Émoi : définition de émoi


Émoi : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMOI, subst. masc.

A.− Domaine phys.
1. Trouble, agitation vive. L'émoi des abeilles, des feuilles, de la fourmilière; fauvettes, passereaux en émoi. Quel contraste entre ce lieu mort [le Carmel] et ce chemin de fer, toujours en émoi, qui le longe (Huysmans, Cathédr.,1898, p. 356).Un émoi très spécial que les apiculteurs appellent le soleil d'artifice (Maeterl., Vie abeilles,1901, p. 168).
2. P. ext. Alarme, effervescence due au saisissement de la surprise, de la peur. Émoi général; la ville est en émoi. Chatillon avait pris la fuite. L'émoi, la surprise étaient partout (France, Île ping.,1908, p. 240).C'est une grande nerveuse, toujours tendue, toujours en émoi, une de ces femmes qui passent leur vie à épier la catastrophe (Simenon, Vac. Maigret,1948, p. 90):
1. Comme il [Salvat] l'avait pensé, dès l'aube, la battue venait d'être organisée, on le traquait. Son cœur battit à grands coups, il eut l'émoi du gibier que cernent les chasseurs. Zola, Paris,t. 2, 1897, p. 4.
B.− Domaine affectif.Émotion, trouble émotif vécu affectivement.
1. Sur le mode de l'inquiétude, de la tristesse ou de la douleur. L'émoi du départ. Aujourd'hui, rien de l'émoi douloureux, de la tristesse de ces deux derniers jours (Goncourt, Journal,1870, p. 624).Un meurtre est commis sous ses fenêtres. Sa femme a pensé en mourir d'émoi et lui paraît très affecté de l'état où elle a été (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1900, p. 376):
2. Il attendait ce moment, sans émoi et sans trouble, avec une confiance tranquille, comme on attend un bonheur dont on est sûr. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 213.
2. Sur le mode agréable de la sensualité, du sentiment ou de l'esthétique. Émoi charnel, divin, ineffable; un émoi délicieux; l'émoi du cœur; l'émoi du printemps, des rendez-vous; ravir qqn d'émoi. La marquise entre. Émoi (Lorrain, Modern.,1885, p. 82).La vue de ces mains lui donnait un émoi délicieux, la tête lui tournait presque (Lacretelle, Hts ponts,t. 3, 1935, p. 21):
3. Il se sentait dans une atmosphère de contes de fées; et dans son cœur montait un émoi mystérieux. Le rêve de l'humanité l'enveloppait, − les fleurs étranges de l'âme... Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place, 1908, p. 803.
4. ... chez Fouquet, chez Chardin, chez Corot, on retrouve cette joie à avouer un émoi charmant, un émoi d'enfant toujours émerveillé de sa découverte du monde... Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 133.
SYNT. Être pâle, rose, rouge d'émoi; mettre en émoi; semer l'émoi chez qqn; palpiter, trembler, tressaillir d'émoi; revenir de son émoi; surmonter son émoi; ne manifester, ne ressentir aucun émoi; en émoi, en grand émoi, avec émoi.
Rem. Émoi, cité comme vx par l'Ac. 1798, a été remis en usage par les romantiques et les symbolistes.
Prononc. et Orth. : [emwa]. Ds Ac. 1694-1932. Les éd. de 1694 et de 1718 écrivent encore esmoy. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 esmai « trouble, agitation causé par la crainte, l'inquiétude » (B. de Ste-Maure, Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 7013); fin du xiiies. [var. ms. C] esmoi (Rutebeuf, De frère Denise, 228 ds Œuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t. 2, p. 289); 2. 1835 « trouble émotif agréable, d'ordre sentimental ou esthétique » (Ac.). Déverbal de l'a. fr. esmaier « inquiéter, effrayer » (ca 1100 ds T.-L.), du b. lat. *exmagare, proprement « priver (quelqu'un) de ses forces », d'orig. germ., cf. gotique, a. h. all. magan « avoir la force de, pouvoir » (Feist; Graff t. 2, col. 604); -ai devenu -oi par infl. de la labiale précédente. Sens 2 sous l'infl. de émouvoir*. Fréq. abs. littér. : 507. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 214, b) 476; xxes. : a) 1 265, b) 957. Bbg. Ducháček (O.). L'Interdépendance et l'interaction du contenu et de l'expr. Orbis. 1972, t. 21, p. 476. − Gohin 1903, p. 313. − Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 235.

Émoi : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

émoi \e.mwa\ masculin

  1. Forte inquiétude.
    • Être en émoi. - Mettre en émoi.
  2. Émotion plus ou moins troublante.
    • Cette nuit, nous aperçûmes un voilier; cette rencontre était si extraordinaire dans ces parages infréquentés, qu'elle causa à bord un grand émoi ; toutes les lunettes étaient braquées sur le mystérieux navire. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 60)
    • On tourna le dos à l'Hôtel des monnaies, la vainqueresse musardait, feignant de rien deviner de mes émois ni de la captivité dans laquelle, d'un inimitable balancement fessier, elle m'avait jeté. — (Jacques Guyonnet, Les culs, Genève : Lamargelle, 2001 page 101)

Nom commun 2

émoi \e.mwa\ masculin

  1. Plancher de bois construit entre quatre jumelles sur le sommier d'un pressoir à cidre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Émoi : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉMOI. n. m.
Forte inquiétude. Être en émoi. Mettre en émoi. Il signifie aussi Émotion plus ou moins troublante. Un doux émoi.

Émoi : définition du Littré (1872-1877)

ÉMOI (é-moi) s. m.
  • Trouble par crainte ou par inquiétude. Mettre en émoi, en grand émoi. Tout le parti fut en émoi. Compagne de mon mal, assiste mon émoi, Régnier, Plainte.

    Il se dit quelquefois en bonne part avec une épithète déterminative. Un doux émoi. Mais triste et seul, quand j'entends rire Tout Paris en joyeux émoi, Béranger, Mes jours gras.

HISTORIQUE

XIIe s. … Car trop m'aura grevé Ire et esmai qui m'est au cuer prochaine, Couci, XI.

XIIIe s. Forment lui duelt li cuers, mout fut en grant esmai, Berte, VII. Et estoient en grant esmoi des paroles que li cardinal lor avoit dit, Chron. de Rains, p. 117. Biaus amis, folie et enfance T'ont mis en poine et en esmai, la Rose, 3011.

XVe s. Lors chevaucherent les Anglois sans esmai nul, Froissart, I, I, 108. Si estoit le pays de Hainaut en grand tribulation et en grand esmay, Froissart, I, I, 114.

XVIe s. Le lendemain qui fut le treizieme de mai, Par un jour de dimanche, Marquetz [les Venitiens, ainsi dits de saint Marc, leur patron] sont en esmay, Marot, J. V, p. 125. Mais je te prie, Tityre, compte moy, Qui est ce Dieu, qui t'a mis hors d'esmoy ? Marot, IV, 3. Et n'y eut homme en Syracuse si aimant sa personne, ny tant craignant la mort, qui ne monstrast estre pour lors en plus grand esmoy du salut de Dion tout seul, que de tous les autres ensemble, Amyot, Dion, 57.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « émoi »

Étymologie de émoi - Littré

Wallon, èmaï, èmawi, èmauvé, gêné, interdit ; Berry, émeger, décourager ; provenç. esmai ; ital. smago ; mot hybride de es- préfixe roman, et du germanique : anc. haut allem. magan, pouvoir, être fort : proprement, action d'ôter force et pouvoir. Esmoi est la forme picarde ; esmai, la forme directe, venue de l'allemand.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de émoi - Wiktionnaire

(Nom commun 1) De l'ancien français esmaier "effrayer", latin populaire exemagare "priver de sa force", du germanique *magan
(Nom commun 2) De l'ancien français maid (« pétrin de boulanger, fond de pressoir »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « émoi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
émoi emwa play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « émoi »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « émoi »

  • Ce drame a mis toute la ville sous le choc. La Famille de la petite Alla a reçu le soutien de la communauté algérienne qui, après avoir appris la triste nouvelle, s’est mobilisée avec le comité de quartier pour lui témoigner toute sa solidarité. Le parquet de Liège a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes du drame qui a mis en émoi toute la ville. La famille d’Alla Rezkallah a informé que la fillette serait enterrée en Algérie, dès que les frontières du pays seront rouvertes. Observ'Algérie, Belgique : Émoi après le décès d'une fillette algérienne de 5 ans
  • Dans la vidéo, la jeune fille, âgée de 13 ans, commence à pleurer alors que la police l’interroge. L’un des deux officiers impliqués est vu sans son badge d’identité sur la poitrine, que des témoins oculaires affirment qu’il a décollé et mis dans sa voiture de patrouille peu après le début de l’incident. The Times of Israël, Émoi après une vidéo de la police arrêtant une fille en pleurs pour un masque | The Times of Israël
  • Triste fleur qui croît seule et n'a pas d'autre émoi Que son ombre dans l'eau vue avec atonie. De Stéphane Mallarmé / Hérodiade
  • Quoi de plus affligeant que l'émoi génital des conducteurs démarrant au feu. De Yann Queffélec / Libération - 9 Septembre 2000
  • L’émoi est haïssable. De Ylipe / Textes sans paroles

Traductions du mot « émoi »

Langue Traduction
Corse eccitazione
Basque zirrara
Japonais 興奮
Russe волнение
Portugais excitação
Arabe الإثارة
Chinois 激动
Allemand aufregung
Italien eccitazione
Espagnol emoción
Anglais excitement
Source : Google Translate API

Synonymes de « émoi »

Source : synonymes de émoi sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « émoi »



mots du mois

Mots similaires