La langue française

Défricher

Sommaire

  • Définitions du mot défricher
  • Étymologie de « défricher »
  • Phonétique de « défricher »
  • Évolution historique de l’usage du mot « défricher »
  • Citations contenant le mot « défricher »
  • Images d'illustration du mot « défricher »
  • Traductions du mot « défricher »
  • Synonymes de « défricher »

Définitions du mot « défricher »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFRICHER, verbe trans.

AGRIC. Rendre cultivable une terre en friche, en éliminant les broussailles, etc. :
La seule précaution qu'elle prît aux jours de partage et de délimitation fut de s'approprier les meilleures parts, les territoires d'un rapport immédiat, en nous laissant la charge de défricher, d'engraisser et de mettre en valeur les autres. « Le coq gaulois aime à gratter le sable », disait lord Salisbury. On se fiait à notre industrie, à notre génie et à notre goût pour faire jaillir du désert insalubre les fontaines et les jardins. Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 130.
Emploi pronom. passif. Les terres se défrichaient; la petite culture, les petits propriétaires envahissaient et mettaient graduellement en valeur la montagne (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 49).
Absol. Mais en essartant il faut vivre; pendant qu'on défrichait pour le voisin, on ne défrichait pas pour soi (Proudhon, Propriété?1840, p. 214).
P. métaph.
Rendre productif, cultiver. Quel est exactement le plaisir que je viens demander à la vieille Égypte? Qu'elle défriche en moi des parties fécondes. Qu'elle éveille, cultive, fasse lever et fleurir certains de mes sentiments profonds (Barrès, Cahiers,t. 6, 1907-08, p. 153).
Éclaircir un sujet embrouillé avant de l'étudier à fond, dégrossir. Une bonne raison pour ne pas parler de la mythologie indienne d'une manière suivie et avec de grands détails, c'est que nous la défrichons dans ce moment (Constant, Journaux,1804, p. 151).
Prononc. et Orth. : [defʀiʃe], (je) défriche [defʀiʃ]. Ds Ac. 1694, s.v. deffricher (cf. dé-); puis ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1356 deffricher (Reg. du chap. de S. J. de Jérus., A.N. MM 28, fo28 vods Gdf. Compl.); av. 1615 fig. « éclaircir une affaire » (Pasquier ds Dochez). Dér. de friche*; préf. dé-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 116.

Wiktionnaire

Verbe

défricher transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transformer, une terre jusqu'alors boisée, ou en friche, en terre cultivée : la rendre cultivable.
    • Défrichez cette terre sauvage! — (François de Salignac de La Mothe-Fénelon, Les Aventures de Télémaque, I, 1699)
    • Au lieu de broussailles, des haies vives entouraient un enclos récemment défriché. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Une grande partie des bois qui couvraient le sol du département ont été défrichés, et cette pratique a été évidemment favorable à l'agriculture, car elle lui a livré des terres qui n'étaient auparavant que d'un très-faible rapport. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 97)
    • Nous ne faisons que traverser Loqueffret, bourg chétif, mais industrieux, comme tous ceux de cette région, où chacun défriche', ensemence son arpent de landes, et exerce par surcroît une foule de petits métiers. — (Anatole Le Braz, Les Saints bretons d'après la tradition populaire en Cornouaille, Les Annales de Bretagne, 1893-1894, Paris : Calmann-Lévy, 1937, p.70)
    • (Figuré) Le royaume de Dieu est un champ qu'il faut défricher. — (Massillon,Sermon sur les afflictions (Deuxième dimanche de l'Avent),1745)
  2. (Figuré) Défricher un domaine jusqu'alors inconnu: jeter les bases d'une science nouvelle.
    • Champollion a défriché l'égyptologie.
    • [Sigmund Freud] À ses yeux, sa démarche n’est donc pas antagoniste de celle des neurosciences, bien au contraire, mais elle constitue une sorte d’éclaireur avancé qui défriche un terrain sur lequel les disciplines fondamentales pourront le jour venu s’engager. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 418)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFRICHER. v. tr.
Transformer en terre cultivée une terre inculte, en friche. Défricher un champ, une terre. Donner des terres à défricher dans les pays nouvellement découverts. Il se dit figurément, en parlant des Connaissances confuses et grossières de certaines sciences encore obscures. Ce savant a défriché un domaine entièrement neuf.

Littré (1872-1877)

DÉFRICHER (dé-fri-ché) v. a.
  • 1Mettre en culture ce qui était en friche. À condition qu'ils y prendraient des terres à défricher, Fénelon, Tél. XI. Défrichez cette terre sauvage, Fénelon, ib. I. Malheureusement on ignorait encore que défricher des terres en Amérique était l'unique moyen de les rendre utiles, et que ce succès ne pouvait être que l'ouvrage du commerce ouvert à tous les citoyens sous la protection du gouvernement, Raynal, Hist. phil. IX, 10. Leur main défrichera, laborieuse et pure, Ces landes, ces déserts qui dorment sans culture, Lemercier, Bruneh. I, 2.

    Fig. Le royaume de Dieu est un champ qu'il faut défricher, Massillon, Avent. Affl. Et ceux qui, de nos arts utiles inventeurs, Ont défriché la vie et cultivé les mœurs, Delille, Énéide, VI.

  • 2 Fig. Éclaircir une chose embrouillée, difficile ; commencer à cultiver, expliquer, rendre plus facile. Les premiers qui défrichèrent la littérature sanscrite. Ils [ceux qui sont chargés des recherches de noblesse] dépêchent besogne, leurs secrétaires la défrichent, Saint-Simon, 143, 82. Revenez-donc nous défricher le poëte le plus intéressant de l'antiquité, Diderot, Lett. à Galiani.

HISTORIQUE

XVe s. Aussi venoient courir à Mante chascun jour, et eulx embuscher sur les chemins bien vingt ou trente, pour les Francoys là desfricher [dévaliser], Martial de Paris, Vig. de Charles VII, t. I, p. 13, dans LACURNE. Sont tenus les dits preneurs de deffricher et labourer toutes les dites terres, et, icelles deffrichées, les tenir de là en avant en bon et suffisant labour, Du Cange, derodere.

XVIe s. Je pense avoir esté le premier des nostres qui ait defriché plusieurs anciennetés obscures de cette France, Pasquier, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉFRICHER, v. act. (Jard.) défricher une terre, c’est en ôter les mauvaises herbes par des labours, lorsqu’elle a été long-tems abandonnée. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « défricher »

Dé… préfixe, et friche ; Berry, défreûcher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de friche avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défricher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défricher defriʃe

Évolution historique de l’usage du mot « défricher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défricher »

  • Elle se déroulera samedi 20 juin de 8 h à 11 h 30. L’objectif est de défricher toute la gare et relancer le projet après la période du confinement. Journal L'Est Eclair, Un défrichage en bonne voie à la gare d’Auxon

Images d'illustration du mot « défricher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « défricher »

Langue Traduction
Anglais clear
Espagnol claro
Italien chiaro
Allemand klar
Chinois 明确
Arabe واضح
Portugais claro
Russe чисто
Japonais 晴れ
Basque argi
Corse chjaru
Source : Google Translate API

Synonymes de « défricher »

Source : synonymes de défricher sur lebonsynonyme.fr
Partager