Embarrasser : définition de embarrasser


Embarrasser : définition du Wiktionnaire

Verbe

embarrasser \ɑ̃.ba.ʁa.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Arrêter, gêner par un obstacle.
    • Embarrasser les rues.
    • Embarrasser la circulation.
    • Ces usines embarrassent le cours de la rivière.
  2. Priver quelqu’un, quelque chose de la liberté du mouvement.
    • Sa langue s’embarrasse, se dit en parlant d’une personne devenue incapable d’articuler distinctement.
    • La petite troupe s’avançait doucement et avec difficulté dans un sentier à peine tracé où, à chaque pas, les chevaux s’embarrassaient dans les lianes ou butaient contre des racines d’arbres à fleur de terre. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  3. (Figuré) Mettre en peine ; troubler.
    • Son esprit s’embarrasse, ses idées se troublent.
    • Sa tête s’embarrasse, se dit en parlant d’une personne malade, dont les idées commencent à se troubler.
    • S’embarrasser de quelqu’un, prendre la charge de quelqu’un.
    • S’embarrasser dans ses explications, dans ses phrases, perdre la suite de ses raisonnements et ne savoir plus par où en sortir.
    • Il montrait, en outre, une adresse peu commune à se tirer d’affaire ; il ne fut jamais embarrassé de rien, pas même de se servir de sa première fourchette, à quoi les enfants réussissent si peu en général. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • On pourrait remplir des pages entières avec l’exposé sommaire des thèses contradictoires, cocasses et charlatanesques qui forment le fond des harangues de nos grands hommes ; rien ne les embarrasse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, p. 159)
    • Le titreur de Paris-Jour, ce matin, ne s'est pas embarrassé de nuances. Il a annoncé sur la largeur de la « une » : « Peyrefitte va interdire le minijupes. » — (Alain Peyrefitte, C'était de Gaulle, éd. Fayard, 2000, vol. 3)
    • Ne vous embarrassez point de cette affaire-là, Ne vous en inquiétez pas.
    • Il s’embarrasse de tout, Il trouve des difficultés aux moindres choses.
    • C’est un homme qui ne s’embarrasse de rien, rien ne le trouble, rien ne l’arrête.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Embarrasser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBARRASSER. v. tr.
Arrêter, gêner par un obstacle. Embarrasser les rues. Embarrasser la circulation. Ces usines embarrassent le cours de la rivière. Il signifie aussi Priver quelqu'un de la liberté du mouvement. Ôtez votre manteau, il ne fait que vous embarrasser. Il s'embarrassa dans des cordes. Il s'embarrassa dans ses éperons et tomba. Il signifie encore figurément Mettre en peine, troubler. Ce que vous dites m'embarrasse fort. Il ne sait quel parti prendre, cette question l'a embarrassé. Il est fort embarrassé de répondre. Une phrase embarrassée.

S'EMBARRASSER s'emploie aussi au figuré. Il s'embarrasse de tout, Il trouve des difficultés aux moindres choses. C'est un homme qui ne s'embarrasse de rien, Rien ne le trouble, rien ne l'arrête. S'embarrasser dans ses explications, dans ses phrases, Perdre la suite de ses raisonnements et ne savoir plus par où en sortir. Air embarrassé, contenance embarrassée, Air, contenance d'une personne qui éprouve de l'embarras. Un homme embarrassé de sa personne, Un homme qui ne sait quelle contenance avoir. Il n'est pas embarrassé, Il n'est pas gêné, il ne se préoccupe pas des obstacles et n'est pas empêché par eux. En ce sens, il est adjectif. Ne vous embarrassez point dans cette affaire-là, Ne vous en mêlez pas, car vous vous y trouveriez embarrassé. Ne vous embarrassez point de cette affaire-là, Ne vous en inquiétez pas. Son esprit s'embarrasse, Ses idées se troublent. Sa langue s'embarrasse, se dit en parlant d'une Personne devenue incapable d'articuler distinctement. Il a la langue embarrassée. Sa tête s'embarrasse, se dit en parlant d'une Personne malade, dont les idées commencent à se troubler. S'embarrasser de quelqu'un, Prendre la charge de quelqu'un. Il voulut bien s'embarrasser de cet enfant.

Embarrasser : définition du Littré (1872-1877)

EMBARRASSER (an-ba-ra-sé) v. a.
  • 1Obstruer par un embarras. Ces voitures, ces pierres embarrassent la rue. Ces moulins embarrassent le cours de la rivière.

    S'embarrasser, embarrasser à soi. Il s'embarrassa les jambes dans des cordes.

    Fig. Il est certains esprits dont les sombres pensées Sont d'un nuage épais toujours embarrassées, Boileau, Art p. I.

  • 2Empêcher la liberté du mouvement. Votre manteau vous embarrasse, ôtez-le. Il eut à combattre un grand nombre de nations qui embarrassaient la navigation avec leurs canots, et qui, du rivage, l'accablaient de flèches, Raynal, Hist. phil. IX, 11. Son fils, ce faible enfant qu'il porte entre ses bras, D'un cher et doux obstacle embarrasse ses pas, Ducis, Oscar, III, 5.
  • 3Entortiller. On embarrasse le bœuf dans une corde. Dans ce piége sanglant je veux l'embarrasser, Voltaire, Catil. I, 2.
  • 4Mettre dans l'embarras, dans l'incertitude, dans l'hésitation. Oui, mais de cette nuit la suite m'embarrasse, Corneille, Sert. I, 1. Ce n'est pas en effet ce qui plus m'embarrasse, Corneille, ib. V, 2. Vous croyez nous embarrasser par cette demande, Bossuet, Rép. Modérez des bontés dont l'excès m'embarrasse, Racine, Phèd. I, 2. Un reproche secret embarrasse mon âme, Racine, Esth. II, 5. Quel prodige nouveau me trouble et m'embarrasse ? Racine, Ath. II, 7.

    Absolument. Le passé fait trembler, l'avenir embarrasse, Boursault, Ésope à la cour, III, 3. L'intention qu'on suppose embarrasse souvent plus que la vérité, Genlis, Théd. d'éduc. le Portrait, I, 3.

  • 5Embarrasser une question, une affaire, la compliquer, l'embrouiller, y faire naître des difficultés. Puisque M. Jurieu, pour embarrasser la matière, veut nous parler du divorce, ayons la patience de l'entendre, Bossuet, Var. 4e avertiss. § 6.
  • 6S'embarrasser, v. réfl. S'entortiller, s'empêtrer. Le roi, qui était en bottes, selon sa coutume, s'embarrassa dans ses éperons et tomba, Voltaire, Charles XII, 6. Sa tête et ses cornes s'embarrassent dans les festons de pampres, Genlis, Veillées du chât. t. I, p. 474, dans POUGENS.

    Fig. Je m'embarrasse en mes pensées, Régnier, Épit. III. Comme en sa propre fourbe un menteur s'embarrasse, Corneille, Ment. V, 7. Ces personnages épisodiques [d'une pièce de théâtre] doivent s'embarrasser si bien avec les premiers, qu'une seule intrigue brouille les uns et les autres, Corneille, Premier disc. Et pour vos intérêts, que je voulais laisser, En de nouveaux périls [je] viens de m'embarrasser, Molière, l'Étour. II, 1.

    S'embarrasser dans ses discours, perdre la suite de ce qu'on dit.

    Sa langue s'embarrasse, il ne fait que balbutier.

    Son esprit s'embarrasse, ses idées se troublent. De plus en plus cet esprit s'embarrasse, Mairet, Sophon. III, 4.

  • 7Se causer une gêne à soi-même. L'âme, qui s'est éloignée de la source de son être, ne connaît plus ce qu'elle est ; elle s'est embarrassée, dit saint Augustin, dans toutes les choses qu'elle aime, Bossuet, la Vallière. Quant aux soldats, plusieurs s'étant embarrassés des fruits de leur pillage, devinrent moins lestes, moins insouciants, Ségur, Hist. de Napol. VIII, 8.

    Se causer une gêne réciproque. Ils s'embarrassent les uns les autres dans cette confusion, Fénelon, Tél. XVI.

  • 8Devenir interdit. À la première question, il s'embarrasse.
  • 9Prendre souci de. Il ne fallait pas s'embarrasser de leurs fantaisies, Hamilton, Gramm. 7. Il ne s'embarrassait point de mes chagrins, Fénelon, Tél. XII. De quel frivole soin mon esprit s'embarrasse ? Racine, Iphig. IV, 8.

    S'embarrasser de tout, se faire une grande affaire des moindres choses.

    C'est un homme qui ne s'embarrasse de rien, c'est-à-dire rien ne lui donne de l'inquiétude, du souci.

    Dans une formule de politesse, s'embarrasser de quelqu'un, se charger de lui. Est-ce que vous voulez vous embarrasser de moi ? Et si d'une offre en l'air votre âme encor frappée, Veut bien s'embarrasser de rebut de Pompée, Corneille, Sert. IV, 2.

  • 10 Terme de médecine. La tête, la poitrine s'embarrasse, se dit d'un malade dont les idées se troublent, qui ressent de l'oppression. Sur les six heures du soir, sa tête s'est embarrassée, et insensiblement il est tombé dans le délire le plus effrayant, Genlis, Adèle et Théod. t. III, lett. 67, p. 494, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVIe s. Le pauvre homme embarrassé respondit…, Montaigne, I, 39. Le pont estant embarrassé du bagage qu'on faisoit retirer dans la ville, les fuyans ne se pouvoient sauver, Lanoue, 600. La raison se perd, s'embarrasse et s'entrave, tournoyant dans cette mer ondoyante des opinions humaines, Montaigne, II, 156.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Embarrasser : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « embarrasser » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « embarrasser »

Étymologie de embarrasser - Littré

Embarras ; espagn. embarazar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de embarrasser - Wiktionnaire

(XVIe siècle) De l’espagnol embarazar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « embarrasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embarrasser ɑ̃barase play_arrow

Conjugaison du verbe « embarrasser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe embarrasser

Évolution historique de l’usage du mot « embarrasser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embarrasser »

  • Une forme de filiation politique que les contempteurs critiquent sans s’embarrasser de nuances. " Cette équipe est celle d’un renouveau avec cinq sortants mais dix nouveaux, souligne la candidate dont le conseil municipal de vendredi l’installera comme première magistrate. Je vais bien sûr assurer la continuité des projets mais l’environnement sera un des enjeux majeurs et je ne vais pas gérer de la même manière. Il n’y aura pas de gestion entre deux portes et je compte pleinement faire fonctionner les commissions municipales ". midilibre.fr, Saint-Jean-du-Pin : nuit courte et premières doléances pour Julie Lopez-Dubreuil - midilibre.fr
  • Concernant les modèles 100  électriques, la Renault ZOE (nouvellement restylée et approchant désormais les 400 kilomètres d'autonomie) va continuer d'embarrasser la concurrence avec des tarifs alléchants (à partir de 23.900 euros hors bonus). Idem pour la Tesla Model 3, star internationale, dont le modèle d'accès démarre juste sous les 50.000 euros permettant de bénéficier des aides étatiques  Ces success-stories ne doivent cependant pas empêcher de jeter un oeil aux Peugeot e-208, Opel Corsa-e ou Mini SE qui ne manquent pas de talent pour un budget hors bonus autour des 30.000 euros. Last but not least, le Kia e-Niro (37.000 euros) et son cousin Hyundai Kona (34.900 euros) font également leurs preuves depuis une saison, plus que jamais à des tarifs canons  Les Echos, La saison des bonnes affaires | Les Echos
  • Comment Meghan Markle a-t-elle réussi à embarrasser, le Prince Harry ? Dans le livre Royals at War, les journalistes d'investigation Dylan Howard et Andy Tillett ont révélé que Meghan a pris la décision d'informer les membres de la famille royale de sa grossesse. Une annonce heureuse qui ne s'est pas bien déroulée son époux. Dans la vie, tout est une question de timing, et l'ancienne actrice a mal choisi son moment... Public.fr, Meghan Markle : Cette annonce qui a mis le bazar dans la famille royale et qui a embarrassé le prince Harry
  • Née du conflit entre la médiatique professeure de médecine légale Sophie Gromb et le praticien hospitalier Larbi Benali, la crise qui secoue le pôle médico-judiciaire du CHU de Bordeaux depuis cinq ans n’a pas encore trouvé son épilogue. Le 22 juin dernier, le tribunal administratif a été le théâtre d’un nouvel épisode qui ne peut qu’embarrasser la direction de l’établissement hospitalier. Jugeant qu’il y avait… SudOuest.fr, Médecine légale à Bordeaux : la justice suspend la mise à l’écart de la responsable du service
  • Un cadre surchargé de travail et stressé est le meilleur cadre qui soit car il ou elle n’a pas le temps de se mêler de tout, de s’embarrasser de petites choses, ni d’ennuyer les gens. De Jack Welch
  • C'est assez à un vieillard de l'infirmité de son âge, il ne doit pas s'embarrasser d'autres chagrins. De Proverbe oriental
  • La clairvoyance est une terrible maladie. Elle nous est donnée pour nous embarrasser, jamais pour nous renforcer. De Jean-Edern Hallier / Chaque matin qui se lève est une leçon de courage

Traductions du mot « embarrasser »

Langue Traduction
Corse vargogna
Basque embarrass
Japonais 恥ずかしい
Russe смущать
Portugais embaraçar
Arabe يحرج
Chinois 不好意思
Allemand in verlegenheit bringen
Italien embarrass
Espagnol avergonzar
Anglais embarrass
Source : Google Translate API

Synonymes de « embarrasser »

Source : synonymes de embarrasser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « embarrasser »


Mots similaires