Secousse plus ou moins violente que l’on éprouve par une décharge électrique.

Nom commun

commotion \Prononciation ?\

  1. Agitation, émeute, vacarme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMOTION. n. f.
Secousse violente. Nous avons eu un tremblement de terre dont la commotion s'est fait sentir jusqu'à tel endroit. Les commotions se succédaient rapidement. Fig., Les grandes commotions qui bouleversent les empires. Il se dit spécialement, en termes d'Anatomie, d'un Violent ébranlement des centres nerveux, causé par une chute ou par quelque coup. Il y avait à craindre que ce coup, que cette chute n'eût fait commotion au cerveau. Il tomba de fort haut, ce qui lui causa une commotion générale dans tout le corps. En termes de Physique, il désigne la Secousse plus ou moins violente que l'on éprouve par une décharge électrique.

Littré (1872-1877)

COMMOTION (ko-mmo-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Ébranlement violent. La poudrière sauta, et la commotion fut ressentie très loin.

    Commotion électrique, secousse produite par une décharge électrique.

    En chirurgie, ébranlement, secousse communiquée à un organe par un coup ou une chute sur une partie, qui en est plus ou moins éloignée. La commotion du cerveau.

  • 2 Fig. Violente émotion morale. Cette dernière commotion a mis fin à ses jours.

    Commotion politique, troubles violents dans un pays.

HISTORIQUE

XIIe s. Icil qui par ceste mer vunt, Ce sunt li home de cest munt [monde], Qui sunt en grant comocion, Wace, Vierge Marie, p. 54.

XIVe s. Conspiracions, commocions de pueple et autre deliz, Bibl. des Chartes, 5e série, t. I, p. 81.

XVe s. Imposicions dont la commune des halles s'esmut à commocion, Geste des nobles, dans VIRIVILLE, p. 106.

XVIe s. Quand je parleray de la commotion du cerveau, Paré, III, 4. En la commotion de l'air faite par le tonnerre ou artillerie, Paré, IV, 10. Il advient commotion ou esbranlement au cerveau, Paré, VIII, 1. Commotion ou esbranlement et concussion du cerveau, Paré, VIII, 9. Pour obvier à tout scandale, sedition et commotion populaire, Condé, Mémoires, p. 574.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COMMOTION, subst. f. (Gramm. & Chirurgie.) sécousse ou ébranlement de quelque objet ou partie. La commotion du cerveau produit des accidens auxquels un chirurgien doit être très-attentif. Lorsque le crane est frappé par quelques corps durs, il communique au cerveau une partie du mouvement qu’il a reçu. Plus le crane résiste, plus l’ébranlement du cerveau est considérable, ainsi la commotion est proportionnée à la violence du coup, & à la résistance du crane : on a remarqué que les coups avec grand fracas d’os, ne causent ordinairement aucune commotion. Voyez Ame & Cerveau.

La commotion du cerveau produit la rupture d’une infinité de petits vaisseaux qui arrosent le cerveau & ses membranes ; il en résulte une perte de connoissance & un assoupissement léthargique. Ces accidens n’indiquent point l’opération du trépan lorsqu’ils arrivent dans l’instant du coup, parce qu’ils sont l’effet de la commotion. Le saignement du nez, des yeux, de la bouche, & des oreilles ; le vomissement bilieux, l’issue involontaire des déjections, sont les effets de cet accident primitif. Dans ce cas on n’a de ressource que dans les saignées ; on les a souvent faites avec succès de deux heures en deux heures, pour procurer la résolution du sang épanché. Lorsque la perte de connoissance & l’assoupissement sont des accidens consécutifs, ils indiquent l’opération du trépan, quand même il n’y auroit point de fracture, parce qu’ils sont l’effet d’un épanchement qui s’est fait à la longue, ou le produit d’une suppuration qui n’a pû être un symptome primitif. On a vû des personnes frappées légerement à la tête, étourdies seulement par le coup ; on a vû, dis-je, ces personnes mourir plusieurs mois après par des accidens survenus peu de jours avant leur mort. On a trouvé à l’ouverture un épanchement de sang ou un abcès dans quelques coins du cerveau. Il y a apparence que cela n’arrive que parce que les vaisseaux qui ont souffert du coup étoient si fins, qu’il a fallu un tems assez long pour qu’il puisse s’échapper une quantité de liqueur suffisante pour produire des accidens & causer la mort.

De pareils exemples doivent faire recourir à la saignée & aux remedes généraux dans les plus petits coups qu’on reçoit à la tête, pour prévenir les accidens funestes, qui ne sont que trop souvent la suite de la négligence de ces moyens. Voyez Trépan.

On trouve dans le premier volume des mémoires de l’académie royale de Chirurgie, un précis des observations envoyées à cette académie, sur lesquelles M. Quesnay a fondé plusieurs dogmes qui regardent l’application du trépan dans les cas douteux. Les égards dûs à la commotion y sont exposés dans tout leur jour ; & on tâche de découvrir les cas où il faut prendre son parti pour ou contre l’opération du trépan, d’après les bons & mauvais succès déterminés par les circonstances ou les particularités qui paroissent en faire distinguer la cause. (Y)

Commotion, (Physiq.) ce mot s’emploie aussi aujourd’hui, en parlant de ce que l’on ressent, ou que l’on éprouve en faisant une expérience de l’électricité, qui de-là même a pris le nom d’expérience de la commotion ; elle s’appelle encore le coup foudroyant. Voyez ce mot, & l’article Électricité. (T)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « commotion »

Emprunté du latin commotio (« mouvement, secousse », « émotion, agitation de l'âme »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. commocio ; espagn. conmocion ; ital. commozione ; du latin commotionem, de commovere, de cum, et movere, mouvoir (voy. MOUVOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « commotion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
commotion kɔmɔsjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « commotion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « commotion »

  • Eh bien même sans commotion récente avérée, des chercheurs américains révèlent des altérations de la matière du cerveau chez ces athlètes. , Magazine Santé | Rugby : votre cerveau peut être touché, même sans commotion
  • Malgré l’absence de certains symptômes chroniques, une commotion cérébrale légère a été suspectée comme pouvant être la cause de ses problèmes. Quelques tests spécifiques plus tard, on confirmait que son œil gauche ne se déplaçait plus à la même vitesse que le droit, surtout dans les regards de côté. Sa capacité de faire le focus au près avec l’œil gauche était également réduite par rapport à celle de l’œil droit. Ces deux éléments, à eux seuls, pouvaient expliquer les problèmes ressentis par le patient. The Conversation, Problèmes de vision après une commotion cérébrale : quoi faire
  • Les Hurricanes misent sur Petr Mrazek et James Reimer. Le premier devrait, sur papier, être l’heureux élu, lui qui a disputé 38 matchs, conservant une fiche de 21-16-2, une moyenne de buts alloués de 2,69 et un taux d’efficacité de ,905. Il avait effectué un retour le 10 mars, après une absence de six rencontres liée à une commotion cérébrale. Pour ce qui est du second, il a totalisé 24 présences devant la cage des siens, mais a manqué leurs sept derniers duels à cause d’une blessure au bas du corps. Le Journal de Montréal, Reprise de la LNH: plusieurs incertitudes chez les Hurricanes | JDM
  • On imagine l’athlète de haut niveau, victime d’un choc violent à la tête pendant un match de compétition, s’effondrer sur le terrain et se faire évacuer sur une civière, inconscient. Certes, certaines commotions cérébrales peuvent survenir dans ces circonstances, mais le sport amateur est aussi largement concerné. Or les sportifs et leur entourage manquent souvent de connaissances sur ce type d’accidents, qui restent sous-rapportés. «Il n’est pas rare que des patients consultent alors que leurs symptômes durent depuis des semaines, voire des mois», regrette le Dr Yan Eggel, médecin du sport au Swiss Olympic Medical Center de la Clinique romande de réadaptation à Sion. Commotions cérébrales: les sportifs amateurs tout aussi concernés - Planete sante, Commotions cérébrales: les sportifs amateurs tout aussi concernés - Planete sante
  • En latin, cela signifie « secousse violente ». Une commotion cérébrale est l’une des catégories de traumatisme crânien.  Docdusport, Sport: le danger des commotions cérébrales - Docdusport
  • Le joueur de Liverpool Taiwo Awoniyi a déclaré qu’il était reconnaissant d’être en vie après un choc de têtes qui lui avait fait perdre connaissance et l’avait laissé avec une commotion cérébrale lors du match à domicile de la Bundesliga de Mayence contre le FC Augsburg plus tôt ce mois-ci. Breakingnews.fr, Taiwo Awoniyi de Mayence est reconnaissant d'être en vie après une collision de tête «étrange» en Bundesliga
  • La commotion cérébrale se définit par une dysfonction neurologique, cliniquement transitoire et de résolution spontanée, induite par des forces d’inertie transmises au cerveau, secondaires à un choc direct sur le crâne, ou indirect, sur le cou ou une autre partie du corps (le cerveau se comporte alors comme un passager sans ceinture dans un habitacle rigide). Elle représente la lésion la moins sévère du spectre des lésions cérébrales traumatiques, correspondant à une perturbation uniquement fonctionnelle ; c’est pourquoi la neuro-imagerie standard ne montre aucune atteinte structurelle de l’encéphale dans son cas. Docdusport, La commotion cérébrale et la pratique du ski - Docdusport
  • C'est en consultant son neurologue, le Dr Jean-François Chermann, que Rémi Bonfils, le talonneur du Stade Français (2 sélections avec le XV de France), a décidé d'arrêter en décembre dernier sa carrière de rugbyman professionnel à 31 ans en raison de multiples commotions cérébrales. « Les vertiges sont encore là », a-t-il confié dans un entretien à L'Equipe ce jeudi. L'occasion de faire le point avec le neurologue, spécialiste de la question. leparisien.fr, Commotions dans le rugby : «Le mal de tête et la fatigue sont des drapeaux rouges» - Le Parisien
  • Les commotions cérébrales sont des traumatismes crâniens définis comme un processus physiopathologique complexe touchant le cerveau, induit par des forces biomécaniques entraînant rapidement une brève altération de la fonction neurologique qui se rétablit spontanémen". Une commotion cérébrale peut résulter d’un impact direct à la tête, au visage, au cou ou d’un choc sur une autre partie du corps transmettant une force impulsive à la tête. www.pourquoidocteur.fr, Commotion cérébrale : refroidir les cellules du cerveau pour limiter les dégâts ?
  • Selon le média néerlandais NOS, il roulait derrière un vélomoteur lorsqu'il a subitement dû faire une embardée pour éviter de heurter des oies. Il a ensuite violemment heurté un rocher. Le Néerlandais souffrirait d'un collapsus pulmonaire, d'une commotion cérébrale et aurait des côtes et la clavicule cassées. leparisien.fr, Cyclisme : Niki Terpstra hospitalisé après une lourde chute - Le Parisien

Images d'illustration du mot « commotion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « commotion »

Langue Traduction
Anglais concussion
Espagnol concusión
Italien concussione
Allemand gehirnerschütterung
Chinois 脑震荡
Arabe ارتجاج في المخ
Portugais concussão
Russe сотрясение
Japonais 脳震盪
Basque concussion
Corse cuncorsu
Source : Google Translate API

Synonymes de « commotion »

Source : synonymes de commotion sur lebonsynonyme.fr
Partager